Le baromètre des Bleus, épisode 2

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. Point étape à 5 mois du Championnat d'Europe.

Modififié
548 48

Gardiens : Ruffier brille, Mandanda se troue



  • Ils y seront :


    Hugo Lloris : Une énorme parade en milieu de semaine, une victoire aisée ce week-end dans une équipe qui se prend à rêver du titre. Même si Tottenham finira encore une fois le bec dans l'eau en mai, son gardien enchaînera sa quatrième grande compétition internationale de suite. Comment ça, il a mal fermé son angle sur le but de Sunderland ?

    Steve Mandanda : L'OM a gagné, mais lui s'est troué sur une sortie aérienne qui a amené le seul but caennais par Rodelin. Mais pour louper l'Euro qui lui tend les bras dans un rôle de doublure, faudrait qu'il passe au travers un week-end sur deux.

  • Il devrait y être :


    Benoît Costil : « On prend deux buts, donc moi, je suis un peu déçu, mais je ne vais pas faire la fine bouche, c'est le collectif qui importe. » Après la victoire de Rennes à Troyes samedi. Didier Deschamps likes this.


  • Il a encore une chance :


    Alphonse Areola : Un match de merde pour Villarreal ce week-end, mais 90 minutes et un clean sheet de plus pour lui. Si jamais Costil se ruffiétise, Alphonse est en embuscade pour jouer au coéquipier modèle.

  • Il s'est auto-écarté :


    Stéphane Ruffier : Énorme contre Lyon, avec une parade exceptionnelle devant Rachid Ghezzal, il risque de se conforter dans l'idée qu'il vaut bien mieux qu'un statut de remplaçant. Et donc s'éloigne encore un peu plus de l'Euro.


    Arrières gauches : redistribution des cartes grâce à la Roma ?



  • Il y sera :


    Patrice Évra : En RTT ce week-end. Faut bien souffler avant l'Euro.

  • En ballottage favorable :


    Lucas Digne : Bien que titulaire contre le Hellas Vérone, le changement d'entraîneur à Rome est une véritable redistribution des cartes. Il va devoir convaincre Spalletti s'il ne veut pas se faire doubler par Kurzawa.


  • Ils ont encore une chance :


    Layvin Kurzawa : Sur le banc en Ligue 1 contre Toulouse, le latéral parisien a fait ses 90 minutes contre Lyon en milieu de semaine. Suffisant pour le moment afin de rester en course. Avant de porter l'estocade avec des matchs de folie en Ligue des champions au printemps ?

    Benoît Trémoulinas : Quatre fois titulaire et quatre fois vainqueur avec le FC Séville depuis le 30 décembre, le Réunionnais n'a pas dit son dernier mot.


    Arrières droits : Debuchy s'affole



  • Il y sera :


    Bacary Sagna : Zabaleta était titulaire pour la démonstration de City contre Crystal Palace, mais a priori, Sagna devrait avoir suffisamment de temps de jeu d'ici juin pour ne pas faire une « Debuchy » . Quel bordel, ce couloir droit.

  • En ballottage favorable :


    Christophe Jallet : Avec son look à la Bruce Willis du pauvre et son contrat de travail dans un club en plein doute, l'ancien du PSG est le latéral droit le plus stable cette saison. Et à ce rythme-là, on va l'avoir titulaire à l'Euro avec Corchia en doublure...


  • Doit changer la donne :


    Mathieu Debuchy : Il a visiblement compris qu'il était dans la merde, alors il a publiquement clamé ses envies de départ. Il est pas si vilain le projet sportif d'Aston Villa.


    Arrières centraux : le réveil de la force de Zouma



  • Ils y seront :


    Raphaël Varane : 5-1 contre le Sporting Gijón comme titulaire sous les ordres de Zinédine Zidane. Propre, glamour et prometteur.

    Laurent Koscielny : Un clean sheet contre Stoke City, l'une des bêtes noires d'Arsenal, après avoir souffert à Anfield. Va falloir s'accrocher jusqu'au bout pour ne pas se faire bouffer par Sakho.

    Mamadou Sakho : Arrivée de Jürgen Klopp + nouveau contrat à Liverpool / racine carré de la jurisprudence France-Ukraine = présence automatique à l'Euro. On s'en fout de la défaite contre Manchester ou des trois buts pris contre Arsenal. Des questions ?

  • En ballottage favorable :


    Eliaquim Mangala : Blessé, il n'a pas été en mesure de défendre ses chances ce week-end. Quoique.

  • Ils ont encore une chance :


    Kurt Zouma : Du temps de jeu certes, mais quand même cinq buts en une semaine pour le Jedi. Si Luke Skywalker le forme à temps, il déboulonnera Dark Eliaquim d'ici la fin de saison.


  • Ils n'y seront pas et cela les frustre :


    Aymeric Laporte : Il a joué contre le Barça, ce qui est tout bon pour acquérir de l'expérience. Mais très mauvais pour le moral.

    Adil Rami : A encore fait ses 90 minutes avec Séville. Et mis un peu plus de pression sur Mangala et Zouma ?

    Samuel Umtiti : Le but de Søderlund dans le derby ne va pas l'aider à convaincre Didier Deschamps.


    Milieux de terrain : RAS



  • Ils y seront :


    Paul Pogba : Lui aussi au repos ce week-end, il s'est illustré avec ses goûts vestimentaires lors de la remise du Ballon d'or en milieu de semaine. De quoi éclipser le fait qu'il était dans l'équipe type de l'année.

    Blaise Matuidi : Moins décisif, mais toujours titulaire à Paris, il a son billet composté.

    Yohan Cabaye : Une défaite à Aston Villa et une branlée contre Manchester City dans la même semaine, ça fait mal. Il aurait eu encore plus mal s'il avait pris un rouge contre les Citizens. Il ne va pas perdre la confiance d'Alan Pardew pour si peu. Ni celle de DD ?

    Lassana Diarra : Cette semaine, il n'en a peut-être pas grand-chose à carrer du football et de l'Euro. Il a dix millions d'euros d'ardoise vis-à-vis du Lokomotiv Moscou à effacer devant le Tribunal arbitral du sport.


    Moussa Sissoko : Une première victoire en un mois avec les Magpies dans un rôle de milieu droit qui confirme sa grande polyvalence. Ce serait bête de quitter un club qui lutte laborieusement pour le maintien, mais où on est titulaire pour aller s'enterrer comme remplaçant chez un candidat au titre...

  • Il devrait y être :


    Morgan Schneiderlin : Titulaire à Manchester United depuis son retour de blessure, l'Alsacien accumule du temps de jeu et les bons résultats. C'est quasiment plié pour lui aussi.

  • Ils ont encore une chance :


    Geoffrey Kondogbia : Il ne s'est pas levé du banc contre l'Atalanta, ce qui confirme une première saison milanaise compliquée. Pour l'Euro, c'est rapé, mais ce qui serait plus grave, c'est qu'il perde totalement son football à l'Inter...

    Adrien Rabiot : Un but, même s'il n'aurait pas dû être validé, c'est bon pour les stats. Et ce qui est bon pour les stats, c'est bon pour un candidat à l'Euro. Mais normalement, Didier Deschamps a déjà ses hommes et n'en changera pas sauf blessures.


    Attaquants : Benzema va-t-il arracher le grand pardon ?



  • Ils y seront :


    Antoine Griezmann : Encore deux pions ce week-end pour maintenir l'Atlético Madrid au sommet de la Liga. Pas besoin de faire un dessin.

    Anthony Martial : S'il marque peu, le natif des Ulis s'est encore fait remarquer par quelques fulgurances contre Liverpool. Suffisant pour rappeler qu'il est là pour longtemps.

    Olivier Giroud : Muet contre Stoke, il en a mis deux, dont un magnifique tir en pivot contre Liverpool mercredi. Probablement dans sa meilleure saison avec Arsenal, il est désormais intouchable.


  • Il devrait y être, mais ne doit pas s'y voir trop tôt


    Mathieu Valbuena : Encore considéré comme indispensable en novembre quand a éclaté l'affaire de la sextape, il affiche depuis des performances très ternes avec l'OL. Alors que Benzema est lui en pleine bourre, on peut se demander si sa situation est aussi solide qu'en octobre.

  • Ils vont batailler :


    Nabil Fekir : Selon Bruno Génésio, on va le revoir en mars. Le début d'une course contre la montre de trois mois pour revenir au niveau étincelant qui était le sien avant de se faire les croisés.

    André-Pierre Gignac : Transparent à Toluca il y a une semaine, il a marqué contre Morelia samedi. L'ancien Marseillais se maintient et a de très bonnes chances d'être du prochain rassemblement.

    
Alexandre Lacazette : Muet lors du derby, il a probablement perdu plus que les trois points du match contre Saint-Étienne, Didier Deschamps étant très soucieux des performances de ses hommes dans les grands matchs...

    Hatem Ben Arfa : Double buteur contre Angers, il n'a pas forcément arrangé sa situation en taclant publiquement le style de jeu du SCO. Car si le sélectionneur avait besoin d'un consultant, il prendrait Christophe Dugarry ou Pierre Ménès.


    Kingsley Coman : La trêve touche à sa fin en Allemagne, l'ancien Parisien va devoir confirmer sa première partie de saison de haute volée.

    Paul-Georges N'Tep : Trente minutes de jeu pendant la victoire de Rennes à Troyes. Un bon début, mais encore trop peu pour prétendre à quoi que ce soit. Il le sait.

    Kevin Gameiro : Avec un deuxième doublé consécutif en Liga, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas faire le nécessaire pour bousculer la hiérarchie.

  • Ce sera dur pour lui


    Dimitri Payet : Un petit coup franc en milieu de semaine avant de perdre à Newcastle, l'ancien Marseillais continue d'imposer sa patte avec West Ham. Mais ne s'impose toujours pas dans les choix de DD.

  • C'est chaud pour sa gueule


    Karim Benzema : « Il faut dire quoi ? À mort l'Arabe ? Qu'est-ce que c'est que tous ces gens qui m'écrivent pour dire "Benzema dehors" ? Certainement pas. Je gère cette affaire comme je l'entends. J'ai toujours été assez proche de Benzema parce que je connais un peu ses difficultés d'enfance. » Encore buteur contre Gijón, il a eu le droit à un soutien appuyé de son nouvel entraîneur Zinédine Zidane. Un lobbying qui compte et qui influence peut-être la posture de Noël Le Graët dans des propos accordés à L'Équipe21. Et si c'était la Benz, la vraie surprise de la liste ?



    Par Nicolas Jucha
  • Modifié

    Dans cet article

    Le meilleur avocat de Benzema s'appelle Zidane. Le lobby ne fait que commencer pour son retour.
    De l'autre côté Valbuena semble avori pris un gros coup sur la tête, ses prestations ne l'aidant absolument pas, et si finalement il se passait l'inverse ? DD prendrait Karim et laisserait Mathieu en rade. Le feuilleton n'est pas finit loin de là.
    Christian Jean Pierre me fait bander Niveau : District
    Note : 1
    Oh nan ... on va encore avoir le droit à un pamphlet de l'autre sur Valbuena.

    Allez c'est parti : "Valbuena a un soutien médiatique alors que c'est une chèvre, il est nul, il est entré en jeu dimanche et on s'est pris un but dans la foulée ..." ; "il a fait quoi sérieux ? il est parti en Russie il n'a jamais été décisif ..." "blablabla".

    Voilà, allez lance toi mon grand, change surtout pas de disque tout le monde l'adore.
    clement6628 Niveau : CFA2
    C'est un sacré bordel ces Bleus ! Dire qu'il y a même pas six mois on pensait que tout était joué à l'exception de trois ou quatre noms. Voilà que maintenant entre les méformes, les blessures, les "suspensions" et d'autres qui tournent à fond mais n'entrent pas dans le "projet", rien n'est très clair.
    Là, il y a un sacré dilemme entre conserver le même groupe et préserver la continuité comme depuis le début ou ouvrir à des joueurs qui méritent davantage sportivement.
    Le secteur défensif laisse à désirer. Offensivement et au milieu c'est pas mal mais Deschamps au nom de je ne sais quoi va laisser sur le carreau quelques artistes du ballon rond et va nous sortir un 11 de bourrins à tous les matchs.
    Hoaroots & culture Niveau : DHR
    Globalement d'accord avec ce baromètre, par contre je ne vois pas bien l'intérêt d'en sortir un par semaine comme ça a l'air d'être parti... ça risque d'être méchamment répétitif d'ici juin.
    Message posté par Christian Jean Pierre me fait bander
    Oh nan ... on va encore avoir le droit à un pamphlet de l'autre sur Valbuena.

    Allez c'est parti : "Valbuena a un soutien médiatique alors que c'est une chèvre, il est nul, il est entré en jeu dimanche et on s'est pris un but dans la foulée ..." ; "il a fait quoi sérieux ? il est parti en Russie il n'a jamais été décisif ..." "blablabla".

    Voilà, allez lance toi mon grand, change surtout pas de disque tout le monde l'adore.


    Il est parti en russie ça suffit non?
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
    Kurzawa a vraiment intérêt à être nul à chier si il veut se faire passer devant par Digne.
    Parce que ratatouille, je l'aime bien, j'étais même satisfait de ses débuts, mais c'est une catastrophe depuis lors.
    Message posté par bestclic
    Le secteur défensif laisse à désirer. Offensivement et au milieu c'est pas mal mais Deschamps au nom de je ne sais quoi va laisser sur le carreau quelques artistes du ballon rond et va nous sortir un 11 de bourrins à tous les matchs.


    Parce que c'est friable derrière, Deschamps privilégiera certainement un milieu solide et deux, trois solistes devant. Parce qu'il n'aime pas prendre des risques, et parce que ça a pas trop mal marché en 98.
    Et N'koudou ? Il est ou N'koudou ?
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Note : 1
    Digne est une bonne grosse quenelle, une brêle, une pompe à vélo.

    Le couloir gauche est un désert entre Digne qui ne vaut rien et Evra qui va regarder la fin de saison du banc.

    Ce serait peut être le moment d'installer Kurzawa ou Tremoulinas?
    En défense centrale on est plus que fournis. Après sur les cotés c'est pas ca même si Sagna et Evra ont l'experience.
    Juventine7 Niveau : CFA2
    Griezmann - Benzema et puis c'est tout
    Message posté par bestclic
    Il est parti en russie ça suffit non?


    Russie >>> Ligue 1 par contre...
    T'as le bonjour de Gignac!
    Message posté par ouam
    Parce que c'est friable derrière, Deschamps privilégiera certainement un milieu solide et deux, trois solistes devant. Parce qu'il n'aime pas prendre des risques, et parce que ça a pas trop mal marché en 98.


    Mais 98 c'est pas ce qu'on essaie de copier depuis 2002? Pour quels résultats?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    548 48