Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Le Bayern et United s'imposent, Lucas Digne aussi

Dans un match à sens unique, le Bayern s'est imposé 3-0 face au Celtic. Dans le même temps, Manchester United s'imposait sur le plus petit des écarts au Benfica, tandis qu'un peu plus tôt dans la soirée, l'Atlético butait à Qarabağ (0-0). De son côté, Lucas Digne a contribué à la victoire face à l'Olympiakos du Barça, qui a surmonté l'expulsion prématurée de Gerard Piqué (3-1).

Modififié

Benfica 0-1 Manchester United

But : Rashford (65e) pour Manchester United

La goal-line technology a de beaux jours devant elle. Un peu comme Marcus Rashford, à qui elle valide un superbe coup franc excentré, marqué à l'heure de jeu et qui déverrouille un match quelque peu fermé, pour ne pas dire poussif. Mile Svilar, lui, aurait bien voulu que sa première en Ligue des champions soit aussi réussie que celle de l'Anglais. Mais s'il a battu le record de précocité pour un gardien aligné dans un match de C1 (18 ans et 1 mois, soit mieux que les 18 ans et 3 mois d'Iker Casillas), il ne sera pas parvenu à garder sa cage inviolée. Dommage car il captait pourtant le coup franc de Rashford, mais derrière la ligne. Qu'importe, la mission Ligue Europa n'est pas encore complètement avortée. Quant à United, la mission huitième de finale est en passe d'être remplie.


CSKA Moscou 0-2 FC Bâle

Buts : Xhaka (29e), Oberlin (90e) pour Bâle

Xhaka-Xhaka-boum ! À vingt-cinq mètres, Taulant Xhaka envoie un missile qui nettoie la lucarne d’Akinfeev sans faire dans le détail. Belle leçon de réalisme de la part de Bâle qui confirme son excellent début de campagne européenne, les Suisses ouvrant le score sur leur première vraie tentative. La distance était le maître-mot ce mercredi soir, puisque Elyounoussi tente également sa chance à vingt-cinq mètres, avant que Taulant n’inquiète de nouveau Akinfeev, cette fois-ci sur coup franc. Et lorsque Ajeti marque avec le blanc des yeux du gardien russe dans le viseur, son but est refusé pour une faute discutable sur Aleksei Berezutski. Pas d’ouverture de compteur pour le jeune espoir suisse, remplacé par Dimitri Oberlin qui, après avoir vendangé trois occasions, a fini par faire le break.



Bayern Munich 3-0 Celtic

Buts : Müller (17e), Kimmich (29e), Hummels (51e) pour le Bayern

Oubliée la période creuse de Thomas Müller la saison dernière. Le Bavarois était dans un grand soir et l’a prouvé en étant dans tous les bons coups, comme lorsqu'il exploite une tête de Lewandowski seulement repoussée par Gordon. Vingt minutes plus tard, Kimmich prouve qu’il est capable de tout faire, puisqu'il double la mise de la tête. Puisque le Celtic n’a toujours pas tiré une seule fois, Mats Hummels se dit que si Kimmich a marqué de la tête, lui aussi peut le faire. Alors l'ancien de Dortmund permet au Bayern de prendre définitivement le large, maintenant par ailleurs l’invincibilité de son club face aux clubs écossais.


Qarabağ FK 0-0 Atlético de Madrid



Si on cherchait la définition de réalisme dans le dictionnaire, on n’y trouverait pas l’Atlético de Madrid pour l’illustrer. Les Colchoneros, dominateurs, mais pas transcendants, ne sont pas parvenus à concrétiser leurs cinq occasions dangereuses. Qui plus est, la deuxième jaune reçue par Dino Ndlovu à l’entame du dernier quart d’heure n’a pas provoqué l’électrochoc espéré. Toujours aucune victoire pour les partenaires d’Antoine Griezmann et débuts manqués pour Kevin Gameiro, titularisé pour la première fois de la saison en Ligue des champions.


FC Barcelone 3-1 Olympiakos

Buts : Nikolaou csc (18e), Messi (61e), Digne (64e) pour le Barça // Nikolaou (90e+1) pour l'Olympiakos

Gerard, assieds-toi faut qu’on parle. Être exclu à la 42e avec ton expérience, il y a de quoi rire aussi jaune que les deux cartons que tu as reçus. D’abord de l’antijeu, ensuite une main grossière, on peut comprendre que ton coach ait Piqué une colère. D’autant qu’encore une fois, Silvio Proto était en feu et ne s’inclinait qu’à la défaveur d’un but contre son camp de Nikolaou. Obligé de sortir Deulofeu pour Mascherano à la mi-temps, Valverde ne prend aucun risque défensif, d'autant que Odjija-Ofoe reste menaçant. S’il y avait un début d’incendie dans la maison blaugrana, Messi s’est chargé de l’éteindre en faisant parler toute sa finesse sur coup franc direct. Son 97e but en Ligue des champions, le 100e sur la scène européenne. Lui aussi est un petit gaucher bourré de talent, alors il a décidé de planter le troisième but d'une jolie frappe croisée. Cet homme-là s'appelle Lucas Digne. Comme pour s’excuser de sa bourde en première mi-temps, Nikolaou sauve l’honneur dans le temps additionnel d'un gros coup de crâne. Insuffisant pour empêcher l’Olympiakos de compter neuf points de retard sur un Barça qui en compte... neuf.


Juventus 2-1 Sporting Portugal

Buts : Pjanić (29e), Mandžukić (84e) pour la Juve // Alex Sandro (12e csc) pour le Sporting

Est-ce parce que le Sporting porte les mêmes couleurs que le Celtic que le match de la Juve a commencé par une douche écossaise ? Le tibia d’Alex Sandro envoie dans la cage de Buffon un ballon repoussé par le portier italien et il faut un coup franc de Miralem Pjanić pour se reprendre juste avant la mi-temps. Mais si la Vieille Dame domine globalement, les Portugais ne sont pas ridicules pour autant et se contenteraient bien d’un petit point. Mais le coaching d’Allegri va contrecarrer les plans lisboètes : Douglas Costa entre, centre, et Mandžukić, de la tête, permet à la Juventus d’enchaîner une deuxième victoire de suite et de rester à trois points du leader barcelonais.

  • Résultats et classements de la Ligue des champions
  • Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !
    À lire ensuite
    Chelseanisme et Romantisme