Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Bayern Munich/Hoffenheim (2-0)

Le Bayern n'est pas malade

On attendait de voir la réaction du Bayern, après sa première défaite de la saison, mardi en Ligue des champions. Tout naturellement, les Munichois ont dominé sans forcer une faible équipe d’Hoffenheim (2-0). Franck Ribéry, encore le meilleur sur la pelouse, y est allé de son doublé.

Modififié
Bayern Munich - Hoffenheim : 2-0
Buts : Ribéry (19e et 47e) pour le Bayern.

Une crise, quelle crise ? Perdre en Ligue des champions contre une équipe biélorusse, c’est une chose. La Bundesliga, c’en est une autre. Seul maître à bord dans son championnat, le Bayern a une nouvelle fois prouvé sa supériorité, en dominant sans le moindre souci Hoffenheim (2-0), pour le compte de la 7e journée de championnat. Rien de très spectaculaire, peu d’occasions, mais une réelle maîtrise. Un excellent Franck Ribéry, aussi. Et le record du meilleur départ en Bundesliga, surtout.

Ribéry seul à tenter

Habitué à démarrer ses matchs très fort, le Bayern met plus de temps que d’habitude, face à Hoffenheim. Quand bien même les Munichois font mine de monopoliser le ballon dans les premières minutes, Hoffenheim, qui joue très haut, gêne sensiblement la construction bavaroise. Pendant un quart d’heure, on assiste donc à un jeu d’observation et, surtout, à de nombreuses approximations techniques. Il y a un détail qui saute aux yeux : le jeu du Bayern penche constamment sur le côté gauche, celui de Franck Ribéry. Très en jambes, le Français est pour ainsi dire le seul à se montrer sur le premier quart d’heure de jeu. Rien d’étonnant, du coup, à le voir ouvrir le score. Sur son aile, Ch'ti Franck fait sa spéciale : il fait mine de repiquer au centre, pour se débarrasser du vis-à-vis et frapper du gauche, dans un angle fermé. À ras de terre, le ballon file entre les jambes de Casteels (1-0, 19e). Sans être convaincant, le Bayern mène donc au score. D’autant qu’après leur but, les Munichois décident d’endormir le jeu et l’adversaire. Manière de mettre un coup de collier avant la pause. À part une nouvelle frappe de Ribéry (39e) et quelques jolis centres sans destinataires, pas de quoi inquiéter Hoffenheim. À la pause, on retiendra le très faible nombre d’occasions, mais tout de même, une maîtrise impeccable des locaux à partir de l’ouverture du score. Les visiteurs, en revanche, sont complètement amorphes.

Deux minutes pour tuer le match

Le discours de Markus Babbel à la pause n’a visiblement rien changé à l’activité de ses hommes. Toujours aussi maladroits, les Bleus perdent tous les ballons au milieu. Le Bayern ne tarde pas à en profiter, et sur le côté droit cette fois-ci, Mandžukić (ne nous demandez pas ce qu’il foutait là…) adresse un centre parfait pour Kroos, qui tente la reprise. Le milieu offensif s’emmêle les pinceaux, mais parvient tout de même à récupérer la gonfle, pour démarquer Ribéry. Le Français enroule son ballon hors de portée de Casteels, qui ne peut qu’admirer la lucarne (2-0, 47e). Ça y est, le Bayern a tué le match. En effet, on voit mal comment les visiteurs pourraient se refaire, vu la physionomie de la rencontre. D’autant que les Bavarois remettront vite le pied sur le ballon, le but étant, là encore, de faire courir l’adversaire, tout en s’essayant à quelques contre-attaques. Une frappe de Shaqiri par-ci, une tête de Javi Martínez par-là… Le Bayern terminera son match le plus tranquillement du monde.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 44
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises