Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 30e journée

Le Bayern champion, Gladbach au pas de course

Ce week-end en Allemagne, le Rekordmeister a encore été sacré, pour la 25e fois, grâce à sa victoire difficile contre le Hertha et la défaite de Wolfsburg contre Mönchengladbach, désormais assuré de se qualifier en Ligue des champions. Dortmund enchaîne une deuxième victoire, et pourrait accrocher la Ligue Europa au finish.

Modififié

L'équipe du week-end

Ce n'est une surprise pour personne, mais le Bayern est champion d'Allemagne, à quatre journées de la fin. Pourtant, le Hertha Berlin s'est révélé un adversaire bien plus coriace que Porto. Avec une équipe bis (Weiser, Rode et Gaudino titulaires notamment, Kurt entré à la pause), les Bavarois ont mis du temps à faire sauter le mur. Neuer a même dû être décisif face à Nico Schulz. Mais en fin de match, après avoir trouvé le poteau de la tête trois minutes avant, Bastian Schweinsteiger envoie une praline enrobée dans la lucarne d'un Burchert impuissant. Parfaitement servi par un Weiser festivalier sur son côté droit, Bastian a ainsi offert le titre aux siens, comme l'an dernier. En effet, il ne fallait au Bayern qu'un nul de Wolfsburg le lendemain pour être titré, et les Loups ont tout simplement perdu. En tout cas, ce titre ne souffre aucune espèce de discussion : 24 victoires, 4 nuls, 2 défaites, 77 buts pour, 13 contre, et ce, malgré un effectif pas forcément épargné par les blessures. Il ne reste au Bayern qu'entre trois et cinq rencontres d'intérêt : la demi-finale de DFB-Pokal contre le BVB mardi, demi-finales aller et retour face au Barça les deux semaines suivantes, et éventuellement les deux finales. Nouveau triplé à l'horizon, ou simple saison ? #miasanmeister

L'homme du week-end

Quoi qu'il en soit, le Bayern peut remercier le Borussia Mönchengladbach, et plus précisément Max Kruse, chasseur de Loups dans un match contre Wolfsburg qui tirait tout droit au 0-0. Contrairement à la réalité du classement, les Poulains ont dominé les débats lors de la première période. Patrick Hermann, décidément très en forme, était d'ailleurs tout proche d'ouvrir le score à la 21e minute, mais il a stoppé sa course trop tôt, persuadé que Diego Benaglio s'emparerait du ballon, alors qu'en réalité, il était à un pas d'un but tout fait. Wolfsburg a également eu sa chance un peu plus tard après une percée de Kevin De Bruyne, mais Lord Nicklas Bendtner n'est parvenu qu'à tirer dans un défenseur de passage. En deuxième mi-temps, Gladbach s'est contenté de bien défendre, satisfait du résultat, tandis que les Loups manquaient toujours de mordant devant. C'était sans compter sur Max Kruse, buteur à bout portant dans les arrêts de jeu sur un service de l'excellent Fabian Johnson, sa première réalisation dans le jeu depuis six mois. Un but qui offre non seulement le titre au Bayern, mais aussi la Champions League aux siens. Schalke, défait à Mayence vendredi, ne reviendra plus. Reste maintenant à conserver cette troisième place, directement qualificative. Le Gladbach-Leverkusen de la 32e journée pourrait valoir son pesant de cacahuètes, même si le Bayer, relégué à deux points, devra avant cela se défaire du Bayern.

Vous avez raté Hambourg-Augsburg (et vous n'auriez pas dû)

Enfin, Hambourg s'est réveillé. Dès la 11e minute, Olić frappe de loin, c'est dévié, mais ça marche et c'est le premier but du HSV depuis sept matchs. La folie continue huit minutes plus tard, avec une tête de Pierre-Michel Lasogga pour corser l'addition. Mais il ne faut pas oublier qu'on a affaire à une équipe profondément instable. Dans la foulée, Raúl Bobadilla, absolument seul sur un coup franc lointain, n'a plus qu'à crucifier de la tête un Adler comme trop souvent abandonné par sa défense. Manque de bol, le ballon lui glisse d'ailleurs entre les jambes. Rebelote à la 69e avec Tobias Werner, toujours entre les grands compas de René. Pas du tout au goût de Lasogga, lalalalala, qui y est allé de son doublé pour offrir la première victoire du HSV en 10 rencontres. Ces trois points bienvenus ramènent Hambourg en position de barragiste, grâce à une meilleure différence de but que Paderborn, et à un petit point d'Hanovre, encore défait face à Hoffenheim. Non, le Dino n'est pas mort.

L'image du week-end


Le geste du week-end

Cet homme à droite n'a toujours pas été prolongé.

Il a dit

« J'avais l'impression d'être de plus en plus en forme ces dernières semaines. Tu dois mériter ta chance. En tout cas, c'est excitant de se battre contre la relégation  » , a déclaré le fils à sa maman Lasogga.

La stat inutile

Kevin De Bruyne n'a touché le ballon qu'à 42 reprises contre Gladbach, son plus petit total en 79 rencontres de Bundesliga. Faut toucher plus.

L'analyse définitive

Pierre-Emerick Aubameyang est sacrément en forme. Face à l'Eintracht Frankfurt, PEA a ouvert le score sur un penalty relativement généreux d'une panenka qui n'a pas du tout fait sourire Klopp, mais qui a ravi Marco Reus sur le banc. En revanche, sa passe décisive pour Kagawa est un modèle du genre : déboulé à grandes enjambées sur la droite et centre au cordeau pour Shinji qui n'a plus qu'à se jeter. Ça fait donc 14 buts (un de plus que l'an dernier) et sept assists pour lui. Une saison réussie. Si Ciro et Ramos ont failli à leur mission, PEA est bien l'homme de la saison du BVB.

Et sinon...

Anthony Modeste a marqué, Hoffenheim a gagné.

Schmid a fait une passe décisive, Fribourg n'a pas perdu et va se sauver.
Leverkusen n'a pas gagné et va devoir faire un tour préliminaire.
Schalke est dans la panade et va finir derrière Dortmund à ce rythme-là.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)