Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 22e journée

Le Bayern déroule, Dortmund revient (doucement)

30 buts ont été inscrits au cours de cette 22e journée de Bundesliga, dont un par un gardien. Une journée qui a vu le Bayern se balader à Paderborn, Wolfsburg suivre la cadence grâce à Bas Dost, Dortmund remonter au classement, Schalke faire un nul inquiétant et Gladbach faire un nul moche. Et puis des stades pleins, de la bière couler à flots, et de la prolongation de contrat.

Modififié
  • L'équipe du week-end : Bayern Munich


    « Schweini et Alonso ne peuvent pas jouer ensemble ! » « Ribéry est cramé ! » « Robert Lewandowski est une diva ! » « Sammer et Guardiola ne peuvent pas se saquer ! » « Alaba porte des strings ! » Voici un petit florilège de ce qu'on pouvait lire dans les journaux allemands ces derniers temps. La victoire impressionnante contre Hambourg aurait pu faire taire les commérages, mais non - car gagner contre le HSV, tout le monde peut le faire, surtout le Bayern. Après un match nul miteux contre le Shaktar en milieu de semaine dernière, les on-dit se sont même intensifiés. « Robert Lewandowski en route vers l'Angleterre ! » « Les joueurs du Bayern ont eu peur de mourir en Ukraine ! » « Guardiola va se barrer ! » Bref, la crise couvait, apparemment. Ou pas. Samedi aprèm, le Rekordmeister a gentiment rappelé au reste de la Bundesliga qui était le patron et que des prestations comme face à Hambourg, il y en aurait encore plein cette saison. Résultat : le Bayern a frappé bien comme il faut Paderborn. Lewandowski a mis un doublé (tout va bien pour lui merci). Robben a fait du Robben. Ribéry a marqué. Le Bayern possède une différence de buts de +50 après 22 journées et si Wolfsburg ne continuait pas aussi à cartonner de son côté, les Bavarois seraient pratiquement déjà champions. Y a pas à dire, la crise, en Bavière, c'est un sacré concept.

  • L'homme du week-end : Bas Dost


    À Wolfsburg, il n'y a pas que Kevin De Bruyne : il y aussi Bas Dost. Neuf buts en cinq rencontres depuis le début de la Rückrunde pour lui, dont un doublé précieux ce dimanche, tellement les Loups ont galéré face au Hertha Berlin. Avec 11 buts, le Néerlandais pointe désormais à la 3e place du classement des buteurs, alors qu'il n'a joué que 11 matchs de championnat cette saison. Costaud. On finirait presque par ne plus se tromper en prononçant son blase.

  • Vous avez raté FC Augsburg / Bayer Leverkusen et vous n'auriez pas dû


    Un match avec 18 frappes côté Bayer Leverkusen et 16 côté Augsburg. Un match avec des buts, des fautes, des mains trouées, des poteaux à la dernière minute… Bref, un match pour obtenir un ticket en Ligue des champions. Ah oui, et un but de Marvin Hitz, le gardien du FCA, dans le cours du jeu. No big deal.

    Vidéo

  • L'image du week-end



    Stuttgart qui se rapproche un peu plus à chaque journée de la 2. Bundesliga.

  • Les gestes du week-end


    Une jolie reprise sans contrôle d'Immanuel Hoehn + une belle Kartoffel de Kevin Volland (sur une remise d'Anthony Modeste) = match nul 1-1 entre le SC Fribourg et le TSG Hoffenheim 1899.

  • Les stats inutiles


    - Pour la première fois depuis mai 1989, une confrontation entre Cologne et Hanovre n'a pas donné de vainqueur. Le dernier match nul entre les deux équipes remonte donc à avant la chute du Mur de Berlin.
    - Dans la série « Cologne c'est vraiment pas gégé à la maison cette saison » , cela fait sept matchs à domicile de suite que les mecs n'ont pas gagné (quatre matchs nuls, trois défaites). Allez les gars, Karneval c'est fini, vous pouvez vous remettre au foot.

