Le Bayern, la force de l'habitude

Sous les feux des projecteurs l'été dernier après un triplé et l'arrivée de Pep Guardiola, le club munichois effectue cette année sa préparation sans faire de bruit. Mais c'est bien connu, il faut se méfier du Pep qui dort.

Modififié
10 30
Lorsque le Bayern a annoncé la signature en janvier 2013 de Pep Guardiola pour la saison suivante, la Bavière est devenue soudainement la nouvelle place forte des observateurs de tout bord. Et les interrogations ont fleuri : « Va-t-il implanter le tiki-taka ? Combien d'Espagnols va-t-il ramener ? Peut-il gagner en dehors du Barça ? Le Bayern peut-il s'adapter ? Sera-t-il toujours aussi fort ? Qui va faire les frais de l'arrivée du Catalan ? » et ainsi de suite. Surtout que la signature de Götze dès fin avril et le triplé réalisé par les hommes de Jupp Heynckes rendaient l'attente d'autant plus difficile. Voire insoutenable lorsque Pep a ramené son petit protégé Thiago Alcántara et a commencé à l'aligner en 6 d'un 4-1-4-1 flambant neuf. Et puis finalement, on a eu des réponses. Mario Gómez et Luiz Gustavo, déjà en manque de temps de jeu et vraisemblablement pas assez fins techniquement, ont pris la sortie. Thiago et Götze, deux milieux centraux d'1m70, étaient les recrues phares du mercato. La possession est devenue dogmatique et la passe systématique, au grand dam des amateurs de Bundesfrappes. Müller est devenu un faux 9 par intermittence, tout comme Götze, et Lahm, le « joueur le plus intelligent  » qu'ait jamais vu le Philosophe, un milieu défensif. Surtout, à l'exception de la DFL-Supercup fin juillet contre le BVB, le Bayern a continué de gagner. Encore plus qu'avant. En marquant plus et en encaissant moins. À tel point que le Bayern est rapidement devenu un très clair prétendant à un nouveau triplé. Impression confirmée le 25 mars, avec un nouveau titre empoché en Buli et un record de précocité. Sauf que la belle machine s'est déréglée fin avril à cause d'un Real un peu trop foudroyant en contre-attaque.

Des transferts sans vague


Et maintenant ? Maintenant, rien, ou si peu. Pendant que le Real et le Barça se battent à grands coups de 90 millions, Chelsea rachète la moitié de l'Atlético et United essaye de se remonter une équipe, le Bayern n'intéresse, lui, plus personne. Recrue phare, Robert Lewandowski n'a pas coûté un DM, et son arrivée était prévue de longue date. Le Polonais a beau être le Torschützenkönig en titre, il ne fait pas rêver. Et en plus, c'est logique. Parce que lui, habitué à participer au jeu et à délivrer des caviars (huit assists la saison passée) est un buteur parfait pour le système de Pep. Tout le contraire de Mandžukić, à qui « le style de jeu de Guardiola ne convient tout simplement pas » selon ses propres mots, et donc prié de quitter le club. À part ça, le Bayern a bien fait parler de lui sur le marché des transferts, mais c'était dans la colonne départ et celui de Kroos au Real. Avec ces deux opérations, les Bavarois ont récupéré 47 millions ; et économisé deux salaires. Et qu'est-ce qu'ils en ont fait ? Toujours rien, ou pas grand-chose. Sebastian Rode, en fin de contrat à l'Eintracht Frankfurt, est arrivé en même temps que Lewandowski. Rode, c'est un prometteur milieu défensif de Bundesliga, pas très grand en plus, qui devrait faire le nombre. Un peu comme si le PSG recrutait Stambouli en gros. La seule recrue à avoir coûté de l'argent (on parle d'environ dix millions), c'est Juan Bernat, un latéral gauche espagnol dans le style Alba, piqué à Valence pendant la Coupe du monde lorsque personne ne regardait. Vraisemblablement une doublure pour Alaba.

Une infirmerie enfin vide


Cela ne veut pas dire que le Bayern doit d'ores et déjà être rayé de la liste des prétendants au sacre en Champions League, et évidemment encore moins en Bundesliga. Tout simplement parce que les joueurs ont maintenant digéré les préceptes de Guardiola, et que les autres sont partis. Plus important encore, le Catalan récupère un groupe à peu près complet. Parce qu'on a tendance à l'oublier, mais Lahm n'aurait peut-être jamais joué 6 si Schweinsteiger, Thiago et Javi Martínez n'avaient pas collectionné les blessures tout au long de la saison. Si on ne peut nier son goût pour les fantaisies tactiques, Guardiola a bien souvent dû jongler avec un effectif finalement pas si garni et parfois piocher dans les jeunes. Comme Højbjerg, qui devrait voir du terrain cette saison. La meilleure nouvelle de ce côté-là est évidemment le retour sur le pré d'Holger Badstuber, enfin remis de sa double rupture des ligaments croisés. Le 18 juillet, le joueur formé au club a rejoué en amical pour la première fois depuis 594 jours. Un retour bienvenu, Van Buyten ayant quitté le club et les options en défense centrale se faisant rare. On continue donc comme avant ? Même pas sûr : le Bayern a joué quelques-uns de ses amicaux en 3-4-3. Dont le dernier contre Chivas le 31 juillet, avec une défense Rafinha/Javi Martínez/Alaba. Deux latéraux et un milieu défensif. Tout est encore possible.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

c'est finalement comme en France le titre est promis au Bayern Munich et mm si le mercato est pas du tout bling-bling cette année il y a un monde d'écart entre eux et Dortmund
C'est bien connu, il faut se méfier des pep silencieux, ce sont les plus forts en général.
James Rodriguez Niveau : Loisir
Message posté par olforever69
c'est finalement comme en France le titre est promis au Bayern Munich et mm si le mercato est pas du tout bling-bling cette année il y a un monde d'écart entre eux et Dortmund


Il y a quand même une grande différence, en Allemagne le Bayernu Munich n'affronte pas que des faibles équipes, quand les Parisiens se paluchent de vaincre un OM du niveau D2 le Bayern écrase son championant. Tu mets Dortmund en France, il remporte le championnat sans difficulté.
Et ne me parlez pas du niveau du PSG, tout juste un tiki-taka du pauvre, le pauvre Blanco se prend pour un fin stratège mais dès lorsqu'il affronte une grande équipe, ses joueurs sont incapables de conserver la balle ! Il faut rappeler la possession du PSG face à Chelsea, chez lui au Parc, les joueurs étaient incapable d'avoir la possession ! Face à Chelsea le pire ! L'équipe qui n'a pas la possession face à Norwich !

Le Bayern Munich a réalisé une grandes saison, malgré son élimination, et va être encore plus fort cette année. Pourquoi recruter quand on possède déjà un effectif de qualité capable de tout rafler ? Pas besoin de débourser 80 millions pour tenter d'exister.
#Paname-Merengue.du.92 Niveau : Loisir
Ha ha RadamelFalcao 2.0

Hâte de voir l'Asm en LDC on va bien se marrer :D
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par James Rodriguez


Il y a quand même une grande différence, en Allemagne le Bayernu Munich n'affronte pas que des faibles équipes, quand les Parisiens se paluchent de vaincre un OM du niveau D2 le Bayern écrase son championant. Tu mets Dortmund en France, il remporte le championnat sans difficulté.
Et ne me parlez pas du niveau du PSG, tout juste un tiki-taka du pauvre, le pauvre Blanco se prend pour un fin stratège mais dès lorsqu'il affronte une grande équipe, ses joueurs sont incapables de conserver la balle ! Il faut rappeler la possession du PSG face à Chelsea, chez lui au Parc, les joueurs étaient incapable d'avoir la possession ! Face à Chelsea le pire ! L'équipe qui n'a pas la possession face à Norwich !

Le Bayern Munich a réalisé une grandes saison, malgré son élimination, et va être encore plus fort cette année. Pourquoi recruter quand on possède déjà un effectif de qualité capable de tout rafler ? Pas besoin de débourser 80 millions pour tenter d'exister.

On a vu le haut niveau de la Bundesliga l'an passé.
Schalke, Leverkusen. De si grandes prestations sur la scène européenne, ça fait frémir.

A part le Bayern et Dormund, y a quedal dans ce championnat. Comme tous les autres. 2/3 supers équipes, puis un gouffre. Ce schéma est présent dans tous els championnats quasiment désormais.

Faut arrêter de chier sur la L1 et de bander devant la Bundesliga.
Message posté par PhoenixLite

On a vu le haut niveau de la Bundesliga l'an passé.
Schalke, Leverkusen. De si grandes prestations sur la scène européenne, ça fait frémir.

A part le Bayern et Dormund, y a quedal dans ce championnat. Comme tous les autres. 2/3 supers équipes, puis un gouffre. Ce schéma est présent dans tous els championnats quasiment désormais.

Faut arrêter de chier sur la L1 et de bander devant la Bundesliga.


On a bien vu oui, 4/4 en 1/8 de finales de Champions.
1 demi-finaliste allemand minimum depuis 2010.
Une finale 100% allemande en 2013.
Champions du monde 2014.

Y'a pas à dire, le foot et le championnat français n'ont vraiment pas à rougir de la comparaison.
Rakamlerouge Niveau : National
Calmons nous.

@Phoenix life "quedal" comme tu écris est exagéré. Certes Schalke s'est fait éclater en C1, mais avec le mérite de passer les poules. Déjà épargne nous ton mépris (qui ne paraît pas bien sincère).

Quant au fait que le Bayern devrait à nouveau écraser Dortmund, pas si sûr: le BVB a tellement eu de blessés la saison passée qu'ils se sont bien renforcé et aujourd'hui les titulaires absents reviennent de blessure (Subotic, Baku, bientôt Gündogan). Les Jojic, Sokratis, Sahin ont fait leur preuves entre temps et aujourd'hui tous leurs postes sont doublés. Rien que leur défense compte 4 chqmpions du monde: Hummels, Durm, Grosskreutz et Ginter. Immobile et Ramos devant ca peut être solide.

Tandis que le Bayern récupère 8 joueurs qui ont été au mondial jusqu'au bout, rien que Schweini et mériterait 3 mois de vacances. Et le départ de Kroos pourra peser.
James Rodriguez comme il faut te détendre .. mais quand je vois ton pseudo je déduis que tu dois avoir max 20 ans et l'Allemagne est le championnat des plus jeunes ( je parle comme si j'étais un papa là )

mais la triste réalité , c'est que le championnat allemand est pas intéressant pour les gens de ma génération ( les 25/30 ans )

Et je ne peux pas suivre un leverkusen vs schalke ou contre qui tu veux , c'est au dessus de mes forces

et quand je vois les débacles de leverkusen et schalke en ligue des champions ...
Tout est relatif tu crois pas ?

ps : la ligue 1 est juste grotesque j'ai jamais dis le contraire , il y a rien chez nous hélas le psg est l'arbre qui masque le reste
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par ottackon


On a bien vu oui, 4/4 en 1/8 de finales de Champions.
1 demi-finaliste allemand minimum depuis 2010.
Une finale 100% allemande en 2013.
Champions du monde 2014.

Y'a pas à dire, le foot et le championnat français n'ont vraiment pas à rougir de la comparaison.

Nan nan. Le Bayern en demi-finale depuis 2010. Pas "un allemand".

Si demain (supposition) le PSG parvient à faire une telle performance, personne ira clamer qu'il y a "un demi-finaliste français tous les ans."
Donc je vois pas pourquoi on ferait cet amalgame pour les autres championnats.

Et à la base, dire que le Bayern n'affronte pas que des équipes faibles contrairement au PSG (dont, encore une fois on se demande comment lui et son quart contre Chelsea arrivent sur la table sur un article traitant de Bundesliga), faut jamais avoir vu un match de Bundesliga. Ok le niveau général est surement un peu supérieur à la L1, mais faut arrêter de nous vendre ce championnat comme une compétition avec 10 potentiels vainqueurs ultra-performants.
Y a le Bayern, Dortmund, et après ça a rien d'extraordinaire.
James Rodriguez Niveau : Loisir
Message posté par PhoenixLite

On a vu le haut niveau de la Bundesliga l'an passé.
Schalke, Leverkusen. De si grandes prestations sur la scène européenne, ça fait frémir.

A part le Bayern et Dormund, y a quedal dans ce championnat. Comme tous les autres. 2/3 supers équipes, puis un gouffre. Ce schéma est présent dans tous els championnats quasiment désormais.

Faut arrêter de chier sur la L1 et de bander devant la Bundesliga.


La Ligue 1 est à chier c'est une vérité, que tu l'acceptes ou non, si il faut carrément te montre l'indice uefa pour t'en convaincre tu me fais peur.

Les performances des Allemands en LDC sont déjà bien meilleures que celles des équipes françaises ? Il faut qu'on en parle de l'OM qui récolte 0 point ? Mais le meilleur c'est encore le QSG qui est obligé de payer pour ne tomber que sur des faibles équipes. On va bien rigoler cette saison si pour une fois le PSG ne tombe pas dans une poule digne de l'Europa League.

Bientôt on va nous vendre que la Ligue 1 est un super championnat juste pour satisfaire les pro-parisiens afin que leur trophée en bois est un peu de valeur.
James Rodriguez Niveau : Loisir
Message posté par James Rodriguez


La Ligue 1 est à chier c'est une vérité, que tu l'acceptes ou non, si il faut carrément te montre l'indice uefa pour t'en convaincre tu me fais peur.

Les performances des Allemands en LDC sont déjà bien meilleures que celles des équipes françaises ? Il faut qu'on en parle de l'OM qui récolte 0 point ? Mais le meilleur c'est encore le QSG qui est obligé de payer pour ne tomber que sur des faibles équipes. On va bien rigoler cette saison si pour une fois le PSG ne tombe pas dans une poule digne de l'Europa League.

Bientôt on va nous vendre que la Ligue 1 est un super championnat juste pour satisfaire les pro-parisiens afin que leur trophée en bois est un peu de valeur.


*ait
Premiere victoire de la saison pour eux…. Ce putain de maillot !
C'etait quoi en 1996 ou truc du genre qu'ils l'avaient non ?
Message posté par fargii
C'est bien connu, il faut se méfier des pep silencieux, ce sont les plus forts en général.


Je prends 30 secondes pour te feliciter, c est du lourd
Message posté par PhoenixLite

Nan nan. Le Bayern en demi-finale depuis 2010. Pas "un allemand".

Si demain (supposition) le PSG parvient à faire une telle performance, personne ira clamer qu'il y a "un demi-finaliste français tous les ans."
Donc je vois pas pourquoi on ferait cet amalgame pour les autres championnats.

Et à la base, dire que le Bayern n'affronte pas que des équipes faibles contrairement au PSG (dont, encore une fois on se demande comment lui et son quart contre Chelsea arrivent sur la table sur un article traitant de Bundesliga), faut jamais avoir vu un match de Bundesliga. Ok le niveau général est surement un peu supérieur à la L1, mais faut arrêter de nous vendre ce championnat comme une compétition avec 10 potentiels vainqueurs ultra-performants.
Y a le Bayern, Dortmund, et après ça a rien d'extraordinaire.

2010 : Bayern en finale
2011 : Schalke en 1/2 finale
2012 : Bayern en finale
2013 : Dortmund et Bayern en finale
2014 : Bayern en 1/2 finale, BvB en 1/4, Schalke et Leverkusen en 1/8.

La Bundesliga est le troisième meilleur championnat européen, au coud-à-coude avec la PL et la Liga.
C'est pas comme Schalke et le BvB n'ont pas été aussi en demie ces quatre dernières années. Combien de clubs déjà en France?
Certaines phrases de l'article trahissent une addiction inquiétante aux transferts - surtout pour un magazine qui se veut un peu alternatif. Morceaux choisis:

"À part ça, le Bayern a bien fait parler de lui sur le marché des transferts, mais c'était dans la colonne départ et celui de Kroos au Real. Avec ces deux opérations, les Bavarois ont récupéré 47 millions ; et économisé deux salaires. Et qu'est-ce qu'ils en ont fait ? Toujours rien, ou pas grand-chose. [...] Un peu comme si le PSG recrutait Stambouli en gros".

Déjà, on lit entre les lignes que ne pas faire parler de soi sur le marché des transferts est une anomalie. Mais alors là, ne pas dépenser tout son pognon dans de nouveaux joueurs vedettes, c'est visiblement de l'ordre de l'inimaginable!

