Le baromètre des Bleus, épisode 9

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. Point étape à trois mois du Championnat d'Europe.

Modififié
691 63

Gardiens



  • Ils y seront :


    Hugo Lloris : Il n'est pas irréprochable sur le but d'Alexis Sánchez lors du choc contre Arsenal, alors qu'une victoire aurait permis aux Spurs de distancer les Gunners dans la course au titre. Garth Crooks, ancien attaquant de Tottenham et consultant pour la BBC, n'a d'ailleurs pas manqué de critiquer le gardien français qui « se gèle dans les grands matchs » . Il pensait aussi à la défaite contre West Ham en milieu de semaine.

    Steve Mandanda : Une qualification pour les demi-finales de la Coupe de France jeudi, une déception en championnat contre Toulouse dimanche, malgré une prestation monstrueuse. Il poursuit sa saison frustrante, laquelle se terminera par un rôle de doublure à l'Euro.

  • Ils sont en balance :



    Benoît Costil : Il ne peut pas grand-chose sur le but d'Adryan ce dimanche. La prochaine liste de Deschamps sera décisive puisqu'elle en dira long sur la priorité du sélectionneur pour ce poste de troisième gardien. Un petit jeune plein d'avenir ou les certitudes d'un bon gardien de Ligue 1 à l'état d'esprit irréprochable.

    Alphonse Areola : Sa série de cinq matchs de Liga sans prendre de but - 590 minutes après le nul contre Vigo en milieu de semaine - est tombée en même temps que son équipe de Villarreal contre Las Palmas. Il en a fait suffisamment pour faire douter Didier Deschamps, qui risque néanmoins de le sacrifier sur l'autel de la vie de groupe.


    Arrières gauches



  • Il y sera :


    Patrice Évra : Titularisé contre l'Atalanta, il a connu un nouveau succès avec la Vieille Dame et se dirige vers un second titre de champion d'Italie. Il doit juste gérer son physique pour arriver au top à l'Euro.

  • En ballottage favorable :


    Lucas Digne : Il en était encore pour la large victoire de la Roma sur la Fiorentina (4-1), pour une cinquième victoire de rang en Serie A. Mais il a entaché sa prestation d'un penalty provoqué sur Tello.

  • Ils ont encore une chance :



    Layvin Kurzawa : Il a disputé un match complet en Coupe de France contre Saint-Étienne avant de rester sur le banc contre Montpellier. Les semaines se ressemblent pour lui, et ce n'est pas bon signe.

    Benoît Trémoulinas : Il a joué contre Eibar en milieu de semaine avant d'être mis au repos lors du nul de Séville à Getafe. Pas suffisant pour faire bouger les lignes. Quoique, elle est moche, la faute de Digne contre la Fio.


    Arrières droits



  • Ils y seront


    Bacary Sagna : 90 minutes dans la victoire facile de Manchester City contre Aston Villa ce week-end. Rien de bien folichon, mais cela suffit à conforter sa place comme titulaire à droite. En début de semaine, City s'est fait exploser à Liverpool sans lui.

  • En balance :


    Christophe Jallet : Performant contre le PSG, Rafael lui a été préféré pour débuter contre Guingamp dimanche. Le plus mauvais moment pour perdre une place de titulaire...

    Mathieu Debuchy : Pressenti pour revenir dès ce week-end, il était finalement forfait contre Ajaccio samedi. Vu la forme de la concurrence, le sélectionneur va devoir racler les fonds de tiroirs si rien ne change. Surtout que Sébastien Corchia s'est lui aussi blessé.


    Arrières centraux



  • Ils y seront



    Raphaël Varane : Titularisé en milieu de semaine contre Levante, il a été mis au repos pour le festival madrilène contre le Celta Vigo. Il a également profité d'une interview dans L'Équipe Magazine pour passer de la crème dans le dos de Pepe. En clair, la vie de groupe, il gère.

    Laurent Koscielny : Blessé et absent du derby entre Arsenal et Tottenham, il est possible qu'il revienne à la compétition contre West Bromwich.

    Mamadou Sakho : Pas totalement remis de son choc à la tête en finale de la League Cup, il n'a pas participé à la victoire de prestige de Liverpool sur Manchester City (3-0), mais était bien de la partie pour celle plus chanceuse contre Crystal Palace.

  • Sur un fil :


    Eliaquim Mangala : Sur le banc toute la semaine, il n'a plus joué depuis janvier. Didier Deschamps peut-il vraiment le prendre dans sa prochaine liste ?

  • Ils ont encore une chance :



    Aymeric Laporte : Une victoire tranquille sur La Corogne dans la semaine, une expulsion sans conséquences contre le Sporting Gijón dimanche. Suffisant pour se faire doubler par Umtiti.

