Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Le Bayern et le BvB au ralenti, le Bayer et Wolfsburg à l'arrêt

Grosse difficulté pour les gros de Buli : le Bayern s’est fait reprendre par Francfort, le BvB a arraché le nul contre le Hertha, le Bayer s’est mangé le retour de forme du Werder. Alors c’est les autres qui en profitent, à l’image du Cologne de Modeste et du RB Leipzig.

Modififié

L'équipe du week-end : RB Leipzig



Détesté, haï même, dans tout ce pays habitué au 50+1, vilipendé de tribunes en tribunes lorsqu’il n’est pas boycotté, ou même comparé à une période un peu sombre sous la direction d’un Autrichien en Allemagne, le RB Leipzig est un club qui vit bien. Pour preuve, les trois points glanés par la magnifique frappe lointaine d’Emil Forsberg, qui s’était même permis de rater un penalty plus tôt. La victime, Wolfsburg, n’a toujours pas gagné depuis la première journée et pointe à une désolante quatorzième place. Leipzig (ville de BMW et Porsche) cruise tranquillement vers la place de dauphin, à deux points du Bayern. Et si le projet était en avance ?

L’homme de la semaine : Anthony Modeste


Sept buts en sept matchs. Ce bilan, ce n’est pas celui de Robert Lewandowski, de Pierre-Emerick Aubameyang ou de Javier Hernández. Mais bien celui d’Anthony Modeste. Auteur d’un doublé face à Ingolstadt, il permet à Cologne de continuer à truster le podium, tout en prenant tranquillement la tête du classement des buteurs. Vite, #Modeste2018.

Vous avez raté Francfort-Bayern (et vous n'auriez pas dû)


On vous connaît, vous vous êtes laissé tenter par ce présumé succulent City-Everton, avec un délicieux milieu Gündoğan-De Bruyne-Silva et une nouvelle tactique sans latéral droit inventé par Guardiola. Ce n’était pas une raison pour délaisser son ancien club, qui se déplaçait sur la pelouse de l’Eintracht. Très rapidement, le Bayern a trouvé la faille : une superbe ouverture d’Hummels pour Alaba, dont le centre trouve Arjen Robben. Super contrôle aérien qui emmène un défenseur, petite pause pour jauger le gardien, finition. On se dit alors que le Rekordmeister est sur le chemin d’une victoire facile. C’était sans compter sur son milieu Thiago-Alonso, auteur de très nombreuses pertes de balle. Du coup, Huszti a égalisé juste avant la pause. Derrière, Kimmich a encore cru se muer en sauveur avec un nouveau but, surtout qu’Huszti s’est fait expulser pour un deuxième jaune. Sauf qu’on parle de Bundesliga. En fin de match, à dix, l’Eintracht arrache le point du nul grâce à la poitrine de Marco Fabián, certes hors jeu. Rien n’est facile.

Le but du week-end

Il y a deux ans, le Gambien Ousman Manneh arrivait en Allemagne en tant que réfugié, sans sa famille. Samedi, il a donné la victoire au Werder.

Ousman Manneh a dit


«  Je n’arrive pas à y croire. Est-ce réel ou suis-je en train de rêver ? C’est le plus beau jour de ma vie.  » Cœur sur lui.

L'analyse définitive


Et si l’infirmerie du BvB était le lieu le plus prisé d’Allemagne ? On est en droit de se le demander au vu de l’épidémie qui sévit saison après saison pour les Schwarzgelben. Dernier touché en date, Marcel Schmelzer, qui rejoint Castro, Guerreiro, Subotić, Sokratis, Reus, Bender, Durm… Du coup, face au Hertha, Tuchel a dû offrir sa première titularisation à Mikel Merino, 6 de métier, en défense centrale. On bricole, on bricole, on achète des jeunes et on perd ses meilleurs joueurs, on finit par ressembler à Arsenal.

Et sinon...


Triste nouvelle pour Breel Embolo, touché à la cheville et potentiellement forfait pour six mois. En plus, Schalke n’a pas gagné, malgré un but de Nabil Bentaleb.


Le Werder de Manneh est invaincu lors de ses trois dernières rencontres. L’effet Nouri.

- Une journée de penalty, avec des hauts et des bas. Dix accordés, et cinq ratés. Les coupables : PEA (qui s’est rattrapé), Hahn, Stindl, Forsberg.

Hoffenheim s’est offert le scalp de Fribourg et grimpe à la cinquième place.

  • Résultats et classement de Bundesliga
    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga

    Par Charles Alf Lafon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 115
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur