Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 15e journée
  3. // Getafe/Barça (0-0)

Le Barça s'embourbe en terres madrilènes

Sous une pluie battante, le Barça, sans Neymar, a été tenu en échec sur la pelouse de Getafe (0-0). Messi a touché la barre, mais Getafe aurait pu (dû) décrocher la gagne sur le dernier ballon du match.

Modififié
  • Getafe/FC Barcelone : 0-0

    En tapant le PSG et arrachant la première place du groupe en C1, le Barça pensait sûrement avoir fait le plus dur. Mais ce délicat déplacement en terre madrilène, au Coliseum de Getafe, était sans doute la principale épreuve de la semaine. Un petit terrain, un adversaire regroupé dans son camp, une pluie battante : la bande à Luis Enrique n'a jamais trouvé la faille et a perdu deux points sur le Real Madrid dans la course au titre. Getafe tient, lui, son petit exploit, mais termine la rencontre sur une grosse frustration.

    Jeu de mains


    Pour cette expédition dans la banlieue madrilène, Luis Enrique fait moins de folies que pour la réception du PSG. Un 4-3-3 un peu plus classique, avec Neymar à la maison, Iniesta et Mascherano sur le banc et Messi décalé à droite, comme en sélection. Avec Pedro Léon remplaçant et le seul Sammir en pointe, les locaux attendent leurs hôtes dans leur camp et bondissent à la moindre opportunité de sortie. Avec une certaine maladresse, il est vrai. Le Barça cherche donc l'ouverture, mais peine à la trouver. À l'animation, Xavi le magnifique n'a plus guère que le brassard comme crédibilité, et Rakitić tarde à justifier sa place dans le onze catalan. Messi doit venir chercher les ballons lui-même, organiser le jeu des siens, rompre les lignes et être à la conclusion pour que le Barça mette un brin de danger sur le but de Guaita. L'Argentin s'infiltre dans la surface, mais ce petit coquin de Valera lui enlève le ballon de la main. L'arbitre n'y a vu que du feu. Sur le contre, c'est Dani Alves qui abuse de la mimine dans ses 16m50. Toujours rien. Quand Messi perd en influence, Luis Suárez prend ses responsabilités et commence à mettre un peu de bordel dans les 30 derniers mètres, mais combiner avec Pedro le brouillon n'est pas chose facile.

    Bim, la barre pour Messi


    Le fantasque Brésilien manque au Barça sur l'aile gauche. Côté Getafe, Lafita et sa vitesse de pointe sont l'atout numéro un. D'un délicieux crochet, l'homme de Zaragoza déboîte Dani Alves, mais ne trouve pas le cadre. Messi remet en marche la machine, passe adversaire sur adversaire et envoie son coup franc sur la barre. Bim, Guaita n'avait pas bougé. « Oreilles pointues » retente sa chance, mais cette fois, le portier local détourne en corner. Getafe s'est définitivement installé dans sa surface. Sortir n'est même plus un objectif. D'autant que Mathieu est intraitable derrière. Pedro, lui, poursuit sa soirée 100% ballons perdus. Luis Enrique cherche la clé et lance Iniesta à la place de Rakitić. Et d'entrée, le fantôme fluidifie la circulation de balle barcelonaise. Les visiteurs insistent sur le couloir gauche, où Jordi Alba enchaîne les - mauvais - centres. Les deux coachs envoient leurs dernières ressources : Pedro Léon d'un côté, Munir de l'autre. La pluie ne cesse de tomber, le chrono tourne, les supporters locaux croient au point du nul et poussent leurs héros. Le Barça a perdu le fil. Et deux points précieux. Getafe, lui, a même rêvé du hold-up : mais alors qu'Alvaro file seul au but, l'arbitre siffle la fin du match.


    ⇒ Résultats et classement de Liga

    Par Léo Ruiz
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Nantes remercie Jug