1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Bayern/Shakhtar (7-0)

Le Bayern en mode bulldozer

Le Bayern se qualifie sans faire de détail devant le Shakhtar Donetsk, 7-0. Les Ukrainiens n'ont eu que trois minutes d'espoir, avant de s'incliner doucement mais nettement, à 10 contre 11.

Modififié
264 17

B. Munich - Shakhtar Donetsk
(7-0)

T. Müller (5'), J. Boateng (33'), F. Ribéry (50'), T. Müller (51'), H. Badstuber (62'), Lewandowski (73'), M. Götze (87') pour Bayern Munich


Il y avait le film Vier Minuten. Désormais, les Allemands connaissent Drei Minuten (3 minutes), soit la durée du huitième retour de Ligue des champions entre le Bayern et le Shakhtar Donetsk. Après les trois minutes initiales, le match est fini. En trois minutes, le Bayern est légèrement bousculé, pressé. Neuer est obligé de dégager en catastrophe à une ou deux reprises... Mais de l'autre côté du terrain, Götze a aussi le temps pour tomber dans la surface, fauché par Kucher. L'arbitre siffle à juste titre le penalty. Il y ajoute un carton rouge, le plus rapide de l'histoire de la compétition. Thomas Müller transforme et donne l'avantage. Un avantage définitif : en trois minutes, l'arbitre et Götze ont tué le match.

Pourtant, les Bavarois ne sont pas sereins à l'heure d'entendre l'hymne de la Ligue des champions dans l'Allianz Arena. À l'aller, le Bayern a galéré, souffert, s'est fait peur. Dans un match électrique à Lviv, dont Xabi Alonso a rapporté un carton rouge, le Shakhtar avait montré des qualités physiques et tactiques qui pouvaient poser question avant le match retour : les Ukrainiens pouvaient-ils résister à un second assaut, dans la maison munichoise ? La compo du Bayern donne bien le ton, ce sera un nouveau crash-test. Pep Guardiola opte pour une tactique rassurante mais offensive, par le retour au 4-1-4-1 associé au quintet effrayant composé de Robben et Ribéry pour les ailes, Götze et Müller dans l'axe, Lewandowski en pointe. Le Shaktar y répond par sa colonie brésilienne et une formation solide et rapide, taillée pour le contre, comme à Lviv.

Shakhtar au shaker


Mais il y a cette troisième minute qui change tout. Lucescu réorganise les siens comme il peut, Taison est renvoyé dans les cordes pour préserver un minimum d'espoir. Seulement, le Bayern a trouvé la confiance et n'a plus rien à craindre. Boateng et Alaba font tour à tour les patrons pour reprendre le ballon, si jamais un Blanc part de l'avant. Les autres joueurs font joujou avec la baballe. Ça régale, à défaut de marquer. Robben, notamment, croque ; avant que ses ischio ne craquent. Même en protestant, il n'a pas le choix, il cède sa place. La partition continue tout de même avec Rode, et il faut des miracles pour empêcher les filets de Pyatov de trembler une deuxième fois, entre frappe enveloppée de Müller, tentative finaude de Ribéry (28') et poteau résistant sur une tête de Lewandowski (24'). Seul Boateng, façon Pippo Inzaghi, arrive à ajouter une ligne au compte des buteurs. Le Bayern s'amuse et se garde la balle en se faisant des passes. La différence statistique est abyssale : 336 passes réussies d'un côté, à peine 63 de l'autre. Que faire contre cela ?

Rien. Les espoirs s'évaporent au rythme auquel l'adversaire accentue son avance au score. Ribéry régale en combinant sur un corner, Thomas Müller rend grâce à l'effort de Götze pour sauver un ballon destiné à sortir. 4-0. Le Shakhtar est secoué de toute part, de droite et de gauche, comme dans un shaker. Le cocktail qui en ressort est salé, mais le mélange est propre, beau, parfait techniquement. Badstuber a le droit à son hommage avec un nouveau but après un nouveau corner. Lewandowski profite d'un rare moment où il peut partir dans le dos de la défense pour y mettre son grain. Götze, au-dessus du lot depuis le début de la soirée, est récompensé de ses efforts par un dernier but anecdotique. Le Bayern se qualifie et peut faire face à son futur adversaire, le tout devant les yeux de Manuel Neuer, observateur depuis son meilleur poste, le rond central.


⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jeux de mots laids Niveau : District
Un mardi soir au taff tranquille pour Manu
Faudra organiser une consolante Shaktar Roma.
Au Brésil par exemple.
georgesleserpent Niveau : Loisir
On m'enlèvera pas de la tête l'idée selon laquelle le rouge a tout changé.

Sans ça, le Shaktior avait clairement toutes ses chances.

Le Bayern me semble pas être franchement supérieur, du moins pas ce soir.
T'as tout compris au film, mon cher George...
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par Bavarjoie
T'as tout compris au film, mon cher George...


T'as bien compris que j'étais ironique ?
Note : 1
J'ai regardé d'un coin de l'oeil j'ai rarement vu un viol pareil en LDC, le Bayern jouait à 10 dans la surface adverse, je sais pas si Donetsk a enchainé 3 passes dans le match.
Akumu Nigiyaka Niveau : District
Match très sérieux du Bayern, l'arbitre qui aurait du en coller un deuxième rouge pour l'agression sur Ribéry, mais on va pas en faire des tonnes.

Un peu plus tôt dans la journée, j'ai lu sur ce site en commentaire que le Bayern aurait besoin d'un grand défenseur. Boateng et Badstuber, même si en 10v11, ont montré qu'ils sont parmi les meilleurs à leur poste.

Mais pour moi, il y a un homme qui a survolé ce match, celui que je vois souvent critiqué pour son absence lors des rendez-vous important, le Kaiser. Chapeau l'artiste, tout simplement.

Müller pendant ce temps devient le buteur allemand le plus prolifique en C1 à égalité avec Mario Gomez, 25 ans, il va peut-être vraiment devenir le Gerd nouvelle génération de l'Allemagne.

Sinon par rapport à l'article, je suis très déçu, au moment du match où le Bayern avait 336 passes accomplies, le Shaktar en avait 36 et non 63. Le 4-0 n'est pas du aux efforts de Götze, mais le Kaiser. Enfin, je pense qu'il y avait bien plus à dire sur ce match, je répète ma déception de voir qu'une fois encore, malgré la qualité du spectacle donné par le Bayern, une fois passé le Rhin, les médias peuvent s'en foutre.

PS : Robben s'est apparemment juste bloqué un nerf, les muscles et articulations sont épargnés, il va vite revenir planter ses pions.
et ribbery?
Message posté par Akumu Nigiyaka
Sinon par rapport à l'article, je suis très déçu, au moment du match où le Bayern avait 336 passes accomplies, le Shaktar en avait 36 et non 63. Le 4-0 n'est pas du aux efforts de Götze, mais le Kaiser. Enfin, je pense qu'il y avait bien plus à dire sur ce match, je répète ma déception de voir qu'une fois encore, malgré la qualité du spectacle donné par le Bayern, une fois passé le Rhin, les médias peuvent s'en foutre.

La stat des passes vient du site de Kicker, à la mi-temps. Sur BeIN, elles étaient sensiblement différentes (370 à 50 à la pause). Mais ça change peu de choses sur le fond.
Bon, et effectivement, c'est Ribéry et non Götze qui fait ce superbe effort. Mea culpa. En voyant Götze être tout de suite aux côtés de Müller pour le féliciter, je pensais que c'était lui qui avait fait ça. Très bon Francky, très bon Götze, très bon Müller ce soir de toute façon. Y a bien que Robben qui n'a pas vraiment pu (eu le temps de) briller.
a peine 10 commentaires sur ce viol.. alors qu'on dépasse les 150 comms sur la victoire en coupe du monde de l'équipe de France putain d'injustice !!
Ian Curtis
Cool pour Robben, j'espère qu'il n'ya rien de grave pour Ribery qui revient très très fort.
Cool parce que le Bayern aura besoin de lui à ce niveau là en cas de prises à 3 sur Robben comme contre le Real l'an passé.
Robben, ça fait qqs semaines qu'il est moins bon quand même, faut que Guardiola le repose.
Comment c'est calme ici! ça fait du bien! Ils sont fous à côté!
Message posté par georgesleserpent


T'as bien compris que j'étais ironique ?


J'avoue que non, milles excuses. Cependant, il n'est pas toujours aisé de reconnaitre le coté ironique d'un commentaire écrit ;)
Gros match de l'ensemble de l'équipe, notamment de Schweinsteiger qui a fait une top top prestation (99 passes, 98% de réussite, c'est monstrueux). Sacré travail défensif sur l'ensemble des deux matchs... Shaktar n'aura jamais pu inquiéter Neuer.

Après dire que l'arbitre tue le match, je ne suis pas d'accord, c'est le joueur qui tue son équipe... les tacles au petit bonheur la chance dans la surface , ça peut entrainer de fâcheuses conséquences.

Maintenant le bilan du match: Badstuber/Boateng, qui seront suspendus au prochain jaune, ce n'est pas bon du tout. Robben et Ribery qui sortent avec des pépins physiques, même si ceci sont bénins. (car l'équipe aura beaucoup de mal, sans ces deux là...).

Après c'est dur de situer la performance, je trouve que le Shaktar est une équipe costaude. Les bavarois soutiennent que c'est une très bonne équipe.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par Bavarjoie


J'avoue que non, milles excuses. Cependant, il n'est pas toujours aisé de reconnaitre le coté ironique d'un commentaire écrit ;)


Certes je me faisais la réflexion en l'écrivant; mais bon quand même à 7-0 faut être dingue pour dire que ça s'est joué sur un détail ;)
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par Paic
J'ai regardé d'un coin de l'oeil j'ai rarement vu un viol pareil en LDC, le Bayern jouait à 10 dans la surface adverse, je sais pas si Donetsk a enchainé 3 passes dans le match.



En effet c'était une belle partouze dans la surface du Shaktar .

le rouge + peno à la 2mn enleve quand mem un peu de suspens ...Mais qui va sortir le bayern cette année ?
Benjamin Gout Niveau : District
Un petit Rocher qui résiste encore et toujours à l'envahisseur teuto...
Bon nous quoi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
264 17