1. //
  2. // 15ème journée

Le Bayern en profite

Dans une journée où les quatre premiers se rencontraient, le Bayern a repris son fauteuil de leader après avoir explosé le Werder (4-1) et profité d’un nul dans le « Borussia-Derby » (1-1). Vendredi, le Bayer a montré qu’il n’était pas encore mort (2-0). Pour le reste, beaucoup de matchs nuls, au niveau du score seulement, pas du jeu.

Modififié
3 0
Borussia Mönchengladbach / Borussia Dortmund: 1-1
Buts: Hanke (72è) pour les Fohlen. Lewandowski (40è) pour les Schwarzgelben
Le Borussia Dortmund approche lentement mais sûrement de la fin de son calendrier infernal (19.11-06.12). En championnat, il lui restait ce déplacement chez l’autre Borussia, celui de Gladbach. Privés de Reus, les Fohlen ont voulu montrer qu’ils étaient capables de faire de jolies choses même sans leur prodige. Lewandowski les a certes cueilli à froid en fin de première mi-temps (inscrivant au passage son dixième but en BuLi, le premier à l’extérieur), mais les hommes de Favre ne pouvaient faire autrement que vaincre le signe indien. L’an dernier, Reus a manqué trois matchs, il y a eu trois défaites. Alors Raul Bobadilla, son remplaçant du jour, a pris les choses en main: il sert dans la profondeur Mike Hanke qui se joue de la défense centrale et va égaliser d’une frappe tendue. Pas de vainqueur au final, mais quoi qu’il en soit, ces deux Borussia sont devant pour un moment, encore.

Bayern Munich / Werder Brême: 4-1
Buts: Ribéry (22è, 76è) et Robben (68è sp, 83è sp) pour les Bavarois. Rosenberg (52è) pour les Werderaner.
Un seul Schweinsteiger vous manque, et tout est dépeuplé. Pire, le milieu de terrain du Bayern, c’est Gobi. En l’absence de son numéro 31 préféré, Jupp Heynckes a tenté des choses bizarres cette semaine à l’entraînement. Et va que je te bouge Luiz Gustavo, et va que je te mette Lahm en 6 à côté d’Alaba, et va que je te pousse Contento à gauche… Finalement, Herr Jupp est resté sérieux, et Lahm est resté sur son côté. Alaba a été aligné d’entrée, ce qui a tellement motivé son grand pote Franck Ribéry que le Français a claqué un doublé. Comme à Munich, on ne fait pas les choses à moitié, Arjen Robben y est lui aussi allé de son doublé. Bon, ok, c’était des penalties, mais tous les buts comptent, non? En tous cas, ça permet au Bayern de soigner sa différence de buts et surtout, de reprendre son fauteuil de leader. Servus!

SC Fribourg / Hanovre 96: 1-1
Buts: Cissé (67è) pour les Breisgauer. Bastians (45è csc) pour le 96.
Sept ans et demie. Depuis le 1er mai 2004, Fribourg n’a plus battu Hanovre chez lui. En plus, c’est pas comme si le 96 était une grande équipe, à l’époque. L’an dernier, la défaite 1-3 au Badenova Stadion est explicable, mais cette année, Hanovre rentre doucement dans le rang. Enfin, presque. Les joueurs de Slomka possèdent encore ce petit brin de réussite, qui leur permet par exemple de mener au score juste avant la mi-temps. A Fribourg, quand on ne sait plus à qui s’en remettre, on fait appel à super Cissé. Un centre de Flum, une tête, et boum, voilà Hanovre qui se retrouve avec une série de sept matchs sans victoire. Quant au SC, il s’agit certes du quatrième match sans défaite, mais la place de lanterne rouge pourrait lui être attribuée si jamais Augsburg réussissait à faire un truc à la Veltins Arena de Schalke.

1.FC Kaiserslautern / Hertha Berlin: 1-1
Buts: Hubnik (6è csc) pour Lautern. Raffael (14è) pour les Herthaner
Un gros match plein d’intensité comme on aime. Pas beaucoup d’occasions franches, mais beaucoup de bagarres au milieu du terrain. Ça se la donne quoi. Le match commence par un coup de théâtre, avec le csc de Hubnik, qui se la met tranquillement de la tête suite à un centre de Tiffert. Mais comme à Fribourg, quand une équipe ouvre le score sur un csc, elle se fait rejoindre au score. Raffael n’attendra pas longtemps pour remettre les pendules à l’heure. Il remonte la balle, décale Lell sur le côté (non, pas sur l’aile) qui lui remet direct. Le Brésilien ne se pose pas trop de questions et Trapp passe à la trappe. Le score n’évoluera plus, chacune des deux équipes aura sa période de domination (Lautern en fin de première mi-temps, le Hertha en fin de seconde), sans effet. La semaine prochaine, les deux équipes croiseront le chemin de la Ruhr. Le FCK va à Dortmund, le Hertha reçoit le S04. Glückauf !

Vfl Wolfsburg / FSV Mayence 05: 2-2
Buts: Mandzukic (10è) et Madlung (41è) pour le VfL. Ivanschitz (70è sp) et Choupo-Moting (81è) pour le 05.
Le match de l’an dernier? Une folie furieuse: les Loups de McClaren mènent 3-0 (avec un doublé de Dzeko) et finissent par perdre 3-4 à cause d’un but de Szalai à la 86ème minute. Cette année, les hommes de Magath ont de nouveau pris le match par le bon bout, Mandzukic et Madlung donnant deux tours d’avance à l’écurie Volkswagen. Mais Thomas Tuchel est un homme rusé et manipulateur. Hop, en deux temps trois mouvements, (ou plutôt en une demi-heure), Benaglio provoque un pénalty, Choupo-Moting, rentré vingt minutes plus tôt, égalise, et Hasebe est expulsé. Magath va encore faire n’importe quoi pour punir ses joueurs…

Bayer Leverkusen / TSG Hoffenheim 1899: 2-0
Buts: Derdiyok (10è) et Sam (79è) pour le Werkself.
Comme d’habitude, le Bayer se la joue discret. Genre « je suis là, mais faites comme si j’étais pas là » . Face à Hoffe, les hommes de Robin Dutt n’ont pas eu le temps de blaguer. Derdiyok a continué sur sa lancée de la saison dernière et a ouvert le score sur un service de Schürrle. Le TSG a essayé d’exister en vain. En fin de seconde période, ce sera finalement Sidney Sam qui exécutera les hommes de Stanislawski grâce à un travail de Kießling. Quatre matchs, quatre victoires, neuf buts pour, un contre. Décidément, dans la banlieue de Cologne, on aime les vendredis soirs.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Chelsea soigne ses Bleus
3 0