Le Barça, Tito et son contraire

Le seul vrai changement de cette trêve estivale au Barça est bien l’arrivée de Tito Vilanova. Avec ses ambitions nationales et européennes, le FC Barcelone croit miser sur la continuité. Et s’il en était autrement ?

4 20
Le 27 avril dernier, la Catalogne retient son souffle. Après avoir assisté à 246 coups d’envoi sur le banc blaugrana, Pep Guardiola dit stop. En quelques minutes, il met fin à une idylle entamée le 8 mai 2008 : «  Quatre ans comme entraîneur, c’est une éternité. Je suis vraiment vidé et je dois me reposer  » . Avec pas moins de 14 trophées glanés, le natif de Santpedor peut s’en aller l’esprit tranquille. L'annonce du départ de Pep était attendue. Mais celle du nom de son remplaçant, en conférence de presse, beaucoup moins : « Sur une proposition du directeur sportif Andoni Zubizarreta, entérinée par la direction du Barça, je veux vous annoncer que le nouvel entraîneur sera Tito Vilanova  » . Boum ! Avec cette déclaration, Sandro Rosell se la joue petit cachotier. Les Blanc, Bielsa et autres Luis Enrique, peuvent ramasser leur CV : ce sera Tito, l’adjoint du divin chauve, qui enfilera son smoking sur mesure les soirs de démonstration au Camp Nou. Une surprise, vraiment ?

Le cadeau empoisonné

Au premier abord, l’option interne relève du sophisme. Cette solution a déjà montré ses fruits avec l’avènement de la dream-team 2.0 dirigée par Guardiola. Surtout, elle a pour mérite de mettre en place un mec du cru, qui connaît les soubresauts de l’institution azulgrana et ses clans antagonistes. Cette désignation a d’ailleurs été applaudie par nombre d’ex gloires catalanes. Guardiola lui-même y est allé de son petit commentaire au lendemain de sa décision : « C’est un club avec un pouvoir incomparable et je n’ai pas peur car celui qui va me succéder est dans la capacité de faire du mieux possible » . Le pouvoir, justement, prend une part prépondérante dans la promotion de Fransesc Vilanova i Bayo. Proche de Guardiola, et donc par extension de Johan Cruyff, Tito n’est pas un intime de Sandro Rosell. L’ex big boss de Nike en Amérique du Sud, par sa volonté d’offrir le poste à Tito, place donc ses pions pour sa tentative de réélection prévue l’année prochaine. En cas d’échec, les Mundo Deportivo et autres Sport estimeront la succession de Guardiola comme une tâche trop ardue, difficilement critiquable. Alors que si succès il y a, tout ce joli monde criera au génie. Sandro use de la fameuse technique du "gagnant-gagnant".

C’est donc un joli cadeau empoisonné qui est offert à l’ancien homme de l’ombre. Car de révolution dans ce Barça, il n’y aura pas cette saison. Histoire de se familiariser avec son nouveau costume, Vilanova fera dans le classique. Fini les 3-4-3 innovants de Guardiola, un retour au classicisme et au 4-3-3 institutionnel est de mise. Ce que pouvait se permettre Pep en fin de mandat, Tito, lui, ne sera pas enclin à l’expérimenter. Et la seule recrue barcelonaise du moment en est bien le signe. Avec le retour au bercail du supersonique Jordi Alba et la farouche volonté de garder Dani Alves, le nouvel homme fort du Barça envoie un signal fort : « Je serai plus qu’un simple héritage du guardiolisme  » . Reste donc à savoir comment Lionel Messi se comportera dans un retour à ces bases catalanes. En donnant les clés de la maison azulgrana à la Pulga, le divin chauve s’était permis le luxe d’aligner cinq quarterbacks pourvoyeurs d’offrandes. Les matchs de pretemporada – trois succès pour deux nuls – ont appuyé la théorie du retour aux sources tactiques avec une Puce dézonant moins. Et une défense à trois jamais testée.

Sans charisme, vraiment ?

Tactiquement, Tito est une pointure. Sa science du jeu a été louée par tous les observateurs, des plus crédibles aux plus insolites. Reste un point d’interrogation : son charisme. Cesc Fabregas l’assure, «  Tito a plus de personnalité que ce que croient les gens  » . Le doigt dans l’œil de José en mondovision est resté dans les annales. La gifle de Tito en guise de réponse beaucoup moins. Et pourtant, avec son caractère bien trempé, le natif de Bellcaire d’Empordà ne fait pas dans le sempiternel refrain de la galanterie. Il avait alors avoué ne plus vouloir affronter par joutes verbales interposées le "Special One". Bien décidé à en finir avec cette histoire cocasse, le "Mou" déclaré lors de son US-Tour sur Fox Sports avoir « fauté. Comme l’a dit Tito il y a quelques semaines, l’image négative que j’ai véhiculée restera pour toujours  » . Un dégonflage en règle qui n’a en rien amadoué Vilanova qui coupe court au semblant de dialogue dans le Mundo Deportivo : «  Le jour de ma présentation, j’avais dit ce que je pensais de ce sujet et je ne veux plus en parler  » . Le Catalan est rancunier, c’est une évidence. Et dans cette saison où les deux mastodontes s’apprêtent à se disputer le toit du monde, Tito Vilanova va devoir très vite se faire sa place. Premier round prévu jeudi 23 août, en Supercoupe. Sans doigt dans l’œil ?

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
il fait vraiment père de famille en RDA dans la photo, faut le dire
Guardiola est parti parce qu'il était vidé mais aussi parce que Vilanova qui était son adjoint, était malade. Dire que sa nomination en lieu et place de Guardiola a surpris ce dernier est un euphémisme.
Satan Ibrahimovic Niveau : District
et si finalement le choix de tito pour succéder à pep était surtout un choix psychologique ?

genre, mourinho a commis une erreur en lui fourrant le doigt dans l'oeil, a reconnu lui-même son erreur, et se retrouve donc quelque part en position de faiblesse (chose rare pour le mou) ?

bon OK, c'est sans doute de la sur-interprétation, tout ça

en tout cas, le catalan est rancunier, et il est aussi têtu de nature ...

parole de catalan !
Cette saison au Barça, on aura surement droit a un match avec 11 joueurs issu de la Masia, simplement incroyable. Sinon Rosell a fait croire aux socios que le sponsor "Qatar Foundation" était primordiale au club sinon le Real Madrid gagnerait tout... j'aime pas Rosell, vivement le retour de Laporta un peu de caractère ferait pas de mal au club catalan n'en déplaise aux Boixos Nois présent au Camp Nou mais sans bache.
Osef il va avoir les mêmes résultats que Guardiola, vu qu'au Barça c'est les joueurs qui font l'entraineur et non l'inverse. Comme ça on se rendra bien compte que Guardiola est surcoté...
Et si jamais ça ne suffit pas, on aura qu'a attendre son échec dans le prochain club où il signera.
fernandollorientais Niveau : CFA
J'le sens très bien ce barca de Tito. Le jeu semble être légèrement plus direct qu'avec Pep et ça n'est pas pour me déplaire, l'an dernier les matchs à 85 15 de possession, ca commençait sérieusement à m'emmerder, y'avait un côté jeu en quatrième intention assez insupportable.

L'interrogation se situe en revanche au niveau de la defense centrale, où, qui l'eut cru, Mascherano est désormais en pole face à un Puyol vieillissant et un Piqué encore engourdi par sa sieste sur les épaules de Ramos en Polognukraine.
J'ai fait un c/c de mon commentaire sur le facebook SoFoot.

Sur facebook j'ai 8 likes, sur SoFoot j'ai -1 :D .

