1. //
  2. // 8es
  3. // Bayern-Juventus (4-2 a.p)

Le Bayern au bout du suspense

Encore un scénario complètement fou entre le Bayern et la Juve. Et comme toujours : à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent.

Modififié
6k 192

Bayern Munich 4–2 Juventus FC

Buts : Lewandowski (73e), Müller (90e), Thiago Alcántara (108e) et Coman (110e) pour le Bayern // Pogba (5e) et Cuadrado (28e) pour la Vieille Dame

Juve et Bayern ont offert un match aller de belle facture. Mais ce n'était rien comparé à un match retour tout simplement extraordinaire. Longtemps, la Juventus a dominé les débats grâce à un Morata de génie et un Cuadrado en pleine forme. Et puis finalement, le Bayern a fini par reprendre le contrôle, froidement, grâce à la fougue de Douglas Costa, grâce au réalisme de Lewandowski et de Müller et grâce au bon coaching de Guardiola qui a fait entrer les deux derniers buteurs, Thiago Alcántara et Coman. La Juve n'a vraiment pas de quoi rougir, mais le Bayern a fait la différence en prolongation et a obtenu son ticket pour les quarts de finale. À l'expérience.

Wolfgang Amadeus Morata


Deux grands absents en ce début de match : Dybala, côté Juve et Robben côté Bayern. Mais pas le temps de pleurer les coéquipiers laissés à l’infirmerie, Allegri sait qu’il doit faire avec ce qu’il a sous la main, il n’a cessé de le répéter en conférence de presse, et il doit le faire vite. Du coup, dans une espèce de 4-5-1 défensif, avec notamment une doublette Évra-Alex Sandro sur le côté gauche, la Juve va chercher le Bayern haut, très haut, et en bloc. Et dès la 5e minute, Pogba profite d’une boulette monstre d’Alaba et d’un bon pressing de Morata pour ouvrir le score entre Benatia et Xabi Alonso. 0-1. La surprise est totale : personne n’attendait la Juve si entreprenante, si rapidement. Le Bayern essaie tant bien que mal d’imposer son jeu, Douglas Costa de casser les lignes avec ses passes laser, Ribéry de briser des reins avec ses crochets retrouvés, mais aucun Bavarois ne semble vraiment bien dans ses pompes. À l’image de Neuer qui, à la 22e minute, se foire, lui aussi, sur un dégagement et donne à Khedira l’occasion de lancer dans la profondeur Morata, qui double la marque d’un superbe lob… Mais l’Espagnol est finalement signalé hors jeu.

C’est limite, et les Turinois ne sont pas convaincus par la décision arbitrale. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils s’arrêtent en si bon chemin. Surtout pas Morata qui, à la demi-heure de jeu, va engendrer le plus beau chef-d’œuvre turinois de la saison. Un rush de 50 mètres, facile aux côtés d'Alaba, entrecoupé d’un grand pont sur Kimmich et ponctué par une passe décisive monstrueuse de lucidité entre trois défenseurs allemands. Derrière, Cuadrado, en toute sérénité, va tout simplement prélever un rein à Philippe Lahm et fixer Manuel Neuer d’un plat du pied sécurité. Ça fait 0-2, et vu la gueule que tire Guardiola devant le génie du petit Morata, il voit bien que la réussite n'est pas de son côté et que rien ne passe comme il l'avait prévu. Comme il n'avait pas prévu non plus le sauvetage plein de réussite dix minutes plus tard de Buffon face à Lewandowski. Une amabilité que lui a rendue Neuer quelques minutes plus tard face à Cuadrado. Bref, malgré quelques absents de marque, Pep sait qu'il s'est fait piéger par Allegri et qu'il va lui falloir beaucoup de bons mots pour retourner la situation.

