1. //
  2. // 3è journée
  3. // Gr.F
  4. // Lille/Bayern Munich (0-1)

Le Bayern élimine presque Lille

Si proche, si loin. Proche au score (0-1), Lille n’a pourtant jamais semblé en mesure d’inquiéter le Bayern Munich, qui a joué 90 minutes sur un rythme de sénateur. Après trois matches, les Dogues sont déjà quasiment éliminés.

Modififié
1 23
Lille - Bayern Munich : 0-1
But : Thomas Müller (20e sp) pour le Bayern.

Comment gagner un match sans cadrer une frappe ? A moins de s’appeler Pippo Inzaghi, c’est mission impossible. Et ce fut effectivement impossible pour le LOSC. De son côté, le Bayern n’a cadré qu’une seule frappe. Des 11 mètres. Sur un pénalty en effet concédé par Lucas Digne pour légère poussette mais poussette quand même sur Philipp Lahm. Thomas Müller transforme. Suffisant pour s’imposer.

Bayern, un péno et puis s’en va

Très expérimentale – les jeunes Sidibé et Digne sur les côtés et une charnière Béria-Chedjou peu habituée à évoluer ensemble -, la défense lilloise est tout de suite mise en difficulté mais Müller, trouvé dans le dos par Kroos, manque son contrôle. Sans imposer un gros rythme comme il le fait quasi systématiquement en championnat, le Bayern prend tranquillement le contrôle de la rencontre. Malgré une VMA de 22 km/h, Sidibé se fait déposer par Ribéry et commet la faute. Le coup-franc ne donne rien, mais l’équation Franckeinstein semble insoluble pour les Lillois, qui sont obligés de multiplier les fautes pour arrêter l’international français. A trop regarder jouer les Bavarois, les hommes de Rudi Garcia sont contraints de fournir un très gros travail défensif, s’exposant à des erreurs individuelles fatales. La bavure arrive très rapidement et est signée Digne, qui manque son tacle glissé et pousse légèrement Lahm dans le dos dans la surface. Penalty sévère que se charge de transformer Müller dont les célébrations de but sont toujours aussi dégueulasses (0-1, 20’).

Privé de ballon (30% de possession après vingt minutes de jeu, 40% à la mi-temps), le LOSC n’a que très peu de possibilités pour mettre en danger la défense allemande. Seules solutions apparentes, les contre-attaques, les ballons en profondeur vers Roux et les centres de Digne. Problème, les seules fois où ces actions se présentent, la justesse technique n’est pas au rendez-vous, qu’il s’agisse du centre ou de la volée de Martin, de la tête de De Melo ou du contrôle de Roux. Le trou béant entre la défense et l’attaque lilloise est significatif. Esseulé au milieu de terrain, Balmont fait ce qu’il peut mais le cœur du jeu est totalement dominé par les Roten. De leur côté, Pedretti, Martin, Kalou et De Melo figurent aux abonnés absents. Seule bonne nouvelle pour les Dogues au terme d’une première période très pauvre en occasions, la sortie de Ribéry, légèrement touché à la cuisse gauche et certainement protégé par son entraîneur qui a dû flipper plus d’une fois en voyant Sidibé se présenter face à son milieu gauche.

Mendes, deux minutes de feu

Un peu plus présent au milieu de terrain pour le deuxième acte, Lille est en revanche toujours aussi inoffensif. En marchant, le Bayern est tout de même plus dangereux que son adversaire. Shaqiri, contré au dernier moment par Sidibé, Kroos, auteur d’une reprise de volée surpuissante mais non cadrée, Müller, qui apprend la vie à Digne, et Lahm, devancé de justesse par Landreau après un une-deux avec Müller, font frissonner le Grand Stade. Désespéré de voir que les meilleures occasions de son équipe sont des frappes dans les tribunes, Balmont plonge dans la surface mais l’arbitre ne se laisse pas berner. Si l’entrée de Payet à la place de Kalou ne change rien au mutisme lillois, celle de Mendes à la place de Roux dans le dernier quart d’heure est autrement plus bénéfique. En cinq minutes, l’ancien Havrais met plus le feu dans la défense munichoise que tous ses partenaires en 75 minutes : des crochets, une frappe écrasée du gauche en bonne position. Des décalages et un petit pont. Pas suffisant pour inquiéter Neuer, qui n’a quasiment pas eu la moindre intervention à effectuer du match. Une dernière frappe de Digne dans les nuages et les espoirs de qualification pour les huitièmes de finale, et même pour l’Europa League, s’envolent pour des Lillois bien funèbres.

