Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Celta-Barcelone (4-3)

Le Barça se ramasse à Vigo

Dans un match à rebondissements, le Celta Vigo s’est encore offert le scalp du FC Barcelone à Balaídos suite à un match fou (4-3). Spectaculaire mais puni par son laxisme, le Barça manque l’occasion de prendre la tête de la Liga.

Modififié

Celta de Vigo 4-3 FC Barcelone

Buts : Sisto (22e), Aspas (32e), Mathieu CSC (33e) et Pablo Hernández (76e) pour le Celta // Piqué (56e, 86e) et Neymar (64e sp) pour le Barça

En quoi une auscultation chez le médecin peut-elle conduire un patient à dire trente-trois ? De façon très simple, cela permet au médecin d’entendre les vibrations vocales de son cobaye, pour diagnostiquer un éventuel dysfonctionnement des bronches, un coup de froid. Ce soir à Vigo, c’est en trente-trois minutes que le FC Barcelone s’est retrouvé enrhumé. D’un tacle de desperado, Jérémy Mathieu empêche Iago Aspas de marquer le but du 3-0, mais trompe Marc-André ter Stegen venu à sa rencontre. Et là, même pas le droit à une petite cigarette pour décompresser. Perdre de trois buts d’écart en moins de trente-trois minutes, ce n’était plus arrivé au Barça depuis 2001 et une rencontre face à Villarreal. Pour les Culés, il y a de quoi trembler.

They will survive


L’info est passée pendant la préparation du match : le Barça peut prendre le contrôle de la Liga avec une victoire ce soir. Ni une ni deux, Neymar obtient à l’intox un premier coup franc à l’entrée de la surface, sans parvenir à conclure. Idem pour Luis Suárez, malgré un double une-deux d’école avec Arda Turan. Dans l’entrejeu, le Turc confirme sa montée en puissance par sa capacité à casser les lignes adverses. Mais si le Celta se trouve à une modeste quinzième place au classement, sa capacité à presser haut est toujours au menu. D’une relance manquée, Ter Stegen enclenche une offensive galicienne express : Iago Aspas accélère et trouve Pione Sisto dans la profondeur, sa frappe croisée termine au ras du poteau (22e).

Le tube I will survive de Gloria Gaynor à peine célébré dans Balaídos, Aspas sollicite encore Ter Stegen. Mené, le Barça veut envoyer une réponse de patron, mais son football est sous le joug d’un contre éclair vigués. D’une longue ouverture, Aspas se retrouve à défier Gerard Piqué en un contre un à pleine vitesse. Un coup de rein plus tard, Piqué est dépassé, Ter Stegen impuissant. Vigo fait le break (32e), avant de lâcher prise suite à la bévue de Mathieu. En face, Luis Suárez bute une nouvelle fois sur Sergio Álvarez quand Neymar passe son temps les bras au ciel. Sur le banc, Andrés Iniesta et Javier Mascherano font la moue. Il y a de quoi.

Ter Stegen et la boulette


Bien calé dans ses classiques, Balaídos sort le générique musical de L'Agence tout risque pour accompagner la retour des joueurs. En guise de Mister T, Iniesta vient épauler ses camarades sur la pelouse, et cela donne tout de suite un peu plus de piment. D’un corner joué à deux, Don Andrés adresse un centre vicieux que Piqué coupe à la retombée (58e). Le stade se tait, signe que le suspense est relancé. La tendance se confirme une poignée de minutes plus tard, quand André Gomes se retrouve fauché dans la surface par Hugo Mallo. Sous une pluie de sifflets, Neymar rapproche les Blaugrana d’un contre-pied parfait (64e).

Avec encore une demi-heure à jouer, le Celta va devoir serrer les dents et continuer son pressing de la première période. Malgré une action chaude sur Neymar, l’arbitre ne siffle pas de nouveau penalty. Le temps passe, et le Barça commence à trop attendre. Tranquille, Marc-André ter Stegen tente une folie à vouloir passer le ballon par-dessus Pablo Hernández. C’est manqué, et Vigo reprend deux buts d’avance (76e). Pas encore battue, la machine catalane continue de créer le danger, à l’image de Shakiro devenu numéro neuf. Malgré son doublé tardif (86e) et un dernier frisson pour Neymar, le Barça peut aller se moucher.



  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    À lire ensuite
    Real Madrid, impuissance 4