Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bundesliga -15e journée
  3. // Bayern Munich/Dortmund (1-1)

Le Bayern n'achève pas Dortmund

Longtemps ennuyeux, le choc de la 15e journée de Bundesliga s'est emballé en fin de rencontre (1-1). Le Bayern d'un bon Ribéry reste largement en tête du classement.

Modififié
Bayern Munich - Borussia Dortmund: 1-1
Buts : Toni Kroos (67e) pour le Bayern Munich et Mario Götze (73e) pour le Borussia Dortmund.


Pour la deux centième fois d'affilée, le Bayern Munich débute une rencontre de Bundesliga dans un stade à guichets fermés. Ce n'est pourtant pas le spectacle proposé ce soir contre le Borussia Dortmund qui nous dira pourquoi. Dans ce match entre le grand leader du championnat et le double champion en titre, on était en droit de s'attendre à un feu d'artifice. Avant la rencontre, les chiffres faisaient saliver. Avec 37 points sur 42 possibles, le Bayern Munich réalise le meilleur départ de l'histoire du championnat allemand. Avec déjà 41 buts en 15 matchs cette saison, les Bavarois allaient se frotter à la deuxième meilleure attaque de Bundesliga. Il aura pourtant fallu attendre la dernière demi-heure pour que la rencontre s'emballe enfin. En ouvrant le score, puis en manquant de grosses occasions dans les dernières minutes, le Bayern loupe là l'opportunité de s'envoler encore plus au classement. Dans un choc à l'enjeu plus symbolique que comptable, les hommes de Jupp Heynckes auraient pu marquer les esprits. Ils restent tout de même loin devant le Bayer Leverkusen et leur adversaire du soir (8 et 11 points d'avance).

Rien à part la blessure de Badstuber

Les 12 premières minutes de la rencontre se jouent dans un silence de cathédrale. Comme sur tous les terrains de Bundesliga, les 71 000 spectateurs de l'Allianz Arena font la grève des encouragements. Une manière de protester contre une réunion de la DFL (la Ligue allemande) destinée à brider les ultras. Mais les Bavarois n'en ont rien à faire et mettent la pression sur les cages de Weidenfeller. Avant de s'offrir deux grosses frayeurs, la faute à une charnière centrale pataude. Après une passe en retrait foireuse de Badstuber, Neuer manque sa feinte et dévisse, mais Reus et Lewandoski n'en profitent pas. Dante se fait ensuite déposer par son ancien coéquipier à Mönchengladbach, mais Marco Reus sollicite mollement le gardien du Bayern.

Paradoxalement, c'est au moment où les supporters commencent à donner de la voix que les Munichois baissent le pied. Les joueurs de Jüren Klopp n'ont pas la possession du ballon, mais leur pressing fait reculer le bloc du Bayern. Dans leur moitié de terrain, les Bavarois abusent alors de longs ballons vers le pivot Mario Mandžukić. Sans succès. Même s'il y a une certaine intensité, les tirs se font rares. On est bien loin du spectacle débridé vendu chaque semaine par Jean-Charles Sabattier. Dans ce marasme, seul un Ribéry « on fire » sort du lot : transversales, tacles, débordements et déjà trois petits ponts au compteur. Il faut attendre la fin de la mi-temps pour avoir un peu d'animation. En intervenant sur Mario Götze, Holger Badstuber se tord le genou droit avant de se tordre de douleur sur la pelouse. Ça sent la rupture des ligaments croisés… Le bûcheron allemand n'est pas du genre à faire du chiqué, il cède sa place. C'est ensuite Marco Reus qui oblige Neuer à dévier en corner sur une grosse frappe du gauche (44e).


Deux buts en six minutes

Histoire de dynamiter une rencontre qui en a bien besoin, un streaker fait son apparition sur la pelouse. Ce qui donne des idées à Mats Hummels. Sur un coup franc rapidement joué, le sosie protéiné de Javier Pastore dévie légèrement la balle et oblige Neuer à une belle horizontale. La rencontre s'anime enfin. Reprise de Mandžukić, tête de Götze, quelques déboulés de Francky et deux buts en six minutes ! Deux buts du gauche, deux frappes croisées dans le petit filet. Sur une remise de Müller, Kroos crochète Subotić et déclenche un tir à l'entrée de la surface pour battre Weidenfeller (67e). Sur un corner de Reus, Götze enchaîne, lui, contrôle de la poitrine et reprise de volée au ras du poteau (73e). En fin de rencontre, le Bayern manque le coche. La frappe de Thomas Müller frappe au ras du poteau avant de tenter un lob astucieux sur Weidenfeller. C'est ensuite Toni Kroos qui se présente seul face au gardien du Borussia bien lancé par un Mario Gómez enfin sur le terrain. Weidenfeller s'emploie une quatrième fois dans les dernières minutes pour sauver une tête de Javi Martínez sur sa ligne.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 9
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall