Le baromètre des Bleus

Le 10 juin, l'équipe de France entame son Euro contre la Roumanie. D'ici là, il y a 23 places à prendre dans l'esprit du sélectionneur Didier Deschamps. Petit baromètre à 5 mois du Championnat d'Europe.

Modififié
136 106

Gardiens : les jeux sont quasiment faits



  • Ils y seront :


    Hugo Lloris : « Je peux faire tout ce qu'il faut, Hugo va commencer l'Euro. C'est comme ça. D'ailleurs, j'ai entendu le coach dire récemment que la hiérarchie des gardiens était établie, que c'était un poste particulier. » Franchement, si c'est Steve Mandanda lui-même qui le dit dans L'équipe ce dimanche...

    Steve Mandanda : Il a beau être résigné, le gardien de l'OM qui vient d'enchaîner 318 matchs de Ligue 1 sans le moindre arrêt maladie ou RTT a au moins l'assurance d'aller à l'Euro comme numéro 2. Car avec Lloris, ils sont un cran nettement au-dessus de la concurrence.

  • Il devrait y être :


    Benoît Costil : Il a récemment assuré qu'il n'avait aucune garantie d'aller à l'Euro comme troisième gardien, que tout ça, c'était des analyses de journalistes et tout et tout... Avant d'expliquer en détails qu'il serait un modèle de professionnalisme s'il était quand même retenu. Didier Deschamps l'a repris lors du dernier rassemblement à son retour de blessure, ce n'est pas pour le laisser à quai en mai.


  • Il a encore une chance :


    Alphonse Areola : Sélectionné sans entrer en jeu pendant la convalescence de Benoît Costil, le gardien de Villarreal sait désormais qu'il a l'attention du board des Bleus. Mais à moins d'une fin de saison énorme, il intègrera vraiment la maison après l'Euro.

  • Il s'est auto-écarté :


    Stéphane Ruffier : Il semblait installé, bien calé derrière Lloris et Mandanda pour enchaîner une nouvelle compétition internationale après le Mondial 2014. Puis le portier de Saint-Étienne a expliqué à DD que le rôle de GO le saoulait. Depuis, il a profité du premier tour de la Coupe de France pour défoncer un peu plus son capital sympathie. Stéphane, n'oublie pas de regarder l'Euro en juin, hein.



    Arrières gauches : bataille à trois pour accompagner Évra



  • Il y sera :


    Patrice Évra : On peut l'aimer ou le détester, le latéral de la Juventus sera bien à 35 ans le titulaire des Bleus à gauche pendant l'Euro. Un exploit au vu de l'état de sa cote de popularité après le Mondial 2010, mais une logique implacable au vu de son niveau de performance par rapport à ses concurrents. Il serait capable de ne pas prendre sa retraite internationale après l'Euro...


  • En ballottage favorable :


    Lucas Digne : S'il n'impressionne pas forcément tous les observateurs, il a convaincu Didier Deschamps en quittant le banc du PSG pour un poste de titulaire à la Roma. Et même si son club est dans une passe difficile, son temps de jeu, notamment en Ligue des champions, plaide pour lui.

  • Ils ont encore une chance :


    Layvin Kurzawa : Intrinsèquement, il est peut-être le plus gros potentiel français au poste. Dans les faits, sa situation de remplaçant à Paris est un frein pour la sélection. S'il n'a pas démérité depuis le début de saison, il lui faut réaliser cinq mois de haute volée - si possible avec des matchs de Ligue des champions - pour doubler Lucas Digne.


    Benoît Trémoulinas : Son destin a peut-être basculé lors du rassemblement d'octobre, alors que, préféré à Digne, il doit céder sa place à ce dernier à cause d'un pépin musculaire contracté avec le FC Séville. Mais, pour le Réunionnais de 30 ans, les jeux ne sont pas encore faits, cela se jouera à peu de choses avec ses deux concurrents pour le rôle de doublure d'Évra.

  • Cela sent le sapin :


    Gaël Clichy : Pas appelé depuis octobre 2013, un seul match de Premier League jusqu'à présent cette saison, Gaël Clichy n'a que deux titularisations en Ligue des champions contre la Juventus et Mönchengladbach pour convaincre Didier Deschamps. Un peu light.


    Arrières droits : Le malheur de Debuchy fait le bonheur des autres



  • Il y sera :


    Bacary Sagna : Redevenu titulaire à Manchester City grâce aux blessures de Pablo Zabaleta, Sagna devrait également disputer l'Euro comme numéro 1 depuis que celui qui l'avait déboulonné a été mis au placard à Arsenal. Et il dépassera ainsi les 60 sélections dans l'année...

  • En ballottage favorable :


    Christophe Jallet : L'un des rares à surnager dans la première partie de saison lyonnaise, le futur producteur de Cognac a beau ne pas être le latéral le plus sexy d'Europe, il est l'un des plus fiables à ce poste en France. La seule chose qui puisse le menacer, c'est de voir Debuchy récupérer du temps de jeu.

  • Doit changer la donne :


    Mathieu Debuchy : L'ancien Lillois a été mis au parfum lors du dernier rassemblement. Au vu de son statut actuel à l'Emirates Stadium, il ne peut prétendre à la sélection. Annoncé un peu partout (Aston Villa, la Roma, Lyon, West Bromwich...), il va devoir bien choisir son prochain club et surtout retrouver le rythme avant le printemps.


    Arrières centraux : une seule place encore en jeu



  • Ils y seront :


    Raphaël Varane : Mis sur le banc par Zinédine Zidane ce week-end, il a néanmoins disputé une mi-temps complète. Le joueur formé à Lens est un taulier de Deschamps depuis trop longtemps pour pouvoir manquer l'Euro.

    Laurent Koscielny : Adoubé par les anciens défenseurs de Premier League comme Rio Ferninand ou même son concurrent Adil Rami en sélection, le Gunner est en train de s'affirmer comme un titulaire en puissance aux côtés de Raphaël Varane. Même s'il a fait une boulette ce week-end contre Sunderland en Cup.


    Mamadou Sakho : Redevenu titulaire à Liverpool depuis sa prolongation de contrat, le joueur formé à Paris est donc de nouveau dans les petits papiers de Deschamps. Et vu son histoire commune avec les Bleus, il est impossible qu'il n'en soit pas en juin, sauf blessure ou perte de temps de jeu sur les bords de la Mersey.

  • En ballottage favorable :


    Eliaquim Mangala : S'il n'est pas toujours à la fête avec Manchester City, le défenseur qui coûte un bras fait partie des listes depuis bientôt 3 ans. Derrière, la concurrence existe, mais le sélectionneur a toujours prôné la stabilité pour le poste si particulier qu'est la charnière centrale. Mais si quelqu'un doit sauter au dernier moment pour faire la place à un homme en forme, il est le plus exposé.

  • Ils ont encore une chance :


    Kurt Zouma : De plus en plus régulièrement aligné à Chelsea, il est une alternative très crédible à Mangala. C'est probablement entre eux deux que se jouera le quatrième billet, d'autant plus qu'ils sont dans des contextes comparables en club.

    Loïc Perrin : Réserviste au Mondial, plusieurs fois convoqué sans jouer, le Stéphanois semble avoir le profil du suppléant idéal dans l'esprit de Didier Deschamps. Si bien qu'en cas d'une ou plusieurs blessures, son nom pourrait apparaître.

  • Ils n'y seront pas et cela les frustre :


    Aymeric Laporte : Il est titulaire à l'Athletic Bilbao depuis plusieurs saisons, a déjà affronté Messi ou Ronaldo à plusieurs reprises, et Vicente del Bosque a sous-entendu qu'il ne dépareillerait pas avec la Roja. Mais cela n'a pas ému DD. On le verra peut-être après l'Euro, mais probablement pas avant.

    Adil Rami : Le défenseur du FC Séville était l'un des tauliers de Laurent Blanc, et donc l'une des principales victimes de la passation de pouvoir en 2012. Depuis, il a revu ses ambitions à la baisse et se contenterait d'un poste de remplaçant. Mais DD a pour l'instant fait la sourde oreille.

    Samuel Umtiti : Comme Laporte, il est titulaire depuis plusieurs saisons déjà, apparaît comme un grand espoir à son poste, et pourrait opter pour une autre sélection si on lui tourne le dos trop longtemps (le Cameroun). À son propos, Deschamps a clairement pointé des performances insuffisantes en C1. Et vu que Lyon est éliminé, il ne pourra pas se rattraper...

    Jérémy Mathieu : S'est ému de ne pas être chez les Bleus alors qu'il est dans la meilleure équipe du monde. Didier Deschamps n'a même pas cillé face au triplé du Barça la saison passée.


    Milieux de terrains : c'est déjà plié ?



  • Ils y seront :


    Paul Pogba : Il a beau avoir été présenté comme en méforme en début de saison, c'est le plus gros talent français dans l'entrejeu et il joue dans l'une des meilleures équipes du continent. Il est donc impensable qu'il ne soit pas titulaire en juin.

    Blaise Matuidi : Seul Français capable de s'imposer au PSG, il est également brillant avec l'équipe de France depuis assez longtemps pour pouvoir attendre la liste avec sérénité. Reste à savoir qui complètera le trio du milieu où sa place et celle de Pogba sont réservées.

    Yohan Cabaye : Toujours convoqué quand il s'embourbait à Paris, il est désormais quasiment assuré de faire l'Euro depuis qu'il délivre « des masterclass » en Premier League, selon son entraîneur Alan Pardew. Reste à savoir dans quel rôle il évoluera, en sentinelle - ce qui ne l'a pas vraiment mis en valeur - ou dans un rôle plus avancé qui lui sied mieux, mais en ferait un remplaçant de Pogba ou Matuidi.


    Lassana Diarra : Véritable comète de la première partie de saison alors qu'il sortait de la cave, le Marseillais pourrait faire l'Euro comme titulaire dans le rôle de pointe basse du milieu. Sans que cela n'étonne personne, alors qu'il évolue dans un club en plein doute.

    Moussa Sissoko : Il a beau jouer dans une équipe relativement faible en club, sa polyvalence et ses états de service en équipe de France en fond l'archétype du bon soldat. Et les bons soldats, Deschamps a toujours aimé.

  • Il devrait y être :


    Morgan Schneiderlin : Il a signé à Manchester United pour conforter sa place en Bleus et éventuellement aller chercher un rôle de titulaire. Sauf qu'entre-temps, Lass Diarra est venu lui griller la politesse. Mais il reste excellemment placé pour participer à l'Euro, d'autant que son profil de ratisseur de ballons le rend précieux.


  • Ils ont encore une chance :


    Geoffrey Kondogbia : Si l'on se fie à sa valeur marchande, il devrait être convoqué tous les mois par DD. Sauf qu'à l'Inter Milan, l'ex-Monégasque est bien terne, comme lors de la défaite de son équipe ce week-end. Un peu comme lors de sa première saison à Monaco, le milieu de terrain formé à Lens a besoin d'un temps d'acclimatation. Lequel va lui coûter l'Euro.

    Adrien Rabiot : A priori, le Parisien ne pourra se frayer un chemin au sein d'un groupe quasiment constitué. À moins que la seconde partie de saison et les matchs couperets de la Ligue des champions ne lui permettent de passer encore un palier, après une première partie de saison où il a prouvé que le PSG ne jouait pas moins bien quand il suppléait Marco Verratti.


    Attaquants : avec ou sans Benzema ?



  • Ils y seront :


    Antoine Griezmann : Déjà dix buts en Liga avec un Atlético Madrid qui tient la dragée haute au Barça, des prestations intéressantes en Ligue des champions... Pour les Bleus, c'est un titulaire en puissance.

    Anthony Martial : En début de saison, quand le montant de son transfert surprenait tout le monde, sa convocation en sélection apparaissait comme un pari. Quatre mois plus tard, il n'a toujours pas marqué pour l'équipe de France, mais une absence à l'Euro est impensable, tant ses qualités ont sauté aux yeux, malgré une utilisation de son talent pas toujours adéquate par Louis van Gaal avec Manchester United.

    Olivier Giroud : Encore buteur ce week-end, l'ancien de Montpellier et de Tours n'a jamais semblé dans une si grande forme. Avec la probable absence de Benzema, il est pour l'instant tout désigné pour tenir l'attaque française comme titulaire à l'Euro.

    Mathieu Valbuena : Indiscutable et irréprochable avant que n'éclate l'affaire de la sextape, le Petit Vélo a été « ménagé » par Didier Deschamps lors du dernier rassemblement des Bleus. Ses performances à Lyon sont poussives et il n'a pas encore retrouvé la compétition en 2016. Donc, histoire d'être prudent, il a indiqué dans Téléfoot n'avoir aucun souci à jouer avec Karim Benzema, qui, lui, pète le feu à Madrid. Au cas où...

  • Ils vont batailler :


    Nabil Fekir : Avant de se faire les croisés, le Lyonnais avait fait des débuts très intéressants en sélection, tout en portant son OL à bout de bras. Vu son immense talent, sa présence dépendra de la qualité de sa rééducation et de la rapidité de son retour en forme. Jouable.

    André-Pierre Gignac : Cet été, quand il a signé au Mexique, peu d'observateurs étaient prêts à miser sur lui. Son changement de continent apparaissait même comme une croix tirée volontairement sur le Championnat d'Europe. Mais depuis, l'ancien Marseillais a enfilé les buts comme des perles avec les Tigres, gagné le championnat d'ouverture, fait une finale de Copa Libertadores et même planté un but avec les Bleus contre l'Allemagne. De quoi forcer le passage ? Oui, s'il poursuit sur la lancée, ce qui n'a pas été le cas en ouverture de la Clausura mexicaine ce week-end.


    Alexandre Lacazette : En difficulté durant la première partie de saison, le buteur lyonnais a montré des signes de retour à son meilleur niveau physique contre Troyes ce week-end. Mais c'est encore juste pour impressionner le sélectionneur, il est donc en ballottage défavorable face à Gignac.

    Hatem Ben Arfa : Joueur frisson du début de saison en Ligue 1, HBA a réussi l'exploit de rejouer pour l'équipe de France moins de cinq mois après avoir été chômeur un semestre. Mais contre l'Angleterre, il a été sorti à la pause, ce qui laisse à penser que Deschamps n'a pas été séduit. Le gros point d'interrogation, car, en matière de talent pur, c'est peut-être le meilleur attaquant français. Mais DD aime surtout l'efficacité.

    Kingsley Coman : Intéressant pour ses premières sorties en équipe nationale en novembre, le gamin formé à Paris arrive à sortir son épingle du jeu au Bayern. Dans une attaque française bien fournie néanmoins, il est encore loin d'une présence à l'Euro, surtout si des joueurs comme Fekir ou Benzema sont éligibles.


    Paul-Georges Ntep : La faute aux blessures, il a vécu une première partie de saison poussive. Si bien qu'il a pris un retard peut-être rédhibitoire face à d'autres joueurs de percussion. Et vu les performances de Martial quand il a été placé sur le côté, ou l'émergence de Coman, cela bouchonne pour le Rennais.

    Kevin Gameiro : Il a encore claqué deux pions ce week-end pour Séville, dont il est devenu le goleador grâce au départ de Bacca cet été. Mais pas suffisant pour le moment afin d'amadouer le sélectionneur, qui a sûrement noté qu'il n'avait mis qu'un seul but en Ligue des champions, sur penalty. Mais il ne faut pas encore l'enterrer.

  • Ce sera dur pour eux


    Dimitri Payet : Plus appelé depuis juin dernier alors qu'il a brillé avec West Ham, le meneur de jeu paierait un état d'esprit en sélection pas forcément au goût du boss. En clair, il a fait une Nasri, et même s'il gagnait la Premier League à lui tout seul pour West Ham, c'est Valbuena qui ira à l'Euro.

    Loïc Rémy : Clairement apprécié pour ses qualités de vitesse comme de finition, il a été plombé par son statut de doublure à Chelsea. Deux titularisations en cinq mois pour trois buts, c'est clair que c'est trop peu, surtout quand la concurrence est productive.

  • C'est chaud pour sa gueule


    Karim Benzema : Depuis qu'il a été mis en examen le 4 novembre, il a planté 11 buts toutes compétitions confondues alors qu'il n'a joué que dix matchs. Si ce n'était que sportif, il serait titulaire incontestable. Mais alors que Valbuena a ouvert la porte à un pardon et Jean-Michel Aulas ouvert celle d'une conciliation, Le Monde vient d'en rajouter une couche en balançant la retranscription de l'audition du Petit Vélo. Le secret de l'instruction dans cette affaire est comme la légendaire gourmette de Mickaël Madar, introuvable.

