Le bateau du buteur

Modififié
0 0
Jonathan Akpoborie est un ancien attaquant nigérian qui a fait l'essentiel de sa carrière en Allemagne à la fin des années 90, notamment au Hansa Rostock, au VfB Stuttgart et au VfL Wolfsburg, où il a inscrit une soixantaine de buts en quatre saisons et demie.


Malheureusement pour lui, sa carrière a volé en éclats en 2001, suite à la découverte de 43 enfants dans un bateau en direction du Bénin qui allaient être vendus comme esclaves.


Le bateau en question appartenait à Akpoborie, qui s'est fait traiter dans les médias d' « esclavagiste » et a été immédiatement lâché par Wolfsburg, son club d'alors. Aujourd'hui encore, rien ne prouve qu'Akpoborie ait vraiment cherché à vendre ces enfants, comme le clame l'UNICEF.


A l'occasion de la sortie dans les salles allemandes du film-documentaire “Das Schiff des Torjägers” (“Le bateau du buteur”) de la Suissesse Heidi Specogna, Jonathan Akpoborie (qui jouera son propre rôle) revient dans une interview avec 11freunde.de sur ce qui a constitué un tournant dans sa vie. Il revient sur les accusations de l'UNICEF qui ont mis un terme à sa carrière et déclare que tout ce qu'il voulait faire avec ce bateau, c'est mener des gens d'un point A à un point B. Rien de plus.


A partir de demain, donc, celui qui est monté à bord d'un bateau à l'âge de 19 ans en direction des États-Unis aura l'occasion de livrer sa propre version des faits et ainsi laver son honneur.

Pour qu'à Lagos, sa ville natale, on arrête une bonne fois pour toutes de le traiter de « vendeur d'esclaves » .

AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ronaldo encense le Barça
0 0