Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // HSV/Bayern (0-3)

Le Bayern comme le Barça, selon Breitner

Modififié
Quand Paul Breitner parle, c’est toujours un délice. Surtout quand il s’agit de parler de son Bayern Munich, pour lequel il travaille actuellement au sein de la cellule de recrutement.

La dernière sortie en date du champion du monde 1974 concerne donc son club de cœur, qu’il compare ni plus ni moins au FC Barcelone. « En ce moment, l’équipe joue un football tout à fait différent de ce que pratique le Bayern d’habitude. Nous sommes enfin en train d’essayer de jouer un football rapide à la Barça. On défend même de manière totalement différente de l’année dernière, nous sommes plus agressifs et plus offensifs. Nous effectuons un pressing comme il n’y en a jamais eu au sein de la Bundesliga » , ainsi Breitner sur Sport 1.

Pour illustrer ses propos, celui qui était surnommé l’ « Afro » à l’époque où il était joueur revient sur les derniers matchs qui ont eu lieu, matchs durant lesquels les adversaires du Bayern ont, semble-t-il, ressenti de la crainte, parmi lesquels Hambourg, qui vient de se prendre un 3-0. « On a vu que [les joueurs de Hambourg] avait peur de prendre une valise à domicile. Le HSV a joué ainsi, et pas autrement. Pour eux, l’important était de ne pas perdre, et si possible, pas par un gros score. […] Le HSV n’est pas la première équipe qui joue ainsi contre nous. Ce fut la même chose pour le Werder, et Düsseldorf a joué avec beaucoup plus de peur au ventre que lors des précédents. […] Si je n’ai pas le courage et que je ne veux pas gagner à domicile, même si c’est le Bayern, le Barça ou le Real, alors je reste à la maison. »


Paul Breitner est donc à fond derrière son Bayern. Ne reste plus aux Bavarois qu'à gagner des titres, à commencer par le championnat. Un Meisterschale qui lui a été « volé » ces deux dernières saisons par Dortmund, une équipe qui joue vite et qui presse haut… AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 13:30 De la cocaïne dans l'avion de Chapecoense ? 27
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Gillot, Père Fouettard