Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 22e journée

Le Barça se détache, Valence fait tache

Ce week-end sera peut-être à marquer au fer rouge dans cette Liga 2015-2016 : le Barça prend une option sur le titre et laisse les miettes du succès au Real Madrid. Sinon, Cristiano Ronaldo sort l’artillerie lourde, et le Mestalla n’en finit plus de gronder.

Modififié

L’équipe du week-end : FC Barcelone


Mais qui pourra bien détrôner le FC Barcelone cette saison ? En vérité, toutes les équipes souhaiteraient connaître la faille de la machine de guerre catalane même si personne n’a trouvé de potion magique fiable, du moins pour l’instant. En ouverture de journée pourtant, l’Atlético Madrid a bien tenté de mettre à mal la main mise barcelonaise sur le championnat. Avec un pressing haut et intense à l’image de celui proposé par l’Athletic Bilbao en coupe mercredi dernier, les Colchoneros sont parvenus à prendre l’avantage après dix minutes de jeu, grâce à Koke. Mené au score comme en milieu de semaine dernière, le Barça a gardé son sang-froid dans une première période de haut vol. Après ce mauvais démarrage, la réponse blaugrana est arrivée au fur et à mesure que la possession de balle s’inversait. Bien servi par Jordi Alba en retrait, Lionel Messi mettait un terme à l’invincibilité de Jan Oblak en championnat, après 483 minutes sans encaisser le moindre but (30e). La suite, c’est une histoire qui se répète : Dani Alves envoie une longue ouverture vers Luis Suárez, prêt à jouer avec son corps pour enchaîner avec une frappe soudaine (38e). En effet, ce but ressemble étrangement à celui inscrit par le Pistolero lors du Clásico contre le Real Madrid l’an dernier (2-1). Un score final et un buteur providentiel identiques, pour un titre final à la clé. Un signe prémonitoire ?

Le Don Quichotte du week-end : Cristiano Ronaldo


Certes, son début de saison était pour le moins peu efficace. Certes, il ne marque plus contre les grosses équipes en Liga. Mais si l’on doit s’en tenir aux statistiques, force est de constater que Cristiano Ronaldo vient de faire son grand retour dans la hiérarchie des meilleurs buteurs du championnat. Lors du set infligé à l’Espanyol Barcelone (6-0), le triple Ballon d’or s’est offert une grande bouffée d’air frais avec trois nouveaux buts au Santiago Bernabéu. Un penalty obtenu et transformé dans la foulée, un enchaînement de grande classe avant la pause, puis une tête à bout pourtant en fin de match : la grande star madrilène peut remercier son nouvel entraîneur de l’avoir mis dans le droit chemin. « Nous devions tous travailler plus. Zizou est arrivé avec une idée de jeu différente et cela est mieux ainsi. » De quoi pouvoir s’afficher en tête du classement des buteurs aux côtés de Luis Suárez, avec 19 banderilles au compteur. Toutefois, le plus impressionnant est ailleurs : contre l’Espanyol Barcelone, CR7 a marqué 8 buts en deux matchs, soit 42% de ses buts en Liga. S’il est meilleur buteur cette saison, il pourra aussi dire merci aux Perruches…

Vous avez raté Séville 3-1 Levante et vous n’auriez pas dû


Avant de commencer votre déjeuner dominical, il ne fallait pas être en retard pour observer la rencontre entre ces deux équipes. Actuellement en pleine confiance, le FC Séville ouvre le score après 40 secondes de jeu par son buteur maison, Kevin Gameiro. Mené au score, le Levante n’abdique pas malgré son statut de lanterne rouge. Emmené par un Giuseppe Rossi virevoltant, les Granotes offrent un beau football devant une équipe pas aussi maîtresse de la partie. Hélas, l’entrée en matière du Levante dans la seconde période s’avère aussi bonne que dans le premier acte : l’intenable Gameiro sert Vicente Iborra dans des conditions optimales pour creuser l’écart (47e). Malgré un suspense conservé grâce à Giuseppe Rossi pour son premier pion sous ses nouvelles couleurs (55e), le dernier mot de la partie sera sévillan. Depuis le côté gauche, l'entrant Konoplyanka combine avec Trémoulinas et envoie un enroulé dans la lucarne opposée (76e). D’accord, Levante repart d’Andalousie les poches vides, mais le Sánchez-Pizjuán s’est offert du beau spectacle.

Le golazo du week-end : Cristiano Ronaldo


Pendant que toi, tu galères à faire un passement de jambe.

