Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Résumé

Le Bayern facile, le Bayer instable et Dortmund KO debout

Ce week-end en Allemagne, le Bayern a réservé son habituelle victoire contre le Werder 6-0, Gladbach a confirmé, Schalke est revenu avec de meilleures intentions sous Di Matteo. Dans le même temps, Dortmund coule, coule, coule... Partout ailleurs : de la folie, des buts et des stades pleins, comme d'habitude.

Modififié
  • L'équipe du week-end : le Borussia Mönchengladbach

    L'équipe de Lucien Favre n'est pas une surprise. En constante progression depuis l'arrivée du technicien suisse, les Gladbacher font désormais partie des candidats au top 4 en début de saison. Mais avec les faiblesses de Leverkusen, Dortmund et Schalke, c'est tout simplement le seul concurrent direct sur la route du Bayern Munich vers le titre. Grâce à Max Kruse, étincelant depuis son retour à la compétition, le Borussia engrange les points avec facilité. Et les Gladbacher ont même trouvé un remplaçant à Juan Arango ce week-end. Granit Xhaka y est allé de son petit coup franc direct. Les Poulains sont vraiment bien dans la peau du dauphin.

  • L'homme du week-end

    Philipp Lahm est un homme de l'ombre. Un travailleur qui fait tout ce qu'il faut pour faire briller ses coéquipiers, peu importe son poste, quitte à ne pas recevoir autant d'éloges qu'il pourrait recevoir s'il jouait à un poste plus offensif. Les buts du Munichois sont rares. Les doublés, plus encore. Contre le Werder Brême (6-0), Philipp Lahm en a enfin réussi un. Son premier en 321 matchs de Bundesliga ! Exceptionnel. Mais pas de quoi impressionner Pep Guardiola : « Je suis un peu déçu du match de Philipp Lahm, j'attendais un triplé de sa part. »

  • Les gestes du week-end

    Bellarabi, seul au milieu des « plots » de Stuttgart.



    Mario Götze, rayonnant de simplicité.



    Roman Weidenfeller, pas le meilleur des communicants.



    Marvin Ducksch, buteur d'exception 135 secondes après son entrée en jeu, pour lancer le promu Paderborn vers la victoire contre Francfort.



  • L'image du week-end

    Le spray est arrivé en Allemagne ! Son premier utilisateur est Robert Hartmann, pour le match de deuxième division entre Bochum et Darmstadt. Et il a été accueilli comme il se doit, avec des applaudissements enthousiastes dans tous les stades d'outre-Rhin. Il faut dire qu'en Allemagne, il rappelle de beaux souvenirs d'un été au Brésil.



  • Vous avez raté Stuttgart-Bayer (et vous n'auriez pas dû)

    Pendant 45 minutes, Leverkusen a de nouveau été l'équipe séduisante du mois d'août. Bellarabi toujours au top, Heung-Min Son qui donne enfin de ses nouvelles – et elles sont très rassurantes –, sans oublier le niveau abyssal de la défense du VfB qui offre des occasions bien trop faciles à saisir. C'est un régal et il n'y a pas photo entre les deux équipes. Pendant 45 minutes, Leverkusen a de nouveau été l'équipe insaisissable, capable du pire peu après le meilleur, capable de se faire remonter trois buts et de lâcher bêtement deux points. Armin Veh a mis la main à la patte en sortant Rüdiger – pourtant international – à la pause. Le talent de Timo Werner et la hargne d'Harnik ont fait le reste. Mais le club pharmaceutique reste le principal responsable d'un tel résultat. À la Mercedes-Benz-Arena, il s'est donc vérifié une chose : un match se joue en deux mi-temps de 45 minutes. Le problème pour le Bayer, c'est de ne pas être capable de jouer les deux.

  • L'analyse définitive

    Dortmund connaît son pire début de saison depuis six saisons. Avec cinq défaites en huit rencontres, le bilan est maigre. Très maigre. Trop maigre pour un BVB qui espérait encore il y a deux mois faire défaillir le Bayern Munich et être à la lutte pour le titre tout au long de l'année, grâce à son recrutement de choix : Ciro Immobile, Adrián Ramos, Shinji Kagawa et le prometteur Matthias Ginter. La qualité est là. Le problème n'est pas dans les joueurs présents. Et si les blessures sont toujours aussi récurrentes, Marco Reus et İlkay Gündoğan ont fait leur retour à la compétition. Alors que faire ? Il n'y a plus beaucoup d'alternatives dans la Ruhr : il faut virer Jürgen Klopp, ou gagner la Ligue des champions.

  • Mario Götze a dit

    « Bien sûr, je me réjouirais de sa venue. Mais c'est son choix. » Mario Götze n'a pas fait que rejoindre l'effectif pro du Bayern Munich. Il est aussi devenu VRP des Bavarois et essaye discrètement de rameuter Marco Reus. Problème pour Dortmund : le blondinet a une clause de départ.


  • La stat inutile : 68

    Avec 68 buts à son compteur, Ivica Olić affichait plus de buts marqués en Bundesliga que l'ensemble du onze titulaire du SC Fribourg samedi (63). La différence de l'expérience qui a coûté cher aux coéquipiers de Jonathan Schmid, défaits 2-1 à domicile.

  • Et sinon...

    - Schalke est invaincu sous Di Matteo. Une victoire 2-0 contre le Hertha qui permet d'espérer un sursaut d'orgueil des Königsblauen dans les prochaines semaines.
    - Encore un blessé au Borussia Dortmund. Jonas Hofmann, prêté pour la saison à Mayence, a subi une déchirure des ligaments croisés du genou droit en fin de rencontre.
    - Robin Dutt sera encore entraîneur du Werder pour la réception de Cologne. Mais après...
    - Hambourg n'a pas gagné, mais le HSV a fait un bon match contre Hoffenheim et aurait mérité mieux. La zone de relégation directe s'éloigne. Un peu.
    - Daniel Caligiuri n'est pas allé en ami en Forêt-Noire, et plante un doublé qui complique sérieusement la situation de ses anciens coéquipiers de Fribourg.
    - L'autre Munich, 1860, est à la dérive. Après une nette défaite contre l'Erzgebirge Aue 4-1, « Sechzig » est désormais avant-dernier, avec 9 points en 10 matchs.

    Résultats et classement de Bundesliga




    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73 vendredi 13 juillet Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104