Par Quentin Moynet
Twitter : https://twitter.com/QuentinMoynet

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Entre ceux qui vont mettre "de toute façon le bayern était trop fort!" ou ceux qui vont écrire "le bayern ils étaient nuls, un seul tir cadré!" il y a un juste milieu, le bayern n'a pas eu a forcé l'arbitre leur offre même un petit but, le vrai problème est que l'on ne sera jamais si il l'aurait mis dans le jeu tellement Lille n'a pas essayé de les bousculer, c'était vraiment douloureux et heureusement que grâce au multiplex de Bein on a pas voir un peu de foot, un tir cadré dans le match et c'est un péno...

Alors si je suis conscient que le bayern a maîtrisé son sujet je trouve ça limite de gérer à 1-0 on est jamais à l'abri d'un but "chanceux"...

Lille peut avoir des regrets de pas avoir plus enflammé le match (a part Mendes durant 3mn)je ne dis pas que ça aura suffit mais au moins il n'aurait pas eu de regrets!
Par contre j'ai vraiment était surpris de l'ambiance lilloise, chapeau à eux qui ont fait un vrai match de LDC!
Autant Marvin Martin a laissé entrevoir de belles choses autant Kalou a encore une fois prouvé à quel point il était mauvais. La messe est dite maintenant, Mendes est notre nouvel ailier droit titulaire.
C un complot orchestré par merckel envers le représentant du nouveau pays du sud...
saucissonbière Niveau : CFA2
MAIS BON DIEU, pourquoi Mendes n'était-il pas titulaire? En cinq minutes, il a réveillé le stade et a fait plus que Martin - Kalou - Pedretti, le trio de sénateurs...

Dommage pour le LOSC, le Bayern n'était pas génial ce soir: techniquement largement supérieur certes, mais pas imprenable. Rageant! Quand un secteur va mieux (la défense, par rapport aux naufrages précédents) c'est un autre qui déconne (ici, le milieu: Rio tu nous manques).
J'ai pas vu le match donc je ne vais pas le commenter.
Par contre j'ai vu la faute sur le penalty: bon ben les allemands sont des plongeuses comme les autres (bon Argen, je croyais Lahm un peu plus digne que ça. Car là, même s'il est touché, il nous fait un magnifique plongeon digne de Gilardino.
Che cazzo fai! Niveau : DHR
C'est la malédiction de l'Europa League! Il fallait mettre l'équipe titulaire il y a 2 ans à Eindoven.... Vivement le retour des 2 olympiques histoire de pas se faire devancer par l'Ukraine.....
Je ne retiendrai que ce commentaire lu d'un ami qui était au stade
"J étais au stade et Les supporters lillois mettent une sacrée ambiance ! Par contre je ne pige pas pourquoi ils chantent en Allemand"
@deluxe : les lillois doivent alors avoir une bonne sono car on a entendu que le Losc chanter tout du long. Faudra p'tet dire à ton ami qu'au lieu de se plaindre de l'ambiance il ferait mieux de chanter...
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
En même temps, cela surprend t'il quelqu'un?

Roux-Kalou-De Melo, c'est probablement le trio d'attaque le plus faible des 32 équipes en lice dans cette LDC.

Ce match m'a fais pensé à celui de l'OM en avril dernier, toujours contre le Bayern. Tu penses qu'aujourd'hui ils sont prenables, tu penses pouvoir rivaliser, tu te dis qu'ils vont craquer, et finalement...

En réalité, ils sont juste en maxi gestion, à 20-30% de leur moyen. Ils savent bien qu'avec leur expérience et leur calme, ils canaliseront aisément les attaques de feu follet et profiteront d'une erreur adverse pour planter le petit but qui suffira.

Surtout que le pragmatisme allemand est tout sauf une légende. Contrairement aux espagnols qui aiment bien mettre des raclées, le Bayern se contente largement de ces 1-0 de derrière les fagots. A quoi bon forcer, se fatiguer, et risque de se blesser?

Bref, un monde d'écart entre le bayern et Lille, malgré l'étroitesse du résultat et la manière d'y parvenir.
pier-rototo Niveau : DHR
Ca fait mal à dire mais le beau jeu de lille c'est finis. Et puis maintenant à part chedjou, basa, digne (dc 3 défenseurs) et mendes, y a vraiment, mais vraiment pas grand chose...
Balmont seul ça vaut rien, pedretti a aucune classe, melo pourrait passer pour un brandao du pauvre, roux n'a que le courage...