Attendez Sofoot, faudrait peut-être arrêter de faire la course avec footmercato et commencer à réfléchir en termes de construction d'équipe, de besoins, et pas de nécessairement de transferts. Le transfert est un ajustement pour bâtir une équipe progresser, rajeunir, changer une dynamique, remplacer les départs... mais ce n'est pas un mode de management d'un top team arrivée à maturité comme l'est le Bayern!
vous avez vu leur carburation monstrueuse de l'année dernière? Ayez pitié pour l'intérêt de la Bundesliga!
Une analyse très juste cet article. Un résumé complet.

ce 3 4 3 , qui ressemble à un 5 2 2 1 en phase défensive, va être intéressant. plus d'équilibre défensif (Guardiola est traumatisé à vie de la raclée contre le Real), comme contre Dortmund en finale de la coupe. Faudra voir comment ça prend dans la transition entre les temps forts et les temps faible. La possession sera plus basse, sans doute, et tout en largeur. Le jeu va partir plus bas plus vite sans doute, avec un Lewandowski (ou Pizarro) qui va pouvoir bien s'exprimer, épaulé au choix par Ribery, Robben, Müller, Götze ou Shaqiri! (en gros une équipe offensivement qui peut être rapide).
Au niveau transfert: un peu surpris qu'ils reprennent la saison avec 4 défenseurs centraux, pour jouer dans ce système. qui va redescendre en cas de blessure (Alaba? Lahm?) ?
Pour le reste la difficulté de Guardiola: assurer une équipe fraiche mentalement dès le début de saison. Des cadres comme Lahm, Schweinsteiger, Robben devront pouvoir tout donner, ou être introduit progressivement. (je sens mieux à ce niveau, Müller et Boateng, plus jeunes).

Les jeunes à suivre seront Hojbjerg, qui peut éclore (il a clairement le potentiel pour devenir un top joueur), Bernat, Shaqiri (qui doit cette année améliorer son niveau, et gagner en qualité de jeu), Götze (qui retrouve Lewandowski). je ne pense pas qu'on verra Gaudino et Scholl du moins en début de saison.

vivement que ça reprenne.
Les gas, je vois des énormités sur le Bayern dans vos commentaires. Regarder un peu la Bundesliga avant de juger de son niveau, le Bayern est le club le mieux géré au monde, sportivement comme financièrement, c'est un exemple a suivre pour tout le monde. Une équipe au top depuis plus de 40 ans. (Bon j'avoue, je suis un supporter du Bayern et sa me trou le cul qu'en France personne n'aime cette équipe)
"Un peu comme si le PSG recrutait Stambouli en gros." Dire ça du Rode, ça montre juste votre ignorance, crasse, de la bundesliga et du football allemand. Rode est l'un des espoirs du football allemand, il aurait dû être dans les 23 sélectionnés mais une blessure cette année l'a tenue loin des terrains. C'est un futur grand, Sammer a tapé du point sur la table pour le recruter car il pense que ce Rode sera le prochain... Mathias Sammer, rien que ça !
Pourquoi le Bayern changerait sa politique sportive et économique développée depuis si longtemps, alors qu'ils se trouvent depuis toujours (il y a eu des temps durs, certes) dans le top 10 européen et qu'en terme de gestion financière, il est exemplaire? Le Bayern n'a jamais été de ceux qui dilapidaient l'argent durant le mercato comme l'ont toujours fait le Real, le Barca et d'autres. Si je devais reprocher une chose à la méthode Guardiola (qui a ses détracteurs en Allemagne et même au sein du club), je dirais qu'il a tendance à vouloir débelopper un football trop clean, alors que la force du Bayern comme souvent en Allemagne était la spontanéité avec laquelle des Schweinsteiger ou Kroos armaient des frappes à 35, 40m régulièrement. Je ne suis pas un fan du Barca mais comme tous, quand je voyais jouer celui de Guardiola, j'étais forcé de constater que la circulation du ballon et la palette technique de son effectit faisaient qu'à un moment donné, l'équipe adverse craquait défensivement, si l'autre énergumène ne s'était pas déjà chargé de passer toute le défense en revue tout seul. Au Bayern en revanche, on a l'impression de voir beaucoup de passes forcées et qui n'amènent rien au jeu, même si dans l'ensemble, il est assez ridicule de critiquer le travail du catalan...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
C'était Olof Mellberg
10 30