Les mecs de Lequipe arrivent sur SoFoot, on est pas dans la m***e...
nononoway Niveau : CFA
Comment arrive-t-on, en étant en colère, à l'idée de mettre son doigt dans l'oeil de quelqu'un ?
Visca Tito, collons!!!
Sa nomination, c'est encore un coup des qatariens! Paraît que BEIN Sport veux devenir numéro 1 de la boxe...
@Mareff: évidemment que tu te prends des -1 (pas de mon fait, mais tu mériterais ;), tu assènes des vérités calé au fond de ton fauteuil. Surcoté Guardiola ? 14 trophées en 4 ans, c'est pas assez ? Certes il a bénéficié d'un effectif de folie et de l'environnement d'un des plus grands clubs du monde. Et alors, encore fallait-il avoir les épaules solides et savoir mettre tout ce petit monde (ces grands égos plutôt) au diapason. Ce qu'il a fait avec brio.

Après, la question (sous-jacente à ton "surcoté" je suppose) est de savoir s'il peut réitérer l'opération ailleurs. Peut-être que oui, sans doute que non (pas dans les mêmes proportions en tout cas - je répète: 14 trophées en 4 ans!!). Et alors, ça ne lui enlèvera pas ce qu'il a déjà accompli, très au-delà de la plupart des entraîneurs.
@Mareff: C'est surement que le mec qui t'a mis +1 sur FB en a eu ras le cul de voir que des incorrigibles reprenaient ton analyse si pointue sur Sofoot.

Quel imbroglio!
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
RD, c'est bien de se renseigner auprès des journalistes espagnols quant à ce sujet. Mais attention: les véritables enjeux de toute cette histoire sont beaucoup plus profonds et complexes. Donc, gaffe à se méfier des "mentes preclaras del barcelonismo". Ils t'apprendront juste un quart de la vérité. Question corpo. oblige, bien sûr. De même pour les équations logiques, du genre Tito = proche de Pep = proche de Cruyff = éloigné de Rosell. À l'arrivée, bon, tu peux toujours t'approcher du résultat exact... mais ne pas saisir les démarches et les opérations vraiment adéquates censées te le révéler. L'univers culé est bien trop vaste pour ne le résumer qu'à des voix "autorisées". À bon entendeur...
@Pépère: explicite, parce que soit tu dis tout soit tu dis rien (de ta pensée) mais là tu dis rien...
Childebert1 Niveau : DHR
En même temps tu risques pas de te prendre des -1 sur FB...
Satan Ibrahimovic Niveau : District
@ nonoway "Comment arrive-t-on, en étant en colère, à l'idée de mettre son doigt dans l'oeil de quelqu'un ?"


dommage qu'on puisse pas demander au dr freud, je suis sûr qu'il aurait eu une idée assez précise sur la question :D
CacaMourihno Niveau : Loisir
Le succès du Barça cette année va dépendre plus de l´´etat de forme de Villa que de Tito à mon avis. Le jeux va rester le même et on va s´ennuyer sec en attendant les clasicos, comme chaque année...
jayjay972 Niveau : DHR
Le barça qui gagne c'est xavi. On a vula différence en finale de l'euro. Quand xavi va tout va. Le joueur le plus important du barça c'est xavi. La preuve le barça ne gagne rien l'année ou Messi fait sa meilleure année statistique.
fernandollorientais Niveau : CFA
@mareff

ah ouais grave t es trop un hipster pour nous

http://www.facebook.com/photo.php?fbid= … =1&theater
fernandollorientais Niveau : CFA
Et t'as bien de la chance que les liens ne passent pas.

Au vu de cette photo dans laquelle tu fais -d'une manière si classieuse- ton autoportrait à l'aide d'un miroir et de ton téléphone portable, je te prédits un avenir dans confessions intime.

Le vrai désastre dans la démocratisation de SoFoot, c'est les gars qui n'ont pas compris que la nouvelle clientèle de SoFoot, c'était eux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 20