Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options

Le baromètre des Bleus

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. À une semaine de la liste, tour d'horizon de ceux qui ont marqué des points.

Modififié

Gardiens



  • Ils y seront


    Hugo Lloris : Fusillé de près par Cahill, ajusté d'une frappe en lucarne par Hazard, il a perdu ses derniers espoirs de titre à Chelsea lundi sans vraiment avoir quoi que ce soit à se reprocher.

    Steve Mandanda : Il a vécu un dimanche assez calme à Angers. Et dans le contexte actuel, n'avoir pas pris de but, gagné un match et assuré le maintien de l'OM, c'est quand même une sacrée bonne nouvelle.

  • Ils sont en balance


    Benoît Costil : Il a pris très cher au Parc de Princes vendredi. Mais sans lui, le Stade rennais terminait à 10-0, ce qui atteste d'un gros match du troisième gardien des Bleus malgré la correction reçue. Les récents propos de Stéphane Ruffier peuvent-ils lui mettre la pression ? Il a encore deux matchs pour finir le travail.

    Alphonse Areola : Il en a pris 3 et n'a pu empêcher l'élimination de Villarreal à Liverpool malgré une belle prestation. A priori pas suffisant pour imposer son nom dans la liste.


    Arrières gauches



  • Il y sera


    Patrice Évra : Il a fait tout le match contre Carpi avec un rôle de défenseur central gauche dans le 3-5-2 concocté par Allegri. Un projet de reconversion pour gratter deux ans de plus en Bleus ?

  • En ballottage favorable


    Lucas Digne : Encore 90 minutes, encore une victoire, aucune toile, mais beaucoup d'appels en profondeur qui ont ouvert des espaces à ses attaquants. L'ancien Lillois n'a plus qu'à attendre la liste, où seuls les « Européens » Trémoulinas et Clichy ont éventuellement l'opportunité d'inverser la tendance et de lui piquer sa place.

  • Ils ont encore une chance


    Layvin Kurzawa : Il a profité du spectacle contre Rennes depuis le banc, il a dû apprécier le bijou de son concurrent Maxwell. Pour l'Euro en revanche, cela devrait être depuis son canapé.

    Benoît Trémoulinas : Pour son retour à la compétition, il a livré 70 minutes de bonne facture contre le Shakhtar Dontesk, ce qui lui a valu les applaudissements du public sévillan. Mais il est sorti du terrain en traînant la patte, il faut donc espérer qu'il n'a pas rechuté.

    Gaël Clichy : Son parcours en Ligue des champions avec Man City s'est arrêté mercredi à Madrid. Avec l'impression que l'ancien Gunner avait le niveau pour la compétition reine en Europe. Ce qui sous-entend qu'il l'a pour l'équipe de France également.


    Arrières droits



  • Il y sera


    Bacary Sagna : Il a souffert contre le Real Madrid, et plus particulièrement face à Cristiano Ronaldo. Mais si on devait virer tous les latéraux qui souffrent devant le Portugais, on n'aurait plus beaucoup de joueurs à disposition...

  • En balance


    Christophe Jallet : Deux matchs consécutifs sur le banc, quand l'OL gagne deux fois et qu'il reste à peine une semaine avant la liste. Mauvais timing.

    Mathieu Debuchy : Une victoire à Troyes et une seconde titularisation consécutive pour lui, mais avec l'impression qu'il est encore loin de son meilleur niveau et que ce sera donc trop juste pour l'Euro. Dommage, car le sacrifice financier consenti pour se relancer aurait mérité de payer.

    Sébastien Corchia et Djibril Sidibé : Les deux arrières latéraux lillois, car Lille joue avec deux arrières droit, ont encore vécu un bon week-end. Vu que devant, seul Sagna s'en sort, leurs chances ne sont plus totalement nulles. Non ?


    Arrières centraux



  • Ils y seront


    Raphaël Varane : Titulaire tranquille ce week-end contre la Real Sociedad, il a vécu la demi-finale retour de C1 sur le banc. Numéro 3 à Madrid, il reste néanmoins intouchable en sélection, d'autant plus avec la défection de Sakho.

    Laurent Koscielny : 90 minutes, une victoire, un clean sheet. Même si c'est contre Norwich, cela conforte le Gunner qui, avec les soucis de Sakho, s'apprête à disputer l'Euro dans la peau d'un titulaire à part entière. Propre.

    Eliaquim Mangala : Zouma, Laporte, Mathieu, Sakho et maintenant Kompany... Après la litanie d'Arya Stark, voici celle d'Eliaquim Mangala, visiblement aidé par des tueurs de l'ombre. Koscielny et Varane ont-ils une bonne mutuelle ?

  • Il s'est mis hors jeu tout seul


    Mamadou Sakho : La FIFA vient d'étendre sa suspension. Rideau.

  • L'un d'eux va profiter des malheurs de Mamadou


    Jérémy Mathieu : Lui assure qu'il sera prêt, mais il n'a toujours pas repris la compétition. Ce qui devrait peser très lourd dans le choix final du sélectionneur.

    Samuel Umtiti : Son association avec Yanga-M'Biwa a été transpercée par un éclair de génie de Pujol, mais il a été adoubé par Éric Abidal. Un petit lobbying toujours bon à prendre dans le money time.

    Loïc Perrin : Son carton rouge contre Toulouse fait tache dans son dossier de candidature. +1 pour Umtiti.


    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : Exceptée une perte de balle grossière, il a fait son taf contre Carpi. Avec quelques gestes de classe et une nonchalance traditionnelle.

    Blaise Matuidi : Il récupère tranquillement d'une blessure au genou contractée en finale de la Coupe de la Ligue. Il sera prêt pour l'Euro.

    Lassana Diarra : De retour pour une petite demi-heure à Angers, il a deux matchs devant lui pour se remettre en condition. Inconcevable que le sélectionneur ne le prenne pas au vu de sa saison.

    Moussa Sissoko : Il a provoqué un penalty qui aurait pu coûter très cher à Newcastle. Mais au final, les Magpies ont battu Palace et sont enfin hors de la zone rouge. Ils ont deux matchs pour rester au sec.

    N'Golo Kanté : Ça y est, il est champion d'Angleterre, son agent se prépare à un été chargé. Lui à des vacances courtes.

  • Ils sont en balance


    Yohan Cabaye : Il a raté un penalty crucial contre Newcastle, à l'image de sa seconde partie de saison poussive, alors qu'il avait délivré quelques « masterclass » dans la phase aller.

    Morgan Schneiderlin : Toujours sur le banc contre Leicester. Cela sent le sapin pour lui. Cabaye peut déjà préparer son sac.

  • Il a encore une petite chance (si un mec se pète)


    Adrien Rabiot : Le meilleur pote de Zlatan Ibrahimović était suspendu contre Rennes. Il a donc pu travailler tranquillement ses low kicks et ses prises au sol pour foutre la misère au Suédois à leur prochaine embrouille.


    Attaquants



  • Ils y seront


    Antoine Griezmann : Un but décisif en championnat quelques minutes après son entrée en jeu, un autre qui vaut de l'or contre le Bayern et envoie l'Atlético en finale de la C1. Pour le dire vulgairement mais simplement, il a tout niqué cette semaine.

    Anthony Martial : Même si la défense de Leicester l'a serré de près, il a réussi à marquer et a retardé très légèrement le titre des Renards. Sa première saison anglaise est tout sauf vilaine, et surtout, bien meilleure que ses deux années à Monaco. Ce qui traduit une progression régulière du gamin des Ulis.

    Olivier Giroud : Pas de but contre Norwich, un match où Arsenal n'a pas été très inspiré. Mais l'ancien Montpelliérain s'est illustré par ses bonnes remises, notamment celle qui amène le but de Welbeck. Pas de souci à se faire pour lui, il en sera.

    Dimitri Payet : Encore une vraie influence sur le jeu de West Ham avec des passes qui font mal et une équipe qui gagne. Vu la situation de Mathieu Valbuena, sa présence dans la liste ne fait plus aucun doute.

    Kingsley Coman : Guardiola a tenté de refaire le coup des huitièmes contre la Juventus en faisant entrer son jeune Français pour retourner la situation. Sans succès cette fois, même si le joueur formé à Paris a amené du danger devant les cages d'Oblak. A priori, il a assuré sa place lors du dernier rassemblement.

  • Il est en bonne position


    André-Pierre Gignac : « L’OL m’a fait une cour pas possible l’été dernier. Ce n’était même pas une cour, parfois c’était du harcèlement! Quand Jean-Michel Aulas ne pouvait pas avoir mon agent, il m’envoyait des messages qui étaient des romans. » Dans France Football, il a montré qu'il savait aussi balancer des vannes. Cool pour la vie de groupe.

  • Ils vont batailler pour les miettes (si un mec se pète en fait)


    Mathieu Valbuena : Il était blessé contre Ajaccio et a vu Cornet reprendre sa place en étant décisif. Il assure qu'il va vite revenir à la compétition, mais c'est pas dit qu'il revienne aussi vite en équipe de France.

    Nabil Fekir : Resté sur le banc contre Ajaccio, il n'a plus que deux matchs pour être décisif cette saison. Trop peu pour modifier les plans de Didier Deschamps, c'est cuit pour lui.

    Alexandre Lacazette : S'il n'a pas marqué, Lyon est encore en course pour une place en Ligue des champions. Ce qui lui offre deux finales pour s'illustrer.

    Hatem Ben Arfa : Pas décisif contre Nantes, il a néanmoins été bon dans le jeu. Il est dans la meilleure saison de sa carrière, cela risque donc d'être très serré entre lui et Coman.

    Kevin Gameiro : Deux buts en deux réelles occasions de but, et des décisions défensives pertinentes... Le buteur du FC Séville a profité de la venue de Guy Stéphan en Andalousie pour valoriser sa candidature. Il a une vraie carte à jouer désormais.


    L'option improbable



    Franck Ribéry : Il a montré qu'il était au niveau contre l'Atlético de Madrid, ce qui en fait une vraie alternative si Deschamps veut amener un soupçon d'expérience devant. Problème, sa sélection pourrait poser problème à la dynamique de groupe puisqu'il n'a plus vécu en Bleus depuis deux ans et ne reviendrait en aucun cas comme un petit nouveau. Cela a néanmoins fonctionné pour Lass Diarra... dans un tout autre contexte.

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 22 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
    Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    Partenaires
    Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36