  • Ils n'y seront pas sauf revirement :


    Adil Rami : Il a encore enchaîné deux matchs pleins contre Eibar et Getafe. Quand même mieux que Mangala sur le banc de City.

    Samuel Umtiti : S'il a vécu une soirée tranquille contre Guingamp, l'égalisation de Mevlüt Erding découle d'une mauvaise coordination avec Mapou Yanga-M'Biwa, le Franco-Turc étant totalement esseulé entre les deux centraux lyonnais. La doublette était encore aux fraises en début de seconde période lorsque Jimmy Briand a failli réduire l'écart.


    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : Il a vécu le coup de flip de la Juve à Milan en Coupe d'Italie (0-3) avant de voir Mario Lemina lui voler la vedette à Bergame (2-0). Une situation toujours plus reluisante que celles de Cabaye ou Sissoko.

    Blaise Matuidi : Blessé à la cuisse peu après l'heure de jeu contre Saint-Étienne en Coupe de France, il était en soin samedi pendant que ses coéquipiers butaient sur Montpellier. Mais selon Laurent Blanc, il devrait rebondir dès mercredi contre Chelsea.


    Yohan Cabaye : Crystal Palace continue de s'enfoncer malgré lui. Contre Liverpool, c'est clairement une boulette du gardien londonien qui relance les Reds, avant que Benteke n'obtienne un penalty généreux. Il n'arrive pas à sublimer une équipe dont il est censé être le leader technique, mais cela n'inquiète pas West Ham et Liverpool qui seraient chauds pour le recruter cet été.

    Lassana Diarra : Sorti à la pause contre Toulouse par Michel, car il était diminué physiquement, il va peut-être subir le contre-coup d'une première moitié de saison exceptionnelle.

    Moussa Sissoko : Newcastle a enfin rejoué, mais a été largement dominé à domicile par Bournemouth et se dirige vers le Championship. Moussa Sissoko dans tout ça ? Il n'a pas réussi à sonner la révolte. Il faut qu'il songe à un changement de club cet été, sinon le recrutement d'un psychologue se fera indispensable.

  • Il est sur le fil :


    Morgan Schneiderlin : En Angleterre, il souffre de la comparaison avec N'Golo Kanté, en particulier parce que Louis van Gaal n'en fait pas un titulaire à chaque match. Il n'a ainsi joué qu'une demi-heure lors de la défaite de MU à Watford ce week-end, alors qu'avec lui titulaire, les Mancuniens venaient d'enchaîner quatre victoires consécutives.

  • Ses chances augmentent chaque semaine :



    N'Golo Kanté : Sans lui, Leicester a laissé des plumes en milieu de semaine contre West Brom. Il est donc revenu de blessure plus tôt que prévu contre Watford, et Leicester a gagné. Sur Twitter, les fans des Foxes ont apprécié la performance du Franco-Malien, qui si Leicester remporte le titre, en sera l'un des principaux responsables avec les plus médiatiques Mahrez et Vardy.

  • Ils ont encore une chance (si un mec se pète) :


    Adrien Rabiot : 90 minutes contre Montpellier après en avoir avalé 80 contre Saint-Étienne en Coupe de France. Lui qui s'inquiétait de son temps de jeu en décembre...

    Francis Coquelin : Expulsé pour avoir pris deux jaunes contre Tottenham, il a clairement pénalisé son équipe dans un match crucial.


    Attaquants



  • Ils y seront



    Antoine Griezmann : Buteur contre Valence, il aurait pu aussi être passeur décisif. Il revient à son meilleur niveau, celui d'un joueur capable de faire la différence à tout moment

    Anthony Martial : Deux matchs complets en une semaine, une victoire, une défaite, zéro but... Comme trop souvent, il a montré des bribes de son talent, mais n'a pas traduit son énorme potentiel par des buts.

    Olivier Giroud : Remplaçant pour le derby contre Tottenham, il avait touché la barre sur une énorme reprise de volée du droit en milieu de semaine. Et Arsenal avait perdu à domicile contre Swansea. Il pioche, comme son équipe qui ne gagne plus depuis la Saint-Valentin et son succès de prestige contre Leicester.

  • Il devrait y être, mais ne doit pas s'y voir trop tôt :


    Mathieu Valbuena : Blessé aux ischio-jambiers, il voit Maxwell Cornet faire son trou à un poste de milieu offensif gauche où Bruno Genésio l'a installé depuis son intronisation. S'il perd sa place de titulaire à Lyon, Didier Deschamps osera-t-il le prendre ? Seul son historique flatteur en Bleu lui permet de tenir à un fil.