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1

    Et sinon Kanté il a pas le droit d'être cité ? Un des meilleurs milieux de PL sur cette première partie de saison.
    Johnny Decker Niveau : DHR
    Normal qu'elle soit introuvable la gourmette... c'était une chaîne!
    Et le petit Koulibaly de Naples ?
    Pas beaucoup de suspense. La seule vraie question est le retour de Benzema, sinon on a déjà l'équipe type et je suis plutôt content de la liste même si certains joueurs se discutent. Seul point noir, le poste d'arrière droit qui est très faible :
    Sagna le plus nul des trois est titulaires
    Debuchy et Jallet sont corrects en attaque mais de vraies passoires en défense et en replacement, ça promet... Dommage parce qu'à gauche y a de l'expérience et du potentiel.
    MezmorizedX Niveau : DHR
    Certains choix sont quand même incroyables.
    Laporte , il faut qu'il fasse quoi de plus pour être enfin sélectionnable ?
    Comment peut-on préférer Digne à Kurzawa ?
    Ne pas donner une seconde chance à Payet ?
    Prendre Valbuena ? Sérieusement ?
    Bien vu la légende sous la photo.
    Le mec pourra se prendre 953 buts (à cause de sa défense bien entendu) d'ici juin, il sera toujours titulaire. Vivement sa retraite et qu'on retrouve de la sérénité à ce poste... Le gardien installé des bleus le plus surcoté de l'histoire.
    Message posté par zoto
    Et le petit Koulibaly de Naples ?


    Il me semble avoir lu ici qu'il avait déjà choisi le Sénégal. Faut demander aux spécialistes de Serie A.
    En meme temps je doute qu'il ait recu un jour ne serait-ce qu'une pré-convocation. Quand tu vois comment DD peine à intégrer des alternatives comme Laporte, Umtiti ou Mathieu, tu te dis que le Koulibaly a juste aucune chance...
    Note : -2
    Elle est belle la méritocratie en EDF.Vivement qu'on se ramasse pour voir DD dégager.
    Frenchies Niveau : CFA
    "Le Monde vient d'en rajouter une couche en balançant la retranscription de l'audition du Petit Vélo."
    ... où Mathieu était encore sous le coup de la colère d'avoir eu vent de la discussion "privée" de Benzema et de son ami où la Benz joue la racaille comme un abrutis et parle vraiment mal de Valbuena (ce qui n'est pas un délit hein)!

    Mais c'était y 2 mois ... ce qui compte c'est l'état d'esprit "actuel" et le plus crédible c'est plus cette audition "à charge" c'est plutôt son discours à téléfoot y a quelques jours ...

    Juste une manipulation journalistique (le monde vraiment...) histoire de contre balancer le climat d’accalmie provoqué par téléfoot, histoire que l'opinion publique reste figé sur la déclaration au juge, pour que la benz reste persona non grata !

    Imaginez qu'on passe même pas les poules (2008 roumanie 0-0, 2015 albanie 0-1 hein !) en c'était privé de Benzema pour des histoires "d'éthique" (alors que si la victime est prête à rejouer avec hein, qui est mieux placé pour en décider?) ... comme vous dite, la dèche privilégie l'efficacité !
    Comme dit ailleurs, Giroud n'est pas non plus une valeur sûre comme l'est l'avant centre du Real Madrid (meilleur buteur français de la dernière compétition, personne n'a fait mieux donc...)
    Balaise Matuidi Niveau : Loisir
    "Ils ont encore une chance : Adrien Rabiot"

    Vous voyez vraiment Deschamps et sa marotte du joueur exemplaire se farcir cette tete de con de Rabiot juste pour jouer la doublure de la doublure ?

    Un N'Golo Kante cité plus haut a 100 fois plus de chances que lui d'y etre
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Oui Koulibaly est international Sénégalais. Le mec est bon, sérieux, bosseur, pas manchot et n a rien a envier à un Zouma ou Sakho. Mais bon c est Deschamps hein, on parle d un type fan de Digne....
    Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
    Message posté par zoto
    Et le petit Koulibaly de Naples ?


