1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Le Bayern et le Hertha font carton plein

Pour sa troisième sortie de la saison, la Bundesliga a continué de délivrer quelques surprises. Cologne, le Hertha et Leipzig jouent les perturbateurs et déjouent les pronostics. Pendant ce temps, le Bayern gagne au métier, Dortmund régale et Schalke s'enfonce dans la crise. Le tout sous couvert de stade pleins, de buts fous et de Bratwurst.

Modififié
2k 8

L'équipe du week-end : le FC Cologne


Le temps d'un vendredi soir, le FC Cologne a été leader de la Bundesliga. Surtout, le Effzeh a poursuivi son bonhomme de chemin en s'appuyant sur la même idée que depuis son retour en Bundesliga : rien de fantasque, beaucoup de solidité et l'envie de s'améliorer sans griller les étapes. Face à Freiburg, Cologne n'a pas été franchement meilleur en laissant plutôt le jeu être contrôlé par les adversaires. Mais il a été plus réaliste et a fait exploser les joueurs de Brisgau en quelques minutes, au cours de la première période. Avec quatre buts marqués et zéro encaissé en trois matchs, Cologne avance à pas sûrs. Ils vont être coriaces cette saison, même s'il paraît encore présomptueux de narguer le Bayern ( « vous sortez le drapeau blanc ? » ).

Le joueur du week-end : Timo Werner


L'ancien de Stuttgart Timo Werner a été un peu décrié pour son choix sans cœur de l'été. Révélé par le VfB, il a choisi de partir vite vers un promu ambitieux, à Leipzig, sitôt la relégation devenue officielle. À l'Est, malgré les dix millions investis, Ralph Hassenhüttl ne le considère pas comme un titulaire. Au contraire, Timo Werner est un parfait remplaçant. « Le meilleur joker de la Bundesliga » , annonce même le Welt après sa performance contre Hambourg. Car Werner a changé la rencontre du week-end avec son entrée en jeu. Le petit attaquant a obtenu un penalty transformé par Forsberg, en a marqué deux lui-même et a offert le dernier à Selke. De 0-0, Leipzig est passé à 4-0 en une vingtaine de minutes. « L'entraîneur m'a dit qu'il fallait que j'allume un feu d'artifice en entrant » , a expliqué Werner après le match. Mission accomplie. Il risque de goûter souvent au banc, mais ses entrées vont être fracassantes.

Vous avez manqué Dortmund 6-0 Darmstadt (et vous n'auriez pas dû)


Certes, ce n'était pas l'opposition la plus équilibrée du week-end et le suspense n'a pas tenu longtemps. Mais quel régal de voir une équipe de Thomas Tuchel à un tel niveau de précision, de cohérence et de collectif, tout cela sans Götze, Schürrle, Reus, Aubameyang, etc. Les stats – selon Kicker – sont hallucinantes. Quatorze tirs cadrés dans le match, 79% de possession, 754 passes effectués (contre 200) avec 92% de précision... Et pour conclure le tout, les buts de Dortmund ont été beaux et spectaculaires. Alors, encore une fois, le match n'était pas passionnant pour ses retournements de situation et son incertitude. Mais le deuxième 6-0 de la semaine pour le BvB méritait un coup d'œil attentif, pour le plaisir, et pour savoir ce qu'il prépare aux adversaires européens à venir. Thomas Tuchel poursuit son travail pour modeler cette équipe selon ses envies, et ça fait peur.

Les buts du week-end


Serge Gnabry a incontestablement marqué le but le moins utile, mais le plus beau du week-end, en réduisant le score à 4-1 contre Gladbach d'une superbe volée.




Gonzalo Castro et Sebastian Rode ont quant à eux joué au copier-coller avec but en talonnade.

Xabi Alonso poursuit son œuvre allemande intitulée « frappes en force depuis l'extérieur de la surface » .


L'image du week-end


Dominik Kohr a reçu un très, très mauvais coup à la fin du match entre Mayence et Augsbourg et devrait être éloigné des terrains un moment. Martin Schmidt s'est excusé « auprès de tous les Augsbourgois » pour le geste de José Rodríguez : « Ce n'est pas Mayence. Ce n'est pas le foot que nous voulons voir. » Rodríguez en a fait de même sur son Facebook dans la soirée de dimanche.

L'analyse définitive


Adieu le Werder. On t'aimait bien, tu sais. Mais après Stuttgart, c'est à ton tour d'être le club historique de Bundesliga qui file en deuxième division. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenu qu'il fallait faire quelque chose, avec les alertes des résultats chagrins depuis quelques saisons. Il fallait faire mieux. Au lieu de ça, le Werder s'est entêté dans une gestion pas toujours très pertinente et des choix d'hommes mal inspirés. La saison dernière, il avait fallu un miracle de Djilobodji pour sauver les miches du club hanséatique à la dernière journée. Cette fois-ci, le rôle de sauveur est donné à Serge Gnabry, mais l'ancien d'Arsenal paraît encore un peu jeune pour réussir à porter cela sur ses épaules. Et Pizarro n'est pas éternel. Non, on est désolé, mais il faut s'y faire : le Werder ne tiendra pas une saison de plus dans la meilleure des divisions allemandes.

La stat inutile : 33


Dans le tableau des buteurs allemands depuis 2014, deux joueurs se partagent la première place. Il s'agit de Thomas Müller et... Alex Meier, avec trente-trois buts chacun. Le « dieu du football » de Francfort a encore frappé ce week-end contre le Bayer Leverkusen.

Kauczinski a dit


« J'aurais préféré des points aux compliments. » L'entraîneur du FC Ingolstadt peut être satisfait globalement de la prestation de son équipe sur le terrain du Bayern. Il l'est d'ailleurs et le dit. « Nous avons embêté le Bayern au maximum. En tout, nous avons eu quatre ou cinq occasions très dangereuses et mes joueurs n'ont lâché à aucun moment. Nous pouvons construire sur cette prestation. » Mais Kauczinski sait aussi que tous les points seront bons à prendre pour se maintenir. Cette ambition contre le Rekordmeister fait au moins plaisir à entendre.

Et sinon...


- À la poursuite de son passé, Mario Götze est retourné dans son ancien lycée.

- Il a aussi passé son week-end sur le banc.

- Pulisic, lui, a joué et marqué un but. Il est ainsi devenu le deuxième joueur avec trois buts en Bundesliga à l'âge de dix-sept ans... un jour avant son anniversaire.

- Gómez n'en revient pas du 0-0 contre Hoffenheim. « Julian et moi-même avons eu d'énormes occasions et le gardien a incroyablement tout arrêté. » Hoffenheim ne peut pas faire un match fou tous les week-ends.

- Cependant, pas de hasard : Wolfsburg est la seule équipe impliquée dans tous les 0-0 de cette saison de Bundesliga.

- Neuer n'est plus invincible.

- Pour son 50e match de Bundesliga, Martin Schmidt a gagné avec Mayence 3-1 sur le terrain d'Augsbourg.

- Le Werder n'a pas encore pris de point cette saison. Skripnik en a payé le prix.

- Schalke 04 n'a pas encore pris de point cette saison. Ça chauffe pour Weinzierl.


- Le Borussia Mönchengladbach a gagné ses neuf derniers matchs à domicile, sa plus longue série depuis 1987.

- Tiens, mercredi, le Bayern accueille le Hertha Berlin. Ce sera le choc des deux co-leaders de la Bundesliga, deux équipes qui ont fait un carton plein sur les trois premiers matchs.

  • Résultats et classement de Bundesliga
    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga Par Côme Tessier
  • Modifié

    Dans cet article

    Vahiruascz Niveau : DHR
    Niveau surprises je suis pas convaincu, Dortmund qui plante, le Bayern qui gagne, Schalke qui se tire des balles dans le pied, et le Hertha qui fait un bon début de saison mais qui va foirer la phase retour on nous le ressert depuis longtemps quand même.
    Par contre ces wessis de Leipzig je les avais pas vu venir
    Toon Eastman Niveau : National
    Ce qui m'a le plus impressionné avec le match du BVB, outre le fait que la tactique commence a vraiment bien se mettre en place, c'est le calme des jeunes. Dembele, Passlack, Mot et surtout Pulisic on été très très bon. Et les gars n'ont même pas 20 ans. Et Castro est en train de devenir un patron dans cette équipe. J'aurais pas miser 1 euro la dessus il y a un an et je suis plutôt content de m'être trompé.

    A part ça, Berlin reprend la saison comme ils avaient commencé la précédente. Tant mieux pour eux, reste a espérer qu'ils ne craquent pas. Voir l'Hertha en C1 ça serait bien sympa. Après on en est loin, mais sait on jamais, sur un malentendu.
    Vahiruascz Niveau : DHR
    Message posté par Toon Eastman
    Ce qui m'a le plus impressionné avec le match du BVB, outre le fait que la tactique commence a vraiment bien se mettre en place, c'est le calme des jeunes. Dembele, Passlack, Mot et surtout Pulisic on été très très bon. Et les gars n'ont même pas 20 ans. Et Castro est en train de devenir un patron dans cette équipe. J'aurais pas miser 1 euro la dessus il y a un an et je suis plutôt content de m'être trompé.

    A part ça, Berlin reprend la saison comme ils avaient commencé la précédente. Tant mieux pour eux, reste a espérer qu'ils ne craquent pas. Voir l'Hertha en C1 ça serait bien sympa. Après on en est loin, mais sait on jamais, sur un malentendu.


    Le hertha c'est des sociaux-traîtres, y'a qu'un club à Berlin et il joue au Alte Forsterei
    Les habitants et joueurs de Leipzig ne sont pas des «Wessis» mais des «Ossis» : ils viennent de l'est (Ost) et non de l'ouest (West).
    Vahiruascz Niveau : DHR
    Message posté par amnesix
    Les habitants et joueurs de Leipzig ne sont pas des «Wessis» mais des «Ossis» : ils viennent de l'est (Ost) et non de l'ouest (West).


    Merci je suis au courant.

    Je dis "Wessis" parce que Red Bull, son sponsoring a peine caché et sa manière de chier sur la tradition footballistique hyper importante en Allemagne de l'Est (cf Magdeburg ou Dresde voire l'U. Berlin) est un comportement ultracapitaliste qui colle pas avec l'identité de cette région encore fortement imprégnée de l'héritage soviétique.

    D'où l'utilisation du mot "Wessis" bien que Leipzig soit techniquement à l'Est
    Toon Eastman Niveau : National
    Message posté par Vahiruascz
    Le hertha c'est des sociaux-traîtres, y'a qu'un club à Berlin et il joue au Alte Forsterei


    Si tu veux, il n'empêche que voir le Hertha en C1 a la place d'un Leverkusen perso je dis pas non. Un peu de changement ça fait pas de mal
    J'etais à Köpenick la semaine dernière et au Olympiastadion hier, difficile de nier que les Unionern sont plus sympas que les bourrins de la Ostkurve (et je dis ca apres une dizaine de visites dans chacun des stades). En plus l'olympiastadion est une heresie avec cette piste d'athlétisme abominable.

    Match absolument a chier sinon, pitoyable, Choupo Motting, nul, bref je n'ai pas assez de mots. On attends encore 2 -3 matchs pour se sortir les doigts du uk et on fini en Europa League pendant que rattenball parade en Champions League (en esperant qu'ils jouent le red bull salzburg, un match de reve haha !
    Dortmund m'a rendu schizo. Entre le match pitoyable à Leipzig et celui ci, je sais toujours pas quoi penser.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    2k 8