Buffon vs Neuer, duel de légendes


Alors oui, la différence est visible en seconde période. Il y a l'envie, déjà. Les Bavarois sont plus agressifs, et ça se traduit par des gestes de nervosité, comme ce bon vieux tête-à-tête entre Vidal et Lichtsteiner dès le retour des vestiaires. Il y a aussi du coaching. À la 60e, Guardiola a déjà épuisé deux changements : Coman et Bernat à la place de Benatia et Xabi Alonso. Et il y a enfin plus de variété offensives. Le Bayern utilise mieux ses phases de possession et se retrouve plus souvent dans la surface turinoise. Oui mais voilà, face à une Juve qui n'attendait que de défendre, et face à Morata en état de grâce sur toutes les contre-attaques, les Bavarois rament. Et il faut attendre la sortie de l'Espagnol et un énième travail de Douglas Costa sur le côté droit pour qu'ils arrivent enfin à réduire le score, mais surtout à entamer la confiance de la Juve. 1-2 finition Lewandowski de la tête. Et comme souvent dans ces cas-là, les dernières minutes de jeu sont très longues pour l'équipe qui a l'avantage au score.

La Juve croit tenir bon. Barzagli, Bonucci et consorts croient tenir leur billet pour les quarts, mais dans le temps additionnel, sur un bon travail de Vidal et Coman, Thomas Müller surgit au second poteau et vient briser le moral des Turinois, plus qu'il ne l'était déjà. 2-2, prolongations. Trente minutes supplémentaires qui tournent surtout à l'avantage des deux gardiens, ou plutôt des deux légendes. Neuer arrête, sans difficulté, un premier plat du pied au point de penalty de Lichtsteiner. Ce à quoi Buffon répond, avec un peu plus de difficultés, face à Ribéry. Mais au score, rien ne bouge. Et alors qu'on se dirige tout doucement vers la séance de tirs au but, Thiago Alcántara et Coman, en moins de deux minutes, viennent enterrer les derniers espoirs italiens. Le premier après un une-deux bien senti avec Thomas Müller. Le second après un long raid du Français, conclu avec beaucoup de sang-froid face à Évra et Buffon. 4-2. Comme un symbole, Manuel Neuer sort les deux ultimes occasions de Mandžukić et Bonucci. Le fameux réalisme allemand face au romantisme italien.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    la montre Niveau : DHR
    Muller c'est un deus ex machina, le mec tu l'attends plus, t'en entends pas parler, mais il te sauve les miches au dernier moment.
    TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
    On dit que les erreurs d'arbitrages s'équilibrent sur une année.
    Le soucis, avec la Juve, c'est que ça se mesure en années si on veut que ça s'équilibre.

    Il vont encore prendre pour, aller, 5 ou 6 ans d'erreurs en leur défaveur.
    Jean-Kévin Niveau : DHR
    y'avait pas hj sur le but de Morata...
     //  23:24  //  Aficionado de la Thaïlande
    Salut bande de tapettes!

    J ai a faire donc je ne vais pas trainer sur ce fil "after" mais c etait un sacre match, entre celui ci et celui de hier (dans un style tres different), c etaient deux bonnes soirees de foot. Puis panam etait deja qualifier. Voila, j ai ouvert le bal.
    floyd pink Niveau : CFA
    Bon là les amis on vient de vivre un confrontation aller retour de légende, digne d'un Man U-Madrid 2003, qui restera parmi les plus grands classique de la C1.

    Sévère pour la Juve, Allegri a failli réaliser un coup de geni, avec une compo de départ surprise et absolument parfaite.
    Par contre il faut lui reprocher une décision digne des plus grand mystère de science fiction: pourquoi sortir Morata qui marchait sur l'eau ?

    Puis surtout mention spéciale aux commentateurs de Bein et la manière dont ils ont parlé de Guardiola tout le match jusqu'à l'égalisation, tel une sombre merde. On aurait dit que Guardiola a mis en feu et en cendre le Bayern Munich, qu'il a mis en ruine le club depuis qu'il est arrivé.
    Je peut tres bien comprendre qu'on soit pas fan du mec, mais de la à être autant de mauvaise foi...
    Quelqu'un a une corde ?
    maintenant on sait qui était la taupe
    Allegri a démonté Guardiola, si ce n'était l'arbitrage.
    Pogba qui coute plus cher qu'il ne rapporte
    Quel match ! Du pur Tom et Jerry.
    Le foot a gagné ce soir, ce ne peut être qu'une bonne nouvelle pour le prochain tour.
     //  23:24  //  Aficionado de la Thaïlande
    Message posté par la montre
    Muller c'est un deus ex machina, le mec tu l'attends plus, t'en entends pas parler, mais il te sauve les miches au dernier moment.


    deus Sex machina ouais
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Lewa-Muller, dans le genre killer, c'est vraiment le top.
    Les 2 mecs que je trouvais vraiment moyens réussissent à caler une passe dé chacun sur les 2 buts qui sauvent le Bayern, histoire de bien me pourrir ma lecture du match.
    Ribéry a flingué Lichsteiner sur la longueur, lui et Robben c'est quand même encore 3 classes au dessus de leurs concurrents dans cet effectif.

    Beau match de Pogba, impliqué des 2 côtés du terrain. Dommage pour lui qu'ils perdent, ça lui aurait fait un nouveau beau match européen de référence.
    Sabattier, le Goebbels du foot, incroyable ce mec!
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    YESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS! HAHAHAHA

    Et alors mon petit Ian?? ON a encore ouvert sa bouche trop vite???
    Coman, je te fais des bisous partout!!

    Mes félicitations malgré tout a la juve, cette équipe mérite largement d'aller au dela des huitièmes mais bon le Bayern aussi et il en fallait un donc bon...
    Note : 3
    Match mémorable!

    Il en a fait retourner des vestes le Pep ce soir AHAHAHAHAH
    87_03_04_11 Niveau : Loisir
    De la part d'un mec qui regardait le match en s'en foutant du score final, mes félicitations à la Juve et courage aux supporters turinois, pour eux, un des match les plus dramatiques de ces dernières saisons j'imagine.
    c'est ça la ligue des champions ce match entre 2 monstres du football devait ce jouer en 1/2 ou pour la finale certainement pas pour un 8 ème merci j'ai vécu devant mon pc un vrai match de foot comme en ligue 1 ( boutade )
    Superbe confrontation entre deux belles équipes. Ça aurait mérité de se passer un peu plus tard dans la compétition vue la qualité de la Juve.

    Et une pensée pour georgesleserpent ici suite à la rentrée en jeu de Coman. Y'a pas à dire, il est vraiment quelconque ce joueur, il ne se passe pas grand chose et il est assez peu impressionnant pour son âge (y'avait beaucoup d'espaces tu me diras). C'est vrai que 2 buts et 5 passes décisives en 5 matchs de LDC à 19 ans, c'est encore un peu léger.
    Message posté par pierre ménès 2.0
    YESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS! HAHAHAHA

    Et alors mon petit Ian?? ON a encore ouvert sa bouche trop vite???
    Coman, je te fais des bisous partout!!

    Mes félicitations malgré tout a la juve, cette équipe mérite largement d'aller au dela des huitièmes mais bon le Bayern aussi et il en fallait un donc bon...


    Mais je maintiens, mec!
    Je pensais que tu allais faire preuve de plus de respect envers moi après ce match, concernant tout ce que je t'avais dit.
    C'est à Vidal et accessoirement à Pogba que tu devrais faire des bisous.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Message posté par Two fesses
    Allegri a démonté Guardiola, si ce n'était l'arbitrage.
    Pogba qui coute plus cher qu'il ne rapporte


    allez arrête! tu te fais du mal!
    Message posté par Two-Face
    Match mémorable!

    Il en a fait retourner des vestes le Pep ce soir AHAHAHAHAH


    Il a juste montré que c'était la plus grosse tanche restante en C1.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    6k 192