Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Leverkusen-Dortmund (2-0)

Le Bayer piège Dortmund

Le Bayer Leverkusen a fait le match parfait pour faire déjouer le Borussia Dortmund. Les joueurs de Roger Schmidt, en prenant tôt l'avantage, sont parvenus à rendre Dortmund méconnaissable, inoffensif et sans caractère. La défaite est logique quand Dortmund joue ainsi.

Modififié

TSV Bayer 04 Leverkusen 2-0 BV 09 Borussia Dortmund

Buts : Mehmedi (10e) et Chicharito (79e) pour Leverkusen

L'objectif ne varie jamais quand il faut affronter le Borussia Dortmund de Thomas Tuchel. L'essentiel est de ne pas rater son début de rencontre, sous peine de voir le BvB matraquer sa défense pendant 90 minutes. Au BayArena, Roger Schmidt a bien réussi à faire comprendre l'objectif à ses joueurs. En dix minutes, le Bayer met une pression de dingue sur le but de Bürki, comme il ne le fera plus du match, et arrive à ses fins. À la dixième minute, le Bayer mène 1-0 et vient de retourner le sens de la pression. Pourtant, Dortmund résiste un peu grâce à son gardien suisse. Sur un coup franc de Çalhanoğlu, puis une tête à bout portant de Chicharito, le portier repousse depuis sa ligne. Mais sur le corner qui suit cette dernière occasion, il ne peut rien contre Mehmedi, oublié par la défense des Jaune et Noir. Dortmund est mené au score et accuse le coup. C'est trop tard, la tâche est devenue trop compliquée pour le Borussia.

Dortmund impuissant


Sokratis, Piszczek et Ginter. Ce n'est pas seulement la base de la défense du Borussia Dortmund, ce soir, ce sont aussi les trois joueurs qui ont le plus touché la balle côté BvB après une demi-heure de jeu. Le constat est dès lors implacable : si les Schwarzgelben savent conserver la balle et mènent au jeu de la possession, ils ont bien du mal à atteindre leurs joueurs du milieu de terrain. Castro est introuvable. Dembélé manque de justesse dans ses choix. Pulisic est invisible. Aubameyang court dans le vide. Surtout, le bloc de Leverkusen est compact et parfaitement huilé. Malgré le score au désavantage de Dortmund, la pression sur le but de Leno ne vient pas. Au contraire, ce sont plutôt des pétards de Kampl et de Çalhanoğlu qui réveillent le match et manquent de mettre KO Dortmund dès la première mi-temps. Thomas Tuchel, debout devant son banc, comprend bien que quelque chose ne tourne pas rond dans son onze. Alors le technicien prend des notes sur son carnet pour modifier tout cela à la pause.

Dortmund sans idées


Pourtant, la deuxième mi-temps ne change pas grand-chose, malgré les entrées de Schmelzer et Mor dès la reprise – pour Pulisic et Castro. L'équipe semble coupée en deux. Dembélé ne parvient pas à forcer la décision et manque de justesse dans ses choix. Aubameyang court plutôt dans le vide, encore. Castro est introuvable, puisque sur le banc, et le manque du milieu relayeur se fait sentir dans la gestion du rythme de jeu. À sa place, Guerreiro n'est pas assez influent. Tout ressemble donc à la mauvaise soirée pour cette équipe qui se procure bien peu d'occasions. L'inventivité sur coups de pied arrêtés n'est qu'un cache-misère : ce Borussia Dortmund manque d'idées, d'imagination et de variabilité. En fin de rencontre, la contre-attaque menée par Çalhanoğlu, pour servir Chicharito et mettre Leverkusen en position confortable, semble alors logique et attendue. Pris au piège de l'entame tonitruante du Bayer, le BvB n'a pas su s'adapter pour renverser la vapeur. C'est peut-être ce qu'il manque le plus à Thomas Tuchel : savoir bousculer son groupe quand tout ne se déroule pas comme à l'habitude. Dortmund ronronne trop et s'endort tout seul.


  • Résultats et classement de Bundesliga
    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Les trophées 2018 de SO FOOT ! Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 97 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Modeste accroche le Bayern