Bundesliga - 1re journée

Quentin Moynet

Le Bayern prend les commandes

La Bundesliga est lancée. Après la victoire du Borussia Dortmund contre le Werder Brême (2-1) en ouverture du championnat, le Bayern Munich a répondu de bien belle manière en surclassant le promu de Fürth. Gladback et Wolfsburg sont déjà au rendez-vous et Hambourg est reparti pour une saison galère.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4.2/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Thomas Mueller et Holger Badstuber (Bayern Munich)
Thomas Mueller et Holger Badstuber (Bayern Munich)
Samedi 15h30, la Bundesliga démarre vraiment. Et comme la saison dernière à la même époque, les matches de l'après-midi mettent du temps à se débloquer. Le premier but de la journée aurait pu être l'œuvre de Westermann. Mais le capitaine du dinosaure Hambourg voit sa tête magnifiquement claquée par Schäfer. Le gardien de Nuremberg multiplie les parades de grande classe tout au long de la rencontre et bénéficie même de l'aide de sa barre transversale sur une tête de Jansen en fin de partie. Avant cela, Balitsch, d'abord maladroit devant le but, puis opportuniste, avait ouvert le score pour les Ruhmreichen (0-1). Déjà proche de la relégation la saison passée, Hambourg repart pour une saison galère.

C'est également le cas pour Augsburg, sèchement battu par le promu Düsseldorf (0-2) et son attaquant Schahin, auteur d'un doublé dont une demi-volée splendide. Voués à terminer dans le ventre mou du championnat, Fribourg et Mayence n'ont, quant à eux, pas réussi à se départager cet après-midi au Badenova-Stadion (1-1). Les Breisgau-Brasilianer pensent pourtant avoir fait le plus dur lorsque Kruse trompe Wetklo d'un plat du pied du gauche sur une ouverture millimétrée de Guédé. Mais Julian Schuster fauche Baumgartlinger dans la surface et Ivanschitz transforme la sentence. Wetklo se charge ensuite de conserver le point du match nul. À en dégoûter notre Frenchie Schmid.

Gladbach et Wolfsburg sont dans la place

On parle beaucoup du Bayern, de Dortmund et de Schalke 04, mais il ne faudrait pas oublier Mönchengladbach et Wolfsburg. Quatrième surprise du dernier exercice, Gladbach ne veut pas être un one shot. Orphelins de Reus, les hommes de Lucien Favre ouvrent le score à la demi-heure de jeu sur une tête de Hanke. Pas maîtres de leur sujet, les Poulains se font logiquement reprendre par Hoffenheim et Firmino, à la réception d'un centre de Vukčević prolongé par Derdiyok. Passeur décisif pour Hanke en première période, Arango prend ses responsabilités et redonne l'avantage aux siens grâce à sa patte gauche sur coup franc (2-1).

À Stuttgart, Ibišević risque de vivre des heures difficiles. À la 87e, il obtient un penalty généreusement accordé. L'attaquant bosnien veut se faire justice lui-même, mais sa frappe est détournée par Benaglio. Le ballon revient sur l'ancien joueur du PSG qui loupe le cadre alors qu'il est seul à cinq mètres des buts. Pire, deux minutes plus tard, Dost propulse une tête au fond des filets de Ulreich sur un centre de Vieirinha. Une victoire longue à se dessiner, mais méritée pour Wolfsburg qui a cruellement manqué de réalisme en première période, Dejagah et Olić se montrant particulièrement maladroits au moment de conclure. La bande à Diego, auteur d'une grosse prestation, se pose comme un véritable candidat à l'Europe.

Autre prétendant à l'Europe, voire au podium, Leverkusen n'a pas eu la même réussite. Face à une équipe de Francfort joueuse, le Bayer ouvre pourtant le score à la demi-heure de jeu grâce à son attaquant vedette Kießling, déjà dangereux à deux reprises en début de rencontre. Un but inscrit contre le cours du jeu, Francfort s'étant créé de nombreuses occasions, par l'intermédiaire du remuant japonais Inui, d'Aigner mais surtout de Meier, très maladroit face à Leno. Mais en seconde période, après deux duels remportés par Trapp face à Rolfes et Schürrle, la donne change totalement. Aigner égalise et Lanig, entré quatre minutes plus tôt, donne la victoire (2-1) aux Aigles d'une reprise de la tête.

Le Bayern prend les commandes

Mis sous pression par Dortmund, vainqueur du Werder la veille, le Bayern Munich, pourtant privé de Ribéry et Gómez, n'a pas tremblé face au promu de Greuther Fürth (0-3). Balbutiants pendant trente minutes, les Bavarois prennent l'avantage juste avant la pause grâce à un but de renard de Müller, bien placé suite à une tête de Dante repoussée sur sa ligne par un défenseur de Fürth. Sans forcer, les hommes de Heynckes font le break à l'heure de jeu grâce à la révélation de l'Euro Mandžukić, à la réception d'une frappe du droit de Robben repoussée par Grün. Schweinsteiger, Pizarro et Tymoshchuk se dégourdissent les jambes et Robben voit son centre, contré par un défenseur, tromper le gardien vert. Une petite promenade de santé pour le Bayern qui prend (déjà) les commandes du championnat. Pour l'équipe du trèfle en revanche, la saison s'annonce longue, et ce malgré quelques joueurs de talent comme le feu follet Schmidtgal.

Résultats et Classement de Bundesliga

Parier sur les matchs de Borussia Dortmund

 





Votre compte sur SOFOOT.com

6 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Papa Ours le 25/08/2012 à 23:36
      

    Match pas évident pour le Bayern contre un promu. En première mi-temps, Furth a vraiment joué dur et tout fait pour casser le rythme.

    Bonne impression de Shaqiri, impliqué sur les deux premiers buts du Bayern. Joueur généreux, beaucoup de jeu en mouvement.

    Bien apprécié la prestation de Dante également. Vivement le retour d'un vrai latéral gauche, Badstuber n'a pas joué à sa place.

    Vu hier soir le match du Borussia Dortmund. Mais quelle ambiance! Et un match joué sur un sacré rythme. J'espère que les abonnés commencent à comprendre ce qu'est vraiment la Bundesliga.

  • Message posté par theo le 26/08/2012 à 00:07
      Note : 1 

    Mais quelle est cette chose qui semble effrayer autant Muller et Badstuber ? Les hypothèses sont nombreuses : De la dentition de Wahiba Ribéry au corps diforme de Arjen Robben, en passant par la vilaine peau de Schweini ou un fantome du défenseur Breno, le mystère reste totale.

  • Message posté par schuey le 26/08/2012 à 13:01
      

    si la bundesliga devient plus populaire en France pour que l'on se tape des commentaires de "délits de sale gueule" comme celui de theo, je suis pas sur que ca vaut le coup.

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 26/08/2012 à 19:38
      

    Un bayern pas très spectaculaire, face à une équipe de Fürth très bien organisée, très physique (voir agressive) dans les duels et qui a fait un très gros pressing, qu'elle n'a pu tenir tout le match.

    Le Bayern a semblé maitriser, en se montrant patient calme, et très sérieux (quasi aucune occasion pour Fürth). Le premier but vient au meilleur moment. Maintenant attention car beaucoup de réussite sur les 3 buts... et au final un jeu un peu stérile...
    Shaqiri dans l'axe c'était pas ça, quand il est passé à droite c'était déjà mieux...

    Somme toutes un bayern qui comme l'an passé essaye de maitriser et d'avoir le contrôle... mais encore en rodage offensivement...

  • Message posté par Pierre du Bayern le 26/08/2012 à 20:57
      

    JE VEUX LE SALADIER CETTE SAISON !!!

  • Message posté par theo le 26/08/2012 à 23:25
      

    Schuey : Je pense que c'est plutot ton commentaire qui vaut pas le coup.


6 réactions :
Poster un commentaire