« Le Bayern ne dépend pas de ses stars »

Une réponse de Patrick Guillou sur le foot allemand dure en moyenne cinq minutes. Comme on voulait faire un large tour d'horizon, notre forfait Néo a morflé. Pas grave car le consultant franco-allemand pour Canal ou TPS en connaît un rayon sur Ribéry, Kuranyi, Magath, Delpierre et même Sankt-Pauli. Magnéto.

0 0
Le Bayern est-il ordinaire sans Robben et Ribéry ?


C'est exagéré. On voit quand même l'impact de Van Gaal sur l'équipe. L'an dernier, l'équipe était trop dépendante de Ribéry, le fond de jeu laissait à désirer. Il y a quelques années, Magath avait mis sa patte sur le jeu. Les débuts de Klinsmann étaient intéressants mais son équipe a eu du mal à imposer son style et son rythme dans une rencontre, elle avait de nombreux passages à vide. Bref l'équipe était méconnaissable et Klinsmann a été viré. Le collectif est meilleur cette année vu qu'il ne dépend pas de ses deux stars qui ont peu joué ensemble de toute façon. Je note l'éclosion de Thomas Muller, un joueur très fin, intelligent et adroit face au but. Bon, il a un petit passage à vide en ce moment. Le Bayern est difficile à lire quand il évolue au complet. Je ne pensais que Olic s'imposerait devant et pourtant : il donne tout, joue dans la profondeur et s'arrache sur chaque ballon. Ce n'était pas gagné vu le nombre de météorites complètement éteintes passées par le Bayern ces dernières années, comme Podolski ou Ali Daei. Le parallèle entre Olic et Kuyt est recevable. Il a un cœur énorme.

Est-ce que Leverkusen va encore tout perdre ?


Au départ, je pensais sincèrement que Jupp Heynckes était suffisamment expérimenté pour mener son équipe au titre. D'ailleurs, le Bayer est resté longtemps invaincu mais sa première défaite l'a fait éclater comme une bulle de savon : les joueurs se sont relâchés et les défaites se sont enchaînées. Ils sont retombés dans les travers des époques Daum et Labaddia. Leur jeu est pourtant intéressant, offensif et plaisant à voir, il y a de bons éléments capables de gagner un titre : Kiessling, Rolfes au milieu, Adler et quelques étrangers comme Hyypiä qui ont connu le haut niveau. Je suis franchement surpris que les mêmes maux reviennent chaque année, c'est incompréhensible. Il manque peut-être la pression de l'extérieur, le club souffre du peu d'engouement populaire et médiatique, les joueurs vivent dans le confort. Mais quand même, tous ces internationaux devraient tirer le groupe vers le haut !

Félix Magath est-il le meilleur entraîneur allemand ?


Ce qu'il fait est énorme. Il est le seul entraîneur qui a remporté deux fois de suite le doublé avec le Bayern. Ensuite il a mené Wolfsburg au titre de champion ainsi qu'en demi-finale de la Coupe. Sa plus grosse performance à Schalke a été de refaire l'unité entre l'équipe et le public alors que la fracture était énormissime quelques semaines auparavant. Il faut revoir les 3000 spectateurs sortant des liasses de billets pour moquer ses millionnaires en short... Puis Magath est arrivé, le public a vu que les joueurs donnaient tout. Avec ses prises de position radicales, ll a métamorphosé des joueurs amorphes comme Farfan et Kuranyi, qui fait des courses complètement différentes. Kuranyi a coupé ses cheveux, il est allé chez le coiffeur car Magath ne supportait pas que Kuranyi se recoiffe pendant les matches. Et voilà qu'il dépasse son nombre de buts en Bundesliga cette saison. Ce qui est incroyable avec Magath, c'est que tous ses joueurs progressent quel que soit leur âge. Il leur apprend tous quelque chose, c'est son plus grand succès. Et puis Magath a des contrats pub, c'est un personnage incontournable du football allemand, il est demandé de partout. A Wolfsburg, il était entraîneur + manager général + directeur administratif et juridique, c'est dingue ! Il pourrait maintenant intégrer le directoire de Schalke 04.

La nouvelle génération d'entraîneurs comme Jürgen Klopp (Dortmund) et Heiko Herrlich (Bochum) est-elle prometteuse ?


Herrlich vient de la Fédération, il est peu habitué au quotidien d'un club et surtout, il a toujours travaillé avec les meilleurs auprès de la sélection de jeunes. Mais il a obtenu une série de neuf matches sans défaite avant que les dernières semaines se compliquent. Il a peut-être des difficultés à gérer des joueurs confirmés comme Yahia et Azouagh, il ne prend pas assez de pincettes. Jürgen est surnommé « klopo » , ça veut dire le dingo. Ça vient de son comportement très enthousiaste sur le bord de la touche, il est vindicatif, s'en prend aux arbitres et aux joueurs d'en face. C'est un bon showman, du pain béni pour les médias auxquels il donne toujours du grain à moudre. D'une certaine manière, il a copié le style Magath en installant la concurrence même pour les joueurs expérimentés. Il a écarté Tinga et envoyé des signaux forts aux jeunes comme Damien Le Tallec. Il a aussi eu la main heureuse en échangeant Petric contre Zidan qui est toujours bon lorsque Klopp est derrière lui car il sait le prendre. Bref il a reformé un groupe qui a gratté une merveilleuse quatrième place. Avec un peu de chance, ils peuvent même gratter la troisième place de Leverkusen pour la Ligue des Champions.

L'énorme gâchis du Hertha Berlin vous fait pitié ?


Il reste une petite chance pour le Hertha de finir antépénultième mais ça sera dur quand même vu le calendrier final contre les meilleures équipes allemandes. Franchement, vu leur nombre de victoires cette saison, croire au maintien est déjà miraculeux. La D2 n'est pas la mort d'un club mais le Hertha n'a rien à y faire. Un stade pareil doit absolument servir en Première Division. Il faudra m'expliquer comment une capitale aussi riche et dynamique, avec des centaines de sièges sociaux, la qualité de vie et la richesse n'a pas gagné un titre depuis des siècles. Il n'y a même pas de concurrence, tous les autres clubs de la ville ont disparu.

Quelles sont les révélations de la saison ?


Le nom de Toni Kroos me vient spontanément. Tout le monde s'accorde à le trouver exceptionnel. Il fallait qu'il se sorte les doigts et c'est réussi. Je pense à Max Hummels, le défenseur de Dortmund. Il y a aussi Heinz Muller, le vieux gardien de Mayence qu'on n'attendait pas à ce niveau. Et puis le Werder regorge de bons jeunes : l'attaquant Aaron Hunt a tiré l'équipe vers le haut pendant toute la première moitié de saison. Özil et Marin ne sont pas trop connus en France mais ils sont très intéressants. Jusqu'à présent, ils avaient des petits soucis pour être constants, c'était les montagnes russes mais ça va mieux. Ah oui, j'aime aussi le comportement de Howedes (Schalke) qui avait marqué un but décisif aux Espoirs français.

Et les déceptions ?


Wolfsburg malgré son beau parcours européen, et Hoffenheim. Je ne dirais pas que le club jouait au-dessus de sa valeur la saison passée, il surfait plutôt sur une superbe dynamique en D2. Cette équipe avait la faculté de jouer très vite en contre, ce qui a surpris bon nombre d'adversaires. Avec une meilleure préparation tactique, ces adversaires ont compris qu'il fallait laisser Hoffenheim faire le jeu, ce qu'ils font moins bien. Les joueurs sont retombés dans l'anonymat sans parler des tensions liées aux écarts de salaires. Il y a toujours de bons joueurs mais il manque la profondeur de banc.

[page]
Thomas Schaaf s'amuse toujours après dix ans sur le banc du Werder ?


La semaine dernière, je suis passé à Brême pour voir l'entraînement. Même de loin, tu n'aperçois pas la défense, ils font dans la semaine ce qu'ils réalisent le week-end. Même à l'entraînement, le Werder prend beaucoup de buts ! C'est une philosophie du spectacle poussée à l'extrême. Mais bon, une équipe éliminée en marquant quatre buts à domicile, ça laisse songeur. Au moins, on ne s'ennuie jamais avec le Werder.

Kevin Kuranyi, 18 buts avec Schalke, doit-il disputer le Mondial ?


Ce n'est pas un problème de talent. Il faut remettre les choses dans leur contexte : Löw avait retenu Kuranyi pour un match à Dortmund mais il l'a laissé en tribune. Kuranyi ne souhaitait pas y aller, c'est comme si un joueur de l'OM devait suivre un match de l'Equipe de France depuis le Kop de Boulogne, vous imaginez ? Bref, Kuranyi s'est assis en tribunes, il s'est fait démonter par le public et quand il en a eu marre, il est rentré directement chez lui sans s'excuser. Löw a pris ça comme un coup de canif dans leur contrat moral. Il a dit qu'il ne le prendrait plus jamais au lieu de se laisser une porte de sortie. Maintenant que Kuranyi est le meilleur buteur de la Bundesliga et un joueur métamorphosé par Félix Magath, il faut absolument le prendre pour le Mondial. En valeur absolue, ce n'est pas possible de s'en passer. Kiessling marque à nouveau mais Klose et Podolski sont incontournables dans l'esprit de Löw alors qu'ils font une saison blanche en championnat. Le paradoxe, c'est que Klose est le remplaçant de Mario Gomez au Bayern mais c'est l'inverse avec la Nationalmannschaft. Même Franz Beckenbauer fait un lobbying terrible pour le retour de Kuranyi : dans une de ses chroniques à Bild, il a demandé à Löw de savoir ravaler sa fierté. Il pense que l'intérêt de la nation doit primer, c'est un discours très patriotique. En Allemagne, les gens se demandent pourquoi Löw observe plus souvent Hoffenheim que Schalke ! Kuranyi doit faire partie de la liste pour l'Afrique du sud.

Il n'y a pas meilleur que René Adler pour garder la cage de la Nationalmannschaft ?


Andreas Köpke a décidé qu'il serait titulaire malgré les quelques couilles qu'il a commises. Neuer est aussi performant donc il y aura un combat entre Adler, Neuer et Tim Wiese. Le problème, c'est que les trois veulent absolument être le titulaire, ils sont en train de se bouffer entre eux. Il y a toujours eu des problèmes au poste de gardien de la Nationalmannschaft : entre Schumacher et Ilgner puis entre Ilgner et Kahn puis entre Kahn et Lehmann. Je me souviens qu'Uli Stein avait été renvoyé de la sélection car il avait traité Beckenbauer de guignol qui sert la soupe. Bref les trois se tireront dans les pattes jusqu'au premier match. La solution serait d'en prendre seulement deux et d'ajouter Frank Rost qui se mettrait plus facilement dans la peau d'un remplaçant venu pour aider le titulaire.

Un Français de la Bundesliga peut-il être le Pascal Chimbonda de 2010 ?


Trapattoni disait de Matthieu Delpierre qu'il avait rarement vu un défenseur central aussi bon. Il est le capitaine du VfB, on aurait pu l'inviter plus tôt en Equipe de France. L'Equipe de France a tellement de problèmes en défense centrale qu'il fallait l'essayer, c'aurait pu être un élément de réflexion. Mais bon, il ne semble pas faire partie des potentiels. Il a pourtant l'expérience internationale, il est toujours performant en championnat. Je pense qu'il a le niveau. Quant à Simon Pouplin, il faudrait se poser la question : prend-on un troisième gardien pour le présent ou l'avenir ?

Des clubs historiques pourraient remonter de 2.Bundesliga ?


J'espère sincèrement, ce serait le pied. Sankt Pauli, c'est mon enfance : le deuxième club de Hambourg, un public d'extrême-gauche et d'antimondialistes, comme s'il y avait un club de Ligue 1 à Pigalle. La ville est divisée : d'un côté les riches, de l'autre les étudiants et les adeptes de Che Guevara dans ce petit quartier chaud à l'ambiance terrible. Ce serait un plaisir d'y retourner. Il y a aussi Augsbourg et le Fortuna Düsseldorf qui sont à la lutte. Et puis Kaiserslautern va sûrement le faire mais ce sera plus dur l'année prochaine : le club s'est mis dans le rouge inutilement. Bon, le stade est toujours archicomble, au sommet d'une petite montagne où j'adorais jouer. Mais le club n'est pas encore prêt économiquement.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0