Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Le baromètre des Bleus

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. À trois semaines de la liste, tour d'horizon de ceux qui ont marqué des points.

Modififié

Gardiens



  • Ils y seront


    Hugo Lloris : Il a perdu quasiment tout espoir de titre en Premier League à cause du nul concédé à White Hart Lane contre West Bromwich, un match où il s'est rendu coupable d'une hésitation presque fatale à l'heure de jeu.

    Steve Mandanda : Il a encore pris un but sardine grâce à Nicolas Nkoulou. Une valeur sûre pour l'Euro, car tu sais que le mec va apprécier une charnière Varane-Koscielny. Et même une charnière Mangala-Perrin d'ailleurs.


  • Ils sont en balance


    Benoît Costil : Il ne peut rien sur le but d'Hélder Costa, mais a su maintenir le Stade rennais en vie face à Lacina Traoré avant d'être suppléé par Sylvain Armand en fin de match.

    Alphonse Areola : Il a vécu les deux matchs de la semaine sur le banc de touche de Villarreal. Ce qui accentue l'avance de Benoît Costil pour la place de troisième gardien.


    Arrières gauches



  • Il y sera


    Patrice Évra : Ménagé contre la Lazio en milieu de semaine, il a joué tout le match de la Juventus à Florence (2-1), avant de savourer son nouveau titre de champion lundi grâce à la Roma. Peut-il enchaîner six matchs à l'Euro ? Ce n'est pas lui qui dira le contraire.


  • En ballottage favorable


    Lucas Digne : Encore un match entier contre le Napoli qui lui permet de rester, a priori, la doublure de Patrice Évra dans l'esprit du sélectionneur. Mais il ne doit pas se réjouir trop vite, car les jeux n'ont jamais semblé aussi ouverts pour le rôle de second latéral gauche.

  • Ils ont encore une chance


    Layvin Kurzawa : Pour une fois, il a disputé le match le plus important de la semaine en finale de Coupe de la Ligue contre Lille. Un peu léger pour modifier les plans du sélectionneur d'ici à l'Euro. En revanche, il devrait démarrer la saison prochaine comme titulaire à Paris, ce qui en fera de facto un prétendant à la sélection comme numéro 1 du poste.

    Benoît Trémoulinas : Toujours absent des terrains, il perd du terrain sur Lucas Digne qui, lui, enchaîne les grosses affiches.

    Gaël Clichy : Économisé en championnat, il a sorti une belle prestation contre le Real Madrid en Ligue des champions. Ce qui doit commencer à faire cogiter Didier Deschamps quant à la hiérarchie derrière Pat Évra.



    Arrières droits



  • Il y sera


    Bacary Sagna : Laissé au repos toute la semaine au profit de Zabaleta, Pellegrini l'a économisé pour affronter le Real. Un match durant lequel le Français s'est montré solide.

  • En balance


    Christophe Jallet : De retour sur le banc des remplaçants contre Toulouse, il a vu son équipe s'imposer avec le Brésilien Rafael. Il va trembler jusqu'au bout, alors que Sébastien Corchia et Djibril Sidibé jouent tous les week-ends avec Lille.

    Mathieu Debuchy : Finale de la Coupe de la Ligue oblige, il n'a pas joué de la semaine. Il lui reste quatre matchs pour refaire son retard, ce qui apparaît très juste même si Jallet perd sa place à Lyon.

    Sébastien Corchia : Son équipe s'est inclinée en finale de la Coupe de la Ligue contre Paris, mais lui a sorti un match propre, avec notamment une très belle intervention de la tête en première période. Il ne sera pas à l'Euro si Didier Deschamps suit sa logique de groupe, mais il a ses chances pour septembre prochain. Comme son coéquipier Djibril Sidibé qui finalement souffre surtout de son replacement à gauche.


    Arrières centraux



  • Ils y seront


    Raphaël Varane : Livré à lui-même lorsque Pepe a voulu compenser l'élimination de Danilo par Bebé, on ne peut lui reprocher le premier but du Rayo Vallecano ce week-end. Sauf si quelqu'un prouve qu'il est scientifiquement possible de marquer deux joueurs en même temps. Sur le second but en revanche, on peut au mieux dire qu'il n'a pas eu de bol, son dégagement foiré faisant office de remise parfaite pour Miku. Vu la performance de Pepe contre City mardi, il est encore loin de redevenir titulaire.

