1. //
  2. // FC Barcelone/Manchester Utd (3-1)

Le Barça seul au monde

C'est désormais officiel, Barcelone a confirmé que sa seule concurrence éventuelle était à chercher dans l'histoire alors que Manchester a clairement montré qu'il était moins fort que par le passé.

Modififié
0 71
« Jamais une équipe ne nous avait mis une telle raclée » . Sir Alex Ferguson n'a pas pour habitude de mâcher ses mots avec son éternel chewing-gum mais un tel aveu appelle deux interrogations qui peuvent se compléter mais aussi s'annuler : ce FC Barcelone est-il si fort que l'on peut le considérer comme la meilleure équipe de club de tous les temps et Manchester United n'était-il pas finalement bien plus faible que ce que l'on imaginait ? Plus qu'en 2009, cette finale de Wembley, bien plus enthousiasmante que celle d'il y a deux ans, aura eu un sens profond, quasiment historique. Car lors de l'acte I à Rome, Manchester était largement passé à côté de son sujet et s'était un peu réfugié derrière l'absence du pauvre Darren Fletcher qui n'en demandait pas tant. Cette fois, rien de tout cela. La ratatouille sauce catalane a été administrée dans les règles de l'art et ne souffre d'aucune contestation. Oui pour le Barça comme pour United, plus rien ne sera jamais comme avant...


Une perfection, pas une révolution


Après le but de David Villa, on a vu Sa Majesté Johan Cruyff exulter. Quelques secondes après, on pouvait lire un regard plus mélancolique chez le mage néerlandais. Chez des « monstres » pareils l'amour du travail bien fait n'a d'égal que l'ego, souvent démesuré. Car bien calé dans son fauteuil londonien, Cruyff était en fait assis entre deux chaises. Lui le bâtisseur, le concepteur du Barça moderne et de cette philosophie sur laquelle le monde entier se répand, est bien obligé de constater que l'équipe de Guardiola est supérieure encore à la sienne, la fameuse « Dream Team » des années 90. La question n'est même plus là, elle concerne désormais sa place dans l'histoire. Qu'il convient d'appréhender sous deux angles : le jeu et les résultats. Evidemment là-dessus, on entend déjà l'argument selon lequel ce Barça est encore loin de l'hégémonie d'équipes comme l'Ajax, le Bayern sans même parler du grand Real des 50's. A cet argument massue, on opposera quand même la difficulté bien plus grande à gagner la Ligue des champions aujourd'hui, quantitativement (plus de matches) et qualitativement (plus de grosses équipes en lice) par rapport à la Coupe des champions. Et on rappellera utilement qu'à un match près (la demie de l'an passé), Barcelone en serait probablement à trois titres de rang et encore faut-il se souvenir les conditions rocambolesques de la défaite de la saison dernière avec un interminable périple en bus pour cause de nuages volcaniques.

Et puis il y a le jeu. Soyons précis, le Barça de Pep Guardiola ne représente pas une révolution, il incarne une perfection. Ses principes sont identiques à ceux édictés par Cruyff il y a plus de vingt ans et, en remontant plus loin encore, à ceux de l'Ajax des 70's. Simplement, il l'a porté à un degré d'excellence quasi-indépassable dans le genre. Il est probable qu'aucune formation n'a jamais atteint ce degré de fluidité collective, cette faculté à conserver le ballon et à mettre hors de position sur commande n'importe quelle défense au monde. Après, il s'agit de ne pas rester prostré devant l'église Barça. Il y avait sans doute plus de puissance à l'Ajax ou chez le Milan de Sacchi, plus de variété de style dans le Liverpool de Bob Paisley (la puissance britannique et la technique continentale), probablement plus de talents individuels dans le Real de Di Stefano. Mais aucune ne peut égaler ce Barcelone en termes de maîtrise. Alors bien sûr, les Blaugrana ne sont pas invincibles. Ils restent à la merci d'une équipe de bouchers, d'une formation supra-réaliste, un jour où ils manqueraient eux-mêmes de réussite. Mais ils sont les meilleurs, un peu comme les All Blacks qui peuvent perdre dans certaines grandes occasions mais qui en valeur absolue restent devant tout le monde et ce, invariablement, saison après saison. En clair, le règne technique catalan est loin d'être fini.

