Le Bayern Munich, l'autre ouragan

En attendant Fribourg-Wolfsburg et Eintracht Brauschweig-Hertha Berlin, on a vu le Bayern atomiser le Werder, le Bayer disposer du Borussia Dortmund et l'étau se resserrer sur Jens Keller, l'entraîneur de Schalke. Et puis des stades pleins, des buts, des gestes fous. Comme d'hab, quoi.

Modififié
0 10
L'équipe de la semaine : Hoffenheim

Bien sûr, il aurait pu être question du Bayern Munich, insaisissable leader. Ou encore du Bayer, désormais seul poursuivant du Rekordmeister. Mais il y a d'autres clubs, ici et là, en Bundesliga. Notamment le TSG 1899 Hoffenheim, qui, avec sa victoire à Francfort sur l'Eintracht, clôt là une très jolie semaine. Après le 4-4 concédé in extremis la semaine dernière face au Werder, Anthony Modeste et ses copains ont décidé de réagir, et de la faire à l'envers aux autres. Ça commence en Coupe d'Allemagne, avec une victoire 3-1 sur la pelouse de Schalke, et ça finit en championnat, avec une victoire 2-1 à la Commerzbank Arena. Tout ça grâce à un grand petit bonhomme : le Brésilien Roberto Firmino.

Vous avez raté Werder Brême-Bayern Munich ? Tant pis pour vous.

En milieu de semaine, l'ouragan « Xaver » a dévasté le Nord de l'Allemagne avant de s'estomper. Sauf à Brême, où il a décidé de squatter un peu plus longtemps. À cette occasion, il a même changé de blaze : ainsi samedi, l'ouragan s'appellait Bayern Munich. Après avoir toussoté pendant une vingtaine de minutes, la machine bavaroise s'est mise en marche, et a écrasé toute forme de résistance. Ce fut d'abord le show des défenseurs, avec un csc de Lukmiya et une belle détente de Danny Van Buyten. Puis vint le requiem des attaquants, une série de buts à la FIFA 14 : Müller pour Ribéry, 0-3, Ribéry pour Mandžukić, 0-4, Götze pour Müller, 0-5, Alaba pour Ribéry, 0-6, et enfin Müller pour Götze, 0-7. Elle est là, la plus haute défaite à domicile de l'histoire du Werder. Les images du carnage, c'est par ici :

L'analyse définitive du weekend

Quand est-ce que Nuremberg va enfin gagner un match, bon sang de bois ? Ce weekend encore, le « Club » a concédé un match nul, 1-1 face à Mayence. Toujours pas de victoire pour le 1.FCN, alors qu'on est quasiment à la trêve. Le plus choquant, c'est que si l'on regarde les trois premiers niveaux des « cinq grands championnats » (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie), on se rend compte que Nuremberg est la seule équipe à ne pas avoir inscrit trois points en une fois. À ce rythme-là, c'est l'étage inférieur qui attend les Franconiens, sans autre forme de procès.

On risque d'en parler sur RMC

Doit-on sanctionner d'un rouge un joueur qui sort sur civière ? Rappel des faits : on joue la 90e minute entre Nuremberg et Mayence. Le score est de 1-1, Petar Slišković s'échappe pour Mayence, tend son pied, le rétracte de justesse devant la sortie de Raphaël Schäfer. Choc entre les deux joueurs, le Croate reste à terre, blessé. Schäfer pète un plomb, commence à vouloir allumer le banc de Mayence. Pendant ce temps, Slišković est évacué sur civière. Manuel Gräfe ne perd pas pour autant son sang-froid, et inflige un rouge au Croate. Mauvaise soirée pour Slišković, qui en plus d'être expulsé, devra patienter avant de revenir sur les terrains, la faute à une rupture partielle d'un ligament du genou. VDM.

Top 5

Raffael Son but de dingue permet à Gladbach d'égaliser face à Schalke.
Youtube
Raphael Wolf. Onze buts encaissés lors de ses deux premiers matchs avec le Werder. Danse avec le Loup. À part ça, Tim Wiese est mort de rire.
Ibrahima Traoré. Plus que sa frappe en bout de course qui permet au VfB Stuttgart de mener 3-2, c'est surtout ce sprint qui donne envie de le voir en découdre avec Pierre-Emerick Aubameyang sur une piste d'athlétisme.
Youtube
Heung-Min Son. Le Sud-Coréen est en feu en ce moment. Preuve en est avec ce but « à la Dortmund » face au BVB : je profite de l'erreur de l'adversaire, je me projette très vite vers l'avant, je dribble le goal, je marque. Simple comme bonjour.
Youtube
Benedikt Höwedes. En ce moment, ça ne tourne pas rond du tout pour le capitaine de Schalke 04, qui se fait expulser pour une main (involontaire, certes) face à Mönchengladbach, une main qui amène un pénalty, que Kruse transforme sans trembler. À la mi-temps, les joueurs de Schalke sont allés voir Felix Zwayer pour essayer de comprendre le pourquoi du comment de l'expulsion. Ce à quoi l'arbitre aurait répondu : « Cette discussion est trop stupide pour moi, j'ai pas envie d'en parler. Apprenez les règles ! »

La stat

90. C'est le nombre de points que le Bayern Munich a pris au cours de cette année civile en championnat : 49 sous Heynckes, 41 sous Guardiola. Un record, bien sûr. Autre record, pour Pep, celui-là : aucun entraîneur n'était resté invaincu durant ses 15 premiers matchs en Bundesliga. Jusque-là, c'était Karlheinz Feldkamp qui tenait la corde, 14 matchs sans défaite avec son Kaiserslautern. C'était lors de la saison 78/79.

Le geste

Ou plutôt les gestes de Sven Ulreich, qui s'est pris pour un joueur de champ l'espace de quelques instants. Des instants qui ont permis à Hanovre de marquer. Par deux fois. À la 28e minute, une sortie hasardeuse et une mésentente avec Daniel Schwaab permettent à Arthur Sobiech d'égaliser à 1-1. Trois minutes plus tard, une sortie tardive du gardien de Stuttgart permet à Salif Sané de marquer de la tête. Heureusement pour Ulreich, ses coéquipiers ont fait le taf devant.

Uli Hoeness a dit

« Il n'y en a pas un sur cette terre qui mérite plus le titre de meilleur footballeur du monde que lui. Je n'aime pas toutes ces manigances actuelles. S'il n'est pas élu en tant que tel, ce serait une énorme saloperie ! » De la magouille dans le football, à l'échelle mondiale de surcroît ? Allons bon...

Et sinon...

Javi Martínez ne sait toujours pas conjuguer le verbe « verlieren » correctement.

Depuis le début de sa carrière, Sven Bender en est à sa 24e blessure/maladie.

L'Eintracht Francfort a plus de points en Europa League qu'en championnat.

Rani Khedira, frère de, a été aligné pour la première fois d'entrée en Bundesliga.

En 2. Bundesliga, le 1.FC Cologne est « Herbstmeister » , champion d'automne. Réponds à ça, le Bayern Munich.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

merci @shevagoal pour ce beau récap ! Ca fait bien plaisir.
Le Bayern est vraiment devenu une machine, sous Heynckes, et maintenant avec Guardiola.
Je préferre le football total de Heynckes, super vertical, mais faut bien admettre que Guardiola commence à faconner cette équipe.
J'espere que le BVB ne va pas s'effondrer !
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Le Bayern banalise l'exceptionnel
nyakichan Niveau : CFA2
Message posté par schuey
merci @shevagoal pour ce beau récap ! Ca fait bien plaisir.
Le Bayern est vraiment devenu une machine, sous Heynckes, et maintenant avec Guardiola.
Je préferre le football total de Heynckes, super vertical, mais faut bien admettre que Guardiola commence à faconner cette équipe.
J'espere que le BVB ne va pas s'effondrer !


Le Bvb n'a plus de défense, et maintenant il n'a plus de milieux, ça commence à faire beaucoup.
De tout les forums de """connaisseurs de foot""":

"De toute façon guardiola il ne peut réussir qu'au Barça"

Exceptionnel ce que fait la le coach, il arrive dans une équipe qui a tout gagné, donc pas affamé à priori, change un peu le système, bouscule les habitudes, donne des nouveaux rôles aux joueurs, et ça marche comme sur des roulettes le groupe adhère parfaitement.
Uli Hoeness a dit

« Il n'y en a pas un sur cette terre qui mérite plus le titre de meilleur footballeur du monde que lui.»

Il parle de Thomas Müller j'espère ...
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Aligner dans un onze de départ Ribéry+Kroos+Müller+Alcantara+Mandzukic+Götze, je veux bien que ce soit le Werder en face, mais quand même, ça fait du bien au jeu qu'un coach puisse le faire (et ose).
Un gros fuck à tous ceux qui prédisaient "l'échec de Guardiola, qui a toujours joué avec la même équipe" ...
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Tim Wiese, mort de rire ? Ça serait mal venu de sa part !
Parce que des roustes et des buts moches (comme splendides d'ailleurs), il s'en est pris des pelletées !
Note : 1
On attend maintenant l'analyse définitive de @Ruud, qui va nous dire combien le Bayern joue magnifiquement sans Robben, et combien Ribéry mérite le Ballon d'Or 2013.
Pour le coup Martinez n'a pas joué... donc ça ne compte pas....

Sinon tout à fait logique que le joueur blessé se fasse expulser, il a fait un geste dangereux qu'on peut comparer au geste de Zlatan sur Ruffier... Par contre la scène où il est à terre en train d'en chier grave, avec le gardien qui lui hurle dessus (réaction somme toute compréhensible après s'être pris des crampons dans l'abdomen), est pour le moins cocasse.


Par ailleurs, d'accord avec Schuey, espérons que Dortmund ne vas pas trop s'enfoncer(pour la force de la Bundesliga), mais là période noire en terme de blessures... est ce que le fait que ce soit une des équipes qui court le plus en europe peut être une des causes? (l'an passé il me semble 122 ou 123 km par match en LDC, de mémoire). Autrement dit est ce que le jeu voulu par Klopp ne tire pas trop sur l'effectif, à moyen terme? ou alors peut être juste pas de chance.... En tout cas pour le titre, avoir perdu à domicile contre les deux premiers, ça sent pas bon...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 10