Allemagne - Bundesliga - 13e journée

Par Arnaud Clement

Le Bayern cartonne, Dortmund cravache

Les tauliers se portent bien en Bundesliga à l'image d'un Bayern tranquille au possible face à Hanovre (5-0) ou du Borussia Dortmund, vainqueur à Mayence (2-1).

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Le Bayern cartonne Hanovre
Le Bayern cartonne Hanovre
Une fois n'est pas coutume, Schalke 04 et l'Eintracht Francfort sont les attractions de ce samedi. Quand le deuxième reçoit le troisième pour ne pas se faire dépasser par de menaçants poursuivants, on s'attend à un match ouvert. Bien entendu, on est servi. Les offensives menées tambour battant et les occasions pleuvent sur les deux buts de la Veltins Arena. De cette rencontre, deux principaux enseignements à retirer. D'abord la fin de la sale série de six matchs sans conclure pour Klaas-Jan Huntelaar, buteur après s'être parfaitement emmené un ballon en profondeur en plein cœur de la charnière des Aigles. Sa frappe du gauche pleine de rage ne laisse pas de doute : la machine à scorer n'est pas devenue une épave.

Mais comment ne pas souligner le caractère et l'enthousiasme des hommes d'Armin Veh, loin d'être baladés par l'un des qualifiés en huitièmes de la C1. Si le co-meilleur buteur Alex Meier se montre discret, ce n'est pas le cas de Stefan Aigner, auteur de l'égalisation d'une tête imparable deux minutes après l'ouverture du score. Aigner aurait même pu ramener les siens en tête à la pause sans un joli loupé au point de pénalty. La deuxième mi-temps est tout de même en faveur de Farfan et consorts, notamment à partir du moment où le promu voit Matmour retourner au vestiaire pour son deuxième jaune. Heureusement, Kevin Trapp préserve l'essentiel dans les bois. L'Eintracht Francfort, tout sauf une équipe de saucisses.

Déjà 38 buts marqués en championnat pour le Bayern

« Il faut passer la vitesse supérieure et repartir plein gaz. » Question débit, Karl-Heinz Rummenigge a été servi ce samedi. Après avoir lâché des points pourtant à sa portée contre Nuremberg et Valence, le Bayern n'a pas fait rire les mouettes face à Hanovre (5-0). Il aura fallu à peine une mi-temps aux hommes de Jupp Heynckes pour qu'Hanovre baisse son pantalon. Après un retourné dans les six mètres de Javi Martínez sur le premier corner du match, Toni Kroos se prend pour Zlatan face à la France et place un ciseau à l'entrée de la surface sur une galette de Lahm. Un poil moins aérien, mais demandez à Ron-Robert Zieler si les dégâts sont moindres. Pourtant incertain, Franck Ribéry a rassuré son monde en inscrivant son quatrième but avant la mi-temps. Dante ajoute son pion d'un coup de casque à l'heure de jeu, deux minutes avant que Mario Gómez ne se rappelle au bon souvenir de l'Allianz Arena d'un but, après avoir fait valser Karim Haggui à l'épaule dans la surface.

Trente-trois et cinq qui font trente-huit buts marqués en treize journées, ce qui fait de l'attaque du Bayern la deuxième plus prolifique d'Europe derrière le Barça. Pas très loin de Munich, un derby à l'issue flippante agite la ville de Nuremberg et sa banlieue. Dix-septième, Greuther Fürth accueille son voisin de quelques kilomètres et quinzième au classement. Au terme de la purge du jour, pas de vainqueur (0-0). Ou plutôt si, mais dans le concours de la plus belle boîte. Petit joueur avec son exclusion pour deux avertissements, Sararer a pris une leçon d'impact par Markus Feulner. Exclu à la trente-cinquième pour un modèle de tacle non-maîtrisé, le milieu de terrain a joué dans un tout autre registre que la semaine passée, où il marquait en héros pour le but du nul face au Bayern (1-1).


Le Borussia Lewandowski redevient le dauphin

Si Super Mario Gómez pourrait de nouveau jouer les bombardiers dans les semaines à venir, il aura fort à faire pour combler son retard sur les deux buteurs en série du moment que sont Bas Dost et Robert Lewandowski. Ce dernier a encore guidé le BVB à la victoire du côté de Mayence. Malgré l'ouverture du score rapide de Marco Caligiuri d'un cachou en lucarne opposée « made in Germany » - la douceur du jour - le Polonais a claqué ses cinquième et sixième pions de la semaine. D'abord d'une subtile déviation sur un centre rentrant de Reus, puis sur un régal de lob après s'être fait la malle en profondeur. Désormais co-meilleur buteur avec Meier et Mandžukić, Lewa offre un précieux succès aux siens, qui se replacent à la deuxième place au classement. De quoi donner un peu plus d'intérêt au Dortmund-Bayern du 1er décembre prochain.

Si Klaus Allofs a bien cru voir son ancien club du Werder lui jouer un mauvais tour à la Volkswagen Arena, Bas Dost lui a évité quelques vannes sur son matricule en égalisant. Du banc de touche, où les photographes n'ont pas arrêté de le mitrailler comme un coupable s'avançant à la barre, le nouveau manager de Wolfsburg a vu le géant hollandais se bagarrer pour que la réalisation d'Arnautović ne soit pas la dernière. Après avoir frappé le poteau, l'ancien d'Heerenveen a inscrit son sixième but en six matchs, à la conclusion d'un jeu en triangle superbement amené par Diego. Il n'en reste pas moins que la bonne opération est pour Brême et Thomas Schaaf. À dix durant la dernière demi-heure, ses joueurs ont sacrément souffert pour arracher un point, en témoigne les trois montants touchés par les Loups.


Par Arnaud Clement

Parier sur les matchs de FC Bayern Munich

 








Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par pinsutti le 25/11/2012 à 00:11
      

    Le bayern c'est très très très fort cette année.. Avec un Gomez un forme, ça le sera encore plus... Méfiat Méfiat !

  • Message posté par Gelsen04 le 25/11/2012 à 02:17
      

    Grosse ambiance a la Veltins aujourd'hui, c'etait assez marrant de voir tout nos voisins et tout le stade insulter les supporters qui ont allumes des fumis et fait cramer leur banderolle et la pub veltins comme des blaireaux "Wir sind Schalker und ihr nicht" ou "Ihr seid so scheisse wie der BVB", les fumis ca passe decidement pas en allemagne haha !
    Les supporters de Frankfurt etaient 5000 et bouillants comme a chaque fois mais pas d'incidents majeur par rapport a ce que javais pu voir en Hesse a une epoque en tout cas.
    A part ca, bon match, on etait bien mieux que contre les Grecs ou Leverkusen mais ca manque quand meme dans la conclusion.
    Ca fait toujours du bien de revenir dans des stade de 61 636 personnes en tout cas :-)

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 25/11/2012 à 11:00
      

    Match très tranquille du Bayern, face à une équipe un peu cramée, qui a tenté de faire jeu égal en ne laissant pas la possession au Bayern en début de match, à tort car ils n'ont pas été bon du tout dans le replacement défensif...

    Un match sérieux du Bayern, c'est bien que Martinez est enfin fait une bonne prestation et d'avoir est marqué sur corner...

    Le but de Gomez rappel pourquoi il a mis autant de but, ça parait si simple quand il est dans la surface.


3 réactions :
Poster un commentaire