Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le Bayern détruit tout sur son passage

Et boum, le Bayern dégomme le Werder 6-1, et reboum, Hanovre déroule face à Hambourg, 5-1. Malgré le froid, la neige, cette 23ème journée de Bundesliga a été prolifique. Et on peut dire ce que l'on veut, si la première place est jouée, il reste du suspense à tous les autres étages.

Modififié
Il est vrai qu'au Bayern Munich, il y a pléthore de joueurs incroyables, sur le terrain comme sur le banc. Il est vrai qu'on peut vanter les qualités d'untel ou untel, mais il faut surtout louer les capacités de Jupp Heynckes d'arriver à gérer autant de stars, à les faire cohabiter, et surtout à leur imposer un turn-over et leur faire comprendre que c'est en reposant les uns et en faisant jouer les autres que le Bayern sera au mieux pour atteindre l'objectif qu'il s'est fixé, qui n'est rien d'autre que le triplé Championnat-Coupe-Ligue des Champions. Ainsi, face à Brême, Contento, Luiz Gustavo, Robben, Shaqiri et Gomez étaient titulaires en lieu et place des Alaba, Kroos, Schweinsteiger, Müller et Mandzukic. Et c'est peu dire qu'ils se sont bien démerdés. Robben ouvre le score de volée suite à un centre de Lahm, avant de servir Martinez sur coup franc pour le 2-0. Dépassé, le Werder le sera encore plus après l'expulsion de Prödl suite à une faute sur Gomez. Lequel provoquera le csc de Gebre Selassie avant d'inscrire son but sur une passe de Ribéry. Kevin de Bruyne sauvera bien l'honneur, mais le Bayern n'a de cesse d'attaquer. Un ballon de Philip Lahm passe par-dessus la défense pour trouver un Ribéry qui n'a plus qu'à ouvrir son pied pour disposer de Mielitz, et d'une louche toute aussi inspirée, Robben offrira son deuxième assist de la journée pour un deuxième but de Mario Gomez. Victoire 6-1. Le Bayern compte 60 points pour une différence de buts de +55. Tout va bien dans le meilleur des mondes bavarois.

Vidéo

Hanovre régale

Autre festival, celui de Hanovre, qui a failli coller un set au "vrai" HSV, celui de Hambourg. Une fois de plus, l'African Connection a très bien fonctionné. Le Sénégalais Mame Diouf a marqué un but, l'Ivoirien Didier Ya Konan y est allé de son doublé. En fin de partie, Mo Abdellaoue a montré que s'il avait beau être généralement cantonné au rôle de remplaçant, il en avait encore sous la chaussette. Rafael van der Vaart avait réduit la marque sur pénalty, mais ça en est presque anecdotique. Seule ombre au tableau pour les Roten : ils ont perdu leur maître à jouer sur blessure. En effet, Szabolcs Huszti tenait tellement à donner l'avantage à son équipe avant la mi-temps qu'il a mis une bonne gouache, imparable pour Adler. Seulement, plutôt que de fêter son but, il s'est écroulé dans la surface en se tenant la cuisse. Dur.

Mayence loupe le coche

Dur aussi (mais pour d'autres raisons), le combat pour les places européennes. La veille, le match pour la quatrième place – qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions – entre le SC Fribourg et l'Eintracht Francfort a accouché d'un 0-0. Pas vraiment le résultat attendu entre les deux grosses surprises de la saison. Autre "Remis" - comme disent les Allemands – la rencontre entre Mayence et Wolfsburg. Thomas Tuchel peut être énervé après ses joueurs, qui ont joué à dix pendant une grosse heure. Les choses étaient pourtant bien parties pour les Null-Fünfer, qui ouvraient la marque dès la 5e minute par leur recrue hivernale Niki Zimling. Seulement, les joueurs de Volkswagen ne se laissaient pas distancer et recollaient au score grâce à une tête de Naldo. Adam Szalai ratait ensuite l'immanquable par deux fois. Ivan Klasnic aura l'occasion de lui coller des paires de baffes, tiens. En plus, il neige à Mayence, donc ça va être bien désagréable.

Ausgburg passe devant Hoffenheim

Plus bas dans le tableau, Stuttgart peine à s'en sortir. Cette année est une année sans pour les Souabes, qui démarrent très mal leur phase retour (seul Fürth a fait pire, et encore, la lanterne rouge compte un match de moins). Face à Nuremberg, les choses ont mis du temps à se décanter. Après une première période insipide, c'est Ibrahima Traoré qui a (une fois de plus) débloqué la situation, en dépit de la présence des Harnik et autres Ibisevic. Toutefois, le "Club" sentait qu'il y avait quelque chose à faire. Et, à un quart d'heure de la fin, Feulner prend la défense du VfB de vitesse et trompe Ulreich. Un résultat nul qui n'arrange pas grand-monde, au final.

Enfin, dans le "duel de la cave" (Kellerduell en VO), Augsburg est repassé devant Hoffenheim grâce à sa victoire face à son adversaire. Le Coréen Dong Won Ji a ouvert la marque juste avant la mi-temps, récompensant ainsi tous les efforts du FCA, avant que Sascha Mölders ne double la mise en seconde période, marquant ainsi son neuvième but de la saison. Mohamed Amsif, qui n'a rien eu à faire du match, ira quand même chercher la balle dans ses filets suite à la réduction du score d'Igor de Camargo. Augsburg s'impose quand même 2-1, et passera la semaine à la 16e place, synonyme de barrages en fin de saison.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Arsenal s'en contentera