    Deja 5 selections avec le Senegal pour lui.
    Moi je la sens bien cette histoire. Tout ceux que je peux pas piffer se font lourder. Donc je sais pas si on va gagner mais je serai à bloc derrière notre team. Et ça fait bien longtemps que je les ai pas autant kiffé.

    Bon en fait j'étais comme un taré à tous les matches de 2014, mais là en plus je serai en paix.
    Message posté par Frenchies
    "Le Monde vient d'en rajouter une couche en balançant la retranscription de l'audition du Petit Vélo."
    ... où Mathieu était encore sous le coup de la colère d'avoir eu vent de la discussion "privée" de Benzema et de son ami où la Benz joue la racaille comme un abrutis et parle vraiment mal de Valbuena (ce qui n'est pas un délit hein)!

    Mais c'était y 2 mois ... ce qui compte c'est l'état d'esprit "actuel" et le plus crédible c'est plus cette audition "à charge" c'est plutôt son discours à téléfoot y a quelques jours ...

    Juste une manipulation journalistique (le monde vraiment...) histoire de contre balancer le climat d’accalmie provoqué par téléfoot, histoire que l'opinion publique reste figé sur la déclaration au juge, pour que la benz reste persona non grata !

    Imaginez qu'on passe même pas les poules (2008 roumanie 0-0, 2015 albanie 0-1 hein !) en c'était privé de Benzema pour des histoires "d'éthique" (alors que si la victime est prête à rejouer avec hein, qui est mieux placé pour en décider?) ... comme vous dite, la dèche privilégie l'efficacité !
    Comme dit ailleurs, Giroud n'est pas non plus une valeur sûre comme l'est l'avant centre du Real Madrid (meilleur buteur français de la dernière compétition, personne n'a fait mieux donc...)


    Don Quichotte, fidèle au poste !

    Bref, tout a été dit et redit sur le sujet, ya plus rien à ajouter. Mainteant on attend la décision de la justice (si elle arrive un jour), et on laisse DD décider. Alea jacta est.
    SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
    Message posté par MezmorizedX
    Certains choix sont quand même incroyables.
    Laporte , il faut qu'il fasse quoi de plus pour être enfin sélectionnable ?
    Comment peut-on préférer Digne à Kurzawa ?
    Ne pas donner une seconde chance à Payet ?
    Prendre Valbuena ? Sérieusement ?


    pour laporte, ça reste un mystère pour moi qu'il n'ait pas été appelé au moins une fois. surtout vu le niveau de sakho et mangala ces derniers mois.
    et pour valbuena, son passif en bleu fait qu'il est membre indiscutable du groupe. par contre, pour la place de titulaire ça se discute
    Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
    Note : 4
    Petite annonce:
    Si vous avez un enfant male, de nationalite francaise, aimant bien taquiner le ballon et pour lequel vous aimeriez bien un retour sur investissement dans quelques annees, s'il vous plait commencez a le former comme arriere droit. La France a besoin de vous.
    SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
    Message posté par Blatter m'a tuer
    Petite annonce:
    Si vous avez un enfant male, de nationalite francaise, aimant bien taquiner le ballon et pour lequel vous aimeriez bien un retour sur investissement dans quelques annees, s'il vous plait commencez a le former comme arriere droit. La France a besoin de vous.


    c'est dommage mon +1 ne fonctionne pas aujourd'hui, sinon il était pour toi
    Balaise Matuidi Niveau : Loisir
    Message posté par Two-Face
    Elle est belle la méritocratie en EDF.Vivement qu'on se ramasse pour voir DD dégager.


    La méritocratie existe, mais elle n'est pas seulement sportive, elle est aussi comportementale.

    Ouais vivement que le France se plante, comme ça ça laissera plus de chances à l'Espagne ton pays de coeur, footix de club, footix de pays je suppose.
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    @saving

    J ai mis un +1 à Blatter pour toi. Pour une fois qu il est drôle ^^.
    Message posté par Two-Face
    Elle est belle la méritocratie en EDF.Vivement qu'on se ramasse pour voir DD dégager.


    Honnetement, moi aussi je pense qu'on va se ramasser (s'arreter max en 1/4, et sans pouvoir lutter contre le gros), mais je suis meme pas sur que ca entrainerait le départ de DD...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    136 106