  • La décla


    Marco Reus dans Kicker ce lundi : « [Le titre] est et reste un grand objectif. Je veux vivre au moins une fois ce qu'il se passera dans cette ville [si on le remporte]. […] Je donnerai mon maximum pour ça. Et j'ai le sentiment qu'un jour, nous finirons par y arriver. »

    Le titre ne sera évidemment pas pour cette année, mais une chose est sûre : depuis que Reus a prolongé au BVB, le club est en pleine bourre avec trois victoires consécutives. L'Europe semble envisageable pour les hommes de Klopp tant le classement est resserré passé les deux premiers au classement. Mais la route est encore longue, longue...

  • L'analyse définitive


    Malgré un niveau de jeu qui a considérablement baissé depuis le début de saison, le Borussia Mönchengladbach va finir en Ligue des champions sans trop de soucis. Pour preuve, leur nouveau match tout naze, face à Hambourg cette fois-ci. Un match que les hommes de Lucien Favre auraient dû perdre mille fois, mais duquel ils arrivent à sortir avec le point du match nul (merci Hrgota). C'est la chance du fort, celle qui vous fait aller loin. Depuis quelques saisons, Gladbach se sentait obligé de bien jouer pour gagner ; depuis le début de l'année, gagner moche est devenu un credo. Fini les cartons, place dorénavant aux nuls et aux victoires étriquées 1-0. C'est moins sexy, mais ça marche : les Poulains squattent encore et toujours le podium de la Bundesliga.

  • Et sinon...


    - Dans le Rhein-Main Derby, c'est Mayence qui s'est imposé sur Francfort. Une victoire qui permet au Borussia Dortmund et compagnie de ne pas être trop détaché de la première partie du classement.
    - Schalke, toujours sans Huntelaar ni Draxler, a concédé le match nul face au Werder dans les tout derniers instants du match. Les Knappen vont devoir un peu se bouger s'ils ne veulent pas voir la qualification en C1 leur passer sous le nez en fin de saison.
    - Karim Bellarabi a prolongé son contrat avec le Bayer Leverkusen. Et nous prouve encore une fois que les photos prises lors des signatures sont d'un naturel à vous couper le sifflet.



    - De son côté, Vieirinha a prolongé son CDD avec Wolfsburg, et ce, en dépit de l'intérêt du FC Schalke 04.
    - Thorgan Hazard reste à Gladbach pour de bon. Il s'est engagé avec le BMG jusqu'en 2020.
    - On se demande ce que fait Neuer sur cette photo. Ouvrir les bras ce n'est pas une pose, Manu. En même temps, lever le pouce non plus, hein.


    - Mario Götze passerait bien ses vacances avec Alaba et Boateng, Mario Götze aimerait bien être Will Smith pour une journée... Bref, Mario Götze aurait aimé être un renoi.

    Vidéo

    - En 2. Bundesliga, Ingolstadt a concédé un nouveau match nul, mais reste quand même premier. Munich 1860 a remporté un match. C'est assez rare pour le souligner. En revanche, ça craint toujours autant pour Sankt Pauli, bon dernier.
    - De son côté, le VfL Bochum a fait 0-0 sur la pelouse de Karlsruhe. Un résultat qui ne réjouit pas tout à fait Peter Neururer. Bien qu'il se soit fait dégager en décembre dernier, l'entraîneur à moustache doit encore toucher de la tune du VfL, et ce jusqu'à la fin de la saison. Plus drôle encore : une clause de son contrat stipule qu'il doit toucher 10 000 euros par victoire de son ancien club. Même s'il n'est plus en poste. Malin.
    - Sinon, samedi prochain, annulez tous vos rendez-vous, éteignez tous vos moyens de communication, vous ne connaissez plus personne : à 15h30, début de la « Mutter aller Derbys » , aka « Revierderby » , aka « Ruhrpottderby » , aka derby de la Ruhr entre le Borussia Dortmund et le FC Schalke 04.

    ⇒ Résultats et classement de Bundesliga

    Par Sophie Serbini
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
    mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17