    Laurent Koscielny : Deux matchs et deux clean sheets en une semaine, c'est toujours bon à prendre, même si la charnière avec Per Mertesacker a souffert face à Jermain Defoe dimanche.


    Eliaquim Mangala : Vincent Kompany de retour, il a malgré tout enchaîné comme titulaire les deux matchs de la semaine pour City. Pour préserver la paire Kompany-Otamendi en vue de la Ligue des champions. Les mésaventures de Sakho rendent toutefois sa présence à l'Euro quasi certaine.

  • Il s'est mis hors jeu tout seul


    Mamadou Sakho : Il voulait les tablettes de Cristiano Ronaldo. Il a désormais autant de chances de faire l'Euro que Lionel Messi. Vu qu'il est provisoirement suspendu jusqu'au 28 mai soit deux semaines après l'annonce de la liste, Didier Deschamps va forcément plancher sur un plan B.

  • Ils peuvent espérer grâce à Mamad


    Jérémy Mathieu : Sans sa blessure, la situation de Mamadou Sakho lui offrait un boulevard. Mais il n'a pas perdu espoir et vient de retrouver le chemin de l'entraînement avec le Barça. Retour à la compétition pour la mi-mai, ce qui lui laisse encore une petite chance.

    Samuel Umtiti : Son association avec Mapou Yanga-M'Biwa n'a pas offert toutes les garanties face à Toulouse. Néanmoins, il fait partie des joueurs concernés en priorité par la lutte pour la quatrième place vu l'hécatombe en défense centrale.


    Loïc Perrin : Il vient d'enchaîner son quatrième clean sheet de rang avec Saint-Étienne, ce qui, avec l'annonce du contrôle positif de Mamadou Sakho, prend énormément d'importance.


    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : Deux passes décisives, deux victoires et un titre de champion lundi. Une belle semaine pour Pogboum.


    Blaise Matuidi : Il a enchaîné une qualification pour la finale de Coupe de France et une victoire en Coupe de la Ligue. Il se prépare tranquillement pour l'Euro.

    Lassana Diarra : Toujours sur le flanc, on le reverra en mai. L'occasion de quitter l'OM par la grande porte lors de la finale de Coupe de France contre le PSG ?

    Moussa Sissoko : Newcastle semble aller mieux avec deux nuls contre Manchester City et Liverpool dans la même semaine, et cela se ressent aussi chez l'international français, auteur d'une belle percée contre les Citizens. Et aussi d'une passe décisive, même si Anita fait le gros du taf tout seul.


    N'Golo Kanté : Il était dans les six nommés pour le titre de joueur de l'année en Angleterre, ce qui en dit long sur une saison qui promet de se finir en apothéose pour Leicester après le récital de dimanche contre Swansea (4-0).

  • Ils sont en balance


    Yohan Cabaye : Il tire le corner qui amène le premier but de Crystal Palace contre Watford. Et peut donc dire qu'il a activement participé à la qualification des Eagles pour la finale de la FA Cup contre Manchester United fin mai.

    Morgan Schneiderlin : Zéro minute de temps de jeu une semaine où Manchester United enchaîne deux victoires, dont une qualification pour la finale de la FA Cup. De combien a augmenté son pourcentage de chances d'aller à l'Euro ? Ramassage des copies dans une heure.


  • Ils ont encore une chance (si un mec se pète)


    Adrien Rabiot : Pas forcément totalement à l'aise en pointe basse du milieu parisien contre Lille en finale de la Coupe de la Ligue, il a pris un rouge assez sévère pour deux fautes qui ne méritaient pas forcément deux jaunes. C'est le métier qui rentre, comme diraient les hommes d'expérience.


    Francis Coquelin : Il a visiblement perdu sa place de titulaire à Arsenal, puisque pour les deux matchs de la semaine, il n'a disputé que huit petites minutes contre West Bromwich Albion.


    Attaquants



  • Ils y seront


    Antoine Griezmann : Il n'a pas été décisif contre Málaga, ni contre le Bayern, malgré une réelle activité. Il n'a plus marqué depuis son doublé contre le Barça en Ligue des champions. Les meilleurs soldats choisissent toujours leurs batailles, pour lui ce sera le match retour à Munich ?

    Anthony Martial : Les meilleurs joueurs brillent dans les matchs clés. Contre Everton en demi-finale de la Cup à Wembley, il a d'abord croqué une occasion de but avant d'être passeur décisif pour Marouane Fellaini après un superbe débordement côté gauche. Par la suite, il a été le Mancunien le plus dangereux avec notamment une remise en talonnade mal exploitée par Jesse Lingard. Il a donc fini le boulot tout seul juste avant les arrêts de jeu avec un petit tir enroulé du droit. Good job.

    Olivier Giroud : Deux titularisations dans la même semaine, mais aucun but avec Arsenal. Heureusement qu'il a pour lui le vécu en Bleu et une efficacité mathématique sur les derniers rassemblements.

    Dimitri Payet : Il n'a pas remporté le titre de meilleur joueur de l'année en Angleterre, mais peut se consoler d'être dans l'équipe type. De toute façon, c'est plié en ce qui le concerne, il a mis tout le monde d'accord lors du dernier rassemblement.


    Kingsley Coman : Il était titulaire contre l'Atlético en Ligue des champions. Si l'ancien du PSG impressionne toujours par ses accélérations, il est moins décisif en ce moment, la faute à une concurrence qui ne lui permet pas d'enchaîner les matchs.

  • Il en sera probablement


    André-Pierre Gignac : Il vient d'enchaîner trois défaites de rang avec les Tigres, dont deux en finale de la Ligue des champions de CONCACAF face au Club America, contre lequel il a marqué au retour. Sinon, Jean-Michel Aulas lui a lancé une pique subliminale afin d'appuyer Alexandre Lacazette.

  • Ils vont batailler pour les miettes (si un mec se pète)


    Mathieu Valbuena : Titulaire grâce à la suspension de Maxwel Cornet, il n'en a pas profité pour être décisif. Au contraire, c'est après sa sortie au profit de Nabil Fekir que l'OL a renversé le score contre Toulouse. Pour ne rien arranger, voilà qu'un habitant de Blagnac l'accuse d'agression...


    Nabil Fekir : Pas loin de trente minutes en comptant les arrêts de jeu, présent sur le terrain quand l'OL met ses trois buts... Il est clairement en progrès. Quant à savoir si cela suffira pour aller à l'Euro, c'est encore un autre problème.

    Alexandre Lacazette : Sa seconde période contre Toulouse est à l'image de sa seconde partie de saison, avec de la confiance, de l'efficacité et un bilan personnel de 18 buts qui commence à avoir de la gueule. Sans sa mauvaise passe de fin 2015, il serait sûrement à la place de Dédé Gignac.

    Hatem Ben Arfa : Sorti ovationné par l'Allianz Riviera après avoir martyrisé la défense de Reims avec une passe décisive pour Valère Germain et un but sur un penalty obtenu tout seul. Avec 17 buts et 5 passes décisives, il démontre que la Ligue 1 est trop facile pour lui. Seules ombres pour lui : son peu de vécu dans le groupe France actuel et la forme de ses concurrents.

    Ousmane Dembele : Actif mais pas décisif contre l'AS Monaco, le gamin aurait déjà choisi de jouer au Borussia Dortmund l'année prochaine selon Bild, avec une officialisation pour la mi-mai.

    Kevin Gameiro : Il a mis son 16e but de la saison dans le derby de Séville, match durant lequel il a fait plusieurs fois la différence devant. Dans sa meilleure saison depuis qu'il a quitté le PSG, il pourrait gagner une troisième Ligue Europa d'ici fin mai avant éventuellement de devenir le remplaçant de luxe de la MSN au Barça. Plutôt classe.


    L'option improbable



    Franck Ribéry : Il n'est pas redevenu titulaire indiscutable au Bayern où Douglas Costa fait plus que le minimum syndical. Et vu qu'on ne voit pas trop où le mettre, c'est peu probable que Didier Deschamps réponde à son appel du pied.

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 19 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25