  • Ils vont batailler :



    Nabil Fekir : Il a repris l'entraînement collectif avec l'OL, et devrait retrouver la compétition le 9 avril contre Montpellier. RAS.

    André-Pierre Gignac : Un but décisif en Ligue des champions CONCACAF contre Salt Lake, puis une soirée sans but en championnat ce week-end. Une bonne semaine quand même pour l'ancien buteur de l'OM.

    
Alexandre Lacazette : Un but plein d'opiniâtreté pour redonner l'avantage à l'OL, un second - le douzième de sa saison - qui témoigne d'une détermination retrouvée... L'attaquant lyonnais revient bien, et il n'a pas choisi de meilleur moment. Quant à savoir si cela suffira à forcer le passage dans une ligne d'attaque où la concurrence est rude, c'est une autre histoire.

    Hatem Ben Arfa : Il est revenu en jouant 30 minutes contre Troyes. Suffisant pour que Nice retrouve la victoire, suffisant aussi pour convaincre Didier Deschamps ?

    Kingsley Coman : Une défaite à domicile contre Mayence (1-2) et un Klassiker contre le Borussia Dortmund suivi depuis les tribunes, le jeune talent formé au PSG est en danger à cause du retour de Franck Ribéry.

    Paul-Georges Ntep : S'il n'a pas encore pris la décision définitive de se faire opérer, sa saison est a priori terminée. Il a tiré un trait sur l'Euro. Les regards vont se focaliser sur Ousmane Dembélé du côté rennais.

    Kevin Gameiro : Une titularisation et une entrée de 30 minutes, mais zéro but dans la semaine. Alors que Lacazette a planté, lui.

  • Leur cas dépasse le sport :



    Dimitri Payet : « Le sélectionneur a des choix à faire. C’est le patron, il sélectionne les joueurs dont il a besoin. Moi, je suis bien dans mes pompes, j’essaie d’être performant. » Dans le Canal Football Club, il a lancé une opération séduction qui a des chances d'aboutir vu la forme de Valbuena... Surtout que sur le terrain, il a enchaîné deux victoires, une passe décisive et un but sur la pelouse d'Everton. La prochaine liste de Deschamps sera forte en enseignements : s'il ignore encore une fois l'ancien Marseillais, c'est que ce dernier est définitivement blacklisté.

    Karim Benzema : Son contrôle judiciaire devrait être levé vendredi, ce qui le rendrait sélectionnable. Mais alors que l'opinion publique et une partie des observateurs lui sont hostiles, Didier Deschamps va-t-il le rappeler ? A priori, le champion du monde 98 regardera les intérêts sportifs avant les questions d'image...

    Par Nicolas Jucha
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1
    Je ne vois pas pourquoi Rabiot aurait une chance de jouer l'euro.
    Chat Banni Nonda Niveau : Loisir
    Ousmane Dembele :D ?

    Sinon, Mangala n'a clairement plus sa place.
    Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
    Note : 1
    Et pourquoi pas Ribéry, si ça le tente de revenir pour un baroud d'honneur, à voir...
    Didier Deschamps, entraineur de l'équipe de France :"Je veux une légion de pieds carrés"
    Tigris Mystic Niveau : District
    Note : 1
    C'est quand même flippant qu'on parle même plus de Jeremy Matthieu dans cet article, ni dans vos commentaires. Ne serait-ce pour dire qu'il y sera pas parce qu'il... parce que heu... Parce que Didier Deschamps.

    Je suis désolé, on peut pas décemment nous faire trois lignes sur Adil Rami, et ne pas mentionner le nom d'un solide défenseur du Barça, avec beaucoup de temps de jeu et régulièrement aligné titulaire dans le cadre du turnover défensif des blaugrana.

    P*tain de complot anti-roux.
    Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
    Message posté par Tigris Mystic
    C'est quand même flippant qu'on parle même plus de Jeremy Matthieu dans cet article, ni dans vos commentaires. Ne serait-ce pour dire qu'il y sera pas parce qu'il... parce que heu... Parce que Didier Deschamps.

    Je suis désolé, on peut pas décemment nous faire trois lignes sur Adil Rami, et ne pas mentionner le nom d'un solide défenseur du Barça, avec beaucoup de temps de jeu et régulièrement aligné titulaire dans le cadre du turnover défensif des blaugrana.

    P*tain de complot anti-roux.


    Rami n'a RIEN à faire là on est d'accord. Mais Mathieu, ben il est trop vieux, son profil n'est pas unique loin de là, il a laissé passer le train, je vois pas l'intérêt de le prendre pour être remplaçant.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    691 63