Bundesliga - 5e journée

Ali Farhat

Le Bayern reçu cinq sur cinq

Grâce à sa victoire sur Wolfsburg, le Bayern Munich continue sa marche en avant. Les Bavarois comptent désormais deux points d’avance sur Francfort, auteurs d'un très bon match nul face à un Dortmund fragile. Schalke a battu Mayence au terme d’un match maîtrisé, et Düsseldorf est allé s’imposer sur la pelouse d’une équipe de Fürth qui n’y arrive pas trop trop à domicile.

Note
1 votes
1 vote pour une note moyenne de 4.5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich)
Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich)
Cinq matchs, cinq victoires. Décidément, ce Bayern Munich-là n’a pas le temps de blaguer. Il y a un Meisterschale au bout, poussez-vous, tous autant que vous êtes. Quoi, Wolfsburg, quoi ? Qu’ils viennent, ouais. Quoi, ils sont venus prendre des nouvelles de Mario Mandžukić ? Ouais, bah qu’ils s’assoient, se taisent et regardent. Sans pitié avec son ancien club, le Croate signe un joli doublé de la tête (sur le premier, le crochet de Shaqiri est juste dingue). Le premier but, lui, fut l’œuvre d’un Bastian Schweinsteiger qui a lutté pour inscrire le troisième but de sa saison. Un poteau alors qu’il est à cinquante centimètres des bois suite à un corner, un autre suite à une frappe d’une vingtaine de mètres. Des buts, des poteaux, le Bayern a bouffé Wolfsburg tout cru. En témoigne ce taux incroyable de possession de balle : 85% au bout d’un quart d’heure de jeu. Prends ça Barcelone, Munich, c’est aussi un FCB.

Encore un match de folie pour Dortmund

Désormais, le Bayern a les pieds et les mains libres pour aller récupérer son bien. Il n’a plus cette espèce de promu bizarre nommé Eintracht Francfort (paye ton mollard quand tu le prononces) qui lui colle aux basques. Car l’équipe surprise de ce début de saison a été accrochée par un Borussia Dortmund furieux d’avoir perdu son invincibilité en championnat. Enfin, accrochée… Les hommes d’Armin Veh se sont surtout battus comme de beaux diables pour arracher ce résultat nul. Piszczek marque un but chanceux (la balle est deux fois détournée) et Reus double la mise cinq minutes plus tard en première mi-temps ? Pas grave, en seconde, les Aigles feront mieux. Inui délivre une passe décisive pour Aigner avant d’égaliser 97 secondes plus tard. Avec trois buts et trois passes dé en cinq matchs, Inui est clairement le joueur de ce début de saison. Dortmund trouvera la force d’aller égaliser quelques minutes plus tard, Götze se jouant intelligemment d’Anderson. Mais le Brésilien s’est fait pardonner quelques minutes plus tard en égalisant de la tête. Au coup de sifflet final, la Commerzbank Arena jubile : son équipe a véritablement gagné un point. En remontant deux fois le score, Francfort montre de la force de caractère. Encourageant. Pour la deuxième fois en quatre jours, Dortmund encaisse trois buts. Inquiétant.

Schalke tranquille, Düsseldorf aussi

Une contre-performance de Dortmund, c’est évidemment le peuple de Schalke qui jubile. Surtout si ses joueurs s’imposent, et à la maison de surcroît. Face à Mayence, les hommes de Huub Stevens n’ont pas trop eu à forcer. Enfin, si, le destin, quand même. Junior Diaz tacle, touche la balle, mais touche également Höwedes. Pénalty. Farfan ne se pose pas trop de questions et envoie une praline dans les cages de Wetklo. Mayence a dur. Elle a très dur quand elle voit Fuchs centrer pour le petit Holtby qui marque de la tête. Fuchs, Holtby, deux anciens de Mayence. Dépassée, l’équipe de Thomas Tuchel perd de sa concentration en fin de rencontre. Ce qui permet à Draxler de perforer la défense comme dans du beurre et de servir tranquillement Pukki pour le 3-0. Et hop, Schalke est troisième, à trois longueurs de Francfort. Enfin, pour la troisième fois de la saison, le Greuther Fürth s’est incliné à domicile. Face à un promu, cette fois, en l’occurrence le Fortuna Düsseldorf. Les joueurs se rendent peut-être compte qu’ils s’affichent en jouant à la Trolli Arena, et n’assument plus. Quoi qu’il en soit, les hommes de Mike Büskens viennent de nouveau de rendre une copie blanche à la maison. Zéro but inscrit à la maison, c’est chaud. De l’autre côté, ce fut un véritable soulagement pour les Rhénans quand Fink a ouvert le score : voici un peu plus de 300 minutes que le Fortuna n’avait plus marqué. Ilsö double la mise, et Düsseldorf repart trois points dans les valises. Et une petite fierté : celle d’avoir la meilleure défense d’Allemagne, avec… zéro but encaissé.