Nuages sur Manchester

En revanche, il faut s'inquiéter pour Manchester United. Ca peut paraître bien alarmiste s'agissant d'une équipe finaliste de la C1, championne d'Angleterre et demi-finaliste de la FA Cup. Qui ne signerait pas pour un tel bilan ? Maintenant, il faut être lucide, l'écart est désormais immense avec Barcelone. Bien entendu, beaucoup veulent croire que cette fessée « à domicile » serait due à une erreur tactique de Fergie. Mais non. L'Ecossais a en fait tout tenté : s'adapter à l'adversaire en 2009, tabler sur ses propres points forts en 2011. Les deux fois, Barcelone a châtié les Red Devils. Le foot n'est pas qu'une affaire de tactique, c'est aussi et surtout une question de niveau. Bien sûr, Rooney et son crew ont une efficacité clinique et un énorme mental. Mais il faut bien l'admettre, Manchester United n'a pas les armes actuellement pour faire le match à la régulière avec l'ogre catalan. Il manque un Roy Keane pour mettre de l'impact, de l'autorité stratégique et mentale et de l'emprise technique dans l'entrejeu (on l'a souvent dit). Il manque aussi de cette suprématie aérienne offensive quand Beckham et Giggs bombardaient la surface adverse de centres ciselés pour les Yorke, Cole, Sheringham et cie, avec un expert du deuxième ballon comme Scholes. En gros, MU n'a plus ce volume collectif qui faisait sa force auparavant, davantage animé désormais par de formidables accélérateurs de particules, hélas inopérants dès lors qu'ils sont coupés les uns des autres. Et disloquer le bloc adverse, le Barça le fait mieux que quiconque dans l'histoire.

Alors si ce n'était que l'épouvantail barcelonais, il n'y aurait pas lieu non plus d'être aussi pessimiste. Mais le fait est que Manchester a baissé. Son titre ? Il ne faut pas se mentir, la crème de la crème de Premier League n'est plus aussi surpuissante qu'il y a trois ans et le grand mérite des Mancuniens est plus d'avoir su être régulier que d'avoir été franchement au-dessus de la mêlée (témoin les défaites face à Chelsea, Liverpool et Arsenal). Son parcours en C1 ? Là encore, en y regardant de plus près, entre un Marseille pas au niveau et un Schalke d'une faiblesse rarissime en passant par un Chelsea qui se sera autodétruit par les choix ubuesques d'Ancelotti, il faut bien admettre que United avait un tableau en bois mais gloire à lui d'avoir su le dompter sans se faire peur. Il n'empêche, on se demande : à ce niveau là, va-t-il continuer à faire le match face au Real, les deux Milan qui se réarment, sans compter la montée en puissance de City, la probable réaction de Chelsea, et évidemment on ne parle pas du Barça ? L'orage barcelonais est passé mais il y a comme quelques nuages qui continuent à s'amonceler dans le ciel des Diables Rouges. Oui, pour Barcelone comme pour Manchester United, cette soirée de Wembley pourrait bien marquer durablement l'histoire des deux clubs...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il faut juste adapter un autre système de jeu face à cette équipe. Mourinho l'a fait l'an passé avec l'Inter. Un jeu très offensif au Meazza et un catenaccio en laissant la balle au catalan au retour. Résultat, 3-1 domination de l'Inter et 0-1 (à 10 contre 11) avec 80% de possession pour le Barca. Le match retour était peut-être dégueux pour le spectateur neutre, au final, l'Inter gagne la coupe.
@Il Pazzo: tu ne peux pas prendre un match en exemple. A l'aller le barça est arrivé en car, on les a sentis fatigués sur le terrain. En plus ce soir là, l'Inter a fait du 100% devant les cages. Une occasion un but.
C'est tellement dur d'avoir ce froid réalisme. Et puis surtout tu ne peux pas comparer, Iniesta n'était pas là. Tu as vu l'influence d'Iniesta dans l'équipe?? Comme il tient le milieu avec ses compères, sa justesse technique et sa vista.

Si tu veux prendre exemple, regarde ce que Mou a fait cette année avec le réal. Une raclée puis le réal s'est accroché mais ils n'ont jamais fait le poids dans le jeu. Comme MU.

Je pense qu'aujourd'hui aucune équipe ne peut rivaliser avec le barça en terme de jeu. Il faut croiser la doigts, être très adroits et compter sur un mauvais jour des catalans.