La polémique de la machine à cafe con leche : Quelle fin de saison pour le FC Valence ?


Les mauvaises nouvelles n’en finissent plus de tomber pour le FC Valence. Vaincus à domicile en Liga pour la première depuis novembre 2014, les Chés se sont inclinés face au modeste Sporting Gijón à la suite d'un penalty transformé par Antonio Sanabria en début de seconde période (1-0). Au-delà de cet échec, le mal est bien plus profond : c’est leur onzième match consécutif sans victoire en championnat, l’absence de fonds de jeu est criante et on semble assister à un début de valse des entraîneurs. Car oui, malgré les déclarations rassurantes de Gary Neville sur son avenir à Valence, le club est dans une grosse crise sportive interne, et cela commence à bien faire. Déçus d’une telle situation, les socios du Mestalla ont exprimé leur mécontentement à l’aide des traditionnels mouchoirs blancs. Unique satisfaction depuis l’arrivée de Neville, leur qualification en demi-finale de Coupe du Roi offre aux chauves-souris un double duel face… au FC Barcelone. On a connu une meilleure destinée pour mettre du baume au cœur.

L’analyse définitive du week-end : Las Palmas ne lâchera rien


Voilà des points qui pourraient valoir très cher au moment de faire les comptes en fin de saison. Au stade de Gran Canaria, l’UD Las Palmas est allé chercher sur le fil une victoire contre le Celta Vigo (2-1). Entraîneur du promu, Quique Setién ne pouvait pas cacher sa joie à l’issue de la rencontre. « Je suis heureux du résultat, mais aussi de la manière dont l’équipe a joué contre une grande équipe, avec des joueurs de qualité. Nous avons été supérieurs au Celta ce soir, et j’espère que cela va nous servir pour nous donner une bonne dynamique. » Sur son île des Canaries, Las Palmas prend de plus en plus la bonne habitude de remporter ses matchs, et ce, après un début de saison plus difficile. C’est bien simple : sur leurs cinq dernières rencontres à domicile, les Amarillos ont pris 10 points sur 15 possibles et ne se sont fait battre qu’une seule fois contre l’Atlético Madrid. Un ratio honorable pour une équipe dont le maintien dans l’élite est la priorité absolue. Avec une telle mentalité, l’affaire paraît bien engagée.

Les déclarations du week-end


« Simeone, c’est un entraîneur très dur. Il sent et vit le football, il fait ressortir le meilleur en chacun de nous. C’est notre douzième joueur sur le terrain.  » Malgré les éloges de Ferreira Carrasco à son coach, l’Atlético Madrid a bien terminé la rencontre face au Barça à 9 contre 11.

« Tu as bien vu ma réaction ? Bon, donc tu sais ce que j’en ai pensé… J’ai eu peur sur le coup, mais cela fait partie du football. » En furie après l’intervention rugueuse de Filipe Luís sur Lionel Messi, Luis Enrique n’aime pas que l’on touche au genou de son génie. En vérité, personne n’aime ça.

« Ce match est inexplicable. Nous avons été meilleurs de la première à la dernière minute. Dans le vestiaire après le match, j’ai dit aux joueurs qu’ils devaient croire en ce jeu-là, le répéter et de cette façon, nous récolterons les victoires. » Gary Neville, psychologue.

Le chiffre inutile


9. Comme le nombre de matchs sans victoire du Betis Séville en championnat. Les Blanquiverdes se sont inclinés à Anoeta, contre la Real Sociedad (2-1). Quand tu recrutes Van Wolfswinkel en attaque, en même temps...

Et sinon, qué pasa ?


Sorti sur civière sous les applaudissements du Nou Camp, Augusto Fernández est victime d’une rupture partielle du ligament latéral. La fraîche recrue de l’Atlético en aura pour 2 mois d’indisponibilité. Du coup, on cherche un nouveau remplaçant à la blessure longue durée de Tiago.

Yehven Konoplyanka, nettoyeur de toiles d’araignées professionnel.

Vidéo

Outre son but contre Levante, Juanpi s’est illustré avec ce raté incroyable. Même avec la compassion de l’arbitre, ça reste un bon moment de solitude.


Le feuilleton sur le flirt entre Nolito et le Barça s’est terminé lundi. Obligés de verser la somme relative à la clause libératoire du joueur évaluée à 18 millions d’euros, les Culés ont préféré faire des économies. Sans empocher un seul centime donc, le Celta Vigo se frotte tout de même les mains.

  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 7 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 il y a 8 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur