Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts de finale

Le Bayern pour l'OM !

L'OM retrouvera donc Franck Ribéry à l'occasion des quarts de finale contre le Bayern Munich. Chelsea prend Benfica, le Real Madrid décroche l'APOEL et gros choc en vue entre Barcelone et le Milan AC...

Modififié
APOEL Nicosie - Real Madrid
Et paf! Fin du suspense, fin des rêves olympiens. Le premier nom tiré est celui de l'APOEL. Au petit jeu du "une chance sur sept", c’est le Real Madrid qui a raflé la mise. Encore un coup de Sergio Ramos, encore du favoritisme, évoque-t-on déjà du côté de Barcelone. Peut-être. Sauf que la fracture de la cheville de Cristiano Ronaldo, à cause d’une motte de terre, à la quinzième minute du match aller, pourrait bien changer la physionomie du match. Et que dire de la lucarne d’Ailton à Santiago Bernabeu. Plus sérieusement, l’Apoel Nicosie a battu Lyon, qui a déjà battu le Real Madrid. Le calcul est donc simple : les Chypriotes vont se faire démolir.

Olympique de Marseille - Bayern Munich

Arjen Robben contre Jérémy Morel. C’est certainement la première chose qui est venue à l’esprit de Didier Deschamps au moment où Paul Breitner a offert le Bayern Munich à son Olympique de Marseille. Après avoir humilié le FC Bâle 7 à 0, les coéquipiers d’un Franck Ribéry, qui a vu ses vœux exaucés, feront donc le déplacement au Vélodrome. Un sale tirage pour les Olympiens, certainement le pire, les Espagnols mis de côté. Car pour aller à Munich, 19 ans après être devenus « à jamais les premiers » , les Marseillais vont devoir trouver un moyen de calmer les ardeurs bavaroises. Et même avec un Nicolas Nkoulou étincelant pour tenter de refroidir un peu Mario Gomez, on imagine mal Gennaro Bracigliano enchaîner les claquettes sur les frappes enroulées de Robben et Ribéry. Mais bon, on ne sait jamais, avec ses deux-là, la blessure n’est jamais loin.

Benfica - Chelsea
A priori l’affiche la plus équilibrée, entre une équipe portugaise et une équipe qui n’aime plus les Portugais. Revigorés par leur victoire au bout du suspense face à Naples, les joueurs de Chelsea auront à cœur d’oublier leur classement en Premier League et de renouer avec l’autre Big Four. Pour cela, il faudra aller chatouiller des Portugais costauds, sans être trop brillants, qui sont venus à bout du Zénith. Une mission largement à la portée des joueurs du coach chinois Roberto Di Matteo, qui pourra compter sur Didier Drogba pour rendre la monnaie de leur pièce aux Benfiquiste en matière de vice et de roublardise. Par contre, il faut leur dire tout de suite, aux Londoniens, que si c’est pour se faire éliminer en demi-finale sur un but d’Iniesta dans les arrêts de jeu, ce n’est pas la peine. Fucking disgrace.



AC Milan - FC Barcelone

Elle est là, la belle affiche de ces quarts de finale. Déjà opposés en phase de poule, où ils ont offert aux téléspectateurs de bien belles rencontres, Barcelonais et Milanais se retrouveront donc pour une place en demi-finale. Désireux de faire comprendre à l’Europe du football que ce qu’il s’est passé lors des deux précédentes rencontre entre eux n’était qu’un malentendu, les joueurs de Pep Guardiola vont tout faire au Camp Nou pour ne pas s’encombrer d’un déplacement compliqué à San Siro. Il faut dire que si le couloir gauche rossonero a la même dégaine qu’à l’Emirates Stadium, Leo Messi se fera un plaisir de se rapprocher un peu plus du record de Raul. Kevin Prince, lui, a les boules. Pas d’Eric Abidal pour marquer des buts splendides. Les Milanais devront avoir la foi.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 19
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi