En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // FC Barcelone/Valence CF (1-0)

Le Barça, service minimum

Dominateur mais peu en veine dans la finition, le FC Barcelone bat Valence par la plus petite des marges (1-0). Suffisant néanmoins pour reprendre tranquillement les rênes de la Liga.

Modififié
FC Barcelone - Valence CF : 1-0
Buts : Adriano (23e) pour le Barça.

« Blau Grana al ventun crit valent tenim un nomel sap tothom, Barça, Barça Barça ! » . El Cant del Barça retentit haut et fort dans les tribunes combles, le public n'est pas rancunier. A Léo et sa bande de laver l'affront de la défaite en Supercoupe contre le Real en offrant une victoire probante à ses socios. Telle une armée en campagne, les Chés prennent le match par le bon bout. Défensivement, les deux lignes de quatre sont rapprochées et ne laissent que peu de place aux Culés pour construire leurs attaques. Titularisé à gauche de la défense, Cissokho se cantonne au minimum syndical : tenter de marquer Pedro + Alves et bourriner en touche dès que la température s'élève — on attendra le prochain match pour les montées rageuses. A la 10e minute, Soldado allume même la première banderille : sur une longue ouverture, l'ancien de Getafe contrôle bien, crochète Piqué à l'entrée de la surface et, tout en décontraction, enroule un amour de ballon qui frôle la lucarne opposée. Vexés, les Blaugranas décident de faire respecter la hiérarchie. Messi s'essaye d'abord de la tête. Forcément moins efficace…

La lumière vient finalement de là où personne ne l'attend. Sur une percée à gauche, Adriano repique au centre et allume un boulet de canon du droit qui vient trouer la lucarne d'Alvés. 1-0 pour le Barça. Splendide ! Quelques instants plus tard, Fàbregas a l'occasion d'achever la bête au sol mais sa petite balle piquée échoue sur le poteau. La fin de la première période est totalement barcelonaise. Xavi et ses compères déroulent leur sempiternel tiki-taka — Fàbregas et Song remplaçant à merveille Iniesta et Busquets — sous les yeux d'un Tito Vilanova pépère en tribune. Les Valencians ont enterré trop vite leurs bonnes intentions du premier quart d'heure. Le match risque d'être long…

Messi n'a pas très faim

La seconde mi-temps débute par un remplacement. Légèrement touché, Daniel Alves cède sa place à Jordi Alba. L'homonyme de Jessica Alba se met à droite, provoquant la permutation d'Adriano sur la gauche de la défense. Chauffé par son premier but, l'ex de Séville tente de refaire le coup de l'autre côté. L'ancien Sévillan s'appuie sur Messi et balance une lourde frappe, du gauche cette fois-ci. Un homme averti en valant deux, Diego Alves n'est pas surpris et s'offre même le luxe de bloquer la balle. A la rue dans le jeu, les coéquipiers d'Adil Rami tentent le tout pour le tout sur coup franc. Tino Costa enroule bien son ballon et trouve Victor Ruiz qui trompe Valdés du pied. L'arbitre refuse le but pour cause d'un hors-jeu initial pas franchement évident au ralenti.

Pour planter le deuxième, Tito envoie un texto à ses adjoints : « Faites entrer Iniesta bordel! » . Aussitôt dit, aussitôt fait, l'enfant-lune remplace Fàbregas sous les hourras d'un Camp Nou qui reconnaît son maître. Avec le petit chauve à la baguette, le Barça accentue encore sa pression. Alexis Sánchez fait l'amour à la charnière centrale mais manque sa dernière passe. Le Chilien est monté sur ressorts depuis la reprise, contrairement à un Léo Messi légèrement en dedans. Le 1-0 commence à être franchement bien payé pour Els Taronjas. Malgré leur domination, les Culés ne parviennent pas à planter ce deuxième pion tant attendu et se font même sacrément peur dans les derniers instants sur une belle frappe de Jonas. Tant pis, la victoire est là, l'essentiel est sauf. De son début de saison suicide, le FC Valence, pour sa part, aura réussi à ramener un point de Bernabéu mais pas du Camp Nou, dommage. Des jours meilleurs viendront pour les ouailles de Mauricio Pellegrino.

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 8 il y a 5 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 41