Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options

Le baromètre des Bleus

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. À trois semaines de la liste, tour d'horizon de ceux qui ont marqué des points.

Modififié

Gardiens



  • Ils y seront


    Hugo Lloris : Tottenham a gagné 4-0 à Stoke et maintient la pression sur Leicester pour la course au titre. Peu sollicité, son capitaine a réalisé un match propre avec une parade décisive avant la demi-heure de jeu devant Arnautović.

    Steve Mandanda : Tranquille en première période, il a ensuite été ajusté par Bernardo Silva, puis fusillé par Andrea Raggi, qui ont bien profité des errances de la défense de l'OM. Le second gardien des Bleus a quitté la pelouse dépité à l'idée qu'il jouait vraiment pour le maintien cette saison.

  • Ils sont en balance


    Benoît Costil : Guingamp a cadré trois fois. Trois buts. Pour le troisième gardien des Bleus, le plus dur restera sûrement la talonnade de Jimmy Briand.

    Alphonse Areola : Une main pas très ferme sur le second but du Sparta Prague en Ligue Europa, un ballon mal repoussé sur le premier du Rayo Vallecano dimanche... Le joueur formé au PSG a retrouvé sa place de titulaire, mais n'a pas impressionné cette semaine.

    Arrières gauches



  • Il y sera


    Patrice Évra : Si la Juve a vécu un match tranquille contre Palerme (victoire 4-0), son numéro 33 n'a pas toujours été impérial derrière.

  • En ballottage favorable


    Lucas Digne : Il s'est illustré avec un joli but du droit avant d'être trop peu agressif sur la réduction du score de l'Atalanta. La saison de Digne résumée sur ces deux actions : précieux dans l'apport offensif, pas rassurant sur le plan défensif.


  • Ils ont encore une chance


    Layvin Kurzawa : Il a profité du festival parisien contre Caen pour accumuler du temps de jeu et délivrer un superbe centre à Zlatan Ibrahimović. Quatre passes décisives et trois buts pour un latéral gauche remplaçant, cela a de la gueule, plus que son temps de jeu en Ligue des champions.

    Benoît Trémoulinas : Blessé à la cuisse, il n'a pas participé à la qualification poussive de Séville en demi-finales de la Ligue Europa ni au partage des points ce week-end contre La Corogne. Il a encore le temps de se rattraper avec la fin de saison palpitante qui attend les Sévillans.
    Gaël Clichy : Au repos contre Chelsea, il avait fait son match contre le PSG mardi. On ne parle plus de lui en équipe de France depuis des lustres, mais techniquement, ses performances en Ligue des champions le placent au moins sur un pied d'égalité avec les autres prétendants.


    Arrières droits



  • Il y sera


    Bacary Sagna : Remplaçant contre Chelsea, il avait prouvé mardi contre Paris qu'il est, et de loin, notre meilleure option pour le poste de latéral droit. Ce qui reste légèrement inquiétant, hein.

  • En balance


    Christophe Jallet : Si on ne peut pas l'estimer fautif sur le but de Valère Germain, c'est quand même de son aile qu'Alassane Pléa délivre son centre. Remplacé en toute fin de rencontre par Nabil Fekir, il a déjà le mérite d'avoir retrouvé son statut de titulaire.

    Mathieu Debuchy : Quand votre équipe joue à 11 contre 10 et en prend trois, c'est qu'il y a un gros souci. Pour Debuchy, c'est plus précisément son absence de replacement sur le second but signé Mohamed Yattara, où il n'a clairement pas les cannes pour redescendre après s'être porté aux avant-postes sans recevoir le ballon. Le bilan aurait été moins terne s'il n'avait pas vu son but dans les arrêts de jeu refusé pour hors-jeu.


    Sébastien Corchia : Une bonne prestation contre Ajaccio avec un superbe centre pour le but non moins sublime de Sofiane Boufal. En revanche, ceux qui soulignent ses limites physiques auront remarqué qu'il se fait bouffer et presque piétiner sur le second but des Gaziers. Muscle ton jeu, Sébastien.


    Arrières centraux



  • Ils y seront


    Raphaël Varane : Entré en toute fin de match contre Wolfsburg en Ligue des champions, il a regoûté aux joies d'une titularisation lors du festival madrilène à Getafe. Ce qui lui a permis de voir des premières loges le joli but de Sarabia, ancien de la cantera madrilène.

    Laurent Koscielny : Il a plutôt été bon contre Palace, mais une erreur de sa part en fin de match a failli offrir trois points aux visiteurs.

    Mamadou Sakho : Il est l'un des héros du plus beau match de la saison jusqu'à présent (Liverpool-Dortmund 4-3), ce qui renforce un peu plus ses chances. Qui étaient déjà élevées.
  • Il est en bonne voie


    Eliaquim Mangala : Malgré un niveau global très limité, il n'a pratiquement pas été mis en danger par les attaquants parisiens mardi, puis a sorti un match propre contre Chelsea samedi. Pas sûr, toutefois, que cela soit encore suffisant pour attendre la liste avec sérénité.

  • Ils n'y seront pas, sauf revirement


    Jérémy Mathieu : Depuis qu'il est blessé, le Barça est en crise. Le lien de cause à effet est évident. Non ?


    Samuel Umtiti : Le but de Valère Germain lui a encore fait perdre des points vendredi. Car la mésentente avec Henri Bedimo et la manière dont il rejette sur lui la faute de marquage du buteur niçois, c'est quand même assez moche.

    Loïc Perrin : Dépassé sur une action que Kamano a vendangé et en difficulté face à Ayité en fin de match, à part ça, il a vécu une soirée tranquille à Bastia avec une troisième victoire et un troisième clean sheet consécutifs.


    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : Il résiste au pressing avant d'adresser en toute décontraction un amour de passe décisive à Sami Khedira. Puis il double la mise en renard de surface. Le Pogba qu'on aime.

    Blaise Matuidi : Un but et une passe décisive, on pourrait croire qu'on a le grand Matuidi frais et dispo pour l'Euro. Mais sa prestation catastrophique au match aller face à Manchester City laisse encore penser l'inverse.
    Lassana Diarra : Sans lui, l'OM n'y arrive toujours pas. Manque de pot pour les Olympiens, il ne devrait plus être là la saison prochaine, vu qu'il a déjà commencé à discuter avec le PSG.

    Moussa Sissoko : Il a marqué son premier but de la saison et participé activement - enfin - à une victoire de Newcastle. Mais son équipe n'est pas encore tirée d'affaire pour autant et va devoir cravacher pour aller chercher Norwich, premier non-relégable.


    N'Golo Kanté : Il a encore joué et été décisif avec Leicester sur l'ouverture du score contre West Ham, avec une passe décisive pour Vardy. Quelle saison de dingue, quand même.

  • Ils sont en balance


    Yohan Cabaye : Perturbé par les blessures depuis début 2016, il a enchaîné une troisième titularisation en à peine une semaine. À défaut de crever l'écran dans une équipe qui cherche laborieusement ses derniers points pour sauver sa place en Premier League, il a rassuré sur son état physique.

    Morgan Schneiderlin : Il a enchaîné comme titulaire contre Aston Villa avec 90 minutes et une victoire. Il lui reste quatre matchs de championnat et la FA Cup pour reprendre sa place.

  • Ils ont encore une chance (si un mec se pète)


    Adrien Rabiot : Au repos contre Caen, il fait partie des Parisiens qui n'ont pas démérité à Manchester mardi, malgré l'élimination du PSG. Il a un profil intéressant, mais Didier Deschamps n'a pas forcément besoin de lui pour l'Euro.


    Francis Coquelin : Bolasie le contourne avant de frapper de loin et tromper la vigilance de Petr Čech. Si le nul d'Arsenal n'est pas que de sa responsabilité, il aurait gagné des points à empêcher le joueur de Palace de cadrer. Et aussi à mieux utiliser le ballon quand il en avait la possession.

    Attaquants



  • Ils y seront


    Antoine Griezmann : Sorti à l'heure de jeu contre Grenade dimanche, il a pris une nouvelle dimension en s'offrant le scalp du Barça en milieu de semaine avec un doublé. Il ne lui manquait plus que de briller dans les grands matchs. Ça, c'est fait.

    Anthony Martial :Louis van Gaal lui a préféré Rashford et Depay contre Aston Villa, mais en un peu plus de 15 minutes de jeu, il a failli être passeur décisif pour le Néerlandais.

    Olivier Giroud : À nouveau remplaçant de Danny Wellbeck, il n'a joué qu'un gros quart d'heure contre Crystal Palace, le temps de buter de la tête sur le gardien adverse. Heureusement pour lui, il a le totem d'immunité.

    Dimitri Payet : Il aurait pu être passeur décisif sur coup franc si Kouyaté avait eu un peu plus de réussite de la tête. Son équipe lutte pour une place en Ligue des champions, ce qui est déjà une victoire par rapport à ce qu'on lui prédisait en début de saison.


    Kingsley Coman : Cloué sur le banc contre Benfica, il n'a pas eu l'opportunité de confirmer sa capacité à briller au plus haut niveau entrevue contre la Juventus, et c'est dommage. Titulaire contre Schalke 04 ce week-end, il n'a pas été décisif excepté un bon décalage sur le premier pion de Lewandowski.

  • Il en sera (sauf si la Benz revient)


    André-Pierre Gignac : Un doublé contre Dorados a fait monter son compteur perso à 11 unités, et lui permet d'être le seul meilleur buteur du championnat mexicain. Il peut accroître sa légende naissante cette semaine en demi-finale aller de la Ligue des champions CONCACAF contre le Club America.

  • Ils vont batailler pour les miettes (si un mec se pète en fait)


    Mathieu Valbuena : Benzeman officiellement out pour l'Euro, Maxwel Cornet qui se prend un rouge contre Nice... Petit Vélo a passé une bonne semaine. Entré avant la pause contre les Aiglons, il est même directement impliqué sur l'égalisation de Lacazatte grâce à son coup franc sur la barre. Il n'a donc pas encore dit son dernier mot.

    Nabil Fekir : Il est entré en toute fin de match contre Nice, mais n'a pas eu le temps de prouver quoi que ce soit, si ce n'est que Valbuena était mieux réglé pour tirer les coups francs. Il l'a admis lui-même, il accuse actuellement un retard conséquent sur des joueurs comme Hatem Ben Arfa.

    Alexandre Lacazette : Du dynamisme, des percussions, un but opportuniste. L'avant-centre lyonnais confirme son retour en forme en cette seconde partie de saison. Si jamais Giroud et Gignac se blessent ou se font choper dans un scandale quelconque, on peut compter sur lui.

    Hatem Ben Arfa : S'il n'a pas été décisif à Lyon, sa capacité à éliminer en un contre un continue d'affoler les défenses. Il aurait pu tuer le match en première période, mais sa frappe du gauche a flirté avec le poteau d'Anthony Lopes.

    Ousmane Dembele : Une nouvelle prestation terne pour le prodige rennais contre Guingamp. Le contre-coup d'une saison impressionnante pour le gamin de 18 ans, encore un peu tendre pour l'Euro.

    Kevin Gameiro : Un but crucial dans le jeu et le tir au but décisif durant la séance de penaltys contre l'Athletic Bilbao. L'ancien Merlu et Parisien a confirmé qu'il en avait dans le pantalon. Un attaquant qui ne tremble pas dans une séance de penaltys, Didier Deschamps ferait peut-être bien de le prendre...

    La chronique judiciaire



    Karim Benzema : Il a encore brillé avec le Real à Getafe, et se met à croire à un doublé Liga-Champions grâce à la crise qui pointe au Camp Nou. Mais pour les Bleus, il a perdu ses derniers espoirs avec l'annonce de Noël Le Graët. Et s'il regardait les matchs en compagnie de Didier Deschamps, mis en cause pour les conditions de son départ de l'OM en 2012 ? À ce rythme-là, on va finir avec René Girard sélectionneur intérimaire et Grégory Pujol en attaque.


    L'option improbable



    Franck Ribéry : Même en s'emmêlant les pinceaux, il a réussi à faire marquer Arturo Vidal contre Schalke 04. Une bonne semaine commencée avec la qualification pour le dernier carré de la Champions.

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 21
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 68