Le baromètre des Bleus, épisode 6

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. Point étape à 4 mois du Championnat d'Europe.

Modififié
1k 60

Gardiens



  • Ils y seront :


    Hugo Lloris : sauvé par sa barre sur un coup franc de Touré, impuissant sur le but d'Iheanacho, il a tout de même réalisé deux interventions prépondérantes à 1-1 puis 2-1 pour aider Tottenham à s'imposer sur la pelouse de Manchester City. Une bonne semaine donc.


    Steve Mandanda : il ne pouvait rien faire sur le but de Germain dimanche, mais a peut être usé de pouvoirs télépathiques pour que Rolando le sauve quelques minutes plus tard. Une semaine plutôt bonne avec la qualification en Coupe de France.


  • Il devrait y être :


    Benoît Costil : dépassé par un centre de Diers que Sunu a envoyé au-dessus de la barre, il a sorti sa plus belle parade sur une action hors-jeu d'Angers. Clean sheet et victoire au final.

  • Il a encore une chance :


    Alphonse Areola : nouvelle victoire et nouveau clean sheet contre Málaga, alors que Villarreal se positionne clairement comme un candidat aux places en Ligue des champions. Difficile de dire ce qu'il peut faire de plus pour convaincre Didier Deschamps.

    Arrières gauche :



  • Il y sera :


    Patrice Évra : titulaire pour le choc contre Naples, il a disputé tout le match et initié l'action du but de Zaza. Solidement installé.


  • En ballottage favorable :


    Lucas Digne : de nouveau titulaire, il a ouvert le score d'une frappe limpide face à Carpi. Et ainsi lancé la quatrième victoire consécutive de la Roma. S'il sort de gros matchs lors de la double confrontation contre le Real Madrid, il fera un pas de géant vers l'Euro.


  • Ils ont encore une chance :


    Layvin Kurzawa : il a encore eu du temps de jeu contre Lille et a même failli marquer. Seul son temps de jeu en Ligue des champions pose problème aujourd'hui, car à chaque fois qu'il est aligné par Laurent Blanc, il démontre ses qualités.

    Benoît Trémoulinas : économisé en Coupe du Roi, titulaire pour la victoire de Séville contre Las Palmas. Il est là, au cas où.

    Arrières droit



  • Il y sera :


    Bacary Sagna : blessé au genou, il n'était pas disponible pour jouer contre Tottenham (1-2). Si son équipe est dans une mauvaise passe, lui devrait prochainement prolonger son contrat. Dans un fauteuil en vue de l'Euro.

  • En ballottage favorable :


    Christophe Jallet : il a vécu une sale soirée en Coupe de France avec deux buts venant de son côté contre le PSG. Il a passé un meilleur moment contre Caen dimanche même si une erreur de sa part aurait pu coûter un but à l'OL sans une intervention nickel de Lopes.

  • Doit changer la donne :


    Mathieu Debuchy : de nouveau 90 minutes, encore deux buts pris par les Girondins, mais une victoire et beaucoup de bonnes dispositions pour le joueur prêté par Arsenal. C'est d'ailleurs lui qui initie l'action du premier but bordelais contre Guingamp.

    Arrières centraux :



  • Ils y seront :


    Raphaël Varane : une remise mal ajustée qui offre un but à l'adversaire, une seconde qui a eu des conséquences moins dramatiques et une première expulsion en pro lors de la victoire du Real Madrid contre l'Athletic Bilbao. Mais si Zidane n'est pas inquiet, Deschamps devrait-il l'être ?


    Laurent Koscielny : adoubé sur Sky Sports par Thierry Henry qui l'a présenté comme le meilleur défenseur de Premier League, il a dû sortir à la pause lors du choc contre Leicester (2-1). Reste à connaître la gravité de sa blessure.

    Mamadou Sakho : un match entier, un clean sheet et une victoire 6-0 contre Aston Villa ce week-end. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas rendu une copie propre avec les Reds. Même contre le dernier du classement, c'est bon à prendre.

  • En ballottage favorable :


    Eliaquim Mangala : toujours blessé, il n'a pas vécu la défaite de Manchester City à la maison contre Tottenham.

  • Ils ont encore une chance


    Aymeric Laporte : idéalement placé pour admirer le premier but de Ronaldo, il n'a pas réussi à empêcher James Rodríguez de tirer sur le second. Ni à intervenir à temps face à Kroos sur le troisième... À sa décharge, la plupart des défenses prennent l'eau contre l'attaque du Real Madrid, et lui n'a pas été tant que cela à la ramasse.

  • Ils n'y sera pas sauf revirement


    Adil Rami : deux fois 90 minutes dans la semaine avec Séville. Il réalise l'une de ses saisons les plus complètes depuis son départ de Lille. Mais il va quand même s'asseoir sur l'Euro car en cas d'hécatombe, DD dispose d'autres options avec Samuel Umtiti, Loïc Perrin et Jérémie Bréchet.

    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : titulaire contre Naples, il aurait pu être passeur décisif si Dybala avait mieux exploité son décalage. Toujours pareil : une technique hors norme, mais une impression de nonchalance et quelques mauvais choix qui le séparent encore des meilleurs.

    Blaise Matuidi : il a disputé 82 minutes contre Lille et quelques-unes de plus contre Lyon en milieu de semaine. Mais pour lui, le plus important se joue mardi contre Chelsea.

    Yohan Cabaye : il a rejoué un match complet mais Crystal Palace s'est incliné à la maison contre Watford. À l'image d'un début d'année 2016 difficile pour le milieu et son club.


    Lassana Diarra : en RTT pendant la semaine, il a ressorti un match de bonhomme contre Nice. Il est tellement en confiance qu'il a tenté d'en insuffler à Abou Diaby dans le courant de la semaine. Rien que pour ça, il mérite d'aller à l'Euro.

    Moussa Sissoko : aligné comme milieu droit lors de la déroute de Newcastle à Chelsea samedi (1-5), il devrait bénéficier jusqu'à l'Euro de son statut d'ancien dans le groupe France. À moins que les prévisions de Lass Diarra ne se concrétisent et qu'il ne soit doublé par Diaby dans la dernière ligne droite. Plus c'est gros mieux ça passe.

  • Il est sur le fil


    Morgan Schneiderlin : titulaire pour la défaite sans panache de MU à Sunderland, avant-dernier du championnat, cela ne va pas renforcer sa position, en comparaison avec les prestations de Kanté.

  • Ses chances augmentent chaque semaine


    N'Golo Kanté : a encore démontré l'étendue de son volume de jeu contre Arsenal. Les chances de le voir dans la prochaine liste sont réelles. Déconne pas, Didier.

  • Ils ont encore une chance (si un mec se pète)


    Adrien Rabiot : un but contre Lyon en Coupe de France puis quelques minutes seulement contre Lille. Si jamais il y a plusieurs blessés de dernière minute, cela pourrait se décanter pour lui, comme cela a été le cas au PSG.

    Benjamin Stambouli : mine de rien, il a pris la mesure de son rôle à Paris, vient de disputer deux matchs comme titulaire dans la même semaine et peut se prévaloir d'une vraie polyvalence. Et si finalement il avait une chance ?

    Francis Coquelin : il commence à récupérer du temps de jeu suite à sa blessure au genou. Il a disputé un peu plus d'une heure contre Leicester, mais Arsenal a renversé la vapeur après sa sortie.

    Attaquants



  • Ils y seront


    Antoine Griezmann : encore peu en vue contre Getafe, il a un gros coup de mou en ce mois de février. À moins qu'il ne se soit réservé pour la Ligue des champions.

    Anthony Martial : il a mis son troisième but en 2016 d'un délicieux ballon piqué mais n'a pu empêcher la défaite de Manchester United à Sunderland (1-2).

    Olivier Giroud : il n'a plus marqué depuis le 13 janvier, mais il a provoqué l'expulsion de Simpson contre Leicester et offert l'égalisation à Walcott d'une superbe remise de la tête. Toujours efficace.


