En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 19e journée

Le Bayern cale, Dortmund s'empale

15 buts en 9 matchs, la Bundesliga était tristesse en cette 19e journée. Le Bayern laisse ses premiers à domicile. Le Werder et Hambourg ont gagné, Cologne collectionne les match nuls, et Dortmund est nul tout court.

  • L'équipe de la semaine


    Quelques journées avant la trêve, la saison semblait bien mal embarquée pour le Werder Brême. Bons derniers pendant de nombreuses journées, les Vert et Blanc ont essuyé durant cette période des défaites conséquentes (6 buts encaissés contre le Bayern, 5 contre l'Eintracht, 4 contre Gladbach), défaites qui laissaient peu de place à l'espoir. Et pourtant, c'est au moment où s'y attendait le moins et sous l'impulsion de Franco di Santo que le club a retrouvé des couleurs. Victorieux du BVB juste avant la trêve, et du Hertha au retour de cette dernière, le Werder s'est débarrassé cette semaine d'Hoffenheim grâce (entre autres) à une nouvelle réalisation de son buteur argentin, la 9e cette saison. Brême profite du faible écart de points dans la deuxième partie du classement pour remonter à la 11e place. Des candidats à la relégation, c'est celui qui fait la plus forte impression depuis la reprise. Comme quoi, les grands clubs ne meurent jamais.

  • L'homme de la semaine


    Après un match tonitruant face au Bayern, Wolfsburg ne devait faire qu'une bouchée de Francfort. Pourtant, c'est bien l'Eintracht qui ouvre le score contre le cours du jeu à la 58e minute par l'intermédiaire d'Aigner. Un score qui, évidemment, n'arrange guère les Loups, surtout que, dans le même temps, le Bayern se prend quelque peu les pieds dans le tapis face à Schalke. Wolfsburg se met alors à pousser, jusqu'à ce que Kevin De Bruyne prenne ses responsabilités et montre à tout le monde le grand garçon qu'il est devenu – sauf lorsqu'il s'agit d'aller discuter avec les ramasseurs de balle. Bien servi par un centre venant de la gauche de Schäfer, le Belge n'hésite pas une seconde et ajuste proprement et calmement Trapp. L'efficacité. Kevin De Bruyne sauve donc Wolfsburg d'un faux pas qui lui aurait coûté très cher. En obtenant le match nul, les Loups restent à 8 longueurs du Bayern et peuvent y croire encore un peu.

  • Vous avez raté Bayern / Schalke et vous n'auriez pas dû...


    … car comme à l'aller, le match a tenu toutes ses promesses. Pas forcément au niveau du jeu, mais plutôt au niveau du suspense. Sur le papier pourtant, il ne devait pas y avoir match. Une fois de plus, Schalke était privé d'une grande partie de son effectif – Huntelaar (suspendu) et Draxler (blessé) notamment –, et était bien parti pour prendre un bouillon. Et puis Jérôme Boateng, qui en a vraisemblablement marre qu'on dise du bien de lui, est passé par là, et n'a rien trouvé de mieux que de se faire exclure dès la 17e minute de jeu après une faute bien crado sur Sidney Sam. Penalty. Le match peut basculer en faveur du Null-Vier, mais c'est évidemment sans compter sur la lose du club de la Ruhr et sur celle de Choupo-Moting qui oublie de frapper son penalty et choisit de la donner délicatement à Neuer. À partir de là, on ne voit même pas que le Bayern est à 10. Schalke subit jusqu'à la 67e et finit par concéder un but de Robben. Encore et toujours. On commence à se dire qu'on ne pourra éviter l'inévitable : le Bayern va s'imposer, car c'est le Bayern. Même à 10. Et puis à la 72e minute, le match prend une tournure un peu folle. Sur le seul corner du match obtenu par les Königsblauen, Benedickt Höwedes plante son deuxième but de la saison. Une fois de plus contre le Rekordmeister. 1-1. On en restera là. Le Bayern cale encore une fois et lâche ses premiers points à domicile cette saison. Schalke rapporte un point précieux de Bavière, mais peut s'en vouloir, car comme au match aller, les Knappen auraient dû l'emporter. « Nous n'avons pas été assez courageux » , résumera Höwedes à la fin du match. Les autres peut-être, mais lui, le mec qui plante deux buts dans la saison à Neuer, n'a rien à se reprocher.

  • Les images de la semaine


    Les deux images de la semaine nous proviennent de Dortmund et aucune des deux n'est très joyeuse.

    Début du match. Hommage à Udo Lattek, le plus titré des entraîneurs allemands, le premier à avoir gagné les trois grandes coupes europénnes (avec trois clubs différents, bitte schön).


    Fin du match. Les supporters de Dortmund, excédés, insultent et sifflent leur équipe. Mats Hummels et Roman Wiedenfeller décident d'aller les calmer. Pas sûr que ça fasse vraiment son effet.

    Vidéo

  • Le geste de la semaine


    La passe en retrait de Choupo-Moting à Neuer.



  • La stat inutile


    - 17. C'est la 17e fois de suite qu'entre Cologne et Stuttgart, l'équipe qui reçoit n'arrive pas à s'imposer.

  • La décla


    Stefan Kiessling revient sur son but face au Hertha, un but marqué grâce à on ne sait trop quelle partie de son corps : « J'étais là au bon moment. Au final, on s'en fiche de comment on marque. Je sais que j'ai volé et que je me suis pris le poteau sur les côtes, et je dois admettre que je n'arrivais plus à respirer durant quelques minutes après. »

  • L'analyse définitive


    Dortmund ne s'en sort pas. Dortmund ne s'en sortira pas. Dortmund va descendre. Dortmund mérite de descendre.

  • Et sinon...


    - - Lors du match Hanovre/Mayence (1-1), trois Chiliens se trouvaient sur le terrain. Les Chiliens seraient-ils les nouveaux Japonais de la Bundesliga ?
    - Hambourg a balayé Paderborn 3-0 sans pourtant montrer quoi que ce soit dans le jeu. Van der Vaart a marqué le penalty le plus rapide de l'histoire lors de ce match. Il faut dire qu'il y a eu faute pour le HSV au bout de six secondes de jeu.
    - Gladbach l'emporte sur Fribourg sur le petit score de 1-0. Les Poulains gagnent sans bien jouer. Une nouveauté.
    - 15 buts seulement lors de cette journée définitivement bien morose...
    - ... Mais heureusement, Jimmy Briand a marqué. La journée est sauvée.
    - André Schürrle a été présenté à la presse. Et le vert fluo ne lui va pas vraiment au teint.
    - Le Hertha a viré Jos Luhukay. C'est le légendaire Pal Dardai qui assurera l'intérim jusqu'à nouvel ordre.
    - Et si en fait, Marco Reus partait de Dortmund non pas pour aller jouer dans un autre club, mais pour se lancer dans la mode ?

    Par Sophie Serbini
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


  • Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24