En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 17e journée

Le Bayern garde un temps d'avance, Berlin revient

Dernière journée avant l'hiver en Allemagne. Le Bayern la joue patron hors terrain et facile dessus, Dortmund et Wolfsburg cèdent, Gladbach souffre, mais gagne, et le Werder plonge. Il est grand temps d'arrêter : on plie les gaules et on revient dans un mois, le 22 janvier.

Modififié

L'équipe du week-end : le Hertha BSC

À l'heure de relever les compteurs avant le repos hivernal, un club se pointe dans le trio de tête sans que l'on ait suffisamment prêté attention à lui : le Hertha Berlin est troisième et l'est confortablement. Ce week-end encore, les hommes de Pal Dardai ont offert une prestation de haut niveau pour s'assurer une nouvelle victoire à domicile, la sixième en huit matchs. Cela faisait en tout cas bien longtemps que l'on n'avait pas vu le Hertha aussi haut au classement à ce moment de la saison – il n'y a qu'en 2008/2009 que les Berlinois ont eu plus de points à la trêve. Et compte tenu des prestations fournies, rarement sexy, mais particulièrement efficaces, cela devrait durer en 2016. Désormais, Berlin peut espérer revoir une compétition européenne autrement qu'en accueillant une finale.

L'homme du week-end : Javier « Chicharito » Hernandez

Le petit pois pèse lourd : 11 buts en 14 matchs de Bundesliga, dont celui de la victoire sur la pelouse d'Ingolstadt – dans un match assez intense en matière de coups et de duels, moins dans les velléités offensives. Ainsi, depuis son arrivée, le Mexicain a pleinement convaincu qu'il était la recrue idoine pour bouger le grand Stefan Kießling et offrir un peu de variété à la pointe de l'attaque de Leverkusen. Auteurs d'une saison mitigée, sur courant alternatif, le Bayer reste malgré tout au contact du groupe à la recherche de la Ligue des champions grâce à son nouveau buteur. Et de tels débuts promettent pour la suite de la saison. Pour retrouver des débuts en Bundesliga aussi prolifiques, il faut chercher Marek Mintál avec Nuremberg. C'était en 2004. Le Slovaque avait terminé meilleur buteur du championnat.

Vous avez manqué Stuttgart-Wolfsburg (et vous n'auriez pas dû)

Quand deux équipes ont des sautes de concentration problématiques en défense, même si la soirée du samedi approche, il ne faut pas partir avant d'avoir regardé l'affiche de la Bundesliga. Car entre Stuttgart et Wolfsburg, le match se devait d'être un peu fou-fou. Pourtant, tout commence dans l'ordre des choses : servi en retrait, Maximilian Arnold trouve le but où Draxler a trouvé refuge pour ne pas être signalé hors jeu. Mais le VfL a la poisse et de sérieux problèmes défensifs, alors que le VfB a encore six mois pour profiter d'un des meilleurs milieux de Bundesliga : Daniel Didavi, en fin de contrat cet été. De près ou de loin, Didavi frappe souvent fort et au bon endroit. Entre-temps, Kostić ajoute son grain pour rassurer la Mercedes-Benz Arena : Stuttgart a encore des joueurs de football… et un poil de chance, suffisant pour boucler une victoire importante et sortir de la zone dangereuse.


L'image du week-end

À 37 ans, Claudio Pizarro n'a pas perdu grand-chose de sa superbe. L'attaquant du Werder Brême a ouvert le score ce week-end sur la pelouse de l'Eintracht Francfort avec une reprise d'une belle pureté. Mais le deuxième but de la saison du Péruvien n'a pas empêché le Werder de perdre 2-1. Le champion d'Allemagne 2004 pointe à une triste 16e place.


Le geste du week-end

L'arrêt au pied de Zieler. Alors que Lewandowski vient de toucher le poteau et que le ballon revient sur Müller, totalement seul, Ron-Robert fait un retour miraculeux. La goal-line technology ne laisse pas de place au doute : le ballon n'est pas rentré. Et ce n'est qu'un arrêt parmi dix autres de la part de Zieler, qui a fait tout son possible pour qu'Hanovre reste dans le coup.

Le boulet du week-end

Malheureusement, cet arrêt du pied a probablement donné envie à son capitaine, Christian Schulz, de mettre la main. Quelques minutes plus tard, c'est donc un penalty qui permet au Bayern d'ouvrir enfin le score. Hanovre perd finalement 1-0. C'est bête.


Ancelotti a dit en octobre dernier

« Le Bayern va gagner la Bundesliga sans même avoir à sortir les mains de sa culotte de peau. Il n'y a tout simplement pas assez de concurrence. » La saison prochaine, Carlo va-t-il mettre les mains dans le cambouis ou dans sa culotte ?

La stat inutile : 523 minutes

Les supporters du FC Cologne ont attendu 523 minutes avant de voir un but de leur équipe au RheinEnergieStadion en Bundesliga. La dernière fois que les Geißböcke avaient vibré, c'était le 25 septembre. Mais à la 83e minute, ce week-end, Simon Zoller a enfin réussi à rompre le signe indien sur un dégagement raté de Roman Bürki et égalise. Dans la foulée, Anthony Modeste achève les Schwarzgelben pour un deuxième but en neuf minutes. Les préliminaires ont été longs, mais Cologne peut quand même passer son hiver au chaud.

Et sinon...

Dans l'autre match fou du week-end, Mönchengladbach a réussi à s'imposer 3-2 contre Darmstadt malgré l'expulsion débile de Granit Xhaka (son 3e rouge déjà) en première période. Oscar Wendt, au bout du bout, marque le but décisif qui laisse de beaux espoirs pour les Fohlen en 2016.
Le VfL Wolfsburg a marqué 100 buts sur l'année 2015.
Augsburg n'a plus perdu depuis 5 matchs, et le FCA peut même se vanter d'être la meilleure équipe de Bundesliga actuellement.
Plus tôt le vendredi, Schalke a gagné d'un petit 1-0 contre la lanterne rouge, Hoffenheim.
Dieter Hecking a râlé à cause de l'interview d'après-match de Max Kruse, qui était assez critique par rapport à la composition d'équipe. « Parfois, certains devraient plutôt la fermer. »

Malgré le départ de Guardiola, Xabi Alonso a prolongé jusqu'en 2017 avec le Bayern.
Malgré le départ de Guardiola, Javi Martínez, Thomas Müller et Jérôme Boateng ont prolongé jusqu'en 2021.
- Le RB poursuit sa mainmise sur la 2. Bundesliga. Fribourg suit plutôt bien le rythme. Les deux clubs sont en bonne position pour retrouver directement l'élite. Sankt-Pauli et Nuremberg vont pouvoir se battre pour une place en barrage.
- Côté fin de classement de la 2. Buli, 1860 reste en eaux troubles, 17e, très loin d'une place convenable pour un club de ce rang-là.
- En 3. Liga, les clubs de l'Est vont bien : Dresde est facile devant, Aue et Magdeburg lorgnent le podium.
- Küssen und frohe Weinachten.

Vidéo


Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
L'équipe type du week-end