Vivement que debuchy et mavuba reviennent, sinon vous allez commencer à regarder dans le retro en L1... C'est moche, pcq je pense que tt le monde appréciait cette équipe en france.
A noter que ce soir, tous les medias allemands, et les joueurs, ont tous dit qu'ils avaient mal joué...
Le penalty obtenu par le Bayern : arbitrage à l'italienne. Double charge sur De Melo dans la surface : arbitrage à l'anglaise. Poussette sur le Lillois à l'entrée de la surface - identique à la soi-disant faute de Digne : arbitrage à la française.

Oui, avec un brin de mauvaise foi, on peut y voir un vrai match européen en somme, car seul l'arbitre semble avoir joué dans ce match tellement soporifique que je n'arrive à oublier ni la manière ridicule de courir de Pedretti, ni ces larges bandes grisâtres qui ornent le long des tribunes du Grand Stade.

Et j'ai grillé mon joker « foot à la télévision » de la semaine pour voir une fois de plus cet insupportable Bayern de Munich l'emporter sans le mériter.

Vivement l'Europa League.
saucissonbière Niveau : CFA2
Bon, sinon je crois qu'on est tous d'accord, le meilleur moment du match ça reste le sprint du kiné du Bayern sur 6O mètres. On aurait dit un gars d'Olive et Tom.
@simz: les supps du LOSC ont chanté tout du long??? J'étais également présent au stade et comment dire, à part pousser un peu quand il fallait (disons 10 min), on a entendu que les allemands (dont le nombre de supps en déplacement doit être supérieur au kop lillois "à domicile" d'ailleurs).
Bon sinon niveau foot ils jouaient pas leur peau hier soir? A voir Martin trottiner dans le rond central on peut se demander. Kalou est une arnaque (mais ça c'est pas nouveau), et le milieu est tellement en panne que c'est Balmont le créateur. Flippant pour la saison et le coeff UEFA tout ça...
Franchement il y a pas Penalty sur le Bayern (selon un certain point de vue on pourra dire que Lahm est expérimenté Digne beaucoup moins, et ça fait la différence)... maintenant parler d'un arbitrage en faveur du Bayern c'est oublier que Ribery a passé son temps à se faire chatouiller les Tibias, que l'arrière Droit de Lille doit prendre une deuxième jaune quand il ramasse son pied d'appui... que Beria s'en tire très bien sur certaines fautes... Donc envie de dire, erreur d'arbitrage oui, scandale non.

Sinon on est tous d'accord un match pourri, très déçu par le Bayern qui a joué petit bras (presque stressé d'attaquer et de s'exposer à une contre attaque), et qui aurait sur un coup de malchance se faire égaliser....
Par contre le terrain je crois a sacrément joué sur la qualité du match, (66% de passe réussie pour Lille 74% pour le Bayern en 1ère mi-temps... le Bayern frôle d'habitude les 90%, alors je veux bien qu'il y a le pressing qui rentre en compte mais pas uniquement).
Bon maintenant le Bayern a deux rencontres à domicile sur un terrain de largement meilleur qualité que Borisov ou Lille (c'est inquiétant mais depuis 2 ans, à chaque fois que la pelouse est pas génial, notre niveau de jeu s'en fait ressentir, je vais finir par être d'accord avec Xavi, qui peste à chaque fois que la pelouse est moyenne). Faut continuer le boulot... Leverkusen Samedi...
Childebert1 Niveau : DHR
Franchement je comprends de moins en moins ce qui justifie que la France ait encore des équipes qualifiées directement (ou après un seul tour préliminaire) pour la ligue des Champions.
Mendes titulaire ca aurait peut etre plus emmerder* la défense du Bayern !
cependant je sais pas ce que vous en pensez mais j'ai l'impression que le problème de Lille est le milieu de terrain , niveau jeu et transmition de ballon aux attaquants c'est faible !
les joueurs sont a 150 mètres chacun , niveau cohésion et alchimie ..
Encore une fois supposition , il faudrait peut etre investir sur 1 ou 2 milieu de terrain créatifs .
@El Xeneize: Le problème est clair, il est effectivement au milieu de terrain et il s'appelle Marvin Martin. Le mec marche (ou trottine dans le meilleur des cas), est TOUJOURS super mal placé, ne presse pas, ne se replace pas, ne propose aucune solution et ne donne quasiment jamais le ballon devant lui. Ca fait beaucoup pour un supposé créateur (ou accélérateur au moins), tant qu'il sera à ce niveau là Lille sera dans le ventre mou.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Scènes de ménage au PSG
1 23