En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Bayern Munich/Wolfsburg (2-1)

Le Bayern démarre bien

Face aux Loups de Wolfsburg, le Bayern a tremblé, mais s'est mis des baffes sur les joues et a fini par se réveiller. Pour sa première sous le maillot du Bayern, Gianluca Gaudino, 17 ans, a fait un match de patron. De l'autre côté, Josuha Guilavogui l'a joué polie, et a offert un but aux Bavarois. Mais ce n'est rien à côté de Junior Malanda, qui a raté un truc incroyable.

Modififié
À nouvelle saison, nouvelle formation. Cette année, Guardiola innove avec un 3-3-3-1 dont il est le seul à avoir le secret. En défense centrale, Philipp Lahm est le nouveau Roberto Ayala. Ou Fabio Cannavaro, c'est selon. À noter le retour de Holger Badstuber, qui n'a plus joué depuis 20 mois. Au milieu, Pep a décidé de faire confiance au jeune Gianluca Gaudino, 17 ans, fils de Maurizio, ancien récupérateur du VfB Stuttgart, et de la secrétaire de Matthias Sammer. En face, Dieter Hecking fait dans le classique, avec un 4-2-3-1 qui voit la titularisation des anciens Munichois Luiz Gustavo et Ivica Olić, mais aussi des recrues Aaron Hunt et Josuha Guilavogui.

Gaudino Jr, ce patron


C'est le VfL qui accélère le premier. La ligne offensive est très haute, ce qui gêne les deux lignes de trois du Bayern. Derrière, les Loups sont calés en meute, bien compacts. Beaucoup trop compacts, même, puisque qu'en phase offensive, Olić, Vieirinha et De Bruyne sont beaucoup trop esseulés pour faire quoi que ce soit. Heureusement pour le Bayern, d'ailleurs, car on sent qu'il y a des problèmes de coordination. Mais Philipp Lahm veille au grain, et Gianluca Gaudino, malgré son jeune âge, gère le match comme un (son ?) papa. Néanmoins, Wolfsburg semble bien gérer son match dans l'ensemble. Mais plus le temps passe, et plus Wolfsburg recule. Le Bayern commence à se réveiller, à monopoliser le ballon tout en cherchant la petite faille. Robben trouvera bien Lewandowski pour le premier but de cette 52e édition de la Bundesliga, mais le but du Polonais est refusé pour hors-jeu (29e). Une minute plus tard, « Lewy » se retrouve obligé de dribbler pour marquer, mais Max Grün lui enlève le ballon. Max Grün qui s'impose une nouvelle fois devant l'avant-centre bavarois, en sortant une reprise acrobatique suite à un centre de Gaudino, qui héritera de cette stat complètement folle à la mi-temps : pour sa première en Bundesliga, l'ancien élève de Mehmet Scholl n'a raté qu'une seule passe en 45 minutes.

Le raté de Junior Malanda


Wolfsburg n'est plus dans le contrôle, juste dans la gestion. Mais à force de se recroqueviller sur soi-même, ce qui devait arriver arriva : sur son côté droit, Robben rend fou son vis-à vis et sert Müller, qui dévie juste ce qu'il faut le ballon du bout du pied et marque ainsi le premier but de la saison (37e). 1-0 à la mi-temps. Et bientôt 2-0, suite à une erreur de Josuha Guilavogui. Au retour des vestiaires, Robben, fidèle à son blaze, chipe le ballon au Français et conclut d'une frappe imparable une contre-attaque éclair menée avec Lewandowski (47e). Les Loups n'ont plus le choix : ils doivent revenir dans le match. Du moins revenir au score le plus vite possible. Ce qu'ils font, paradoxalement à partir de rien : Olić, qui a pourtant déjà donné toute sa vie, trouve le moyen de placer une frappe de dingue, une barre rentrante sur laquelle Neuer ne peut rien faire (55e). À moins que le gardien du Bayern n'ait été déjà tellement convaincu que le Croate avait touché le ballon de la main qu'il n'a pas daigné mettre de l'énergie à se déployer correctement sur la « Kartoffel » . Le VfL semble revivre après ce but. Caligiuri, entré à la place de Vierinha, allume plusieurs feux. Mais le remplaçant qui sera le plus en vue sera sans aucun doute Junior Malanda. À la 79e minute, le Belge est à la réception d'un centre d'Arnold. Sa frappe passe sous la jambe de Neuer, touche la barre. Junior est seul devant le but. Mais Junior n'est pas un homme fier, un homme fort qui peut être très méchant quand il a la haine et qui n'accepte pas qu'on lui marche sur les pieds. La preuve, il se prend les pieds dans le tapis et tire à côté. Incroyable. Un raté complètement dingue.



Plus dingue encore, la décision de Felix Zwayer, qui annule le but de Sebastian Rode, sous prétexte que Müller est hors jeu, et actif de surcroît. Sauf que le premier buteur de la soirée ne l'est pas (84e). Vexés, les Bavarois poussent en fin de saison. Robben touchera même la barre (90e), mais le score ne changera plus. Le Bayern a beaucoup couru, et Gianluca Gaudino aura fait un très joli match pour sa première. Wolfsburg a de quoi nourrir des regrets, car le Rekordmeister était prenable. Pas sûr que ce soit toujours le cas lors des 33 prochaines journées.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165