Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Barcelone/Las Palmas (2-1)

Le Barça se rassure, mais perd Messi

Loin d'être fantastique dans le jeu, le FC Barcelone s'impose tout de même à domicile devant Las Palmas (2-1). Une victoire au goût amer : les Catalans devront faire, blessure oblige, sans Lionel Messi pour les matchs à venir.

Modififié

FC Barcelone 2-1 UD Las Palmas

Buts : Suárez (25e, 54e) pour le Barça // Jonathan Viera (88e) pour Las Palmas

On joue la 10e minute de jeu dans l'enceinte du Camp Nou. Opposés à un club tout juste promu en Liga, les socios du Barça s'attendent à voir leur équipe dérouler son jeu après son contre-performance à Vigo dans la semaine. Une victoire sans gros souci les attend, c'est presque déjà acté. Pourtant, la foule assiste impuissante à un premier coup de théâtre : blessé au genou gauche, Leo Messi se couche sur le rectangle vert, se touche le ménisque interne et fait signe à son banc qu'il doit laisser sa place. Le quadruple Ballon d'or avait beau chercher à relancer la machine après avoir souffert lors d'un duel à la régulière, il n'en est rien. C'est donc sans son extra-terrestre que le FC Barcelone va devoir l'emporter contre Las Palmas. Plus facile à dire qu'à faire.

La Puce se grille d'entrée


Au coup d'envoi de la rencontre, les joueurs de l'UD Las Palmas ont le sourire aux lèvres. Et pour cause : cela fait 13 ans que les Canariens n'avaient plus foulé la mythique pelouse barcelonaise. Un temps où Luis Enrique marquait encore des buts sous le maillot du FC Barcelone… Mais cette fois-ci, Lucho est le cerveau central de l'équipe, et pense surtout au match de C1 de la semaine prochaine contre Leverkusen. Résultat : Adriano et Sergi Roberto sont titulaires sur les ailes de la défense quand Andrés Iniesta chauffe le banc du champion d'Espagne. Devant, en revanche, la MSN donne tout de suite des signes de renouveau offensif : déjà, Neymar arbore sa nouvelle coupe façon Prison Break, puis Lionel Messi fout les jetons à tout le stade en se tordant de douleur sur un contact avec Pedro Bigas Rido.

Rien n'y fait, le capitaine doit laisser sa place à Munir El Haddadi. Et forcément, cet imprévu gêne les Culés dans le déroulement du match. Possession de balle stérile, peu d'intensité de jeu, le schéma commence à prendre l'apparence d'un vrai traquenard. Malgré cela, la lumière va venir du nouvel entrant. À la réception d'une louche d'Ivan Rakitić côté droit, Munir décale Sergi Roberto d'une subtile talonnade. D'un centre enveloppé, le latéral trouve la tête de Luis Suárez pour l'ouverture du score (25e). Dévergondée, l'attaque blaugrana retrouve de sa vigueur, mais Neymar manque sa reprise sur un centre de Suárez. En face, seul Jonathan Viera pousse Ter Stegen à utiliser ses gants pour éviter l'égalisation. Rideau.

Suárez prend ses responsabilités


Pendant que Messi passe des examens à l'hôpital de Barcelone, ses coéquipiers réapparaissent pour offrir un meilleur spectacle à leurs supporters. En tribune, Arda Turan tape la discussion aux côtés de Jordi Alba, pendant que Sergi Busquets fait honneur à son brassard de capitaine sur le terrain. Au feeling, le milieu de terrain laisser filer entre ses jambes la passe de Munir pour Suárez. Frappe instantanée sous la barre, le break est fait (54e). Avec trois buts inscrits depuis le début de la saison, El Pistolero continue de mettre à mal la défense visiteuse, proche de marquer contre son camp dans la foulée. Sans voir le danger se présenter devant sa cage, le FC Barcelone voit sa fin d'après-midi se profiler sans encombre. Seulement, des signes évocateurs prouvent un certain mal-être : Neymar envoie un penalty dans les nuages, Munir dévisse sa frappe et entraîne l'énervement de ses coéquipiers, Mascherano perd une balle au milieu de terrain. Incisif, Jonathan Viera profite du laxisme de Piqué pour réduire l'écart (88e). La tension est palpable, et l'arbitre met un terme à cette fin de match houleuse. De l'autre côté de la ville, Messi sort du centre hospitalier la tête basse et la jambe gauche pas très sereine. Les premiers échos parlent d'une indisponibilité comprise entre 6 et 8 semaines. Une belle tuile.




Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 26
À lire ensuite
Arsenal corrige Leicester