Le Bayern défait

Contre toute attente, le Bayern Munich est tombé aujourd'hui à Hanovre (1-2) tandis que Dortmund vainqueur de Cologne (5-0) et Schalke qui a défait Leverkusen sur ses terres (1-0) se rapprochent à trois et quatre points.

Modififié
0 0
Hanovre SV 96-FC Bayern Munich (2-1)
Buts: Abdellaoue (23è sp), Luiz Gustavo (50è csc) pour Hanivre. Alaba (83è) pour le Bayern

Cette semaine ne restera pas dans la mémoire de Manuel Neuer. Mardi, malgré une excellente prestation du Bayern à Naples, il perdait son record d'invincibilité de 1147 minutes et cet après-midi à Hanovre, il devait s'incliner après 771 minutes en Bundesliga. Première défaite du Bayern depuis le revers inaugural à l'Allianz-Arena contre le 'Gladbach de De Camargo (0-1). Dans une rencontre électrique, l'expulsion sévère de Boateng cinq minutes après l'ouverture du score sur pénalty par Abdellaou (23è, faute de Lahm) a faussé quelque peu la rencontre. Jusque-là, les Bavarois récitaient leur leçon habituelle (frappe de Kroos sur la barre (20è). Après le repos, une frappe de Pander (50è) malencontreusement détournée par Luiz Gustavo donnaient un avantage quasi définitif au 96, seule équipe invaincue à domicile avec M'Gladbach jusque-là. Le deuxième carton jaune de Cherundolo (63è), le garde du corps d'un Ribéry falot, ramenait Munich à la surface. Gomez ratait la réduction du score (74è) avant qu'Alaba n'y parvienne dix minutes plus tard. Le Bayern jetait toutes ses forces dans la bataille quand Schweinsteiger jouait les slalomeurs et expédiait une frappe sur le poteau gauche (87è). La messe était dite, le leader intouchable de la Ligue venait de tomber à Hanovre.

FC Bayer Leverkusen-Schalcke 04 (0-1)
But: Farfan (82è)

Deux trajectoires se sont croisées cette après-midi à la Bay Arena. Comme Dortmund, le Null Vier revient d'entre les morts pour accéder à la troisième place grâce à une victoire archi méritée, raptée en fin de match via un but venu d'ailleurs de Farfan. Dans une rencontre d'une folle intensité, les hommes de Huub Stevens ont pris l'ascendant d'entrée. Farfan sur une frappe trop croisée (14è), Huntelaar sur un centre du Péruvien (32è) ou encore Howedes sur un service de Fuchs (37è) inquiétaient Leno. Une seule grosse frayeur en revanche pour les joueurs de Gelsenkirchen : un but logiquement refusé hors-jeu à Ballack (25è). Au retour des vestiaires, Leno continuait à faire échec aux visiteurs (Jones par deux fois). Et c'est au moment où le Bayer retournait la situation et le contrôle du ballon (notamment Kiessling juste au-dessus du but de Unnertall sur un centre Kladec(71è) depuis un bon quart d'heure que Schalke portait l'estocade. C'est sur un ballon repoussé du poing par son gardien remplaçant que Farfan s'en allait crucifier Leno après une course ébouriffante de soixante-dix mètres. Die Königsblauen sont revenus dans la zone qualificative pour la Champions.

FC Augsbourg-Werder Brême (1-1)
Buts: Bellinghausen (49è) pour Augsbourg. Pizarro (68è) pour le Werder.

Le Werder qui restait sur trois défaites de rang peut se mordre les doigts d'avoir perdu deux points contre Augsbourg. Le promu qui a engrangé sa première victoire à Mayence, il y a une semaine, entamait la rencontre pied au plancher. Malgré une bonne domination initiale, les locaux ne se procuraient qu'une grosse occasion par Jan-Ingner Callsen-Bracker (ouf) en tout de début de match (5è) avant de laisser le ballon sciemment aux visiteurs. Ignjovski sur une frappe longue distance (8è), Rosenberg sur un coup-franc de Hunt bien détourné par Jentzsch donnaient le la d'une domination sans partage. Les néophytes, courageux en diable, s'en remettaient à Axel Bellinghausen (la Bundesliga est sans égal pour les blazes improbables) qui ratait le coche de peu (26è, 34è) avant de donner un avantage presque inespéré à Augsbourg (49è) à la suite d'une erreur de Wolf que Wiese ne pouvait réparer. La suite ne sera qu'une suite de vagues de Brême sur le but des locaux et sur un corner d'Ekici relayé par Wolf, Pizarro arrachera le but du nul. Ausbourg continue son apprentissage hard-core tandis que le Werder continue de patiner...

Borussia Dortmund-FC Cologne (5-0)
Buts: Kagawa (7è), Schmelzer (25è), Lewandowski (44è,, 50è) et Kehl (66è) piur Dortmund.

