En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée

Le Barça se reprend à Majorque

Messi et ses potes ont bien réagi après leur défaite en Écosse en allant s’imposer sans trop de difficultés à Majorque (4-2). L’Athletic Bilbao aussi s’est repris, en dominant le FC Séville à San Mames (2-1). Avec Cissokho comme acteur principal, Valence a concédé le nul à Valladolid (1-1).

Modififié
Avec Puyol comme seul absent, Tito Vilanova pouvait recompter sur une défense presque type pour le déplacement du Barça à Majorque (4-2). Cela n’a pas suffi à effacer cette fragilité défensive constatée depuis le début de saison (14 buts encaissés en Liga, 7e meilleure défense seulement). En trois minutes, les Catalans ont encaissé deux buts et se sont fait une petite frayeur. Petite, hein. Une frappe du Français Pereira, complètement oublié, et une main de Busquets dans la surface ont permis à Majorque de revenir à 3-2. Bon, pour le reste, le Barça est toujours aussi monstrueux offensivement (36 buts, de loin la meilleure attaque), avec Messi, auteur de ses 14e et 15e buts, comme leader absolu. Vilanova a même pu laisser Iniesta et Pedro sur le banc toute la rencontre. Dix victoires, un nul. Le Barça continue à régner sur la Liga.

Cissokho, pour le meilleur et pour le pire

Autre équipe de C1 en piste, le FC Valence, tenu en échec à Valladolid (1-1). L’occasion pour les Chés de continuer leurs séries négatives. Aucune victoire à l’extérieur, aucune victoire après un match de Ligue des champions. Et aucune victoire à midi, mais bon ça, on s’en fout. Pellegrino avait tenté de bousculer tout ça en proposant plusieurs modifications dans son onze de départ, dans lequel Valdez, Parejo et Banega étaient présent. Tout avait d’ailleurs bien commencé, avec l’ouverture du score d’une tête piquée d'Aly Cissokho. Mais l’ancien Lyonnais a tout fait foirer en faisant faute sur Omar dans la surface peu après l’heure de jeu. Pénalty, carton rouge, égalisation. Et fin de match compliqué pour Valence, qui avec ce nul stagne en milieu de tableau. A égalité avec Valladolid, qui, lui, fait un début de saison fort honorable.

Bilbao réagit


La défaite face à Lyon a fait mal, surtout que le contenu n’était pas mauvais. Mais l’Athletic Bilbao s’est bien repris en dominant le FC Séville (2-1), toujours à San Mamés. Depuis quelques semaines, les Basques vont mieux. Ils ont en partie retrouvé leur jeu de la saison passée, malgré une plus grande fragilité défensive. Face aux hommes de Michel, encore une fois peu convaincants cet après-midi, une excellente première mi-temps a suffi. Deux buts, une grosse activité et une bonne maîtrise du ballon ont assommé des Sévillans qui ne se sont réveillés que dans le dernier quart d’heure, après l’expulsion d’Herrera et le pénalty transformé par Negredo. Llorente, lui, n’est même pas entré en jeu. Avec cette deuxième victoire consécutive en championnat, une première cette saison, Bilbao grimpe doucement au classement et revient à un point de son adversaire du jour, 10ème.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 24 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom