Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 de finale retour
  3. // Bayern Munich/Porto (6-1)

Le Bayern s'enivre au Porto

Vexés d'avoir entendu parler de crise avant le match, Pep Guardiola et ses hommes ont passé le match le pied sur l'accélérateur. Tant pis pour Porto, qui se ramasse un 6-1 cuisant.

Modififié

B. Munich - FC Porto
(6-1)

Thiago Alcántara (14'), J. Boateng (23'), Lewandowski (27'), T. Müller (34'), Lewandowski (39'), Xabi Alonso (89') pour Bayern Munich , J. Martínez (73') pour FC Porto.


30e minute de jeu, Ricardo Quaresma prend le ballon et s'apprête à tirer un corner. Le Portugais fantasque est capable de le mettre direct, après son match aller très abouti. Mais à sa tête, on voit bien que ça ne le fera pas. Il faut le comprendre. Au bout d'une demi-heure, c'est la première incursion des Portugais dans la surface adverse et le tableau d'affichage annonce déjà 3-0. Le score final sera de 6-1. C'était 5-0 à la mi-temps. Comme contre le Shakhtar, après le match aller, on a parlé de Bayern crispé. Comme contre le Shakhtar, le Bayern a roulé sur son adversaire avec des pneus neige. Vous êtes sûrs que vous allez continuer dans cette voie ?

Pris à la gorge direct


Au départ, Guardiola doit faire une équipe capable de remonter deux buts sans Robben, Ribéry, Alaba et Benatia. Va pour un 4-3-3 avec Lewandowski, Götze et Müller pour traîner près de lui, et Bernat à gauche, Rafinha et Lahm à droite pour déborder à tout va. Dès les premières minutes de jeu, c'est le siège sur le but de Ribeiro. Porto s'était préparé à subir, avec Casimero devant 4 défenseurs centraux. Mais pas comme ça, pas autant. Sur une première incursion de Müller, Lewandowski trouve le poteau à la 10e. Pas de temps pour les regrets, quatre minutes plus tard, Thiago Alcántara s'arrache au premier poteau sur un centre de Bernat pour ouvrir le score. L'Espagnol exulte, mais part vite se replacer. Moins de dix minutes plus tard, il tire un corner où ça cafouille un peu, mais ça finit quand même par un but de Boateng de la tête. C'est bon, le Bayern a repris la main et est qualifié. Évidemment, ça ne suffit pas, et cinq minutes plus tard, Lewandowski y va de sa tête surpuissante que le gardien ne peut que détourner dans son propre but. Porto procède à son premier changement, mais ça ne vient pas de là. Thomas Müller frappe des 20 mètres à la 36e, c'est contré, ça rentre. Le fameux coup de la chance provoquée. L'Allemand continue de bosser dans la surface à la 40e, et ça finit par un but de Lewandowski, la combinaison vue et revue en Bundesliga, semaine après semaine.

Jackson Martínez a tenté...


À 5-0 à la mi-temps, le Bayern pourrait proposer à Neuer de s'essayer devant. Pas le genre de Guardiola qui préfère garder cette intensité pour intégrer au mieux Rode et Weiser dans l'équipe. Forcément, c'est humain, au fil des minutes, le Bayern lève le pied. À la 73e, Jackson Martínez réduit la marque d'une tête de renard au second poteau. Tiens, avec deux buts de plus, c'est Porto qui passe. Le Colombien crée le doute avec une frappe croisée du droit qui passe juste à côté. Mais le Bayern ne va pas vraiment trembler. Lewandowski se remet dans le sens de la marche, forçant les Portugais à reculer de nouveau. Thiago Alcántara teste ses changements de rythme balle au pied et provoque l'expulsion de Marcano. Xabi Alonso se fait un plaisir de transformer le coup franc qui suit, placé juste au-dessus du mur. Il faudra une double parade du gardien portugais à la 90e pour éviter le 7-1 qui aurait envoyé les Dragons dans la même catégorie de victimes que la Roma ou le Brésil à la Coupe du monde. Bon courage pour les suivants...


⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Le PSG sort sans lutter