Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le Bayern en maître, Schalke respire

Matchs le mardi et mercredi, c'est la « semaine anglaise » comme on dit en Allemagne. Au programme de cette première soirée de la cinquième journée de Bundesliga, un Bayern qui réaffirme son pouvoir, un Schalke qui va comptablement mieux, un Fribourg qui craque et Mayence et Francfort présents pour le spectacle.

Modififié
Pep Guardiola aime l'avoir. Le jeu de possession a nettement transformé le Bayern Munich par rapport à l'ère Heynckes. Parfois critiqué pour le manque de verticalité du jeu, l'accueil de Paderborn offre un beau test. Contre une équipe rapide, hargneuse et prompte à se créer des occasions de pas grand-chose, comment les Munichois allaient-ils faire ? La possession est restée le maître-mot. À la mi-temps, le FCB affiche un hallucinant 76 % des ballons entre ses pieds. Entre-temps, le génie de Götze, Müller et Lewandowski a fait le boulot, additionné aux coups de rein toujours cassants d'Arjen Robben, de nouveau titulaire. Entre une talonnade de génie de Müller pour servir Mario Götze et un centre de Robben, le Bayern a marqué deux autres fois. Victoire sans trembler, sans fléchir et en patron : 4-0. Qui c'est le leader ?

Schalke gagnant d'un soir


Avec une même passion pour la possession depuis le mois d'août, et une place parmi les trois meilleurs du championnat, Fribourg est pourtant bien loin des premières places. Seulement deux points pris en quatre matchs, les Fribourgeois espéraient s'offrir trois points d'un coup lors du derby badois contre Hoffenheim. Mais comme souvent, les hommes de Christian Streich ont été victimes de leur maladresse. Tout commence bien : Mike Frantz marque par deux fois en quelques secondes (31e et 33e), la défense du TSG n'étant pas dans un grand jour. Cependant, une perte de balle dans la foulée et un coup franc de Rudy plus loin (63e), voici des Fribourgeois encore sur le point d'en perdre. Heureusement pour eux, Darida force le destin d'un penalty... C'était sans compter sur le facteur poisse. Comme contre le Hertha, Fribourg craque à la fin du temps additionnel sous un coup de renard de Vestergaard. 3-3 au final... Dur.

Entre prétendants aux places européennes, Mayence et Francfort ont offert un autre match dingue et ouvert. Thomas Schaaf est bel et bien de retour en Bundesliga. Défensivement, ça n'a pas été toujours des plus brillants. Mais les Adler n'ont pas cédé à la panique et ont constamment chercher à revenir dans la partie, après avoir été menés 2-0 (des buts d'Hoffmann et de l'inévitable Shinji Okazaki). Cela paye juste avant la mi-temps : Meier est exactement là où il faut pour réduire à 2-1. En bout de course, dans les dernières minutes, Seferović s'avère une recrue intéressante et arrache un point mérité. Mayence rate le coche et laisse filer le Bayern, mais sera un adversaire coriace sous les ordres d'Hjulmand.

Mais le véritable vainqueur de la soirée s'appelle Schalke, à qui il n'a fallu qu'une mi-temps accomplie pour s'en sortir. Lors des quarante-cinq premières minutes, le Werder mène la danse et pousse les Königsblauen dans leurs retranchements. Pourtant, à la lilloise, 04 revient des vestiaires avec l'envie de profiter des échecs adverses. Meyer s'infiltre et glisse le ballon sous Wolf, Neustädter est étonnant seul sur un corner et ne se fait pas prier. Schalke a pris la route des 3 points et ne la quittera plus. Mieux, Barnetta scelle la victoire par un dernier but à la 85e. Avec un peu de confiance – et moins de blessés, les Knappen ne devraient pas rester longtemps dans le bas du classement.

Les résultats


Bayern Munich 4-0 SC Paderborn
TSG Hoffenheim 3-3 SC Fribourg

Werder Brême 0- Schalke 04
Eintracht Francfort 2-2 FSV Mayence


La suite demain, dès 20 h.

Résultats et classement de Bundesliga

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25