  • Il devrait y être mais ne doit pas s'y voir trop tôt


    Mathieu Valbuena : remplaçant contre le PSG, il a tiré un coup franc qui aurait pu amener une réduction du score. Contre Caen dimanche (4-1), il s'est rapproché de son meilleur niveau avec beaucoup d'activité, des passes qui font mal à la défense, et surtout une vraie implication sur l'ouverture du score d'Umtiti.

  • Ils vont batailler


    Nabil Fekir : RAS, toujours dans l'attente de son retour.

    André-Pierre Gignac : il a marqué un but de folie contre Tijuana même s'il n'a pu éviter la défaite des Tigres. Difficile de l'imaginer absent du prochain rassemblement.
    
Alexandre Lacazette : peu en vue contre le PSG en milieu de semaine, il s'est rattrapé avec un but contre Caen dimanche. Mais il a aussi raté deux occasions nettes, ce qui confirme que le Lacazette de la saison 2014-2015 n'est pas encore de retour. Pas avant celui de Fekir ?


    Hatem Ben Arfa : élu joueur UNFP du mois de janvier, il souffre d'une lésion aux ischio-jambiers contractée contre Monaco, et devrait manquer un mois de compétition.

    Kingsley Coman : quelques minutes de jeu lui ont suffi pour se procurer une vraie occasion à Augsburg (3-1), il est en revanche resté sur le banc en Coupe contre Bochum (3-0) en début de semaine. Le retour de Robben lui promet une réduction de temps de jeu significative.

    Paul-Georges Ntep : il a tenté contre Angers, à défaut d'être décisif. Son cadet Dembélé a créé plus de danger.

    Kevin Gameiro : encore un but contre Las Palmas ce week-end, il en est à 13 buts en Liga. Son principal problème, c'est le manque de places disponibles en attaque.


  • Leur cas dépasse le sport


    Dimitri Payet : une revalorisation salariale, une passe décisive en Cup contre Liverpool, une autre accompagnée d'un but sur la pelouse de Norwich (2-2), le Hammer se porte bien.

    Karim Benzema : a décalé Ronaldo sur le premier but du Real Madrid, aurait pu initier le second à la suite d'une superbe travail en pivot avant de participer efficacement à la préparation du troisième, conclu par Kroos. Bien qu'il n'ait pas marqué, il a donc continué de régaler contre Bilbao.



    Par Nicolas Jucha
  • Modifié

    Note : 3
    Samuel Umtiti a un Sakho dans chaque orteil.

    Faudrait commencer à s'en rendre compte.
    pierrot92 Niveau : CFA2
    Quand même, quand on regarde la liste, à part au poste d'arrière droit, la France a vraiment une bonne équipe sur le papier, surtout avec Benzema.
    TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    @CARP2015
    Si si, Umtiti est bien meilleurs que ces 3 là.
    Seulement, il y a un truc, qu'en France, on ne comprend pas : en L1, on a de très bon joueurs !

    Laporte, plus d'expérience ? Ah bon. Il joué plus de match (2) que Laporte et il a plus d'expérience niveau européen.

    Sakho, aller... Au PSG, il n'a fait que deux saison en tant que titulaire. C'est vrai, ça te pose un bonhomme ! Et le Liverpool d'aujourd'hui, Dieu sait que ça me pique de dire ça, mais c'est pas celui de Suarez.
    D'ailleurs, il n'a pas encore fait de saison à plus de 30 matchs toutes compétitions confondues avec les Reds.

    Quant à Mangala, j'veux bien qu'on me dise Porto et Man City m'enfin bon, je ne le vois en aucun comme un indéboulonnable. Technique pourrie, intelligence très moyenne. Bref, ce n'est que mon avis.

    Enfin bon, je défends Umtiti parce que je pense qu'il mérite au minimum une chance mais je crois que DD a dit qu'il n'était pas assez grand pour un central.
    C'est la que tu voit qu'on a un problème au poste d'arrière droit. Quand tu voit qu'à gauche Kurzawa est même pas sûr d'y aller alors qu'à droite Sagna et numéro 1 c'est hallucinant!!! Jallet numéro 1 svp

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1k 60