Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 13e journée

Le Bayern s’envole un peu plus

Dortmund étonnamment battu vendredi soir par Hambourg, les Bavarois en ont profité pour reprendre huit points d’avance en tête, en dépit d’un Schalke combatif. Le faux pas du BvB arrange aussi Wolsburg, qui a étrillé le Werder.

Modififié

L'équipe du week-end : Wolfsburg


 Éliminés de Pokal par le Bayern, battus par le PSV en Ligue des champions, puis par Mayence, les Loups étaient dans le creux de la vague, même si la victoire contre le Bayer au milieu offrait quelques garanties. Il suffisait apparemment d’une petite trêve pour galvaniser tout ce beau monde, mis en condition par la défaite du BvB la veille. Et c’est le Werder qui en a fait les frais, dans ce qu’on appellera le Wico, d’autant plus que Wolfsburg a clairement envoyé la purée. Un jeu fluide de chez fluide, avec des mouvements délicieux, des latéraux déchaînés (Träsch et Schäfer) envoyant des centres en pagaille, toujours ou presque dangereux, pour un millier d’occasions. Au final, ça fait donc six pions : un CSC de Gálvez, deux de Kruse (plus une assist) et un chacun pour Vieirinha (même tarif), Guilavogui et Dost. Schürrle, entré en jeu, s’est lui contenté de mettre sa tête sur le gardien en face à face pour son premier ballon et de donner deux passes décisives. Grâce à ce carton, Wolfsburg revient à cinq points de Dortmund. Et sinon, il a passé un bon week-end, KDB ?

L’homme du week-end : Javier Hernández


 Longtemps, Chicarito a été le supersub de Manchester United. À chaque fois qu’il entrait, il marquait. Lorsqu’il était titulaire, c’était moins évident. Alors on l’a prêté au Real, pour voir. Peut-être qu’il allait faire une RVN. Bon, il a été encore un remplaçant de qualité, qualifiant notamment les siens avec un pion face aux voisins de l’Atlético en quart de LDC. Pas suffisant pour le Real. Pas suffisant pour LVG. Alors le Mexicain est parti à Leverkusen, pour accomplir sa destinée, l’autre côté du miroir : grand buteur de bon club. Face à l’Eintracht, il y est allé de son doublé. À la clef, une victoire 3-1 et une tripotée de records mignons : meilleur buteur mexicain en Buli, avec six réalisations, dépassant Pavel Pardo (un 6, certes) et ses quatre unités en 71 matchs. Premier doublé mexicain de l’histoire du championnat. Au moins un but lors de ses sept derniers matchs avec le Bayer (10 au total), effaçant des tablettes la série de six matchs de son compatriote Hugo Sánchez. Et puis un doublé dans chaque compétition à laquelle il a participé cette saison (Buli, Pokal et LdC). Le petit pois peut devenir géant en Allemagne.

Vous avez raté 
 Stuttgart-Augsburg 
 (et vous n'auriez peut-être dû)

Hormis le régal des Loups, une fois n’est pas coutume, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le Bayern s’est ainsi imposé sans vraiment convaincre, à l’expérience. Alors on parlera d’Augsburg, qui livrait une véritable lutte pour le maintien face à Stuttgart. Bon, le VfB en avait déjà pris quatre contre le Bayern, et cette fois, le portier titulaire était en plus absent. Du coup, ils ont tout simplement décidé de ne pas défendre, pour finalement en reprendre quatre, dont 3 en une demi-heure. Signe qui ne trompe pas, Zorniger a sorti son central Šunjić au bout de seulement 27 minutes. La victoire fait en tout cas du bien aux coéquipiers d’un Jan-Ingwer Callsen-Bracker buteur, leur deuxième de la saison. Ils cèdent ainsi la place de lanterne rouge à Hoffenheim et reviennent à un point de leurs adversaires. Sinon, la semaine prochaine, c’est EL pour eux. Changement d’ambiance.

Le boulet du week-end : Mats Hummels


 Si le BvB s’est incliné, c’est en grande partie à cause de son capitaine. Sur le deuxième but, il laisse son vis-à-vis se balader avec le ballon, indiquant seulement à Weigl de suivre un autre joueur, qui ira conclure l’action. Mauvaise communication et un certain manque d’agressivité. Et sur le troisième, il s’est contenté de placer une tête piquée parfaite contre son camp. Mais qu’importe, on t’aime toujours, Mats.

Le but du week-end


 Slalom de Miki, assist de Januzaj, finition en tombant de PEA. Seule chose à retenir du match de Dortmund. Peut-être pas le plus beau but, mais il permet à Aubam de prendre seul la tête du classement du meilleur buteur, avec 15 pions.

Boateng a dit

«  Le football devrait et doit rester beau – un divertissement, une célébration pour tout le monde. On doit essayer de revenir lentement à la normalité.  » Jérôme est un homme sage.

L'analyse définitive

Pep Guardiola s’est-il trompé avec Thiago ? En arrivant au Bayern, le coach catalan a mis sur pied une philosophie de jeu basé sur la possession et le contrôle, que devait dicter Thiago. Pour faire de la place au fils spirituel et prodigue, le Bayern a dû se séparer de Kroos et Schweinsteiger, sans laisser non plus la chance à Götze de devenir le dépositaire du jeu. Un choix qui portait ses fruits cette saison : après deux exercices marqués par les blessures, Thiago enchaînait enfin les matchs, les assists, et le Bayern les victoires. Las, l’Espagnol s’est encore blessé. Il sera absent un mois. Homme de verre.

Et sinon...


 Traoré a marqué alors que toute sa famille était en tribune en attendant que la situation à Paris se calme. Plaisir.


 En 142 secondes, Ingolstadt, mené 1-0, a renversé la vapeur contre Darmstadt dans le match des promus, pour finalement s’imposer 3-1 en clôture de la journée.


 Ribéry pourrait bientôt être de retour. 
Malgré les précautions et les recommandations, les débordements ont été nombreux en marge des rencontres, avec notamment 200 arrestations à Gelsenkirchen. Pas cool.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga


Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 1
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible