Le baromètre des Bleus, épisode 13

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. À six semaines de la liste, cela chauffe aux avant-postes.

Modififié
1k 68

Gardiens



  • Ils y seront


    Hugo Lloris : si Tottenham s'est contenté du nul à Liverpool et a vu le titre s'éloigner un peu plus, ce n'est pas la faute de son gardien, qui a sorti deux grosses parades en première période.

    Steve Mandanda : il a subi un CSC de Rekik avant de frôler le rouge pour avoir déséquilibré Kamano. Mais il s'est pris un jaune et le penalty de Danic quand même.


  • Ils sont en balance


    Benoît Costil : Rennes a gagné et lui s'est illustré par une sortie foirée sur le seul but de Reims. À sa décharge, il a sorti une belle parade à l'horizontal quelques minutes plus tôt.

    Alphonse Areola : il a retrouvé la compétition et le goût de la victoire avec Villarreal à Eibar (2-1). Seul bémol, il a mal capté le ballon sur l'ouverture du score adverse.


    Arrières gauches



  • Il y sera


    Patrice Évra : titulaire contre Empoli, un match plus simple qu'un retour de Ligue des champions à Munich. Cela s'est vu.

  • En ballottage favorable


    Lucas Digne : il a vécu un superbe dimanche avec une victoire 4-1 dans le derby où il amène le premier but d'une passe lumineuse pour El Shaarawy. Il a failli doubler la mise en début de seconde période, preuve que son apport offensif est exceptionnel. En revanche, sa combativité sur le but de la Lazio, où il ne tente même pas de sauter, laisse à désirer.


  • Ils ont encore une chance


    Layvin Kurzawa : il est resté sur le banc contre Nice. Dommage pour lui.


    Benoît Trémoulinas : il a joué tout le match contre la Real Sociedad, mais n'a pu empêcher la défaite des siens.


    Arrières droits



  • Il y sera


    Bacary Sagna : ménagé contre Bournemouth, il a vu son concurrent Zabaleta faire le boulot avec efficacité. Pas de quoi s'affoler, le joueur formé à l'AJA sera titulaire à l'Euro, quoi qu'il arrive.


  • En balance


    Christophe Jallet : il a retrouvé sa place à Lorient ainsi que le goût de la victoire. Mais une erreur de placement aurait pu coûter cher à l'OL en début de seconde période. Tout comme un une-deux, entre Cabot et Mesloub, sur lequel il est dépassé à la 70e.


    Mathieu Debuchy : toujours pas de retour à la compétition et sans lui, Bordeaux s'est imposé à Monaco. Cela sent le come-back en Ligue 1 foiré.

    Sébastien Corchia : il a récemment estimé qu'il avait encore ses chances pour l'Euro et profité de la victoire de Lille à Nantes 3-0, pour donner de l'épaisseur à sa déclaration d'ambition.


    Arrières centraux



  • Ils y seront


    Raphaël Varane : blessé au mollet, il a vu le Real Madrid s'imposer à Barcelone sans lui. Ce qui lui promet une fin de saison dans l'ombre du duo Pepe-Ramos. À moins qu'il ne profite de la suspension de ce dernier pour briller.


    Laurent Koscielny : un clean sheet et une belle victoire, cela fait du bien même s'il n'a pas besoin de ça pour conforter sa place dans les 23. Les pundits de Premier League sont là pour l'adouber.

    Mamadou Sakho : son équipe n'a pas réussi à battre Tottenham la faute à un but d'Harry Kane sur lequel il n'est pas personnellement impliqué. Mais sa performance a néanmoins été source de critiques, de la part de ses propres supporters, sur les réseaux sociaux.

  • Ils sont en balance


    Jérémy Mathieu : il serait absent maximum deux mois. Ce qui compromet tout de même fortement ses dernières chances d'aller à l'Euro.

    Eliaquim Mangala : une place de titulaire et un clean sheet contre Bournemouth. Zouma, Laporte et Mathieu sur le flanc... S'il sort un gros match contre le PSG mercredi, il fera un grand pas vers l'Euro.

  • Ils n'y seront pas sauf revirement


    Samuel Umtiti : on ne sait pas trop où il est, sur le but de Lorient dimanche. Lui non plus d'ailleurs, car il ne semblait pas trop préoccupé par l'idée de taper un sprint et rattraper Waris. +1 pour Mangala du coup.

    Loïc Perrin : titulaire, capitaine et victorieux avec Saint-Étienne contre Ajaccio. Va-t-il refaire le coup du Mondial 2014, en mieux ? Vu l'hécatombe derrière, ce n'est pas impossible.


    Milieux de terrain



  • Ils y seront


    Paul Pogba : on lui a reproché de ne pas être décisif en amicaux avec les Bleus, il s'est rattrapé contre Empoli, avec deux amours de passes pour Mandžukić aux 15e et 44e minutes. La deuxième conclue par un but du Croate.

    Blaise Matuidi : une nouvelle victoire contre Nice, mais pour lui, seul le match contre City mercredi importe.


    Lassana Diarra : cambriolé pour la première fois depuis qu'il est à Marseille, il a également dû sortir sur blessure lors de la défaite à Bastia dimanche. Une semaine de merde, en clair.


    Moussa Sissoko : il a continué à s'enfoncer vers la Championship avec Newcastle, défait à Norwich (3-2). Et pour certains observateurs des Magpies, son entente moyenne avec Anita est l'une des raisons majeures de la défaite chez les Canaries.


    N'Golo Kanté : titulaire contre Southampton, il se rapproche du titre avec Leicester et devrait être très sollicité en fin de saison. Il a clairement changé d'univers.

    Ils sont en balance


    Yohan Cabaye : absent ce week-end alors que Crystal Palace a arraché un nul contre West Ham. A priori, il a la confiance de Deschamps et l'expérience, dont ce dernier ne veut pas se passer. Sinon il ne l'aurait pas convoqué lors du dernier rassemblement, alors qu'il ne pouvait pas jouer...

    Morgan Schneiderlin : titulaire et présent sur la pelouse pendant tout le match contre Everton, c'est lui qui amène l'action du but de Martial, grâce à une longue ouverture qui est arrivée dans les pieds de Mata. Si Louis van Gaal ne s'obstinait pas à un turnover excessif, il aurait peut être déjà son ticket pour l'Euro.

  • Ils ont encore une chance (si un mec se pète)


    Adrien Rabiot : il a profité de la belle victoire de Paris contre Nice pour s'illustrer avec une accélération et une passe décisive sur le dernier but d'Ibrahimović. Et il a été publiquement adoubé sur RMC par Éric Di Meco, qui a dit le préférer à Moussa Sissoko. Exactement comme les supporters de Newcastle.

    Francis Coquelin : une victoire tranquille contre Watford, dans un match qu'il a joué en intégralité, mais pas suffisant pour redistribuer les cartes dans un milieu ou Deschamps a quasiment tous ses hommes.


    Attaquants



  • Ils y seront


    Antoine Griezmann : il a raté un face à face avec Adán, mais aussi claqué un doublé - presque sans faire exprès - contre le Betis Séville. Pas mal, pour celui qui sera prochainement père pour la première fois.

    Anthony Martial : il a rebondi en marquant un but décisif pour Manchester United contre Everton, après avoir raté son match contre la Russie.


    Olivier Giroud : de nouveau remplaçant contre Watford, il n'a même pas été décisif après son entrée à la 69e, contrairement à Campbell et Walcott, qui ont planté la 4e banderille des Gunners.

    Dimitri Payet : son coup franc contre la Russie était tout sauf un coup de bol. Pour preuve le copier-coller contre Palace samedi. A priori son cas est réglé, il en sera.


    Kingsley Coman : laissé au repos samedi, le Bayern compte sur lui pour la Ligue des champions contre Benfica. S'il confirme son énorme match contre la Juventus, il validera son billet.

  • Il en sera (sauf si la Benz revient)


    André-Pierre Gignac : encore un but contre l'Atlas et une place provisoire de meilleur buteur au Mexique. Il va aller à l'Euro et encourager les choix de carrière exotiques...

  • Ils vont batailler pour les miettes (si un mec se pète en fait)


    Mathieu Valbuena : de retour à la compétition le temps d'un quart d'heure contre Lorient, il a offert une passe décisive à Rachid Ghezzal, avec la complicité d'une défense lorientaise, pas spécialement agressive.

    Nabil Fekir : il a rejoué en CFA contre Chasseley, mais Guy Stephan a été clair à son sujet. On ne lui fera aucun cadeau vu la concurrence.
    
Alexandre Lacazette : un doublé et une victoire contre Lorient. À défaut d'avoir son destin en main, il fait ce qu'il faut actuellement pour préserver le doute dans l'esprit de Didier Deschamps. Dommage pour lui que tous les appelés, à l'exception de l'intouchable Giroud, soient en grande forme eux-aussi.


    Hatem Ben Arfa : son équipe a pris une volée à Paris, mais lui s'est illustré par un nouveau but de grande classe du pied gauche. De quoi donner des maux de tête à Didier Deschamps, qui a quand même un a priori favorable pour Payet aujourd'hui.


    Ousmane Dembele : il en a claqué deux de plus contre Reims, et mine de rien, son bilan comptable à de la gueule au vu de son âge. Douze pions à 18 ans pour sa première saison en Ligue 1, on comprend facilement l'intérêt du Barça ou du Bayern.

    Kevin Gameiro : il a transformé un penalty, réalisé plein d'excellents appels, mais il a surtout manqué de réussite - trois duels perdus contre le gardien adverse - et Séville a perdu à la maison contre la Real Sociedad.


    La chronique judiciaire




    Karim Benzema : il a claqué un but acrobatique pour égaliser durant le Clásico, avant d'être remplacé par Jesé. De quoi faire oublier une action méchamment croquée en première période, et rappeler qu'intrinsèquement, il est le meilleur attaquant français.


    L'option improbable




    Franck Ribéry : il a récemment laissé entendre qu'il était disponible pour aller à l'Euro, ce que Didier Deschamps avait préféré prendre pour une boutade. Sauf qu'il joue de nouveau régulièrement et vient de claquer le but du week-end contre Francfort...

    Par Nicolas Jucha
  • Modifié

    Dans cet article

    Frenchies Niveau : CFA
    Sur le papier on a quand même une putin d'équipe ...

    Diarra Diaby (quand il est en forme *très rare*, il fait taire)
    Matuidi Kanté Pogba
    Payet BenArfa Fékir Coman Ribéry
    Benzema Griezmann Martial (réservoir Cabaye Gignac Gameiro Lacazette)

    sur les 24 qui seront l'euro
    très peu de sélections disposent d'un tel potentiel quand même !

    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Note : 3
    Franchement, on n'a besoin ni de la Benz, ni de Valbuena... En les laissant à la maison, on regle tous les problèmes extra-sportif et on évite des déceptions chez ceux qui se qui sont en concurrence.

    En pointe, Avec Giroud Griezmann et soit Gignac soit Lacazette, on n'est largement suffisant.
    Sur les ailes, la classe se serait Coman et Ben Arfa en agitateur de fin de match, et Payet/Martial en titulaire, c'est lourd déjà !

    Si Valbuena est à l'Euro, c'est vraiment une selection à la gueule.
    Message posté par ToxikCheese
    Franchement, on n'a besoin ni de la Benz, ni de Valbuena... En les laissant à la maison, on regle tous les problèmes extra-sportif et on évite des déceptions chez ceux qui se qui sont en concurrence.

    En pointe, Avec Giroud Griezmann et soit Gignac soit Lacazette, on n'est largement suffisant.
    Sur les ailes, la classe se serait Coman et Ben Arfa en agitateur de fin de match, et Payet/Martial en titulaire, c'est lourd déjà !

    Si Valbuena est à l'Euro, c'est vraiment une selection à la gueule.


    Tout à fait d'accord.
    Et les deux derniers matches de l'EDF ont montré qu'on n'avait pas besoin d'eux, on a tout ce qui faut pour claquer des buts et faire peur aux adversaires.
    Le tout est qu'il faut qu'on arrive à marquer plus que ce qu'on prend... A l'image des deux derniers matches !
    Parce qu'entre les charnières centrales rotatives (un axe Varane avec des satellites Koscielny/Mangala/Sakho) et des latéraux aux abonnés absents, la défense n'est clairement plus notre point fort !

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1k 68