En expédiant par le fond un FC Cologne faiblard, les champions d'Allemagne ont encore plus désemparé leurs fans les plus fervents. Que penser d'un Borussia schizo, d'une candeur extrême en C1 et fort de quatre victoires consécutives en Bundesliga ? Lewandowski y est allé d'un doublé (son troisième but de la semaine) tandis que Dortmund revient à trois points du Bayern. Mario Götze, le youngster des Schwarz-Gelben est enfin revenu à son niveau du début de saison, ceci expliquant peut-être cela. Cologne, dans le même registre, continue d'être sur courant alternatif. Victorieux de trois de ses quatre derniers matchs (dont une victoire à Leverkusen (4-1), les coéquipiers de Podolski n'ont cadré qu'une frappe. Dans le money time...

Hambourg SV-VFL Wolfsbourg (1-1)
Buts: Petric (56è) pour Hambourg. Mandzukic (2è) pour Wolfsbourg.

Les clubs dont le nom se terminent par "burg" connaissent de grosses difficultés cette saison (Augsbourg et Fribourg aussi). A la Imtech arena où Thomas Fink disputait son premier match comme coach, le HSV commençait de la pire des façons. On ne jouait pas depuis deux minutes que Ochs prenait le meilleur sur Dennis Aogo et expédiait un centre repris de la tête par Mandzukic. Bizarrement, les locaux, mal classés, ne paniquaient pas et rataient de peu la cible par Gökhan Töre (10è). Le ballon allait d'un but à l'autre comme si le match concernait deux équipes de haut de tableau. Benaglio sauvait devant Guerrero (37è) avant que Petric n'expédie un tir au-dessus pour les hommes de la cité hanséatique (41è). Les locaux allaient parvenir à leur fin sur un splendide mouvement collectif entre Töre et Kacar, concrétisé par Petric (56è). Malgré deux grosses occases des hommes de Magath (par Mandzukic (64è) et Schäfer (71è), le HSV allait acculer les hommes de Magath sur leur but durant leurs vingt dernières minutes. En vain. Un nul qui n'arrange personne.

TSG Hoffenheim 1899-Borussia Mönchengladbach (1-0)
But: Ibisevic (56è)

Le Borussia pouvait espérer se rapprocher tout près du Bayern Munich en cas de victoire à Hoffenheim hier après-midi. La deuxième défense du championnat positionnait ses deux lignes de quatre et attendait pour voir. Privé d'opportunités vingt-cinq minutes durant, Hoffenheim pointait le museau grâce à Ibisevic (25è, 28è). L'attaquant bosnien poursuivait son show (34è et 41è) avant de trouver la faille après le repos sur un but un peu heureux sur une frappe ratée de Johnson. Reus et Hanke sortaient alors enfin le 'Gladbach de sa torpeur sans jamais être décisifs, au grand dam de Lucien Favre. Sans victoire depuis trois rencontres, le TSG remonte dans les places européennes, un point derrière ses visiteurs d'un jour.

FC 1.Kaiserslautern-Fribourg SC (1-0)
But: Schecter (75è)

Deux mi-temps, une pour chaque équipe et à la fin c'est Kaiserslautern qui envoie par le fond Fribourg, toujours dans la zone rouge. Makiadi et Cissé auraient pu régler le compte des locaux bien avant les citrons mais c'est à croire que tout ce qui réussissait l'an passé à Fribourg échoue cette saison. Un bon profil de relégable. Une deuxième mi-temps de gros calibre et un but de l'attaquant Itay Schecter à quinze minutes du terme allaient permettre à Kaiserslautern de respirer un peu au classement.

FC Nuremberg-VFB Stuttgart (2-2)
Buts: Simons (10è), Wollscheid (71è) pour Nuremberg. Kuzmanovic (61è sp), Maza (84è) pour le VfB.

Malgré la perte de Gündogan, parti à Dortmund, il se passe toujours quelque chose avec Nüremberg cette saison. Après un premier but rapide de Timmy Simmons (10è) sur un service de Robert Mak, les locaux ont tout fait faire le break mais Sven Ulreich sauva les meubles cinquante minutes durant. Jusqu'à une main de Wollscheid dans la surface sur une frappe d'Harnik et Kuzmanovic qui égalise. Rongé par la culpabilité probablement, Wollscheid redonne l'avantage aux siens sur une tête après un coup-franc de Plattenhard. Le premier but jamais marqué par un Mexicain en Bundesliga treize minutes plus tard (Maza de la tête à six minutes du terme) permettait au VfB de camper dans la zone de la Champions (3è) tandis que Nüremberg ne gagne plus depuis cinq matchs...

Hertha Berlin-FSV Mayence 05 (0-0)

Le nul sans but est un score qui se pratique peu en Allemagne, une curiosité. Les deux équipes ont fait preuve ce samedi d'un manque de mouvement et de créativité déprimant. Le Hertha n'a obtenu son premier corner qu'à la quatre-vingt troisième minute. Mayence qui n'a plus gagné depuis huit journées et le mois d'août espérait se rattraper dans la capitale allemande. Rien n'y fait : quand ils ne perdent pas dans leur nouveau stade, les hommes de Thomas Huchel sont un peu victimes du syndrome Fribourg. Cette année, rien ne leur réussi. L'inverse de Mönchengladbach ou de Stuttgart en quelque sorte...


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nenê dépanne Paris
0 0