Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 1re journée

Le Bayern déjà devant Dortmund

Les clubs allemands ont retrouvé les terrains de Bundesliga ce week-end et tout s'est passé comme prévu : le Bayern a été facile, Dortmund a été très fort, Wolfsburg a assuré, les autres équipes ont fait le spectacle. La saison 2015/2016 peut commencer.

Modififié

L'équipe du week-end : le Borussia Dortmund

Samedi, en fin d'après-midi, Thomas Tuchel faisait ses débuts en Bundesliga avec ses nouvelles couleurs jaune et noir. Une nouvelle fois successeur de Jürgen Klopp, mais avec la pression du Borussia Dortmund et d'une ère particulièrement fructueuse dans un club très médiatique, Tuchel a réussi à sortir la tête haute et plein de confiance de son premier véritable test. 4-0 : c'est la plus grande victoire pour le premier match d'un nouvel entraîneur du BvB. En vingt minutes, par deux mouvements déclenchés depuis la base arrière et le pied souverain de Mats Hummels, le BvB a ouvert le score puis doublé la mise (Reus, Aubameyang). Les hommes de Lucien Favre n'ont pu que contempler le récital offensif des Schwarzgelben. Cerise sur le gâteau : Mkhitaryan n'est plus marabouté et marque des buts facilement. Pour Shinji Kagawa, il reste du travail à ce niveau. Globalement, dans un match maîtrisé, Dortmund a assuré, rassuré et marque son territoire au classement avec la 2e place.

Vous avez manqué Stuttgart-Cologne (et vous n'auriez pas dû)

Entre un VfB qui doit se faire pardonner et le FC Cologne dans une version rafraîchie, new look, plus sexy avec quelques recrues de choix (Modeste, Jojić, Bittencourt...), le ton est donné dès le premier quart d'heure : les deux équipes tentent, mais se heurtent à la malchance, en touchant trois fois du bois. Par la suite, le collectif des Schwaben prend le dessus sans peine et s'appuie sur Kostić et Didavi pour allumer des mèches. Seulement, la malchance perdure, personne ne parvient à marquer. À la pause, c'est un sympathique 0-0 que la seconde période semble vouloir poursuivre. Des occasions pour les locaux, pas de but. Heureusement, Tyton – titulaire dans les buts de Stuttgart suite à la blessure de Langerak – sort en retard sur Modeste à la 75e. Contre l'état d'esprit du match, le Français marque. Dans la foulée, Zoller double la mise et assure les 3 points. Quoique... Le même Zoller fait faute sur l'intenable Kostić, Didavi transforme. Il reste un petit quart d'heure pour changer le cruel scénario. Stuttgart s'y lance avec toute l'énergie possible, mais c'est Modeste qui en profite : pressing haut intelligent, percée solitaire et service sur un plateau pour Osako, qui n'a plus qu'à conclure. Sans briller, Cologne frappe fort et s'impose 1-3.


Le bon gars du week-end : Marcel Heller

Avec le promu Darmstadt, Marcel Heller a fait une forte impression pour son retour en Bundesliga contre Hanovre : un rush de 60 mètres terminé par un crochet, puis une belle frappe enveloppée et une conclusion sereine dans le but vide après avoir effacé Ron-Robert Zieler. L'ailier gauche avait un avantage sur ses camarades, il connaît un peu la Bundesliga. Il y a goûté à l'époque où il jouait pour l'Eintracht Francfort. Mais cette expérience n'avait pas été concluante pour le petit (1,75m) joueur, qui a dû trimbaler ses valises entre plusieurs clubs en difficulté : Duisbourg, Dresde, Aix-la-Chapelle... Et finalement Darmstadt, depuis 2013. Là, il se fond dans le collectif et appuie sur l'accélérateur jusqu'à la montée. Ce qui marque pourtant le plus chez l'homme, c'est son envie et son sens du sacrifice. Quelques minutes avant son premier but, Heller revient à toute berzingue en défense et contre un centre d'Edgar Prib. C'est l'action du match pour son entraîneur, Dirk Schuster. C'est l'action d'un bon gars, discret mais essentiel pour le premier point de la saison de Darmstadt (2-2). Les fans lui ont même trouvé un chant : « Schnell ! Schneller ! Marcel Heller ! » ( « Vite ! Plus vite !... » )

Le boulet du week-end : Haris Seferović



L'attaquant de l'Eintracht Francfort a passé un dimanche après-midi difficile, excepté son service impeccable sur la tête de Reinartz pour la réduction du score. Souvent hors-jeu, rarement dans le bon timing et trop souvent coupable du pêché du « sauveur » qui veut tout faire tout seul. Sur une contre-attaque intéressante, alors qu'ils sont six Adler à se précipiter vers le but de Casteels, Seferović garde le ballon, tricote avec le ballon, garde encore le ballon... et le perd. Le Suisse n'a vraiment pas aidé son équipe, alors qu'il y avait la place pour prendre un joli point à Wolfsburg, encore en rodage.

Le but du week-end

Un but contre son camp du latéral du Werder Gebre Selassié, tout en toucher de balle et en précision.

La stat inutile : 68

- Avant le match entre Schalke et le Werder, Huntelaar avait déjà plus de buts à lui seul (68) en Bundesliga que l'ensemble du onze titulaire adverse (58). Ça ne s'est pas amélioré ensuite.

Kramer a dit...



- « On a gagné le match. Cela me donne un ratio de 100% ici. » Une belle statistique pour les débuts de Kramer sous le maillot de Leverkusen à la BayArena, bien qu'un peu mensongère (avec Mönchengladbach, Kramer était à un nul et une défaite dans l'enceinte du Bayer), avec le plaisir du travail bien fait. « On était très bons dans la dernière heure du match, Hoffenheim ne nous a pas vraiment menacé sur cette période. » Kramer a également apprécié la performance de son nouveau coéquipier Jonathan Tah : « C'est un ours, un véritable cuirassé. »

Et sinon...

Schalke s'est fait plaisir.

Le Bayern s'est fait (très) plaisir.

D'ailleurs, c'est la deuxième fois que le Bayern ouvre sa saison avec 5 buts d'écart. Le dernier 5-0 remonte à 1973, contre Rot Weiß Oberhausen.

À chaque fois que Darmstadt a joué la Bundesliga, Hambourg a fini champion.

Klaas-Jan Huntelaar et Stefan Kießling sont les deux seuls joueurs à avoir marqué 4 fois consécutivement lors de la première journée de championnat, un record établi le même jour.


Schalke n'a plus perdu contre Brême depuis 11 matchs (3 nuls, 8 victoires).

Salomon Kalou a marqué. Sur penalty. Le Hertha a ainsi gagné 1-0 sur le terrain d'Augsburg.

Ingolstadt est la première équipe à découvrir la Bundesliga avec une victoire depuis Hoffenheim.

28 buts, pas de 0-0. Les bases sont posées.

La 2. Bundesliga a repris depuis la fin juillet et Bochum a fait un carton plein : 3 matchs, 3 victoires. Derrière, ça se dispute entre Leipzig et Sankt-Pauli, alors que Munich 1860 va essayer de marquer ses premiers points ce lundi soir.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom