En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Bayern/Hambourg SV (5-0)

Le Bayern Munich baffe Hambourg

Après une première mi-temps compliquée, le Bayern Munich ne s'est pas découragé et a continué à harceler un HSV qui a la vie dure en ce moment. Au final, un 5-0 mérité pour les hommes de Pep Guardiola, et déjà un grand gagnant : Douglas Costa.

Modififié

FC Bayern Munich 5-0 Hambourg SV

Buts : Benatia (27e), Lewandowski (53e), Müller (69e, 73e), Costa (87e) pour le Bayern

Au vu de ses derniers résultats à Munich, beaucoup prédisaient un match difficile – pour ne pas dire une correction – au HSV. Surtout que la saison avait très mal commencé pour les hommes de la Hanse, avec une élimination en Coupe d'Allemagne par une D4, une affaire de sac perdu dans un parc et un T-shirt mal foutu. Malgré tout, Bruno Labbadia et ses troupes voulaient faire bonne figure dans cette partie qui marque le début de la 53e saison de la Bundesliga. Mais après avoir été très bons dans l'organisation défensive pendant un peu plus d'une mi-temps, les Hambourgeois sont retombés dans leurs travers, avec un Ostrzolek qui a quand même offert deux buts au Rekordmeister. Et si le Bayern est aussi imposant en Allemagne, c'est parce qu'il gagne tous les types de matchs possibles. Et s'il gagne tous les types de matchs possibles, c'est parce qu'il sait saisir toutes les opportunités qui s'offrent à lui.

Une lente mise en marche


Dès l'entame de match, le Bayern Munich s'empare du ballon et s'installe dans le camp du HSV. Néanmoins, la première frappe du match, bien que timide, est à mettre au crédit de Lewis Holtby. Les Bavarois font tourner le cuir et tentent de pénétrer l'arrière-garde hambourgeoise, mais les hommes de Bruno Labbadia tiennent bon. Bien que tournée vers l'offensive, la formation de Hambourg forme un bon bloc qui empêche Müller et compagnie de s'amuser comme ils le souhaitent. Mis à part une tête de Robert Lewandowski qui passe juste au-dessus, les occasions sont rares pour le Bayern au cours de la première moitié de la première mi-temps. N'y arrivant pas, les Bavarois se mettent légèrement à douter, et Xabi Alonso puis Jérôme Boateng prennent les premiers cartons jaunes de la saison. Mais le Rekordmeister a plusieurs cartes en main, dont une nouvelle: Douglas Costa. Soucieux de montrer ce qu'il sait faire, le Brésilien (ex-Shakhtar) se montre remuant sur son côté gauche. Sur une accélération, il se fait stopper de manière irrégulière par Diekmeier. Il n'en fallait pas plus à Xabi Alonso pour déposer le ballon sur la tête de Mehdi Benatia qui marque le premier but de la saison (27e).

Le show Douglas Costa


Le Bayern se met alors à l'attaque, et Hambourg continue de reculer. Müller est tout près d'aggraver la marque, mais son tir passe juste à côté (28e). La mi-temps arrive. Hambourg est bien content de s'être battu et de n'avoir encaissé qu'un but. En face, Munich veut plier le match. Aussi, au retour des vestiaires, les hommes de Guardiola squattent de nouveau la moitié bleue du terrain. Adler est mis à contribution par Alaba sur coup franc (51e), mais ne peut absolument rien sur la frappe à bout portant de Lewandowski, suite à une remise malheureuse de la tête d'Ostrzolek (53e). Mené de deux buts, le HSV est obligé de sortir. Ce qui laisse des espaces au Bayern. Et sur un ballon gagné par Benatia, Douglas Costa est lancé sur le côté droit. Le Brésilien sauve la balle de la touche et centre d'un joli exter gauche pour...Müller, qui traînait bien évidemment par là. Bayern: drei. Hamburg: null. Et bientôt vier, avec Lewandowski se joue tranquillement du capitaine Djourou et, tel le meneur de jeu formidable qu'il pourrait faire plus tard, sert parfaitement Müller dans le trou, qui ne se fait pas prier pour dribbler Adler et marquer dans le but vide. Le navire hanséatique coule doucement mais sûrement, à l'image d'Ostrzolek qui se casse la gueule et qui remet devant lui, c'est-à dire à Douglas Costa, qui, après avoir remplacé poste pour poste Ribéry sur le terrain, fait le taf de Robben en seconde période, et plante un but que ne renierait pas le Néerlandais. Même si elle a été rayonnante, mais pas plus que cela (normal, c'est encore le début de la saison), l'Étoile du Sud brille quand même dans le ciel. Et une fois de plus, il va être compliqué d'aller la chercher.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17