Mais même si je me régale chaque jour un peu plus avec cette équipe extraordinaire, j'espère que la saison prochaine la concurrence va se renforcer et le fossé se rétrécir.
Très bel article. Et oui @II Pazzo, ça peut fonctionner comme l'a fait Mourinho.
oui enfin le but de milito était entâché d'un hors jeu sans oublier le trajet atroce en bus des catalons (mais bon cherchons pas d'excuse). Pour ma part, jouer comme le fait Mourinho, c'est d'accepter la supériorité de ton adversaire. Le Barça qu'il joue contre Almeria, Santander, Real ou Manchester, il joue pareil. Et c'est ce qui fait sa force.
Le seul hic avec le Barca actuel, c'est que le niveau global du football Européen est en chute libre. Le Calcio est un championnat dans le coma, la PL a perdu en intensité depuis 2 ou 3 ans et la Ligue 1 n'est plus la L1 des années 90.
Il n'y a ni concurrence sur le plan Européen, ni sur le plan national car le Barca et le Real ont dépouillés la Liga.
Le seul ennemi du Barça c'est le Barça lui-même.

La faille ne pourrait venir que de l'intérieur.

Une usure mentale. Des joueurs qui entrent en conflit.

Guardiola veille au grain et il le fait remarquablement. Mais est-ce que ça peut durer éternellement?

Quant à Manchester, tant qu'il conservera Rooney, rien ne pourra aller vraiment mal. Il luttera encore pour le titre anglais et pour une place en finale en Europe.

L'article table sur le retour des milanaises. Pourquoi pas? Mais on est en droit d'être sceptique. Tant que la Juve ne revient pas à son niveau, les clubs italiens n'y arrivent pas.

Le Real reste l'adversaire le plus redoutable pour l'an prochain. L'adversaire de toujours.
Mourinho en finale de la coupe du Roi, durant la première mi-temps, a réellement mis en danger le Barca, sans que celui-ci ne puisse réagir.

Evidemment, ca a changé en seconde mi-temps, mais j'en viens à penser que si on veut gagner contre le Barca, il faut très très fort physiquement, pour les presser très haut, comme eux le font à la récupération. A partir de là, l'équipe adverse, si elle impose un défi physique monstrueux, pourra se procurer plus d'occasions de but tout en neutralisant le milieu catalan.

Et quand on parle d'équipe physiquement très forte, j'en vois qu'une, c'est Chelsea, ils sont, je pense, parmi les seuls qui sont en mesure d'adopter un jeu anti-barca, on l'a vu en 2009. Alors certes, c'est moche, c'est pas très joga bonito, mais gagner, à l'heure actuelle, contre le Barca, le tout en produisant du beau jeu, c'est impossible.
Sur les quatorze barcelonais de samedi, huit viennent de la Masia.

Peut-on dire que le Barça dépouille la Liga? Ou qui que se soit (à part ses abonnés)?
Juste un petit détail pour Dave Apadoo, pourquoi n'avoir pas pensé a la possibilité pour United de se Réamer aussi ?
Le Barça, comme écrit dans l'article est prenable sur des matches individuels, si on met un énorme impact physique et qu'on marque vite, mais comme dirait Sid Lowe (dans ses excellents articles sur the guardian), c'est dur pour tout le monde d'avoir ce genre d'opposition.

L'inter de Mourinho les a sortis de façon méritée l'année dernière, le barça avait des circonstances atténuantes (but HJ de Milito, pénalty refusé à Alves, but refusé à Bojan au retour, trajet en bus) mais Guardiola n'a jamais voulu utiliser cela comme excuse, c'est aussi cela qui fait la grandeur de cet entraîneur. Encore une fois l'Inter a été meilleur et l'épisode a permis au Barça de se remettre en question et l'expérience a été capitalisée (arrivée de Villa pour revenir à un jeu fait de plus de pression et rapidité, meilleure protection contre les contres sur les côtés, etc.).

Je dirais que le hic quand on joue face au barça c'est qu'il faut être à 200%, avoir de la réussite, espérer qu'ils passeront par un jour moyen, et surtout tenir physiquement, le real les a secoué en finale de copa mais a craqué physiquement en 2ème mi temps, et aurait sombré sans Casillas... ManUtd a tenu 10 minutes et a du se mettre à courir derrière le ballon après, etc.

Je trouve par ailleurs que l'équipe est plus forte que 2009, ils maitrisent plus les matches, en 2009 ils ont gagné le triplé mais tout le monde n'avait pas encore assimilé leur jeu et ils bénéficiaient encore de l'effet surprise, alors que tout le monde les attend avec le couteau entre les dents et avec un plan spécifique. En plus en 2009 ils étaient vulnérables par moments en défense et sur les ballons aériens...