Résultats et Classement

Suivre Ali Farhat sur Twitter Ali Farhat


 





Votre compte sur SOFOOT.com

9 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Mortis le 26/09/2012 à 00:47
      

    Vive le suspens dans les grands championnats cette saison, sans trop se mouiller, on peut quasiment déjà prédire le champion d'Allemagne, d'Italie, d'Espagne et de France. Le foot a beau ne pas être une science exacte, il y a des signes qui ne trompent pas.

  • Message posté par ouambee le 26/09/2012 à 01:15
      Note : 1 

    Le stagiaire qui a fait l'intro s'est encore trompé : Francfort n'a pas été défait pas le Borussia...

  • Message posté par ouambee le 26/09/2012 à 01:15
      

    *par le Borussia

  • Message posté par waynerooney le 26/09/2012 à 02:17
      Note : - 1 

    Mortis si je me souviens bien le Borussia avait aussi mal commencé l'an dernier et on connaît la suite. Donc pas d'enflammade comme disait un certain DD un soir de Juillet 98

  • Message posté par schuey le 26/09/2012 à 09:54
      

    @mortis, en effet attention le BVB a mal commencé sa saison également la saison derniere.
    Maintenant, ce qui a vraiment changé au Bayern, c'est son banc. C'est simple, alors que l'année derniere, le FCB avait au max 13 joueurs de haut niveau, il a quasiment doubler les postes sur chaque position.
    prenons en plus de cela un Schweinsteiger retrouvé (ou presque), un Ribery de haut vol, un shaquiri dingue et un autre Mario en mode Bomber, tu as sans doute en effet un des plus gros clubs allemands.
    @shevagoal, cette équipe du Bayern a ton avis en CL, elle a ces chances non ?

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 26/09/2012 à 11:02
      

    J'ai l'impression que la seule chose qui peut vraiment freiner le Bayern, c'est une blessure de Schweinsteiger, qui me semble être le seul joueur vraiment irremplaçable de l'équipe (il a un volume de jeu démesuré, qui va de couvrir un latéral qui monte à apporter le surnombre dans la surface). Mais même sans lui l'équipe resterai très forte...

    Hier, Wolsburg était vraiment nul (offensivement c'était lamentable) et sans Benaglio (qui fait un bon match), c'était au moins 5-0.
    Et content de la bonne prestation de Shaqiri. Et une petite mention pour le regard satisfait et psychopate de Schweini lorsqu'il prend une carte jaune pour avoir sécher (volontairement) Diego. Et une autre pour son poteau à bout portant...

  • Message posté par GegeBege le 26/09/2012 à 11:08
      

    Et pour poursuivre dans les titres inédits, la semaine prochaine on titre "le Bayern force 6"

  • Message posté par shevagoool le 26/09/2012 à 11:29
      

    @mortis & @waynerooney
    L'an dernier, à la 6ème journée, le Bayern avait 8 points d'avance sur le Borussia. Le BVB gagnera la championnat avec 8 points d'avance.

    @ouambee
    My bad. C'est corrigé :-)

    @schuey
    Tout est une question de tirage. Tu es Allemand, tu le sais très bien ;-)

    @Ilovebayern
    Tu as tout dit. En même temps, vu ton pseudo, c'est normal...

    @GegeBege
    Trop facile. Ptêt que je parlerai d'un "pack de six".

  • Message posté par Mortis le 26/09/2012 à 11:47
      

    Grâce à son recrutement, le Bayern me semble mieux armé que l'année dernière pour jouer le coup à fond sur les différents tableaux, après, ils ne sont pas à l'abri d'une panne mais je suppose qu'un club de ce calibre aura su tirer des leçons du plantage magistral de la fin de saison 2011-2012 (c'était limite indécent de se foirer de la sorte).


9 réactions :
Poster un commentaire