1. //
  2. // 30e journée
  3. // FC Bayern Munich/Hertha Berlin (1-0)

Le Bayern à un cheveu du titre

Après avoir bien galéré, le Bayern Munich a fini par casser le mur de Berlin sur une réalisation tardive de Schweinsteiger. Si Wolfsburg ne gagne pas demain à Gladbach, le Rekordmeister décrochera son 25e titre depuis son canapé.

Modififié
67 2

FC Bayern Munich/Hertha Berlin : 1-0

But : Schweinsteiger (80e)

Lorsque la tête de Bastian Schweinsteiger touche le poteau à la 77e minute, le public de l'Allianz Arena ne veut plus y croire : le mur de Berlin va tenir le coup, le Bayern ne marquera pas ce samedi soir. Mais le numéro 31, lui, y croit. Et il n'est pas le seul, d'ailleurs. Mitchell Weiser, un des chouchous de Guardiola, aussi. Quelques minutes après le coup de casque de Schweinsteiger, le transfuge du 1. FC Cologne livre un festival sur le côté droit, à base de crochets, débordements, petit pont, et finit par servir Schweini qui, cette fois-ci, ne s'embête pas pour mettre une jolie caouhète enroulée dans la lucarne de Burchert. La Bavière fait tomber Berlin-Ouest, et s'apprête à ramener un nouveau saladier de champion à la maison.

La Vieille Dame s'accroche


Si le Rekordmeister remporte là son 24e succès en 30 parties, ce fut sans doute l'un des plus difficiles. Probablement vexé de voir les Bavarois sacrés sur sa pelouse la saison dernière, Michael Preetz, le manager du Hertha, avait promis que ses joueurs n'iraient pas à Munich pour faire les touristes. Et les Herthaner ont tenu parole : le premier quart d'heure est à l'avantage de la Vieille Dame, avec notamment cette belle occasion de Stocker, qui la met juste à côté. Le Bayern se réveille petit à petit, et prend le contrôle de la partie. Mais, si la possession est clairement bavaroise, le Hertha, lui, se traîne pour contrecarrer les plans de Pep Guardiola, à l'image d'un Pekarik qui va régulièrement chatouiller les jambes de Götze et le suit comme son ombre, ce qui oblige l'ancien de Dortmund à jouer très souvent en retrait.

Le mur de Berlin


Passer par la gauche, par la droite, par l'axe, des passes, des combinaisons... Le Bayern tente tout, mais n'arrive pas à percer cette muraille mise en place par Pal Dardai. Un mur de Berlin qui a mis en échec Robert Lewandowski, le natif de Varsovie étant complètement à l'est dans cette rencontre. Après les citrons, Pep Guardiola tente de dynamiser son attaque, en faisant entrer le jeune Sinan Kurt (né en juillet 1996) à la place de l'autre jeune, Gianluca Gaudino (né en novembre 1996). Mais ça ne change pas grand-chose. Le Bayern s'enlise petit à petit dans le piège berlinois. Le Hertha est d'ailleurs tout près de la faire à l'envers au Bavarois, mais Neuer s'impose dans son face-à-face avec Nico Schulz (56e).

Une victoire de champion


Conscient que ses joueurs ont laissé passer leur chance, Pal Dardai décide de muscler son milieu en faisant entrer Ndjeng pour Kalou. Bien vu, puisque Guardiola décide d'incorporer du Pep(s) dans son équipe en lançant Thiago Alcántara pour Müller. Mais les minutes passent, et on se dit que le Hertha va rentrer à la capitale avec un point qui pourrait être utile dans la lutte contre la relégation. Mais finalement, à la 80e, Mitchell Weiser et Bastian Schweinsteiger en décident autrement. Le Bayern s'impose aux forceps. Évidemment une victoire de champion.



⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon je refais le coup m'en voulez pas :

Ne regardant pas la BL ( je l'assume aisement ) , une question a ILOVEBAYERN et autres : ca sent bon pour mercredi ?
HerbyCohen Niveau : CFA2
je ne sais pas trop ce que tu entends par "ça sent bon mercredi" mais une chose est sure, même si le Herta n'a pas démérité, c'était un Bayern B. avec Weiser, Rode et Gaudino titulaire, donc ils sont plutôt serein les Munichois. Après si tu parles pour la LDC ils me paraissent plus qu'armés. Après, il va falloir gérer le bordel ambiant au sein du club, les blessures et surtout le fait que ce Barça me parait tout de même très fort et très calibré pour faire exploser une équipé « guardiolesque ». Cela dit un Bayern au complet, avec Ribéry et Robben, (qui permettent d'écarter à fond les lignes, tout en donnant vraiment plus d'options sur le plan offensif. Parce que bon Götze en allier… ) devrait tout de même atteindre la finale, ça promet de sacrés matchs !

La bonne opé de la journée est pour le BvB. Ils reviennent à 3 points de l'Europe et se sont montrés convaincant. Surtout, devant c'est le TSG, qu'ils vont recevoir, et Augsbourg qui est en train de savonner sa fin de saison (et le calendrier est favorable). IL y a de fortes chances de les voir en europe l'an prochain.

Sinon premier victoire et première fois que nous inscrivons 3 buts cette saison! Nur der HSV!!! youhouuuuu. PLus sérieusement, s'ils jouent comme cela jusqu'à la fin, ça devrait se maintenir, qu'il y a Freiburg et le Vfb au programme. Bon après je ne nous vois pas nous maintenir une saison de plus ! Cela dit Labbadia à fait un truc vraiment bien, c'est qu'il titularise Kacar. Et merde, c'est comme Skjelbred, les mecs ne jouent pas au HSV (Behrami c'est pourri par rapport à eux) alors qu'ils sont bon. Kacar hier à fait un match énorme (à la récup' et surtout sa capacité à jouer très bien vers l'avant), le mec une fois qu'il aura retrouvé du rythme, je pense qu'il va tout éclater. Il était tout de même appelé régulièrement en sélection serbe lors de sa période Berlinoise…

Désolé pour le pavé, je file An die alte Fosterei pour la réception d'Ingolstadt, bon dimanche !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
67 2