En tant que fan, je me régale et rêve éveillé mais j'espère qu'il y'aura de la forte compétition, c'est ça qui fait la beauté du jeu, cette année,sortir le real ou battre ainsi Manchester est beau parce que ce ne sont pas des petites équipes.
C'est moi ou depuis quelques temps les articles sont beauuuuuuuuuuucoup plus intéressant, que ce soit le fond ou la forme.

Ca fait plaisir.

Pour ce qui est du Barça, je suis d'accord avec Joey F**K DA WORLD, le Barça en 1ère mi temps contre le Real Madrid de Pepe n'a pas existé .. Les milieux créatifs du Barça se cognaient contre un mur, les liaisons étaient coupés, c'était bandant de voir le Barça en difficulté, limite ils tappaient une crise.
Le problème c'est que le Real offensivement ne faisait absolument rien, et tu gagnes pas un match juste en détruisant le jeu de l'adversaire. Donc déjà, Mourinho a accompli la 1ère partie de son plan : bloquer le jeu du barça. Jusqu'au prochain clasico, il doit se pencher sur la 2e partie du plan : mettre des buts "normaux", des buts dans le jeu quoi, ce qui induit être capable d'enchainer plus de 2 passes correctes dans le camp du Barça. J'suis gentil jvous donne la compo Mourinhesque pour battre le Barça :

Casillas Maicon - Lucio - Samuel - Bosingwa
J.Zannetti - Cambiasso - Essien ou T.Motta - Sneijder
Robben CR7

We je sais je met Robben buteur droit mais j'pense pas qu'en vrai ça lui poserait problème, tant qu'il peut déborder sur son côté le reste il s'en tappe. Et biensûr faut Mourinho pour chauffer tout ce beau monde
Un jour, faudrait pas oublier que si la LDC a l'air plus dur à gagner qu'avant (encore qu'avec le systeme de poules, les grosses équipes sont avantagées), il est en revanche bien plus facile d'y participer et qu'avec l'ancien système, la Barça n'aurait donc jamais pu gagner la LDC 2009.
"à un match près (la demie de l'an passé)"
pas d'accord avec ce genre de principe, pourquoi pas:
"à un match près (la demie de 2009), ils n'auraient qu'une ldc"

c'est un peu trop facile, même si bien évidemment ce barça est magnifique et peut être la plus grande équipe de l'histoire (même si les comparaisons entre époques sont très difficiles)
moi je pose une seul question est ce que l'Ajax, le Bayern ou le Real des 50's jouaient comme ce barca ? non jamais jamais jamais ils etaient seulement tres efficace
@ Med78 : "L'inter de Mourinho les a sortis de façon méritée l'année dernière, le barça avait des circonstances atténuantes (but HJ de Milito, pénalty refusé à Alves, but refusé à Bojan au retour, trajet en bus) mais Guardiola n'a jamais voulu utiliser cela comme excuse, c'est aussi cela qui fait la grandeur de cet entraîneur. Encore une fois l'Inter a été meilleur et l'épisode a permis au Barça de se remettre en question et l'expérience a été capitalisée (arrivée de Villa pour revenir à un jeu fait de plus de pression et rapidité, meilleure protection contre les contres sur les côtés, etc.)."

Je suis pas spécialement d'accord avec le "Ils ont été meilleur", ils ont simplement été plus réaliste, et on eu plus de chance, après je suis d'accord que l'expérience les a surement rendu plus fort, d'une part parce qu'ils ont du se remettre en question, d'autre part car ils ont surement travailler à déjouer ce type de schéma.. Mais c'est vrai que contrairement à certains, Guardiola à pas passé sa vie à pleurer à cause des très nombreuses erreurs et contraintes qu'ils ont eu.
@Tx, j'étais triste (comme toi) qu'ils ne passent pas, mais j'ai admis que l'inter a mérité son passage, ils ont été bons tactiquement, disciplinés et n'ont pas fait d'antijeu.

J'ai tiré mon chapeau à l'Inter et à Mourinho, la manière n'était pas ce que je préférais mais se respectait contrairement au cirque de cette année...
Comparer des équipes de périodes différentes c'est comme imaginer un cerveau dans ronaldo.
Non, les gueux, le Barça est le meilleur Més que un Club du XXIèmme siècle, ses rencontres sont des œuvres d'ART et MESSI est un Génie. Le reste n'a aucune importance...
"Bien entendu, beaucoup veulent croire que cette fessée « à domicile » serait due à une erreur tactique de Fergie. Mais non. L'Ecossais a en fait tout tenté : s'adapter à l'adversaire en 2009, tabler sur ses propres points forts en 2011."

Absolument faux, faux et archi-faux! Revois le match de 2009 au lieu de divaguer. Ferguson n'est tout simplement pas a la hauteur au niveau europeen, et je vais te le prouver...

Lorsque l'Argentine s'est faite atomisee par l'Allemagne 4-0 a la derniere WC, sur qui se sont abattues les principales critiques ? Sur Maradona evidemment et son ridicule et suicidaire 4x1x5 avec Mascherano seul au milieu pour tenir la baraque. L'Allemagne, apres cette demonstration biaisee, etait-elle pour autant la meilleure equipe de tous les temps ? Non, evidemment! La, Ferguson nous plante exactement le meme schema tactique contre l'equipe qui joue le mieux au football au monde (Carrick jouant comme Mascherano absolument seul au milieu) car possedant le meilleur milieu au monde (Xavi, Iniesta, Busquets), et qui pour critiquer Ferguson ?? Personne a par moi, ou presque ! Cette devotion au Barça est ridicule, celle a Ferguson encore plus ! Ferguson joue quatre finales de C1. Contre le Bayern, c'est le Saint Esprit qui les fait gagner, un vrai miracle apres que le Bayern ait domine pepere 99% de la partie. Contre Cheslea, victoire roulette russe aux penos, apres une excellent premiere mi-temps et un Ronaldo dantesque, mais une deuxieme mi-temps volontairement exclusivement a defendre (meme Ronaldo ne faisait que defendre, c'est dire !). En 2009, contre le Barça, Ferguson perd la tete, aligne un 4x2x4 et attaque a tout va pendant 10 minutes... resultat ? Victoire logique et sans bavure du Barça avec le controle absolu de l'entre-jeu. Et samedi alors ? La, c'est la cerise sur le gateau, un schema tactique en 4x1x5 et attaque a tout va !!! Non seulement Ferguson n'a pas appris de ses erreurs de 2009 mais il a fait pire dans le ridicule ! Comment appeler cela ? De la naivete, de l'arrogance (une sorte de syndrome de la toute-puissance britannique), de la senilite ?? En tous cas, le resultat est le meme et se traduit par une incompetence recurrente et manifeste. Que va-t-il nous sortir la prochaine fois qu'il rencontrera le Barça ? Un 4x0x6 pour etre sur de se prendre une manita cette fois ?! Des que j'ai vu la compo de MU, je savais qu'il se prendrait une derouillee magistrale, jouer avec un seul milieu defensif est du SUICIDE contre le Barça, une sodomie passive !! Le plus logique, car le moins risqué contre une telle equipe du Barça qui joue TOUJOURS pareil, etait un 4x5x1, meme defense que samedi, un milieu hyper renforcé de contention et de relance Carrick-Fletcher-Anderson, deux vrais ailiers pour empecher les montees des lateraux adverses Nani et Valencia tout en portant le danger a fond, et enfin Rooney seul devant pour faire peser le danger en se battant comme il sait le faire. Peut-etre que MU aurait perdu la finale, je ne suis pas Madame Soleil, mais jamais, au grand jamais, il ne serait apparu aussi minable et ridicule que samedi soir ! Evidemment que le Barça merite amplement la victoire sur ce match, mais cette victoire est biaisee due a l'incompetence maladive de Ferguson. Les vrais amateurs de football me comprendront, les autres continueront dans l'aveuglement et l'adulation. C'est comme si on homologait un record du monde de 100m avec un sprinter qui court avec un un vent de 20m/s dans le dos... c'est sur ça aide !!
La peuve de ce que j'avance... en jouant en 4x5x1 cette annee le Real n'a jamais perdu contre le Barça a 11 contre 11. Bloque-les au milieu et ils sont morts. Mourinho sait lui. Ferguson est une arnaque.
@Ronaldo,

Tu admets donc que Barcelone est l'équipe qui joue le mieux au football au monde et que Xavi-Iniesta-Busquets c'est le meilleur milieu de terrain du monde.

C'est bien.

Pas un mot sur Messi. Tant mieux.

C'est un hommage muet.

Sinon, que Ferguson se soit planté, soit.

Quand on perd, on en porte une part de responsabilité.

Mais arrête de le prendre pour un jambon! Ce gars coache le meilleur Manchester de l'histoire du club depuis 25 ans. Je ne pense pas que tu aies des leçons à lui donner.

Son plan était certainement un bon plan, peut-être pas le meilleur qu'on pouvait trouver mais c'est très facile à dire après coup. T'es un champion à ce niveau-là !

Qui pouvait prévoir que le Barça allait retrouver un niveau de jeu pareil ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 71