Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 14e journée

Le Bayern gagne toujours, Dortmund enfin

Ce week-end en Allemagne, le Bayern a dû s'employer pour venir à bout du Bayer, Dortmund a fini par ne pas craquer, et Augsburg se glisse sur le podium. Partout ailleurs : de la folie, des buts et des stades pleins, comme d'habitude.

Modififié
  • L'équipe du week-end : FC Augsburg

    Une fois n'est pas coutume, mettons à l'honneur une équipe qu'on n'attendait pas là. Après sa victoire contre Cologne (2-1), sa quatrième consécutive, Augsburg se retrouve troisième de Bundesliga, avec 24 points, un de plus que le Bayer, Schalke et Gladbach. Sacrément costaud quand on pense que le club a été promu en 2011, a fini 14e et 15e pour ses deux premières saisons dans l'élite, et a perdu son meilleur joueur, André Hahn, parti à Gladbach à l'intersaison. Et si Augsburg a fini 8e l'an dernier avec 52 points, à un petit point de la Ligue Europa, le compteur n'affichait que 17 points à la même époque. De quoi rêver d'Europe, car comme ils l'ont prouvé contre Hambourg la semaine dernière et contre Cologne, les joueurs de Markus Weinzierl, menés à chaque fois, sont capables de renverser des montagnes. Et puis ils ont Jean-Gingembre Callsen-Bracker et un des Altıntop. On est obligés de les aimer.

  • L'homme du week-end : Franck Ribéry

    Kaiser Francky n'est pas fini. Blessé en début de saison, il avait vu Götze prendre son couloir gauche et empiler les buts. Mais avec la pénurie de milieu de terrain qui touche la Bavière, l'Allemand est retourné dans l'axe, et le Français sur son côté. Et ses sensations reviennent tranquillement, au fur et à mesure que sa condition physique s'améliore. S'il n'a pas été flamboyant dans le jeu contre Leverkusen, bien muselé par un solide Jedvaj, Ribéry a su se monter décisif, en inscrivant d'une belle volée le seul but de la rencontre. Son 100e avec le Bayern, le jour où il devient le joueur français à avoir disputé le plus de matchs en Buli, avec 186, dépassant Matthieu Delpierre, que l'on n'oublie pas. Francky record.

  • Les gestes du week-end


    - #justneuerthing , moins spectaculaire, toujours efficace.



    - Lewandowski, plus spectaculaire, beaucoup moins efficace.



    - Le but du genou, au sol, de Seferović, après avoir mis un tampon au gardien.

    - Ce Franckfurt-Bremen , décidément un match de bonhommes.

  • Les images du week-end


    I must go, my people need me.


    Sinon, Badstuber, Schweinsteiger et Müller, la peur


  • Vous avez raté Eintracht Francfort-Werder Brême (et vous n'auriez pas dû)

    Le traditionnel match à plein de buts. Mais alors vraiment beaucoup : sept en tout. À la mi-temps pourtant, il n'y avait que 1-1, après que Gebre Selassie, revenu de son footing, a répondu à Meier. Et puis là, fait de jeu. Dans les airs, Seferović met un coup de genou dans les côtes de Wolf, le gardien reste au sol, l'attaquant aussi, mais lui pousse le ballon au fond, toujours du genou. L'arbitre valide le but, mais le portier doit céder sa place. Derrière, l'avalanche : un doublé pour Meier, qui prend tranquillement la tête du classement des buteurs avec 10 buts en 13 matchs, une réalisation d'Aigner, une réduction du score de Caldirola, et Stendera qui finit le travail dans la minute qui suit. Au final, 5-2. Thomas Schaaf, désormais à la tête de Franckfurt, peut être fier de ses retrouvailles avec son vieux Brême d'amour, sur le banc duquel il a été assis 479 fois et pour qui il a même joué (281 matchs de championnat).

  • L'analyse définitive

    Et si Dortmund avait trouvé la solution ? Klopp, qui avait déclaré « Je veux changer cette situation avec tout ce que j'ai à ma disposition » , a donc pris une décision forte : Weidenfeller sur le banc, Langerak titulaire. Résultat, le BVB n'a pas encaissé de pion, et comme Gündoğan a eu la bonne idée d'inscrire son premier but depuis mai 2013, de la tête qui plus est, le BVB s'est imposé et n'est plus relégable. Bon, Hoffenheim était complètement nul, mais faut prendre les choses comme elles viennent. Et Jürgen est content.



  • Beckenbauer a dit :

    « C'était un soulagement pour ceux qui sont pour Dortmund. Personne avant le début de la saison ne pouvait s'attendre à voir le Borussia Dortmund en bas du tableau. Une équipe de classe mondiale comme le BVB, je ne l'aurais jamais cru possible. Mais ils ont réussi à repartir vers l'avant. » Le Kaiser, sympa quand les autres sont dans la merde.

  • La stat inutile : 3

    Comme le nombre de passes décisives d'Ivan Perišić contre Hanovre, à De Bruyne, Dost et Arnold. Wolfsburg s'impose 3-1 et conserve sa place de dauphin.

  • Et sinon...

    - Van der Vaart a marqué, Hambourg a gagné, le Dino n'est plus relégable.
    - Alexander Meier est immortel.
    - Guilavogui veut rester chez les Loups.
    - Rüdiger va se faire opérer du ménisque. Löw va devoir trouver un nouveau cobaye.
    - Rolfes pourrait arrêter à la fin de la saison.

    ⇒ Résultats et classement de Bundesliga

    Par Charles Alf Lafon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible